Intel jette l’éponge sur sa division Optane

Optane, le système de mémoire cache conçu pour booster les performances de stockage d’Intel, c’est terminé. La marque jette l’éponge.

Actuellement à la recherche d’une concentration autour de son Core de métier, Intel a coupé de nombreuses branches techniques de ses activités. Autant de jeunes pousses qui semblaient détourner la vigueur de l’entreprise aux yeux de son plus-si-nouveau PDG Pat Gelsinger. C’est la sixième entité éloignée des processeurs qui est sabrée depuis son arrivée. Après le stockage SSD revendu à SK Hynix, la fin du Tech-à-porter et la revente de l’unité Drone de la marque. C’est bien au tour d’Intel Optane de disparaitre.

2019-05-29 19_59_12-minimachines.net

Optane restera pour moi une excellente idée et un très bon produit qui n’a pas eu ni un bon calendrier ni une réelle lisibilité. Le concept est pourtant simple, ajouter un composant à la mémoire non volatile très performant qui pourrait prendre en charge les éléments les plus souvent employés par le système de manière à accélérer les échanges de celui-ci. La dernière fois que j’ai voulu expliquer Optane à un néophyte, je lui ai parlé de la cuisine des Mac Do. Dans un restaurant de ce type, les éléments sont préparés à l’avance, steak, fromage, légumes, tout est cuit et découpé en amont avec un stock tampon qui garde tout au chaud ou au frais et qui n’attend que l’ordre d’assemblage. C’est bien plus rapide que de lancer la cuisson au moment où on vous donne la commande du produit. Un autre « stock tampon » est également près de la caisse avec des hamburgers qui sont préparés en amont de manière à répondre immédiatement aux commande les plus fréquentes. On prépare un stock des hamburgers les plus communs que l’on garde en avance sous la main car on sait qu’on les vendra facilement puisque la demande est permanente.

Optane H20

Optane, c’est exactement cela avec des données. On stocke sur un module de taille assez faible des données que le système va appeler en permanence parce que ce sera beaucoup plus rapide à traiter. Le « vrai » stockage situé derrière cette mémoire tampon peut être lent comme avec un disque dur mécanique, cela n’est pas très grave. Au pire, le système devra aller chercher quelques éléments dessus et cela aura des performances équivalentes à un un disque dur. Mais dans une grande majorité des cas lorsque vous lancerez un logiciel, la majorité des éléments dont vous aurez besoin pour votre session seront placés sur l’unité Optane et seront alors extrêmement rapides.

Même avec un SSD, les vitesses augmentent de manière importante quand on les combine avec une solution Optane. 

Optane H20

Le Intel Optane H20 qui combine stockage NAND et module Optane

Cette idée n’est pas bien passée auprès du grand public, elle a été assez mal comprise d’une part et surtout apparue à un moment charnière très compliqué. Si on ajoute en plus des tarifs demandant une certaine réflexion alors c’était un pari assez risqué pour la marque. Le souci d’Optane étant qu’avec des unités de 32 ou 64 Go vendues au prix de SSD aux capacités plus élevées, le grand public n’a pas compris la stratégie d’Intel. La marque a bien tenté de faire un « bundle » avec des SSD H20 qui combinaient des unités SSD classiques avec un module Optane intégré de manière à contourner le problème mais, là encore, le message n’est pas bien passé.

Pourtant les résultats étaient bel et bien là. Sur un SSD QLC de 1To sans Optane, j’obtiens un score de lecture séquentielle sous CrystalDiskMark de 1650 Mo/ en lecture et 1630 Mo/s en écriture. Une fois l’option Optane activée, ce même stockage explose aux alentours de 2900 Mo/s en lecture et 1420 Mo/s en écriture. Avec un disque mécanique SATA III classique, les solutions Optane sont également assez flamboyantes. Un module 32 Go en mémoire cache d’un disque 7200 tours transforme radicalement son comportement. De 174 et 172 Mo/s en lecture et écriture le disque passe à 1400 et 296 Mo/s… On a vraiment l’impression d’avoir un SSD SATA III en écriture et NVMe en lecture sous le capot.

Gigabyte a tenté de vendre des cartes mères avec Module Optane intégré

Si l’ajout d’une solution Optane dans un système classique avec un disque mécanique pouvait vous donner l’impression de bénéficier du meilleur des deux mondes, à savoir un grand espace de stockage et une belle réactivité. Cela ne se faisait pas aussi simplement qu’Intel l’aurait voulu. Il fallait pour cela avoir un matériel compatible avec Optane. C’est à dire un processeur Intel Core de 7e gen ou plus, un port M.2 libre ou un slot PCIe disponible. De nombreuses cartes mères ne pouvaient donc pas prétendre à cette solution et les propriétaires de solutions AMD, par exemple, ne pouvaient pas non plus en profiter. Quand une technologie n’est pas facilement appréhendable d’un point de vue technique, que sont prix apparait élevé face à une concurrence de SSD jugée plus classique… La bataille est difficile.

Intel l’avait compris depuis un moment et réorienté sa stratégie du grand public vers le monde des serveurs. Un mondes plus à même de s’en emparer. Aujourd’hui la marque jette l’éponge, c’est dommage mais compréhensible. Peut être que cette technologie reviendra d’une manière ou d’une autre dans le futur, des rapprochements avec la mémoire vive DDR5 sont à l’étude et cette technologie pourrait alors ressusciter sous un autre nom ?

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

18 commentaires sur ce sujet.
  • 29 juillet 2022 - 14 h 13 min

    Ils n’ont même pas essayé de revendre la marque, les brevets, etc., à quelqu’un ??
    C’est peut être en effet qu’ils gardent ça sous le coude.
    Belle techno en tout cas, ce serait dommage que ça disparaisse définitivement.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 14 h 26 min

    J’avais compris que ca ne prendrait pas dès la sortie du produits. Mettre en avant un composant avec 32g comme si c’était woaou sans autre explication. C’est nul comme technique marketing, on dirait presque du crosoft !

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 14 h 29 min

    Hors sujet mais puisqu’on parle d’Intel, ils viennent de mettre en ligne une maj de leur apu + son qui résout les problèmes de « pop » lors de l’ouverture et de la fermeture des canaux de son. Comme sur le chuwi herobox par exemple que je croyais défectueux.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 15 h 12 min

    le petit souci avec l’optane c’est que je fais quelque chose d’un peu près équivalent et bien plus performant avec un simple ramdisk…

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 15 h 55 min

    @R2D2: alors oui est non, bien plus performant oui ca c’est sur. par contre a la moindre faille du systemes tu perds les données ecrite en ram, qui non pas eu le temps de s’ecrire sur les disques.

    alors tu as des solutions comme avec primo cache, qui permet de faire un L1 en ram et un L2 sur un ssd dedié par exemple un rapide ssd nvme. et le reste du stockage sur disque dur classique ou autre.

    mais dans tous les cas de figure, si ca n’a pas eu le temps d’écrire, tu te retrouves avec de méchantes erreur sur le fs.

    la meilleur solution dans ce cas qu’on ne croise plus tellement etait les cartes ou tu collais de la barrette de ram pour faire un gros cache. (avec une pile ou batterie pour permetre au stockage de finir l’ecriture en cours en cas de coupure)

    sur les baies de stockage c’est largement plus utilisées mais dans un datacenter,on est plus souvent redondé éléctriquement de plusieur ligne ne provenant pas de la meme source.

    il n’y a rien de parfait. soit c’est honereux, soit c’est pas des plus fiables quand tu as une merde lol.

    comme je le disais, moi j’utilise de facon aleatoire du cache en ram pour accellerer mes vitesses de traitements des fs. mais de facon aleatoire. car en cas de plantage de l’os ou de variation electrique un peu trop violent et c’est les données qui mangent. et encore je limite la casse je suis redondé electriquement avec de l’onduleur Line-Interactive (c’est deja bien mais c’est pas le mieux pour jouer avec du cache à tous les coins de rue). mais malgré tout quand ca plante on la dans le popotin…

    faut trouver le reglage qui nous convient le mieux. en esperant de pas avoir trop de casse :)

    Répondre
  • Alu
    29 juillet 2022 - 16 h 05 min

    Le produit était mort depuis le début:
    -Techno propio d’Intel enfermé dans son monde
    -Concurrence déjà bien établie (SSD)

    Difficile de voir l’intérêt d’aller se jeter dans le bras d’intel…

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 17 h 24 min

    Ahahah, j’étais sûr que c’était une technologie bidon et qu’en réalité, c’était simplement des SSD SLC de très bonne qualité boostés d’une façon ou d’une autre. Parce qu’en réalité, après les annonces fracassantes du début, ça ne se différenciait pratiquement pas d’un très bon SSD SLC. A part pour les performances en écriture qui, soi-disant, restaient au maximum plus longtemps qu’un SSD (enfin, si je me souviens bien). Mais en dehors de ça, la différence était minime. Les annonces fracassantes indiquaient d’ailleurs déjà le projet louche. Pourquoi Intel, connu pour sa rigueur à l’époque, se serait mis à annoncer des caractéristiques aussi fantastiques si ça n’était pas vrai ?

    L’abandon va dans ce sens. En interne, on a dû vouloir siffler la fin de la récré et de la couillonnade. Comme dit Eeerg plus haut, pourquoi ne pas vendre la licence pour cette technologie à un autre constructeur ? C’est parce que c’est bidon.

    Vu leur façon de mettre de moins en moins en avant ce produit, je m’étais dit qu’un jour ou l’autre, ils finiraient par arrêter sa commercialisation en catimini. Et voilà…

    La question, c’est, pourquoi en interne, on a autorisé ça au départ ? On ne le saura jamais.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 19 h 25 min

    La technologie 3D Xpoint reste unique en son genre et donc potentiellement intéressante, mais il est difficile de se faire une place entre la RAM et la NAND, quand on part avec le handicap d’un volume de vente (et donc de fabrication) dérisoire. Sans atteindre un certain poids sur le marché, impossible d’abaisser le coût de fabrication à un niveau permettant de concurrencer à armes égales la RAM et la NAND et de trouver sa place naturelle sur le marché.
    Dans un marché aussi concurrentiel que celui de la mémoire, où les marges sont si serrées, cela relève de la gageure.
    Il aurait fallu une « killer app » capable de faire vendre la techno au prix fort des débuts, mais sur le marché grand public ceka reste à trouver.
    Dans le domaine du stockage, les bons SSD ayant déjà recours à un cache DRAM + un cache SLC, il n’est pas certain que le surcoût d’un cache Optane en vaille la chandelle. Quant aux disque durs mécaniques, utiliser un bon SSD comme cache donne déjà des résultats spectaculaires.
    Adosser un cache Optane à de la NAND QLC était une idée intéressante, mais il aurait fallu développer la puce contrôleur qui fasse la glue de façon transparente (comme dans un SSD classique). Faute de marché et donc de budget d’investissement, Intel a dû se rabattre sur une gestion du cache par le CPU, beaucoup moins sexy…

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 20 h 08 min

    @Alu:

    Alors à la base c’était Micron (plus connu à travers Crucial par le grand public) et Intel.

    Mais Micron a revendu ses parts à Intel y’a quelques temps (ça a commencé à sentir mauvaid à ce moment du coup).

    Le problème c’est que cette techno comme tu le dis était fermée, donc aucun autre acteur pour doper le marché, et orientée pro uniquement.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 21 h 06 min

    C’était vendu trop cher. Le rapport utilité/prix était trop défavorable par rapport aux autres solutions.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 22 h 49 min

    @opentux: un onduleur règle le souci de l’alim, et la stabilité des OS n’est désormais plus vraiment un sujet.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 23 h 25 min

    @P. Le Gal: « Quant aux disque durs mécaniques, utiliser un bon SSD comme cache donne déjà des résultats spectaculaires. »
    Le disque mécanique n’est pas une mauvaise technologie, les SSD étaient mêmes moins performants autrefois et les meilleurs HDD (mais il ne s’agit pas de modèles pour le grand-public) sont presques aussi performants qu’un SSD SATA. Tom’s Hardware avait fait la présentation il y a plus de 10 ans d’un concept anglais de disque mécanique avec une vitesse de lecture proche des 600 mo/s et avec des temps d’accès virtuellement inexistants -soit très très faibles-, c’est bien dommage que je n’arrive plus à mettre la main sur l’article, mais il n’y a globalement plus aucune innovation sur ce marché donc les SSD ont pris la relève, ils ne sont pas forcément meilleurs, simplement on a innové sur cette technologie.

    Répondre
  • 29 juillet 2022 - 23 h 53 min

    je crois qu’il y avait surtout une mésentente/différent avec micron sur cette techno et son évolution. Aussi, une techno trop fermée n’a pas d’avenir :) intel devrait prendre de la graine sur AMD bien plus ouvert !

    Répondre
  • bob
    29 juillet 2022 - 23 h 57 min

    Ha enfin, ce truc disparaît : c’est parfait, dans l’arbre généalogique des supports c’était la branche morte.

    Merci pour les commentaires éclairés. Je prends seulement ceux qui confirment mon intuition initiale qui était « aucun intérêt », chaque point du discours commercial ou technique étant démontable, de mon point de vue. Et j’ai le droit d’avoir un point de vue !

    Répondre
  • RV
    30 juillet 2022 - 12 h 19 min

    @Da Doo: Ton hors-sujet m’intéresse beaucoup! J’en n’en peux plus de ces « pops » dans mes enceintes à la lecture/coupure d’un son. J’ai ce phénomène uniquement avec mon NUC6CAYH en Celeron J3455. Il est sous Linux (Zorin OS), tu penses que la mise à jour sera proposée automatiquement?

    Répondre
  • to
    30 juillet 2022 - 17 h 12 min

    Ca va revenir sous un autre nom : l’ultraram

    Répondre
  • 31 juillet 2022 - 21 h 36 min

    @Da Doo: si tu as un lien pour le chuwi herobox. Merci

    Répondre
  • bob
    6 août 2022 - 3 h 37 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *