SolidRun ClearFog, une carte de dev avec 6 ports Ethernet

La SolidRun ClearFog n’est clairement pas la carte de développement la plus universelle qui soit. Avec un SoC Armada A380 ou Armada A388 de Marvell, elle se démarque surtout par la présence à son bord de 6 ports Ethernet accessibles en plus d’un port dédié.

L’idée étant plus de fabriquer une solution réseau sur mesure plus qu’une TV Box ou une solution de retro gaming. SoldiRun se base sur deux développements importants sous Linux pour assurer l’avenir de cette solution. Yocto et OpenWRT.

Solidrun ClearFog Pro

Yocto est un projet collaboratif libre, porté par la Linux Fondation, conçu pour créer des systèmes embarqués. OpenWRT est de son côté une distribution Linux conçue pour piloter des routeurs, téléphones et autres appareils communicants. Les deux sont connus, documentés et disposent de leurs communautés.

Avec la SolidRun ClearFog, la marque propose en réalité un vrai bac à sable pour bidouilleurs voulant exploiter ces développements. Le Meccano parfait pour travailler son code et voir le résultat mais également une base solide pour créer des solutions au niveau d’un produit professionnel.

Solidrun ClearFog Pro

A bord de cette carte, on retrouve de 256 Mo à 1 Go de mémoire vive, le stockage est fait sur une carte SD. Six ports Ethernet Gigabit permettent de transformer cette carte de base en un vrai petit routeur par exemple mais également de lui ajouter de l’USB 3.0, des stockages mSATA et M.2,  des ports GPIO compatibles MikroBUS…

Prix de ce joujou ? 170$ en précommande pour la SolidRun ClearFog Pro de base, 240$ pour le haut de gamme. Un prix assez élevé qui s’explique facilement par la probable faible demande de ce genre de produit.

Solidrun ClearFog Pro

Mais si une communauté de développeurs s’intéresse à elle, il y a là un best-seller potentiel. En intégrant la carte dans un boitier spécifique, avec des développements sur mesures, il y a là un outil très intéressant à surveiller. La solution peut, en effet, devenir un super routeur de données avec des fonctions professionnelles poussées souvent implantées uniquement avec des solutions beaucoup plus chères à l’achat. Mais pour un particulier, une distribution pourrait également permettre de créer une station TOR par exemple, pré-configurée et prête à l’emploi pour protéger l’anonymat des usagers.

Source : CNX Software

4 commentaires sur ce sujet.
  • 9 novembre 2015 - 16 h 59 min

    Plus un port FibreChannel (le long central), miam! Voilà qui est cool. Au plaisir de vous relire.

    Répondre
  • 9 novembre 2015 - 17 h 54 min
  • 10 novembre 2015 - 19 h 54 min

    Joli bébé. et avec un port SFP en plus. A surveiller c’est sur.

    Répondre
  • Ted
    11 novembre 2015 - 15 h 00 min

    Pour en faire un switch OpenVswitch et jouer avec de l’openflow ça peut le faire !!!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *