Un protocole d’identification des USB type C pour se protéger

En voilà une nouvelle qui est à la fois bonne et vraiment terriblement mauvaise. Vous avez peut être déjà lu ou entendu parlé des problèmes liés au câbles USB type C, ces câbles réversibles qui permettent de faire transiter données et courant électrique qui, si ils sont de mauvaise qualité, peuvent venir à bout de la machine sur laquelle ils sont connectés. L’USB Promoter Group veut empêcher que cela ne se reproduise dans le futur.

Le procédé est assez classique, un protocole de sécurité authentifiera le câble USB type-C que vous branchez à votre machine avant que le moindre bout de data ne transite, avant que le courant circule à pleine puissance, évitant ainsi de transformer votre machine en presse papier en le foudroyant instantanément.

USB Type C

Si la machine n’identifie pas le câble, pas de circulation dans ce dernier et donc pas  de problèmes. Si le câble est identifié, alors on est tranquille et les transferts peuvent commencer. L’idée est simple et efficace mais pose deux gros problèmes.

les-dents-de-la-mer-seraient-elle-aussi-aiguisees-aujourd-huim38470

Avoir peur en 1975

USB Type C

Avoir peur en 2016

D’abord, on se demande pourquoi devant le potentiel problème posé par des câbles de mauvaise qualité, cela n’a pas été fait dès le lancement du protocole ? Parce que si cette idée vous protégera dans le futur, elle ne sera pas compatible avec vos câbles actuels…

Imaginez qu’un constructeur sorte un correctif  pour rendre votre portable compatible avec cette norme d’authentification et que vous l’installiez sur votre machine actuelle. Vous ne pourrez plus utiliser vos câbles pour transferer vos données. Pire, si l’alimentation de votre engin se fait via un USB type-C, il ne serait pas non plus possible de la recharger. Même avec son chargeur et son câble d’origine. Ces derniers n’ont pas de protocole de chiffrement et il faudrait donc en changer.

USB-Type-C-diagram

Mais, et c’est peut être là le plus gros problème, alors que les câbles USB ont tendance à devenir universels avec des formats de plus en plus communs entre les tablettes, smartphones, MiniPC et solutions portables, l’arrivée de ce chiffrement 128 bits pourrait à nouveau faire voler en éclat cette homogénéité.

usb-c-authentication

Pensez vous que le chiffrement d’un câble USB type-C issu de chez Lenovo sera le même qu’un câble de chez HP ? Etes vous sur qu’un câble Acer sera compatible avec un câble Asus ? Je pense exactement le contraire. Avec ce système d’authentification, les constructeurs ont un moyen de rendre leurs matériels uniquement compatibles avec certains types de câbles. Le corollaire de l’exclusivité en informatique est une augmentation sensible du prix du produit. Acheter un second câble USB type-C pour recharger votre tablette au boulot ne vous coûtera plus quelques euros mais pourrait doubler ou tripler. Acheter un nouveau chargeur deviendrait une dépense importante. De toutes façons, vous seriez condamnés à prendre le câble de la marque puisque celle-ci pourrait décider du protocole de chiffrement utilisé.

A moins que ? A moins que l’USB Promoter Group ne confie des clés spécifiques, généralistes, à des constructeurs de connectique moins gourmands comme Tronsmart, Aukey ou autres. Des constructeurs qui ont eu l’aval de Qualcomm ou d’Apple pour proposer des connecteurs compatibles avec leurs normes spécifiques.

Source : USB Promoter Group via Liliputing

17 commentaires sur ce sujet.
  • 13 avril 2016 - 9 h 47 min

    Cette impression d’eternel recommencement… Quand on arrive à virer une norme restrictive par la grande porte une nouvelle arrive par la fenetre…

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 9 h 49 min

    @Khelben: Oui, enfin là elle arrive même par les fenêtres… Toutes les fenêtres…

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 9 h 51 min

    Je vois tes craintes Pierre. Cependant j’imagine que si c’est le group qui soit résponsable du protocol et de son implémentation qui propose cette modification, ce ne serait pas une implémentation qui resterait libre aux constructeurs mais une partie intégrante du protocole. Tout comme jusqu’à maintenant les câbles sont compatibles entres eux avec des appareils de marques différentes, je pense juste qu’il s’agisse de fournir un identifiant à chaque marque et de les répertorier dans une “liste-blanche”.
    Mais je concède qu’en effet, cela réduirait à néan le parc actuel des appareils et accessoires compatibles USB 3.1 type C.
    En même temps, si cette solution n’a aucune alternative, il vaudrait mieux faire cette transition le plus vite possible avant de laisser le parc actuel grandir d’avantage.
    Personellement, même ayant plusieurs gadgets, le type-c reste encore inexistant dans ma vie.

    Je me demande également si les soucis que nous ayons eu jusqu’à maintenant ne se résoudront pas d’eux même dans un avenir plus ou moins proche, au fur et à mesure que les fabricants se familiarisent avec le nouveau protocole, ces contraintes et restrictions.

    Nous avons aussi le héro de chez Google qui test tous les câbles qui lui passent sous le nez. Il laisse ses avis sur Amazon et tient un document Google docs à jour avec les résultats de tous les câbles testés.

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 9 h 58 min

    @Wh!teSh4dow: Oui, c’est lui qui a tiré la sonnette d’alarme… Le soucis d’une liste blanche est qu’il est possible de la contrefaire facilement en récupérant d’une manière ou d’une autre une des clé. Dès sque le louo est entré dans la bergerie alors il ya des chances que cela finisse assez mal.

    On espére qu’une solution efficace soit mise en place. Une solution simple serait d’intégrer cette clé de chiffrement via une puce relativement difficile a obtenir. Suffisamment pour qu’un fabricant de câbles de mauvaise qualité n’y coie pas son intérêt et se détourne de ce type de produit.

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 10 h 04 min

    Et bien déjà ce que je ne comprends pas c’est que cette “révolution” qu’est l’usb 3 permette ce qui dans le passé n’était pas possible. Il y a un circuit de protection au niveau du controlleur usb et/ou sur la carte mère qui empêche un court circuit ou une surtension.

    En quoi un câble de mauvaise qualité peut détruire l’ordinateur hôte ? essayez (non ne le faites pas) avec un tournevis de toucher 2 pattes d’un port usb de votre machine vous verrez que soit le port sera isolé du reste, soit la machine va s’arrêter immédiatement (vécu avec un dongle de souris défectueux). (non sérieusement ne le faite pas car après ça va me retomber dessus si vous cramez votre machine :p)

    Je comprends bien qu’un objet chargé par ce type de câble puisse souffrir à cause de cela mais là on est d’accord que pour un pc, si on utilise le chargeur d’origine dont le câble est certainement soudé il n’y a pas de problème ? alors comment arrive t’on à griller un pc portable ?

    Autre chose, il est important de responsabiliser les consommateurs et plateformes comme amazon (qui a l’air de prendre le problème à bras le corps).

    A un moment donné il faut bien se douter qu’un câble, quel qu’il soit, venu d’ebay, une plateforme d’asie, revendeur à la sauvette, à moins de X €, ne respecte pas forcément les standard de qualité et surtout des normes…

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 10 h 29 min

    Je comprend pas pourquoi ce type de souci ne pourrait arriver QUE avec l’USB type C !??
    Un câble USB euh, comment dire… “pas C” en court-circuit peut déjà te cramer ta machine, non ? Ou foirer tes transferts de données.

    Déjà que je voyait pas l’avantage (Pasque que “dans les 2 sens”… ), maintenant je vois les inconvénients. En plus, il faudra une puce, dedans. Donc plus cher, et comme dit dans l’article, du coup, tous les bridages seront possibles.
    Bizarrement, ce coup-bas des constructeurs, normeurs(sic) et vendeurs ne me surprend pas.

    L’USB “pas C” était devenu un standard de fait. C’était trop beau.

    Je comprend pas qu’on ait pu s’enthousiasmer pour l’arrivée de ce nouveau “non-standard” !!!

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 13 h 25 min

    L’USB est le symbole de la régression !

    – L’USB A était facilement connectable et TRES solide.
    – L’USB B est inbranchable (même dans le bon sens)
    – L’USB C…ben il suffit de lire l’article de Pierre.

    – Le Micro-USB était facilement connectable et solide.
    – Le Mini-USB est inbranchable et fragile au possible (+ de 80% des retours Samsung)

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 13 h 34 min

    @dgrgt: C’est pas l’inverse que tu voulais écrire pour Micro et Mini USB ?

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 15 h 09 min

    Comme je l’ai écrit en commentaire de la promo sur le 2en1 Pavillon X2 12, HP a déjà mis en place une telle limitation, puisque sa tablette ne se charge qu’avec son chargeur d’origine.

    Répondre
  • Cid
    13 avril 2016 - 15 h 26 min

    Le câble lighning Apple a eu des débuts difficiles au niveau copies par d’autres marques. J’en ai un Amazon Basic aussi bien que l’original et j’en ai reçu un chinois en “cadeau” plus fin que du fil de pêche que je n’utiliserai sans doute jamais, trop peur…
    Par contre le réversible et aimanté du lightning c’est un vrai bonheur comparé au honteux micro-usb.
    En espérant que tout ça reste transparent pour l’utilisateur de ce type C !

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 16 h 46 min

    OuiDocteurBob:

    Mis à part son côté réversible, l’USB 3, avec ses débits plus élevés, ouvre d’énormes possibilités (dock HDMI connecté en USB3, convertisseur USB3 > Ethernet Gygabite, etc.)

    Et attend un peu avant d’accabler les constructeurs & co, pour l’instant il n’est pas du tout question de ça. Juste une crainte qu’émet Pierre ici.

    Personnellement je n’y crois pas trop. Il me semble qu’il serait très difficile de faire accepter aux consommateurs un tel retour en arrière des standards.

    Répondre
  • Xo7
    13 avril 2016 - 19 h 00 min

    Pour les téléphones la notion de compatibilité de charge est visée par la CE, donc sans doute pour nouveaux connecteurs type C….

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 19 h 24 min

    Pour tout dire, depuis le départ je vois l’arrivée de ce nouveau connecteur d’un mauvais œil. Je me disais bien qu’on avait tant à y gagner en puissance et en multi-usage que c’était trop beau pour être vrai. Si les craintes de Pierre se réalisent alors ce sera un format à éviter.

    Répondre
  • 13 avril 2016 - 22 h 31 min

    ARGL terrible nouvelle, ont va passer a des cables actifs si j’ai bien compris, donc non seulement cela va être la galère pour la compatibilitée, mais en plus les cables vont couter une fortune…

    Répondre
  • 14 avril 2016 - 16 h 39 min
  • 27 avril 2016 - 20 h 19 min

    […] Pour la gestion du son ce serait évidemment une bonus, de bons caques avec de bons DAC fourniraient une expérience plus riche et plus complète à l’utilisateur que la simple stéréo. Le bémol évident de cette solution vient du fait que l’USB Type-C sent déjà quelque peu le souffre. On a vu il y a quelques temps que pour pallier aux risques liés aux connecteurs et câbles de mauva…. […]

  • 18 août 2016 - 12 h 18 min

    […] l’annonce de ces évolutions dans les normes USB, quelques inquiétudes sont nées. La principale étant une certification s’attachant à l’identification des […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *