Qualcomm officialise son Snapdragon Wear 2500 pour montres connectées

Avec le Snapdragon Wear 2500, Qualcomm vise un nouveau marché encore plus niche que celui des montres connectées. Celui des montres connectées pour enfants. Ce nouveau SoC n’apporte aucune nouvelle technologie mais répond à une demande.

C’est souvent au travers de ses inventions que l’on peut déterminer les éventuels symptômes d’une société. A en juger par l’apparition de ce Qualcomm Snapdragon Wear 2500 et surtout de sa cible annoncée, il va sans dire que notre société est malade.

Malade de ses angoisses et de ses prédateurs, le nouveau SoC n’apporte rien de révolutionnaire mais répond à un besoin de plus en plus impérieux de contrôle de la part des parents sur leur progéniture. Le Snapdragon Wear 2500 va servir à construire des montres connectées pour les mômes.

2018-06-28 11_25_29-minimachines.net

L’idée vendue est de garder le contact avec les plus petits en leur permettant de recevoir des messages ou de faire de la vidéo conférence. Le projet réel est de garder le contrôle. De jouer à Big Father ou Big Mother avec la volonté de savoir exactement où est votre bambin et ce qu’il y fait.

2018-06-28 11_15_38-minimachines.net

Rien de vraiment nouveau dans cette puce, il s’agit d’un quadruple coeur Cortex-A7 associé à un chipset graphique Adreno. Le SoC pourra gérer des webcams allant jusqu’à 5 mégapixels et embarquera un modem 4G. Se satisfaisant de très peu de  mémoire vive, 512 Mo sont suffisants pour faire tourner Android for Kids, ce nouveau venu va donc permettre de construire des objets compacts et peu chers pour les tous petits. Des montres principalement mais pourquoi pas toute la panoplie d’outils de traçage qui existent déjà sur le marché.

2018-06-28 11_18_04-minimachines.net

Parce que cette arrivée du Snapdragon Wear 2500 est plus une réponse concurrentielle à un marché qui se développe fort en Chine comme en Inde, celui des montres connectées pour enfants qui servent à les tracer au mètre près au quotidien. Des objets très abordables (15-20€ en importation) qui fonctionnent aujourd’hui avec des puces très entrée de gamme que l’on ne rencontre plus guère que là-bas. Des puces monocoeur peu puissantes1 mais peu chères et suffisantes pour envoyer et recevoir des textos ou transmettre un positionnement GPS… Voir suivre l’activité et les déplacements de quelqu’un heure par heure sur plusieurs semaines…

2018-06-28 11_21_37-minimachines.net

Des solutions qui surfent également sur les angoisses parentales d’enlèvement d’enfants avec des fonctions de SOS en appuyant sur un bouton…

Une volonté de contrôle qui est ici magnifiée par Qualcomm d’une fonction de paiement intégré. Le Snapdragon Wear 2500 dispose d’un module NFC sécurisé qui permettra aux bambins de disposer d’un portefeuille pour “faire ses courses”… La peur du racket ou d’une utilisation détournée des “sous de la cantine” vers des usages différents motivant cette intégration.

Chez Qualcomm, on veut faire mieux, permettre à papa-maman de regarder où est et ce que fait le petit (avec ou sans son consentement d’ailleurs, ce qui est assez flippant),  d’envoyer ou de recevoir des photos et de faire de la vidéo conférence. Ajoutez à cela un jeu type Tamagochi et voilà que bambin aura toujours sur lui son premier écran. Le premier qui sabotera son attention pour le monde qui l’entoure.

2018-06-28 11_27_54-minimachines.net

Je ne devrais pas me permettre ce genre de commentaires, Qualcomm fournit un SoC et pas une solution complète. Ils ne sont pas responsables des gadgets qui en découleront et il est possible que des outils vraiment intéressants soient construits avec ces puces2. Les marques qui vont se lancer dans la production de ces montres seront responsables de la qualité de ces gadgets colorés que des enfants auront aux poignets. J’ai juste peur que le marketing influence salement le résultat en jouant sur les peurs et le contrôle. Ce qui sous le prétexte de rendre service au parents aura un effet désastreux sur les enfants.

Source : Qualcomm

Notes :

  1. Typiquement des solutions comme les Spreadtrum SC6531. Des puces monocoeur cadencées aux alentours de 300 MHz avec GSM, Bluetooth, radio FM et un stockage basique associé à un lecteur de carte microSD
  2. Pour le sport, les sorties, pour accompagner des activités éducatives, pour plein de choses que l’on peut imaginer avec un mini ordinateur connecté accroché au poignet…
19 commentaires sur ce sujet.
  • 28 juin 2018 - 12 h 00 min

    Ça devrait même être obligatoire pour tous les employés…lol
    Mais je fais ‘confiance’ à la Chine et l’Inde
    pour trouver des applications très productive…
    Friendly Spy !!!

    Une Puce pour les contrôler TOUS !!!
    Je vois parfaitement l’évolution logique de ce genre de technologies,
    on aura même plus besoin de Smartphone pour être suivit à la trace,
    pour pouvoir acheter et vendre…
    Tout cela pour votre soi-disant Sécurité, bien sûr !
    Une Micro-puce pour nous esclavagiser TOUS…
    et c’est déjà Demain !

    Je ne parles pas de certaines de mes idées ou inventions,
    pour ne pas accélérer le développement de certaines innovations négatives…

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 12 h 10 min
  • 28 juin 2018 - 12 h 56 min

    Effectivement, le problème n’est pas tant qualcomm dans l’histoire, que les fabricants de montres qui veulent répondre a une demande irrationnelle de contrôle.

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 13 h 08 min

    Le vol d’enfant qui paraît anecdotique en France est un vrai problème grave et « courant » en chine.
    Merci de ne pas porter de jugement sur ce qu’on ne connaît pas ou peu.

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 13 h 37 min

    @Tabasco: Et du coup les fabricants n’y sont pour rien non plus : ils suivent la demande du marché.
    Comme le dit Pierre, c’est la société qui est malade. Et outre le problème de l’attention qu’il évoque pertinemment je vois aussi le problème de la confiance : le sentiment que ses propres parents ont besoin de le surveiller en permanence doit être perturbant pour un enfant. À qui fera-t-il confiance alors une fois adulte ?
    Quand le contrôle prend l’ascendant sur l’éducation … Pauvres enfants, triste avenir que nous leur construisons …

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 14 h 08 min

    @Lechinois: Alors primo je ne juge pas les parents. Secundo je connais le problème et les disparitions massives de petites filles et tertio ce n’est pas une montre qui va arranger quoi que ce soit, au contraire. Rien de plus simple que d’offrir la montre à un autre enfant pour empêcher toute inquiétude.

    Le soucis de cette technologie c’est qu’elle rassure artificiellement les parents qui vont se dire “tout va bien je n’ai pas eu d’alerte” et donc dégager leur attention vers d’autres préoccupations.

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 14 h 22 min

    Décidément, les parents aiment polluer cette pauvre planète, une fois, deux fois….

    http://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/

    Ah cette frénésie de reproduction qui nous envoie droit dans le mur ! Deux milliards en 1958, 10 milliards en 2050… Et tant de ressources gaspillées à gadgetiser tout ce petit monde.

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 17 h 29 min

    Il me semble que l’Allemagne a interdit la vente de montres connectées pour enfant l’année dernière, et il m’avait semblé que d’autres pays étaient sur le point de lui emboîter le pas (au moins en Europe).
    Pas sûr que ça arrive jusqu’à chez nous donc…

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 17 h 59 min

    Un bon vieux 3310 (ou plus léger!), une puce bloquée genre 2h d’appels, et un coup de fil notamment quand le jeune ado tarde à respecter sa promesse d’heure d’arrivée… C’est largement suffisant.
    Plus jeune il faut les accompagner physiquement.

    Répondre
  • 28 juin 2018 - 22 h 29 min
  • 29 juin 2018 - 2 h 02 min

    Le bouton sos permettra de déclencher l’alerte au plus tôt (et le temps est le facteur déterminant dans ce genre de cas) et y a moyen de lancer une alerte en cas de retrait de la montre ou tentative de destruction. Et même si l’efficacité est limité si tant soi peu sauver une vie c’est toujours à prendre. Je reste donc en désaccord avec les avis de l’article (et cela ne regarde que moi en effet) mais je tenez à exprimer une réalité que peu de français connaîssent et j’aurai préféré éviter un jugement sur des parents ignorants ou trop protecteur alors que le but de cet objet peut avoir de vrai utilité ici dans l’empire du milieu.

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 3 h 07 min

    @Lechinois: Encore une fois je ne juge pas les parents. Où ais-je porté le moindre jugement sur les parents ? Je porte un jugement sur les industriels qui font croire qu’on peut confier à un gadget électronique le soin de surveiller à sa place un enfant au lieu de rester vigilant. Comment juger des parents inquiets qui croient bien faire ? Mon rôle est ici plutôt de montrer l’inefficacité et le côté contre productif de l’objet, d’informer les parents qu’il ne s’agit pas d’une bonne solution.

    -Le système d’alerte en cas de retrait de la montre est juste un capteur de lumière sur le poignet, autant dire qu’il enverra des messages en permanence de retrait et qu’il suffit de balancer la montre dans le noir pour qu’il soit inefficace…

    -Le bouton SOS ne servira à rien non plus. Les enfants suivent la plupart des prédateurs de leur plein gré. Les enlèvements “violents” sont en général tellement stressants que les mômes ne font rien et restent tétanisés. Dans la très grande majorité des cas donc la fonction ne sera pas activée. Par contre ce scénario restera inscrit dans la tête des parents qui penseront que leur bambin aura bien évidemment le réflexe de manipuler sa montre.

    C’est également un calcul qui estime que les auteurs de ces rapts sont des crétins. Ce qui n’est évidemment pas le cas. En popularisant le gadget, les prédateurs ne vont pas l’ignorer longtemps. Ce seront les premiers a savoir comment réagir pour qu’ils soient inefficaces.

    Comme tu dis, le temps est un facteur déterminant. Un prédateur lambda saura qu’avec ce genre de gadget l’attention parentale est relâchée puisque les parents se sentent faussement sécurisés. Pas dur d’empêcher la montre d’envoyer le moindre signal en la jetant simplement dans un égout. Les parents n’ayant pas le nez sur l’interface de surveillance en permanence (puisqu’ils croient que leur enfant enverra un SOS au moindre problème), ils perdront donc de longue minutes voire plus avant de se demander où est leur bambin. Une recherche aboutira ensuite devant une plaque d’égout et l’enfant sera parti depuis bien longtemps.

    Au final le côté rassurant de l’objet est dangereux, il provoquera probablement plus de dégât que choses bénéfiques. Il n’y a qu’a voir les accidents de la route liés à des véhicules autonomes pour comprendre que l’humain est tenté de se laisser aller quand il pense que la technologie peut le seconder parfaitement efficacement. Au début on essaye de lâcher le volant, puisque on fait confiance et à la fin on retrouve des voitures en miettes parce que le chauffeur était en train de regarder un film ou de répondre à un mail sur son smartphone.

    1er jour : Tout va bien avec la montre au poignet de bambin. Un appel passé à 16H30 pour voir si tout va bien.
    2eme jour pareil. 3eme jour la routine est installée.
    120eme jour, l’appel de 16H30 ne répond pas. Le bambin a disparu depuis 14H00. La montre a été jetée dans une poubelle…

    Contre productif pour la sécurité donc mais également dangereux pour la construction de soi. Un enfant doit se savoir autonome, un enfant doit se savoir hors de la surveillance parentale permanente. Il doit se sentir à l’abri au sein de l’école par des proches, loin du jugement familial. C’est important pour se construire de ne pas se dire qu’a tout moment papa et maman sauront exactement où on est.

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 8 h 29 min

    si ça permet de connaitre le nombre de nike produit a l’heure par un enfant
    c’est cool non ?

    pardon

    Répondre
  • An
    29 juin 2018 - 14 h 05 min

    @adel10 : Non mais, il n’y a pas de charte de convivialité, ici ? Je me suis fait mettre à l’index sur certaines listes de discussion pour beaucoup moins que ça ! Mais c’est marrant quand-même :-)

    Répondre
  • An
    29 juin 2018 - 14 h 11 min

    Si on est capable de fabriquer ce genre de montres connectées pour 15-20 €, pourquoi n’a-t-on pas encore de « mouchard GPS » permettant de retrouver ces choses qu’on passe son temps à chercher : les lunettes, les clefs, etc. ? Son chat ou son chien, peut-être ? Un mouchard permettant de géolocaliser ce genre d’objet à partir de son téléphone, et éventuellement de le faire sonner, ce serait pratique. Car que de temps perdu à courir après !

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 17 h 12 min

    Je cite:

    “C’est souvent au travers de ses inventions que l’on peut déterminer les éventuels symptômes d’une société. […] il va sans dire que notre société est malade.”
    => jugement

    “Le premier qui sabotera son attention pour le monde qui l’entoure.”
    => Jugement

    “permettre à papa-maman de regarder où est et ce que fait le petit (avec ou sans son consentement d’ailleurs, ce qui est assez flippant)”
    => Jugement

    “Ce qui sous le prétexte de rendre service au parents aura un effet désastreux sur les enfants.”
    => Jugement

    Et la tournure generale de l’article ne laisse point de doute: mauvais parent qui veulent tout controler et gacher la petite vie de leur enfant. Bon soyons honettes une minute, les “mauvais” parents (en fait c’est la grande majorite, mais sont ils pourtant si “mauvais”) donnent deja tres tot leur portable a leur bambin. Les jeunes de nos jours passent h24 leur vie sur leur portable. C’est une realite, le monde dans lequel on vit est connecte. Maintenant libre a tous et a chacun d’eduquer leurs enfants comme ils veulent.

    J’aurais juste preferer une tournure d’article moins charge et plus informative “QUALCOMM sort une nouvelle puce pour montre connecte pour enfant”.

    Je remarque aussi la qualite des commentaires sur cet article (tout plein de prejuge “JeanD avec la chine espion”, “Lionel et Caribou en mode bouh les mauvais parents”, “adel et son commentaire qui a rien a faire sur un site tel que minimachines – je dirais meme sur n’importe quel site internet…”).

    Bref, chacun est libre de s’exprimer comme il le desire (avec certaines limites a ne pas franchir tout de meme) et puis c’est ton blog donc tu ecris ce que tu veux et cela ne te regarde que toi. Juste que ce genre d’article est une porte ouverte au troll et participe, une nouvelle fois, a une image negative de la Chine. =/

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 17 h 57 min

    @An:
    Ces montres sont vendu à partir de 15 à 20 USD,
    ce qui veut dire que leur coût de fabrication est bien inférieur…

    Les « mouchard GPS » permettant de retrouver des objets existent déjà,
    il y en à déjà une liste impressionnante…
    on les appel souvent portes clés connectés !

    Répondre
  • 29 juin 2018 - 18 h 01 min

    @lechinois:

    « C’est souvent au travers de ses inventions que l’on peut déterminer les éventuels symptômes d’une société. […] il va sans dire que notre société est malade. »
    => jugement

    C’est plutôt un constat. Et ce n’est pas un jugement des parents comme tu le soulevait mais bien de la société dans son ensemble. Grosse nuance.

    « Le premier qui sabotera son attention pour le monde qui l’entoure. »
    => Jugement

    Je parle d’un écran qui va saboter l’attention des enfants au monde qui les entoure. C’est encore un constat. Pas un jugement. C’est un fait étayé par de nombreuses études scientifiques qui indiquent le danger d’une surexposition aux écrans pour les petits. Rien a voir avec un jugement des parents.

    « permettre à papa-maman de regarder où est et ce que fait le petit (avec ou sans son consentement d’ailleurs, ce qui est assez flippant) »
    => Jugement

    Jugement de quoi ? Je ne juge rien. Encore une fois, s’émanciper de ses parents est un besoin fondamental dans la construction de soi. Savoir qu’ils peuvent a tout moment entrer en contact ou surveiller vos déplacements brise cette émancipation. Et c’est dangereux pour le développement personnel des enfants. Ce n’est pas un jugement moral des parents mais un fait scientifique qui a jeu sur les apprentissages des plus jeunes.

    « Ce qui sous le prétexte de rendre service au parents aura un effet désastreux sur les enfants. »
    => Jugement

    Jugement de quoi ? Des parents ? C’est bien mal me comprendre. Proposer cet outil à des parents inquiets tel que décrit dans “rendre service à des parents” est totalement contre productif. Les parents ne sont pas mis en cause. La marketing l’est.

    “Et la tournure generale de l’article ne laisse point de doute: mauvais parent qui veulent tout controler et gacher la petite vie de leur enfant. Bon soyons honettes une minute, les « mauvais » parents (en fait c’est la grande majorite, mais sont ils pourtant si « mauvais ») donnent deja tres tot leur portable a leur bambin. Les jeunes de nos jours passent h24 leur vie sur leur portable. C’est une realite, le monde dans lequel on vit est connecte. Maintenant libre a tous et a chacun d’eduquer leurs enfants comme ils veulent.”

    Jamais cette idée ne traverse le billet. et cette tournure d’esprit de se dire “parce qu’ils ont déjà un portable en main on peut se permettre de leur rajouter un second outil de surveillance me paraît très malsaine. Il a déjà la main dans le hachoir, autant donner un coup de manivelle…

    Je ne dis pas que les parents sont mauvais, je dis que la société de consommation crée un besoin et que les parents sont tellements stressés par un milieu de plus en plus anxiogène qu’ils sont prêts à suivre ces offres sans se poser de question. Mon but est de rappeler que ces “outils” sont là pour faire de l’argent et ne sont pourtant pas une solution.

    Ensuite cette vision du gamin avec un écran H24 est peut être la vôtre mais certainement pas la mienne ni celle de la majorité des utilisateurs à mon sens. Je suis père de famille. Nombreuse. Refiler mon portable à un de mes enfants ? En cas d’extreme peut être, jamais sinon. Et c’est très différent de jouer à l’apprenti big brother en lui offrant une montre pour le suivre à la trace.

    “J’aurais juste preferer une tournure d’article moins charge et plus informative « QUALCOMM sort une nouvelle puce pour montre connecte pour enfant ».”

    C’est ce que tout le monde a sorti, je voulais juste aller plus loin qu’une reprise de communiqué de presse lambda pour expliquer ô combien cette fuite en avant vers le tout connecté pour les plus petits sera plus destructeur que salvateur. Comment ces montres arrivent sur un marché qui n’en a pas besoin si les parents assument le rôle qu’ils se sont donnés en donnant la vie à un enfant.

    “Je remarque aussi la qualite des commentaires sur cet article (tout plein de prejuge « JeanD avec la chine espion », « Lionel et Caribou en mode bouh les mauvais parents », « adel et son commentaire qui a rien a faire sur un site tel que minimachines – je dirais meme sur n’importe quel site internet… »).”

    Tu es gonflé, les commentaires de @Lionel et @Caribou parlent textuellement d’une société malade dans son principe et ne mettent à l’index les parents d’aucune façon. Caribou pointe du doigt un lien très pertinent sur les problématiques de surveillance. Ta vision est décidément bien biaisée…

    Chacun est libre de s’exprimer du moment qu’il reste courtois et n’enfreint pas la loi. Je comprend le commentaire d’Adel10 comme un trait d’humour. Cela rappelle la réalité d’une exploitation des enfants dans le monde du travail en Asie. Ce n’est pas contraire à la loi. Je ne suis pas responsable des avis des autres intervenants du moment qu’ils respectent la loi.

    “Bref, chacun est libre de s’exprimer comme il le desire (avec certaines limites a ne pas franchir tout de meme) et puis c’est ton blog donc tu ecris ce que tu veux et cela ne te regarde que toi. Juste que ce genre d’article est une porte ouverte au troll et participe, une nouvelle fois, a une image negative de la Chine. =/”

    Et l’Inde ? Je parle de la chine et de l’Inde. Cela ne te choque pas pour l’inde ?

    En allemagne ces montres sont interdites : https://www.minimachines.net/actu/montres-connectees-56247

    Pourquoi ? Parce que ce sont des outils de surveillance complets, des bracelets électroniques plus qu’autre chose et qu’ils peuvent être détournés. En france les pédopsychiatres rappellent souvent les dérives de ce genre d’objets. En Chine ou en Inde, où la société de consommation pousse les parents a investir dans ce genre de trucs, on trouve ces objets partout pour 20€… Normal que je parle de ces pays.

    Qualcomm va t-il viser la vieille europe avec ce nouveau soC ? Non, probablement pas. Du coup la marque va cibler les marchés où ces produits existent déjà. L’Asie en général, la chine, le vietnam et l’Inde en particulier pour les raisons évoquées.

    Est-ce qu’un lecteur va se dire “Ils sont fous en Chine” à la lecture de ce billet ou est-ce qu’il va se dire “Cette solution est mauvaise, elle ne vise que le profit au détriment de la sécurité et du développement des enfants.” ?

    J’ai écris de manière à ce que l’opinion penche dans ce second sens en mettant en avant la réalité du processus de pression marketing et social qui existe sur place Ma conclusion est plutôt claire “J’ai juste peur que le marketing influence salement le résultat en jouant sur les peurs et le contrôle. Ce qui sous le prétexte de rendre service au parents aura un effet désastreux sur les enfants.”

    Désolé si tu l’a mal compris.

    Tu ne reprend pas mes explications sur la dangerosité effective du procédé d’établissement d’une routine de surveillance par l’intermédiaire d’un objet en pratique totalement inutile, je ne sais donc pas si tu as bien saisi que mon principal objectif était de rappeler aux parents leur indispensable devoir de surveillance envers leurs enfants. Et non pas pointer du doigt des personnes habitant la Chine ou l’Inde et qui ne liront de toutes manière pas mon blog. Je ne vois pas en quoi ce serait pertinent… A moins d’imaginer que mon but sur minimachines soit de distiller un racisme latent anti chinois ce qui est, tu l’avoueras, très tiré par les cheveux.

    Répondre
  • 4 juillet 2018 - 5 h 19 min

    Merci pierre pour avoir pris la peine de me repondre.
    Le “chinese bashing” est tres courant sur la presse francaise et je voulais surtout apporter un regard different. Bien que l’article n’est en soi pas a charge, cela reste une porte (grande) ouverte ou beaucoup vont faire le lien entre montre nefaste, chine, education des parents chinois.
    Il est vrai que ce genre de montre peut etre limite limite niveau vie privee et emancipation de l’enfant. Mais entre vous et moi, qui n’a jamais reve etant enfant d’avoir une montre avec toutes ces capacites la ? Devenir James Bond est maintenant possible… je pars toujours du fait que la technologie est pas nefaste, mais c’est l’utilisation qu’on en fait qui peut l’etre. Et je ne pense pas que c’est mal en soi de donner une montre comme ca a un enfant tant qu’on explique a ce dernier comment l’utiliser, et definir les limites de cette derniere (utilisation limite, bloquer certaines fonctionnalites, …). Aux parents apres de jouer le jeu… ou pas.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *