Ubuntu 18.04 LTS est sorti, un petit tour d’horizon des nouveautés

Vous pouvez désormais télécharger Ubuntu 18.04 LTS, la dernière mouture “Long term support” du système d’exploitation libre. Au menu de cette version Bionic Beaver, un nouveau noyau Linux mais également une prise en charge des failles Meltdown et Spectre.

Les versions LTS d’Ubuntu sont suivies pendant cinq ans avec une gestion des failles de sécurité et un support complet de la part des développeurs de Canonical. Ce sont ces versions Long Term Support qui constituent les meilleures bases pour construire un système de travail fiable et sécurisé.

2018-04-30 12_35_02-minimachines.net

La sécurité est d’ailleurs au centre des évolutions de cette nouvelle version d’Ubuntu 18.04 LTS avec le déploiement de correctifs pour se protéger des failles Spectre et Meltdown qui ont défrayé la chronique en début d’année. Mais il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg parce que cette mise à jour apporte de nombreuses évolutions au système et à ses dérivés.

Changement le plus notable, celui de l’environnement du système puisque depuis la dernière version LTS d’Ubuntu sortie il y a deux ans, le bureau est passé d’Unity à Gnome. Cela apporte de nombreux changements cosmétiques et ergonomiques à l’utilisation de l’ensemble des fonctions classiques du système d’exploitation. Rien de vraiment déroutant cependant et surtout le Castor Bionique1 apporte suffisamment d’améliorations techniques pour que cette évolution vaille le coup de s’adapter à ces nouveautés. Parmi elle, on compte des éléments comme le ThunderBolt 3.0 ou les solutions de chiffrement d’AMD.

Autre évolution importante bien que totalement invisible pour l’utilisateur, un changement de noyau Linux puisque Ubuntu 18.04 LTS est livrée sous le noyau 4.15.0-20 qui apporte de nombreuses évolutions en particulier en ce qui concerne le support de nombreux nouveaux matériels disponibles sur le marché. 

2018-04-30 12_35_32-minimachines.net

Une option bienvenue est également disponible, il s’agit d’une installation ne laissant qu’une empreinte minimale sur le système. Ubuntu est installé avec son navigateur web et les utilitaires de base sans ajouts superflus d’autres applications. Vous pourrez les ajouter ensuite si le coeur vous en dit. C’est particulièrement pratique pour les mises à jour de vieux engins aux stockages étroits. Cela donne quelque chose de vraiment très intéressant sur les diverses solutions annexes à Ubuntu comme Lubuntu qui emploie le même système dans une version encore plus minimaliste. Je suis en train de tester cette distribution avec de vieilles machines de type netbooks et autres MiniPC et les résultats sont très intéressants. D’autres détails sont à noter pour les machines de petite définition d’écran. Par exemple, le gestionnaire de fichiers FIles est toujours présent mais il a été retravaillé pour être plus compact et pratique sur une petite diagonale d’écran.

Autre nouveauté, l’apparition d’Ubuntu Kernel Live qui va vérifier les mises à jour de sécurité et de noyau en direct pendant que vous utilisez votre machine sans avoir à redémarrer celle-ci. C’est un atout important pour certains usages et notamment les machines serveur. Pas besoin de couper votre service pour profiter d’une mise à jour de sécurité importante, tout se fera en production. 

D’autres éléments sont mis à jour ou ajoutés au système de base comme To Do, le gestionnaire de tâche qui s’insère dans le bouquet d’applications par défaut d’Ubuntu 18.04 LTS. Vous pouvez également jeter un oeil à Ubuntu Studio qui embarque un tas d’outils de création multimédia.

A noter qu’Ubuntu 18.04 LTS n’est plus disponible à l’installation en 32 bits même si il existe des tonnes d’autres variantes qui poursuivent la distribution d’installateurs 32 bits. Cela ne veut pas dire que le système ne peut pas tourner sur un processeur 32 bits mais qu’il est impossible de lancer l’installateur sur autre chose qu’un processeur 64 bits récent. Pour contourner le problème, deux solutions. Soit utiliser une distribution rattachée comme Lubuntu. Cette première solution a le mérite de vous laisser choisir les éléments à installer par défaut sur votre machine. Ce qui évite, par exemple, de prendre de l’espace pour la suite bureautique LibreOffice si vous ne voulez pas vous servir de votre PC comme un traitement de texte par exemple. 

La seconde est d’employer l’installateur réseau qui permettra de lancer une installation via votre réseau. Vous pourrez le lancer pour déployer Ubuntu 18.04 LTS sur un – ou des- engin 32 bits sans soucis. Cette méthode est également très pratique pour essayer la nouvelle mouture d’Ubuntu sur un engin qui ne dispose que de ports USB 2.0 qui proposeront une installation lente pour peu que votre réseau et votre PC soient en Ethernet Gigabit. Malheureusement, cette seconde option est à réserver aux utilisateurs chevronnés. Ou aux curieux2

Pour télécharger Ubuntu

Pour plus d’infos

Notes :

  1. Bionic Beaver
  2. Et c’est en étant curieux que l’on devient chevronné.
41 commentaires sur ce sujet.
  • 30 avril 2018 - 15 h 29 min

    @Pierre

    Si jamais tu as 2 secondes (je sais que tu nous donnes déjà beaucoup de ton temps…), pourrais tu nous dire en 2 mots, en 2018, avec une distro Linux de ce genre, ce que l’on ne peut pas faire, ou ce qui ne serait pas compatible, par rapport à un windows (ou plutôt un MacOs me concernant…)

    ça fait longtemps (depuis les super EEEPC que tu avais présenté ) que je veux retenter l’expérience avec un petit laptop 11″ max.

    5si tu as un laptop qui peut supporter cette distro, là c’est la blanc du poulet! ;-)

    Merci d’avance encore.

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 15 h 32 min

    @Pierre

    Sans avoir à mettre les mains dans le cambouis quoi.(pas doué, c’est pourquoi je suis sur Mac ;-)

    Je sais que c’était un peu le soucis de Linux à l’époque, peut être plus maintenant.

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 16 h 01 min

    Pour avoir tester rapidement la 17.10, il y a une semaine sur un DeskMini 110, c’est extrêmement simple et facile d’installation et d’utilisation.
    En 3 min (peu être moins je n’ai pas chronométré) j’avais un PC utilisable. 30s plus tard j’installais chrome et Netflix fonctionnait.
    Bref, je ne sais pas quel sont tes usages, mais franchement pour de l’internet + Vidéo cela fonctionne nickel.
    Mon seul regret était qu’il faille bidouiller pour rendre Firefox compatible avec Netflix.
    Après, je l’ai seulement utiliser quelques heures pour confirmer une panne hardware.

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 16 h 41 min

    Il ne s’agit pas de la version 18.04 LTS mais de la 18.04 desktop. (la dernière LTS en date est la 16.04)

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 16 h 56 min
  • 30 avril 2018 - 18 h 00 min

    @SirGalahad

    Merci pour les infos.

    Oui c’est pour un usage simple.

    Je pense que VLC et toutes les applis standards (lecture pdf..) sont dispos non ?

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 18 h 02 min

    Après je me rappelle qu’à l’époque c’était surtout des incompatibilités de carte réseau etc…

    Si je veux mettre ça sur un petit laptop, y en a un ou deux à me conseiller, qui serait 100% compatible ?

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 18 h 40 min

    deployée hier sur un gygabyte bxbt-1900 (merci Pierre ^^) et un lenovo thinkpad edge sous pentium (re-merci Pierre, le même ordi sous windows était une charette, avis aux futurs linuxiens rien que pour ca)sans problème : un vrai bonheur, deploiment prevu sur ma tour gaming demain soir avec steam, lutris, playonlinux et les jeux gog.com (c’est quand que Galaxy arrive sur linux les polonais hum??)
    puis sur le xiaomi 12 d’oú j’écris

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 19 h 11 min

    Le plus simple serait d’acheter un pc avec Linux déjà installé clevo, stationx,… A partir de là l’utilisation est enfantine surtout venant d’un Mac puisqu’on ne cherche pas l’antivirus

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 19 h 33 min

    @Pdbl

    J’essaie de savoir désespérément quels sont les laptops compatibles…

    Si quelqu’un pouvait me filer 2 ou 3 modèles (pas puissants, mais fins, endurants et écran 1920 mini)

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 21 h 26 min

    j’ai installé xubuntu sur mon pc (i5 6600K gtx1060 16G ram)… rapide, stable, installation très simple (sous linux depuis 2006)

    et installé lubuntu sur un vieux inspiron 1300, j’ai utilisé l’alternate 32bit, a part le wifi broadcom 4318, aucuns soucis, super distro !

    Répondre
  • Sam
    30 avril 2018 - 22 h 55 min

    Pour moi le seul frein a l’utilisation de la distribution linux est la gestion du Cloud OneDrive

    Répondre
  • 30 avril 2018 - 23 h 19 min
  • 30 avril 2018 - 23 h 43 min

    Merci à Pierre pour ce magnifique blog.

    Je vous invite également à jeter un œil sur Ubuntu Voyager :
    https://voyagerlive.org/

    Pierre a déjà réalisé un billet sur cette distribution :-)

    Pour les débutants sous Linux : voir rubrique “DEBUTANT” en haut à droite sur la page d’accueil

    J’utilise encore la 14.04LTS sur un PC et le 16.04LTS d’Ubuntu Voyager sur un autre PC
    Je n’ai pas encore essayé la 18.04LTS, qui est déjà disponible

    L’énorme avantage d’Ubuntu, y compris Ubuntu Voyager, est de pouvoir essayer la distribution en live pour la tester. Pas d’obligation de procéder à un installation pour la tester. Pratique pour la découvrir.

    Autre site internet intéressant : “Documentation Ubuntu”
    https://doc.ubuntu-fr.org/

    On y trouve des informations sur le matériel (périphérique interne et externe d’un PC), les logiciels, etc.

    Alors… On essaye Ubuntu ?! :-)

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 0 h 17 min

    @YayaBZH

    merci!

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 7 h 35 min

    Lubuntu 18.04 installé depuis 2 jours sur un Asus S101. J’ai juste rajouté Chromium parce que avec Firefox c’est vraiment trop lent.

    Sinon tout fonctionne normalement, pas à la vitesse de l”éclair mais ça reste utilisable pour un EEEPC qui a dix ans.

    Répondre
  • Mii
    1 mai 2018 - 9 h 54 min

    @cerroni:

    Je sais pas si c’est dans ton budget, mais le xps13 existe livré en ubuntu.
    Ca répond à fin et 1920,plutôt endurant.

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 10 h 37 min

    18.04 LTS installée sur mon Vorke V1 et sur mon autre PC en dual boot pour l’instant. C’est du très très bon.

    J’ai quand même un petit problème avec GNU/Linux, qui reste malheureusement l’autonomie sur PC portable. Windows est hyper optimisé. Pas Linux. Quand j’ouvre une session sous Chromium, avec w10 ou avec Ubuntu 18.04, on a pas la même expérience côté matériel. D’abord, le ventilo tourne systématiquement de manière bruyante sous Ubuntu, pas sous w10. Comme ma batterie est plutôt petite, ça réduit considérablement le temps d’usage loin de la prise. D’autant plus curieux que Linux est censé être moins gourmand en ressources que Windows.

    Idem côté esthétique, j’ai toujours une impression de mal fini par rapport à Windows. Je vne sais pas si une question d’aliasing ou un truc du genre. Et parfois, les transitions d’affichage ne sont pas hyper propres. Encore une fois, question d’optimisation, j’imagine.

    Mais à part ça, Linux est très bien. Rapide à installer, à utiliser, ajout de logiciels simple, configuration des paramètres simples (tout a été rassemblé, désormais, c’est bien). Tous les utilisateurs le savent. Les autres hésitent. Dommage. J’aimerais vraiment que les utilisateurs d’ordi comprennent à quel point Linux est VITAL dans notre monde, mais bon, ça doit être mon côté défenseur de la veuve et de l’orphelin.

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 11 h 00 min

    Bon pour l’instant ma 16.04 ne me propose pas de passer à cette version… je verais bien !

    mais cela me ferait du bien une petite maj, surtout si ils ont amélioré le nettoyage de la partition /boot qui n’arrête pas de se remplir à 100% et fait planter les maj sans prévenir !!!

    bon c’est mon dernier moyen de faire vivre mon pc de 2010 correctement (voir plus que correctement, bon c’était une belle bête pour l’époque)… mais je pense que la prochaine étape sera un ShadowPC pour gagner de la place sur le bureau ! :D

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 15 h 26 min

    @Cerroni: allez voir du coté de la boutique linux
    ekimia point fr
    ils vendent des pc sous linux nikel (des clevo)
    le drift en I3 avec un ssd et ce serait parfait pour vous (léger, ni trop petit, ni trop grand)
    si vraiment pas besoin de puissance, il en ont un sous pentium très intéressant également
    et là, comme les thinkpad, pas de soucis de batteries (et comme c’est un barebone, ça s’upgrade-repare. pour la revente, ils sont aussi recherchés par certains notamment sur le forum ubuntu point fr. ou même ici je pense)

    sinon, vu que vous venez de mac, la version ubuntu “MATE” sera mieux pour vous (juste un aspect “visuel”, le “moteur” reste le même)
    vous avez même un mode “cupertino” pour retrouver un “look and feel” mac (bref, pour vous c’est la meilleur version je pense)

    lubuntu, c’est plus comme win XP coté “look and feel” et surtout parfait pour les vieux pc ou netbook

    description de mate (avec video etc etc) sur la page du projet

    https://ubuntu-mate.org/blog/

    sinon, attendre la mint mais bon

    ah, et oui, bien sur vlc, pdf libre offfice et autres sont livrés avec (mais c’est très simple d’installer un “logiciel” sur linux, tout est possible graphiquement – et synaptics est top)

    @brousse.ouillisse: la dernière version en gnome à la place d’unity est encore un peu mal dégrossi esthétiquement
    en juillet, la première mise à jour devrait régler ça via les retours et rapports

    pour la batterie, installer “tcl”
    ça rajoutera des profils batterie (il y a rien à faire)
    sur thinkpad, on a même des profils pour certaines machines mais il faut un thinkpad (voir thinkwiki pour ceux que ça intéressent)

    @YayaBZH: voyager, c’est top mais le fait que ce soit une distro très accès sur l’esthétique, pour les débutants, je conseille plus
    (certains lâche l’affaire parce que trop de choix tue le choix finalement. et d’autres petent tout et savent pas comment revenir en arrière)
    bon, pour ceux qui perdent leur bureaux et petites optimisations, il y a maintenant tous les outils pour revenir en arrière mais quand on débute, un conky n’est pas la préoccupation première.

    un truc simple et basique au début, c’est mieux.
    par contre, le boulot est superbe et si on connais nux, voyager est très appréciez (pcubuntu le conseil à certains d’ailleurs et en vend)

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 15 h 47 min

    @Cerroni: Salut, pour Ubuntu compatible avec les usages médias actuels sur un PC de 11″ d’environ 5 heures d’usage ou mieux, je te conseille des portables avec puces Intel pour la compatibilité. Je peux t’assurer que ça carbure puisque je me suis basé sur la configuration de mon ordinateur (ou mieux) sachant que sur ce dernier, Ubuntu marche à merveille. En voici une liste pour presque tous les budgets et une revue de chaque model :

    https://www.notebookcheck.net/Laptop-Search.8223.0.html#results

    A partir de ces ordi, même ayant Windows préinstallé, tu peux faire une installation Ubuntu très facilement via une clé USB.

    Pour mon retour d’expérience, je suis passé sur Ubuntu (délaissant totalement Windows) en 3 fois. Les 2 premières fois, je suis revenu sur Windows parce qu’il fallait bidouiller comme un fou avec le terminal sur Ubuntu. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Il y a presque un équivalent aux logiciels Apple/Windows pour tous les usages basiques via le store d’Ubuntu ou sur les sites Internet officiels. Et pour les trucs un peu plus rares, les lignes de commandes sont courtes comparé à avant.
    Y a forcément un moment où très bloqué avec Ubuntu, mais c’est plus parce que faut se familiariser avec l’environnement qu’autre chose.

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 15 h 54 min

    @brousse.ouillisse: Salut Brousse. As-tu essayé d’installer tlp ? Cet utilitaire permet d’optimiser pas mal l’autonomie du portable selon les modèles, y a rien à configurer c’est automatique et ça fonctionne à chaque démarrage. La seule chose à faire, c’est d’ouvrir un terminal et d’écrire successivement chaque ligne ci-dessous :

    sudo apt install tlp tlp-rdw
    (Ensuite tu mets ton mot de passe de session pour valider l’installation, puis à la ligne suivante, tu écris)
    sudo tlp start

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 16 h 00 min

    @Augure: hello, il me semble que Ubuntu 16.04 doit attendre la version 18.04.1 (la première correction de bugs éventuels de la version 18.04).
    Tu peux aussi upgrader sans plus attendre en ouvrant un terminal et en écrivant la ligne suivante :

    sudo apt update && sudo apt dist-upgrade

    Ça va te demander ton mot de passe de session (car la commande ci-dessus utilise le terme sudo qui signifie que tu as les privilèges d’un administrateur).

    Répondre
  • Gab
    1 mai 2018 - 22 h 42 min

    @cerroni: un laptop non compatible est à mon avis dur à trouver. J’ai installé Ubuntu sur pleins de laptop c’est 8 dernières années. Jamais eu de problème…

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 0 h 07 min

    @Mii, @pro-amateur, @Gab

    Merci infiniment!!!

    Je peux donc me lancer ;-)

    @pro-amateur

    C’est pour passer directement sur Linux, aucune étape par Windows, je suis complètement réfractaire à cet OS depuis 15 ans…

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 0 h 09 min

    pardon 20 ans déjà…

    Je veux absolument continuer à bosser sans anti virus, je ne m’en suis d’ailleurs jamais servi de toute ma vie ;-)

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 0 h 43 min

    @cerroni: il y en a un sous mac, mais il tourne en tache de fond de manière invisible :)

    sinon, allez voir mes commentaires plus haut et la boutique ekimia point fr

    vous pourrez leur demander conseil avant par mail (voir même la version d’ubnutu à prendre) et acheter chez eux un pc avec la certitude de pouvoir le faire évolué (ram, ssd disque dur secondaire, BATTERIE) et réparez si besoin

    en plus, là, pas de surprise de durée de batterie, ou de cartes wifi (braodcom pose soucis souvent mais il existe des pilotes non libre à installer après…quand il y a encore une prise Ethernet ! sinon, dongle usb-ethernet à prevoir)

    d’ailleurs, les clevo d’ekimia, ils ont toutes les entrées sorties nécessaire

    honnêtement, je serais vous, je prendrais chez eux si vous y connaissez rien et voulez du bon matos
    (celui en pentium si c’est juste pour de la consult est très bien. avec ubuntu MATE configuré “comme un mac”, vous auriez vos marques rapidement. je préfère le I3, mais c’est pour durer plus longtemp)

    ça parait cher, mais l’un dans l’autre, pas tant que ça (rien que le full HD IPS et la possibilité de mettre un autre ssd ou HDD, upgrader la ram plus tard quand elle sera redescendu, toutes les entrée sorties et la possibilité de changer reparer, aujourd’hui, on trouve plus ça que dans les gammes pro bien plus cher)

    et il n’est pas si lourd que ça (mon thinkpad 11.6 pouces pèse le même poids !)

    ce qu’il faut éviter, c’est les pc tous soudé et avec un ssd soudé de type emmc (si soucis, c’est la galère. et on va pas détailler la procédure pour faire un clone du système avant si vous voulez pas mettre les mains dans le cambouis, idem pour l’uefi, le secure boot etc etc)

    sinon, les dell sont pas mal aussi et bonne compatibilité (mais là, rien que l’ecran fullhd IPS, l’option est cher !)

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 0 h 48 min

    @cerroni: le lien des 2 pc qui pourrais vous interresser (je pense)

    http://shop.ekimia.fr/fr/8-11-13-pouces
    (j’espère que ça passera le filtre anti-spam)

    et regardez la page de ubuntu MATE mise en lien plus haut, il y a une vidéo pour que vous compreniez que visuellement, vous retrouverez vos marque venant de mac

    bonne nuit à tous

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 10 h 17 min

    @orangina rouge

    Là, je dis merci… je vais voir tout ça ;-)

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 10 h 37 min

    @Cerroni: pas de quoi.
    sans rien y connaître ni vouloir mettre les mains dans le cambouis, c’est la meilleure solution je pense.

    sinon, un ami collègue qui connaît et achète une occaz légère, pas trop chère et se charge de tout (mais avec un bon écran fullhd, pas chère de toute façon)

    vu votre profil, je partirais sur ekimia et le drift.
    vous serez peinard, avec du bon matos;
    Y COMPRIS conseils avant achat et SAV (c’est là que généralement les connaissances sont vite saoulées justement :)

    bref

    bonne journée à tous

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 10 h 37 min

    @Augure: Il ne va pas te proposer de nouvelle version jusqu’à la 18.04.1 qui sort cet été. Si tu veux accélérer la chose: do-release-upgrade -d
    Je l’ai fait et cela tourne parfaitement bien

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 16 h 07 min

    @orangina rouge: Merci pour TCL, je vais l’installer et tester.

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 16 h 08 min

    @prog-amateur: Merci pour la ligne de commande, je vais essayer.

    Répondre
  • 4 mai 2018 - 10 h 38 min

    @Sam: Je suis sous Ubuntu 18.04 (avant sous 17.10 et 17.04) et j’ai synchronisé mon PC avec MS Onedrive sans (trop) de soucis grave à “onedrive-d”.

    Répondre
  • Tof
    12 mai 2018 - 0 h 24 min

    Je suis utilisateur de Ubuntu depuis 12 ans (commencé avec 6.06 Dapper Drake), j’ai fini depuis pas mal de temps par n’utiliser que des versions LTS et d’upgrader que tous les deux ans.

    Mais cette année je me tâte fortement à abandonner Ubuntu pour Solus…

    Répondre
  • 12 mai 2018 - 22 h 54 min

    @Tof, pour moi trop la flemme de changer (devenu papa, moins de temps…) mais ça a l’air sympa ce projet Solus ! (et puis tant que c’est Linux, c’est la famille ;))

    Répondre
  • 15 mai 2018 - 16 h 17 min

    Pour ceux qui ont des portables avec Ati Mobility Radeon, Xubuntu est out après maj (18.04 propre et mises à jours sans rien toucher d’autre).
    Lubuntu, Mate Ubuntu, ça court (sur un p6200, 4Go de ram, et hdd 5400 tr/min).

    Mate a une jolie option pour ressembler à Windows, Mac, Unity(!), Gnome 2 en un clic. Et une super gestion de grossissement de l’interface (j’ai un 32″ full hd à 3m du canapé.). Presque aussi bien que sous Windows.

    Je tente le Graal, Ubuntu Kylin (Chinese Edition ;D) :
    Un fork de Mate (qui est un fork de Gnome 2) qui ressemble à Windows 7, nativement.
    A voir si la francisation est complète. Et à voir Si WPS office est sans pub (ce qui serait super, une option payante sur Windows).

    Répondre
  • 17 mai 2018 - 21 h 00 min

    Auto réponse, kylin n’est même pas en anglais complet. Et ç’est dommage. En deux ans de marché chinois on a enfin un linux complet simple fiable qui ressemble à w7. Et qui tourne super bien. J’espère qu”il sera francisé en 20 .04. D’ici là, lubuntu est top.

    Répondre
  • 17 mai 2018 - 21 h 58 min

    @Arpenteur: je comprends pas trop le problème
    cette variante d’ubuntu est basé sur mate avec un thème W7 MAIS aussi les logiciels adaptés au web chinois (radicalement opposé à “notre” version du web. radio, réseaux sociaux etc etc)

    ben prenez Ubuntu mate, un thème W7 et on en parle plus

    il y avait aussi un respin (non officiel là) d’ubuntu du nom de chaletOS qui fait la même chose mais avec xubuntu, rien de nouveau

    les thèmes existent, utilisez les (mac, win gnome 2, unity like etc etc)

    les possibilités de tweaker un linux sont juste énorme et totalement à la carte

    voir voyager par exemple qui est un “état de l’art” pour ça par exemple

    alors juste mettre un thème W7 sur un ubuntu…

    Répondre
  • Tom
    23 septembre 2018 - 16 h 30 min
  • 19 novembre 2018 - 10 h 18 min

    […] Ubuntu 18.04 LTS est sorti, un petit tour d’horizon des nouveautés […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *