Shuttle XS35V5 Pro, Du Celeron N3050 ultracompact et fanless

Shuttle poursuit sa lignée de solutions à l’encombrement ultra faible et parfaitement inaudible avec le XS35V5 Pro. Une minimachine qui a le bon goût de rester dans le format 1 litre et de n’embarquer absolument aucune pièce mécanique.

Evidemment, qui dit fanless et format ultra compact, dit performances légèrement en dessous de ce que pourrait proposer un engin plus imposant et bruyant. C’est donc un Celeron N3050 qui a été choisi au sein de cette solution Shuttle.

Shuttle XS35V5 Pro

Un processeur double coeur cadencé de 1.6 à 2.16 GHz avec un TDP de 6 watts qui sera donc efficacement dissipé par la solution choisie par Shuttle, à savoir un bloc d’aluminium équipé d’un caloduc en cuivre  pour répartir au mieux la chaleur dégagée sur l’ensemble de la pièce de métal. Shuttle a également remplacé les parois en plastique de ses précédents modèles par des panneaux latéraux en aluminium brossé qui permettent une meilleure dissipation de la chaleur sans avoir besoin d’être troués.

Shuttle XS35V5 Pro

Un slot de mémoire vive SO-DIMM permettra d’ajouter 8 Go de DDR3L et un emplacement interne est prévu pour ajouter un stockage au format 2.5 pouces SATA 3.0. De préférence un SSD, évidemment, histoire de ne pas rajouter un peu de bruit au sein de la solution. Vous l’aurez compris, ce PC de type barebone est livré pré-équipé d’un processeur mais doit être complété puis installé avec l’acquisition d’un système tiers.

Shuttle XS35V5 Pro

Le Shuttle XS35V5 Pro dispose d’une très belle connectique avec un lecteur de cartes SDXC en façade ainsi qu’un port USB 2.0 et la possibilité de lui ajouter un lecteur de disques optique ou un second emplacement 2.5 pouces grâce à un accessoire PHD2.

Shuttle XS35V5 Pro

Sur la partie arrière, on retrouve le reste des connecteurs avec un couple de ports jack 3.5 mm pour une entrée micro et une sortie casque, un port Ethernet Gigabit, quatre ports USB dont deux en USB 3.0, une sortie HDMI, un DisplayPort et un VGA. Les trois ports peuvent afficher de concert sur trois écrans différents. Un module Wifi de type 802.11 b/g/n est également intégré.

Shuttle XS35V5 Pro

Dernier détail, au coeur de l’engin, une autre prise USB 2.0 plein format femelle est disponible, permettant d’ajouter des éléments “en dur” dans l’engin : Clé d’identification logicielle, tuner TNT ou autre.

Le Shuttle XS35V5 Pro est annoncé à un prix public de 217€, mais on le trouve déjà commercialisé et en stock chez LDLC à 209.95€.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 12 novembre 2015 - 9 h 40 min

    Concrètement, il apporte quoi par rapport au xs35v4 (dont je suis très satisfait) à part les parois en alu ?

    Répondre
  • 12 novembre 2015 - 9 h 59 min

    @cyberfox:
    idem… possesseur du XS35V4 également, je reste perplexe sur ce modèle. Le N3050 semble à la ramasse niveau benchmark par rapport au J1900. Plus de capacités graphiques peut-être ?

    Répondre
  • 12 novembre 2015 - 10 h 13 min

    Oui, plus de capacités graphiques.
    Le GPU gère entre autre la 4K et le H265.

    Super intéressant, ça risque de remplacer mon Giada N10 et son intel atom nvidia ion qui commence à avoir du mal après 5 ans de bons et loyaux services.

    Répondre
  • 12 novembre 2015 - 11 h 23 min

    @cyberfox: Il n’apporte rien, vu qu’il ne joue pas dans la même cour ;-) Pour être au niveau du J1900, quad core, il faut taper sur du N3700 et encore, d’après certains test il arrive que parfois le J1900 met aussi la pâtée au N3700.

    LE N3050 est plutôt à comparer au N2807, il me semble.

    Répondre
  • 12 novembre 2015 - 14 h 24 min

    C’est simplement la mise à jour en 14nm du shuttle fanless classique.
    Je me demande toutefois pourquui l’USB en façade n’est pas de type usb 3? Y aurait-il des problèmes de déconections intempestives en usb3 avec ce chipset?

    Répondre
  • 12 novembre 2015 - 14 h 34 min

    @zhir: Je vois pas pourquoi elle serait stable à l’arrière et instable à l’avant ? En général les prises avant sont surtout utilisées pour des trucs temporaires : Clé USB, manettes, recharge… Et à l’arrière pour des trucs sédentaires : Stockage et autre. Du coup les constructeurs préfèrent en mettre à l’arrière. PAr contre pourquoi ne pas coller Que de l’USB 3.0.

    Répondre
  • 21 novembre 2015 - 0 h 21 min

    @Pierre Lecourt: C’est bien ce que je dis: pourquoi pas usb3 exclusivement aussi en façade (à moins que le chipset Intel ne gère pas l’usb3 au démarrage, et soit obligé de contenir un vieux contrôleur usb2 pour mettre à jour la BIOS par exemple).

    Répondre
  • 18 février 2016 - 11 h 10 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *