Samsung veut pousser ses SoC Exynos vers plus de constructeurs

Chez Samsung, on se gratte la tête pour proposer ses SoC à plus de marques externes. Le fabricant veut gagner des parts de marché et doit donc jouer des coudes pour séduire face à un panel d’offres assez compliqué à contourner.

Entre l’entrée de gamme qui n’offre pas de marges intéressantes et qui pousse déjà des performances redoutables comme chez Mediatek ou du haut de gamme qui a un nom et une reconnaissance du public chez Qualcomm, les Exynos de Samsung n’ont pas beaucoup de marges de manoeuvre pour séduire.

samsung-exynos-5260

Pourtant, Samsung se décide à proposer ses SoC à plus de constructeurs et devait accélérer leur développement commercial dès cette année. En proposant ses nouvelles puces aux fabricants de smartphones et de tablettes, la marque compte grappiller des parts de marché et taquiner le podium des trois meilleurs vendeurs de solutions ARM. En quatrième position pour le moment derrière Qualcomm, Apple et Mediatek, Samsung veut proposer des solutions milieu de gamme pour doubler le troisième.

Difficile d’y parvenir à priori, Mediatek est bien implanté et ses tarifs sont bons. Reste une arme secrète pour Samsung, son panel de brevets et de technologies externes. En associant la disponibilité de ses SoC à l’accès à d’autres produits de la marque, elle pourrait gagner de nouveaux clients. On pense aux technologies d’écran AMOLED, aux mémoires et aux circuits externes type modem.

Exynos

L’enjeu pour la marque est de disposer d’un poids suffisant pour peser assez lourd sur le marché en attendant la 5G et son déploiement. Un enjeu de taille puisque les modems vont s’intégrer de plus en plus directement au sein des SoC traditionnels. Les acteurs les plus identifiés sur ce secteur auront toutes leurs chances de s’implanter durablement pour les années a venir.

Va t-on avoir plus de solutions Exynos cette année ? Cela aura t-il des conséquences dans le déploiement de solutions alternatives aux smartphones? On a vu quelques cartes de développement avec les puces de Samsung, notamment chez Odroid et sur certaines tablettes, mais pour le moment il faut bien avouer que les chipsets de la marque ne sont pas très visibles malgré leur excellente place de quatrième dans le classement.

Source : Phonearena

9 commentaires sur ce sujet.
  • 25 janvier 2018 - 18 h 40 min

    ben, si leur soc sont open source, comme nxp(anciennement freescale) ou AllWinner , ça ouvrirai des portes a tous les makers, et fabricants…

    Répondre
  • 25 janvier 2018 - 19 h 15 min

    @haze: Justement, le fait qu’ils ne soient pas open source (sauf erreur de ma part) m’a empêché d’acheter l’Odroid HC1 ou HC2.
    On ne sait pas si un sorte d’Intel Management Engine est intégré dedans, et de ce fait, j’ai refusé d’en faire mon NAS.
    Je cherche d’autres pistes.

    Répondre
  • 25 janvier 2018 - 23 h 07 min
  • 26 janvier 2018 - 9 h 35 min

    @prog-amateur: “Lors du 7éme RISC-V workshop, Western digital a annoncé que la compagnie allait developper des processeurs RISC-V. Le but de Western Digital est d’entamer une transition vers des solutions open-source pour ses serveurs de stockage. A terme, WD espère vendre près de 2 milliards de processeurs RISC-V par an.”

    Répondre
  • 26 janvier 2018 - 23 h 51 min

    @Skwaloo: Merci beaucoup pour l’info, c’est très intéressant ! Du coup les RISC-V peuvent faire tourner du Linux ?

    PS : désolé pour mon précédent message, j’ai un problème de gestionnaire de comptes, il rempli mon pseudo tout seul.

    Répondre
  • 27 janvier 2018 - 14 h 19 min

    Pour l’instant je suis ça de loin (j’aimerai beaucoup qu’il y ai aussi du GPU en source libre…), mais j’ai lu que maintenant RISC-V est intégré dans la branche principale.
    https://riscv.org/

    Répondre
  • 27 janvier 2018 - 14 h 20 min

    @Skwaloo: … principale de Linux.

    Répondre
  • 28 janvier 2018 - 4 h 52 min

    Pour le coup ça fait depuis des années que Meizu est client chez eux pour leur haut de gamme.

    Je n’ai jamais comprit pourquoi il n’y avait pas plus de clients pour leurs socs.

    Répondre
  • 29 janvier 2018 - 14 h 24 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *