[IFA2018] Les cartes SDXC Sony Tough jouent la robustesse

Sony profite de l’IFA pour présenter des cartes SDXC d’une nouvelle gamme, les “Tough”. Ces cartes sont plus robustes que la carte lambda distribuée par l’ensemble des constructeurs de SDXC du marché. La marque aligne chiffres et vidéos pour le prouver. Reste un petit souci, est-ce utile ?

Je n’en connais pas beaucoup mais les trois photographes pro ou semi pro à qui je vient d’envoyer un mail pour leur parler de la Sony Tough m’ont tous fait la même réflexion. C’est super mais cela ne sert à rien. Une réflexion qui étoffe un premier avis que je m’étais forgé d’instinct à partir de mon propre usage de ce type de cartes mémoire.

2018-08-30 14_32_13-minimachines.net

Sony proposera donc très prochainement des cartes robustes au format SDXC. Très bien, ces cartes Tough sont censées résister aux pires atrocités que l’on puisse imaginer pour une  carte de ce type. La marque a inventé un nouveau châssis pour enfermer ses puces. Une solution “Monobloc” qui résiste mieux au pliures et aux chocs, aux rayons X, aux ondes électromagnétiques, aux températures extrêmes, aux rayons ultraviolets et pour finir à l’eau et à la poussière.

Avec un indice IP68, les Tough sont protégées contre tout type de particules pouvant les pénétrer mais peuvent également résister à 2 mètres d’immersion pendant une heure. Un indice de laboratoire qui se fait en eau contrôlée, rien ne garantit l’état de vos données après 30 minutes d’eau de mer à 30 cm de profondeur. Idem pour l’effet du chlore de votre piscine. C’est un premier problème mais c’est mieux que rien. Cela dit, pour avoir déjà vu flotter une carte noname suite à une opération qui ne  s’est pas tout a fait déroulée comme prévue entre la main gauche de votre serviteur et l’eau d’un joli torrent en vacances, le fait de sécher ma carte et de la laisser 48 heures sur un petit sachet de perles dessiccatives a suffi à retrouver mes photos intactes.

2018-08-30 14_32_32-minimachines.net

Bon point pour les Tough, elles résistent mieux aux chocs et aux torsions, vidéos à l’appui : Dès fois que vous auriez l’idée de faire un origami avec votre SDXC de photos de vacances. Ce que me dit un de mes contacts photographe pro – et qui a couvert conflits et catastrophes naturelles armé d’une ribambelle de cartes SDXC – c’est qu’une carte n’a aucune raison d’être pliée. Soit elle est dans un appareil photo qui la protège, soit elle est dans une pochette de protection qui joue le même rôle. Son espace de vie entre les deux ne dure – ou ne devrait durer – que quelques secondes. Qui laisse sa carte SDXC posée sur son bureau ou sur sa serviette de plage sans protection tend le bâton pour se faire battre.

Les performances des Tough sont bonnes, avec des 300 Mo/s en lecture et 299 Mo/s en écriture. Mais des modèles concurrents font aussi bien. L’impression que la robustesse correspond à un besoin qui n’existe pas inventé de toutes pièces pour faire passer la pilule d’un prix élevé est donc très fort. Disponible en Octobre de 32 à 128 Go à partir de 73 et jusqu’à 276 dollars. Cet argument de la robustesse fleure bon l’argument marketing. J’attends le prochain James Bond où notre héro sera sauvé d’une balle de sniper par une carte Tough négligemment glissée dans une poche de veste. 

14 commentaires sur ce sujet.
  • 30 août 2018 - 15 h 09 min

    Encore un nouveau format (dans la connectique) ?!

    Répondre
  • 30 août 2018 - 15 h 57 min

    @Will: Apparemment c’est un connecteur SD UHS-II. Donc, non, ce n’est pas un nouveau format, ça existe depuis longtemps déjà.

    l’UHS-II est rétrocompatible avec les lecteurs SD classiques. Avoir un lecteur UHS-II, qui utilise les pins supplémentaires, permet de bénéficier de performances bien supérieures.

    Répondre
  • 30 août 2018 - 17 h 12 min

    A la lecture du titre je me suis dis “chouette une carte solide avec une mémoire qui dure, nos framboise et autre fruits vont tenir plus longtemps” et en fait non. Grosse déception.

    Répondre
  • lym
    30 août 2018 - 18 h 06 min

    @LaLoke:
    Pour cela, point besoin d’être pare-balle. Il faut essentiellement que le firmware de la carte soit correct, ce qui est rarement le cas des modèles grand public: On n’y voit jamais spécifié le nb de TBW (Tera Byte Written) à en attendre, contrairement aux gammes embedded/pro. Pourtant le simple rapport TBW/capacité donne une idée déjà précise de la gestion de la flash par le firmware.

    Répondre
  • 30 août 2018 - 18 h 25 min
  • 30 août 2018 - 22 h 06 min

    Ah OK trop habitué au format propriétaire de Sony donc j’ai cru que c’était le cas encore.

    PS: Je n’utilise que du micro SD maintenant (de marque Samsung en général) et si besoin adaptateur vers SD (mais c’est rare)

    Répondre
  • 31 août 2018 - 5 h 21 min

    arretez de propager cette FAUSSE IDEE, non et non, les franboises n’ont PAS de probleme de sd-card
    non il n’y a pas sur-utilisation et sur usure c’est archi faux.
    je develeoppe des cartes mezzanines poir pi depuis longtemps,
    si vous voulez de l’endurance sur vos sd card,
    ajouter une capa de 1000 uF / 16V soudée en paralelle de l’electrochimique d’entrée.
    —> miracle plus le moindre soucis.
    j’ai modifié plus de 200 pi et aucun soucis depuis, alors qu’avant !! catastrophe.
    c’est un probleme d’alim de proximité et rien d’autre
    je vous rappelle que le regulateur 5v ne se situe pas sur le pi mais est externalisé ce qui est
    une faute de conception mais davaid braben ne pouvais faire autrement, il n’y a pas la place

    Répondre
  • FQ
    31 août 2018 - 9 h 55 min

    “Qui laisse sa carte SDXC posée sur son bureau ou sur sa serviette de plage sans protection tend le bâton pour se faire battre” ou bien cette personne sait qu’elle va exposer sa carte aux pires atrocités, et achète la toute dernière carte Sony Touch !

    Bon en même temps ça fait vraiment cher la négligence…

    Cela dit, j’ai des cartes SD que j’ai dû changer car le boitier se cassait, car il arrive qu’elles dépassent des PC portables et qu’elles se prennent pas mal de chocs durant leur utilisation. Mais dans tous les cas rien ne justifie un prix aussi élevé.

    Répondre
  • 31 août 2018 - 10 h 37 min

    @fabrice: Ce serait possible d’avoir un tuto et des photos de la manip ?

    Répondre
  • grv
    31 août 2018 - 11 h 09 min

    @fabrice: merci pour le truc, j’essaye de suite.

    Perso je verrouille le maximum de carte en écriture, mais ce n’est ni toujours possible, mais ca semble efficace. Aujourd’hui, je choisis mes cartes SDs avec soin, par contre, et autant j’en ai eu beaucoup au début, autant maintenant c’est assez stable (quand je parle de cartes SD HS, c’est totalement illisibles, informatables etc… Mais il faudrait que je rajoute les cartes corrompues qui sont reparties après un reformatage)

    Sur une 50aine de cartes déployées l’année dernière, je pense en avoir 7 qui n’ont pas tenu dans le temps. Sur la prochaine fournée je rajoute cette petite réserve, je verrais ce que ca donnera.

    Merci !!!

    Répondre
  • 31 août 2018 - 19 h 06 min

    Si elles ne sont pas plus chères pourquoi pas, j’ai perdu quelques cartes qui se sont dédoublées et qui pourtant étaient de bonne marque.

    Répondre
  • 2 septembre 2018 - 9 h 36 min

    Argument marketing, ou alors plan com sur le mode “regardez Sony innove encore”
    “Always innovating” comme disait l’autre

    Répondre
  • 4 septembre 2018 - 16 h 20 min

    de rien GRV,
    moi aussi j’ai galéré longtemps avec ce genre de probléme.
    fait chauffer le fer a souder

    Répondre
  • 14 septembre 2018 - 15 h 48 min

    @fabrice: tu a des sources ou d’autres retour sur cette astuce ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *