Le circuit graphique Intel DG2 au coeur des portables en 2021 ?

Si l’arrivée des circuits graphiques Intel Xe a fait évoluer les capacités des puces de la marque, un autre évènement devrait pousser plus loin les performances de ces solutions. Le circuit graphique Intel DG2 pourrait apparaitre dans des machines portables d’ici la fin de l’année.

Intel DG2, la prochaine génération de solution graphique du fondeur, commence à laisser des traces sur la toile. Le site Igor’s Lab indique que le futur de ce circuit graphique pourrait se conjuguer au cours de l’année.

Les premiers ordinateurs portables équipés de puces Intel DG2 seraient prévus pour la fin de l’année. Des machines qui additionneraient les processeurs Intel Alder Lake-P à ces nouveaux circuits au travers d’une connexion PCIe 4.0 x12. Une solution qui fonctionnerait donc à la manière d’un circuit graphique externe mais avec une association directe entre le processeur et le circuit graphique.Intel DG2

Si je ne m’attend pas à un monstre de performances par rapport aux solutions les plus haut de gamme actuellement sur le marché et à venir, on peut imaginer, par contre, une solution économiquement intéressante. On ne sera pas au niveau des puces les plus rapides des concurrents mais on pourrait découvrir des solutions en concurrence des circuits entrée de gamme des GTX de Nvidia, par exemple. Avec le gros avantage d’être une solution “prêt à porter” d’Intel. La marque dessinant une carte mère proposant un agencement de ses circuits, afin d’en tirer le meilleur parti. Les constructeurs pouvant alors s’emparer de ces plans pour proposer leurs propres machines. Cette étape facilitée, associée à l’achat de puces 100% Intel, permettrait de baisser le prix global d’un engin. Si l’Intel DG2 propose des performances équivalentes à celles d’un circuit GTX, on pourrait donc y trouver un intérêt économique.

Les solutions les plus légères de cette nouvelle gamme devraient embarquer 4 Go de mémoire vive dédiée et 128 unités d’exécution mais le modèle le plus évolué pourrait profiter de 16 Go de mémoire vive dédiée et 512 EU. Evidemment, les fréquences des différents modèles d’Intel DG2 évolueraient en fonction des modèles.

Le site détaille 5 modèles différents de manière poussée :

https://www.igorslab.de/

On remarque tout de même une consommation assez élevée avec 100 watts de TDP pour les puces les plus évoluées. Les solutions les plus entrée de gamme n’ont pas encore livré tous leurs secrets.


secret
Un commentaire.
  • 11 mai 2021 - 9 h 44 min

    Plusieurs choses me font douter de l’aspect économiquement bien placé de leurs cgs :
    1°) Il semblerait, comme pour la DG1 sortie par Asus, que ce sera exclusivement utilisable avec un processeur Intel.
    2°) Si Intel y gagne en fabriquant sur mesure cm+cg pour intégration, le coût sera baissé pour Intel, mais le répercuteront-ils sur le prix de vente à l’assembleur, ou margeront-ils plus ? Vu la quasi toute puissance d’Intel en portable, je serai surpris qu’ils viennent bousculer le prix des machines.
    3°) Le bus mémoire est famélique. Par le passé, une cg haut de gamme (mettont une xx80 chez Nvidia) restait plus performante qu’une cg équivalente (en puissance) plus récente (mettons une xx60 de deux/trois générations suivantes). Et cela grâce au bus mémoire, goulot d’étranglement des Apus, et gain substanciel sur les GPU.
    Donc proposer une cg récente en 64Bits de bus mémoire, soit ce que propose les GT 1030. Même une simple RX550 est en 128bit. Une vieille gtx 560Ti (équivalente à une rx 550) est en 320 bits.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *