Hardkernel présente la Odroid-C2 sous Amlogic S905 avec 2 Go de ram et du gigabit

Les cartes de développement continuent de se bousculer sur le marché, à croire que le nombre de personnes intéressées grandit de jour en jour. Je me demande bien quelle quantité de ces cartes est produite à chaque sortie. Cette nouvelle Odroid-C2 d’Hardkernel, le fabricant Coréen, est une belle évolution de son précédent modèle.

Dans des dimensions équivalentes à la dernière Odroid C1+, c’est à dire 8,5 cm de large sur 5,6 cm de profondeur, la nouvelle venue change beaucoup d’éléments de son équipement pour une mise à jour en profondeur de ses compétences.

Odroid-C2

Proposée à 40$ par Hardkernel, la Odroid-C2 embarque désormais un SoC Amlogic s905. Une puce ARM 64 bits quadruple coeur basé sur l’architecture Cortex-A53. Cette puce est cachée sous un dissipateur en aluminium qui suffit à la dissiper de manière passive. Sa partie graphique est également signée ARM, il s’agit d’un Mali 450 déployé sur cinq coeurs. Une combinaison efficace permettant un affichage théorique fluide de vidéos H.265 en 3840 x 2160 à 60 images par seconde jusqu’en 10 bits. Théorique car il faut que le reste de la machine soit homogène, la présence d’un HDMI 2.0 est obligatoire et c’est le cas ici. Le fait qu’un récepteur infrarouge soit également implanté est un petit plus. Manquerait plus que le HDMI soit compatible CEC pour que tout le monde soit content, pour le moment ce n’est pas spécifié.

Odroid C2

La Odroid-C2 propose également 2 Go de mémoire vive DDR3 et un socket eMMC. Socket ? Oui, et c’est une très bonne idée de la part du constructeur. Ce socket permettra de glisser sur la carte le module de mémoire que vous souhaitez. Le prix de base comprend 8 Go de mémoire mais vous  pourrez le faire évoluer en achetant des puces compatibles en 16, 32 voire 64 Go de stockage eMMC. A noter qu’un lecteur de cartes MicroSDXC compatible avec le format UHS-1 est présent pour de bons débits.

Odroid C2

La Odroid-C1 intègre un chipset Ethernet Gigabit Realtek RTL8211F qui sera l’assurance d’une bonne vitesse de transfert de données. Cet ensemble cohérent permet déjà d’envisager un usage multimédia complet : Toute la chaîne nécessaire pour assurer la réception, le traitement et l’affichage de vidéos UltraHD est présent.

4 ports USB 2.0 et un Micro USB OTG sont implantés sur la carte ce qui permettra des usages variés de l’engin, en particulier la possibilité de transformer la Odroid-C2 en machine de bureau à ultra basse consommation. La puce supportant officiellement Ubuntu 16.04 et Android 5.1.

Mais il s’agit évidemment, également, d’une carte de développement, ce qui signifie qu’elle propose  des ports d’extensions classiques à ce type de matériel : Un module de 40 pins habituel comportant GPIO, I2C, UART et ADC est bien intégré à l’ensemble.

Odroid-C2

Un jumper permet de sélectionner la source d’alimentation.

L’alimentation peut se faire via port Micro USB ou via un connecteur spécifique. Suivant les usages faits de la carte il faudra recourir à l’un ou à l’autre. Pour une intégration robotique, le port Micro USB peut être envisagé, simplifiant beaucoup la connexion d’une batterie externe. Pour un usage multimédia, le recours à un chargeur externe en 5V est préférable, la carte consommant plus d’énergie, surtout si des éléments sont branchés dessus en USB.

On imagine des montages complexes, pilotés par un Linux Ubuntu, qui pourraient être faits avec cette machine. Une fois connectée à une solution domotique par exemple, mais aussi en robotique. A 40$ pièce, la Odroid-C2 se retrouve dans une position très intéressante de par les choix qui ont été faits : Puce performante et compatible avec plusieurs systèmes, interfaces de dialogue vers l’extérieur et cohérence de sa connectique avec ses capacités.

La carte devrait entrer en production d’ici quelques semaines pour une disponibilité prévue au tout début Mars.

Odroid met comme d’habitude à disposition du public un Wiki sur sa carte.

30 commentaires sur ce sujet.
  • rik
    4 février 2016 - 10 h 28 min

    c’est dingue de voir à quel point l’initiative originale du Raspberry Pi a depuis été copié et dupliquée par X ou Y, à croire qu’il y avait vraiment des besoins.
    On assiste également à une multiplication de solutions sur des machines encore plus petites, les ESP8266, plus destinée à l’IoT mais tout aussi capables pour activer quelques GPiO.

    Répondre
  • Yrt
    4 février 2016 - 10 h 29 min

    quid du hdcp 2.2 ? ^^

    Répondre
  • 4 février 2016 - 10 h 56 min

    @Yrt: Jamais content :)

    Répondre
  • 4 février 2016 - 11 h 50 min

    rik… Raspberry n’a pas été le précurseur.

    Les ESP8266 sont destinés au Wifi, après, rien n’empêche d’aller sur iOT avec le Wifi, mais une carte de dev ce n’est pas du micro contrôleur, c’est un proco avec un système d’exploitation (plusieurs chez Hardkernel).

    Pierre, merci pour l’article et la veille.

    Je fais les reproches habituels : une communauté moins importante que pour la Rasp, un tarif rendu en France ou en Chine qui double le côut d’appro et surtout, pour une solution semi industrielle, la trop grande versatilité d’Hardkernel. Raspberry laisse les cartes vivre longtemps et s’engage sur la dispo pendant des années.

    Côté avantages, oui, c’est beau, pas de soucis, c’est une belle évolution et si ça peut pousser un peu Rasp, c’est bien. Ceci dit, la fondation attaque le marché par l’autre bout avec la version ZERO.

    Répondre
  • 4 février 2016 - 12 h 15 min

    Pas mal du tout! surtout la présence de l’Ethernet Gigabit, Enfin!
    Par contre il faudrait le tester car même si le PHY est gigabit rien ne garanti les
    débit si le processeur n’est pas assez rapide.

    Répondre
  • 4 février 2016 - 12 h 22 min

    Le Giga ça fait un moment qu’il est présent chez Hardkernel, la C1 l’avait déjà. Les tests sont disponible sur le site en général et il existe aussi une revue mensuelle (un peu à la MagPi) en PDF à cet endroit :
    http://magazine.odroid.com/

    Répondre
  • 4 février 2016 - 12 h 24 min

    @Pierre : tu as eu l’information depuis quelle source pour la C2 ? Depuis leur forum ?

    Répondre
  • 4 février 2016 - 12 h 29 min
  • 4 février 2016 - 12 h 32 min

    Vous pensez qu’on peut en faire une console Android de Salon ? ou faut tout de suite oublier…

    Peut-être que certains ont testés ?

    Répondre
  • 4 février 2016 - 12 h 36 min

    @StarLord: J’ai reçu un email.

    @Tagada: Non ça n’a pas la patate nécessaire le MAli 450. Tourne toi plutôt vers une Shield TV ou du streaming depuis un MiniPC

    Répondre
  • 4 février 2016 - 12 h 37 min

    @StarLord: Le truc c’et que là c’est cohérent : Gigabit, S905, HDMI 2.0. Manque plus que le HDCP et le CEC :D

    Répondre
  • 4 février 2016 - 13 h 31 min

    Excellente carte. Il ne manque qu’un port sata pour qu’elle soit vraiment complète.
    Je ne comprends pas pourquoi c’est si rarement prévu … Cette carte serait très capable de faire un NAS multimédia.

    Et je suis contre l’idée d’un disque usb “permanent” : il nécessite une alimentation supplémentaire et je trouve l’usb “instable” à long terme (par rapport à un port dédié).

    Enjoy !

    Répondre
  • 4 février 2016 - 13 h 34 min

    Je ne sais pas Pierre. La cohérence pour toi se situe dans la sortie HDMI, alors que dans mes projets semi-industriels (sauf le dernier, j’avoue) je n’utilise pas d’écran, c’est du “headless”.

    Je comprends ce que tu veux dire, mais j’aimerai aussi que l’on envisage les cartes autrement que comme un lecteur multi média, je trouve cette vision tellement restrictive (en vérité ça m’éneeeeeeerve), pour moi c’est la vision de ceux qui ne font rient avec les cartes et qui se contentent de comparer les specs.

    Répondre
  • 4 février 2016 - 14 h 16 min

    @StarLord: Ce n’est pas réducteur. Parler de cohérence est logique ici pare que pour une fois toute la chaine existe. Cela n’empêche pas d’utiliser la carte dans d’autres projet comme expliqué dans le billet : Robotique, domotique… etc.

    Mais coller un 1905 et un wifi N sans Ethernet ou un S905 et un HDMI 1.4 n’est pas cohérent.

    Répondre
  • 4 février 2016 - 14 h 24 min

    Manque juste un port USB3, ou pourquoi pas un port usb 3.1 type c plutôt :)

    Répondre
  • 4 février 2016 - 14 h 58 min

    64 bit… enfin ! Elle va certainement m’intéresser cette petite carte ! :)

    Répondre
  • 4 février 2016 - 16 h 44 min

    Pour le CEC, une réponse du team odroid donnée sur leur forum http://forum.odroid.com/viewtopic.php?f=135&t=18683 laisse à penser que c’est supporté :
    “We’ve tested the CEC function with Simplink and Anynet+ TV samples. Both worked well.”.
    Ce qui en ferait une carte parfaite sous kodi, une des plus complète du moment. Vivement qu’elle soit disponible!

    Répondre
  • 4 février 2016 - 17 h 34 min

    @Sopilou : tu vas faire quoi avec le 64 bits ? Des machines virtuelles ?

    Répondre
  • 4 février 2016 - 18 h 05 min

    @Pierre Lecourt:

    Merci Pierre.
    Quand tu dis patate, tu situes la limite ou ? Tu penses que cette carte n’est pas capable de faire tourner un bon jeux de course de voiture ? ou de baston ? même s’ils ont qq années ?

    Répondre
  • 4 février 2016 - 18 h 39 min

    @Tagada: Oh si, la plupart des jeux Android savent downgrader leur affichage en qualité pour rester fluide. Le Mali 450 saura donc lire un Asphalt 8 ou un Real Racer… mais ca sera pas aussi joli qu’un Tegra X1.

    Mais bon, pour moi le terme console est pas synonyme de mise en retrait des qualité graphique des titres :). Sinon il y a la tablette Nvidia Shield Tablet K1 qui a une sortie Mini HDMI et du Bluetooth. Ça donne une belle soluce de jeu de salon à 200€ avec un côté tablette 8 pouces en plus.

    Répondre
  • 5 février 2016 - 12 h 15 min
  • 5 février 2016 - 13 h 42 min

    Merci Forth. Une idée du tarif ???

    Répondre
  • 5 février 2016 - 16 h 12 min

    @StarLord, toujours d’après leur blog, en dessous d’une carte Lime, donc moins de 30€ pourrait-on estimer.

    Répondre
  • 5 février 2016 - 18 h 36 min

    Forth un H3 est beaucoup moins puissant qu’un S905, certe plus petit, mais rapport qualité/prix vaux mieux prendre hardkernel C2 plutot qu’un olimex H3.
    Moi j’attend la meme carte avec un S912 pour jouer avec hihi

    Répondre
  • 5 février 2016 - 18 h 44 min

    ca manque quand meme de wifi/bluetooth.

    D’ailleur quelqu’un sais si c’est difficile d’avoir NDA avec ce genre de fabricant ( AMlogic, allwinner ect…)

    Répondre
  • 6 février 2016 - 0 h 47 min

    Je réfléchis justement à prendre une carte de ce type pour en faire des clients légers (XDMCP). Sait-on si la carte réseau supporte le boot PXE ?

    Répondre
  • 6 février 2016 - 1 h 00 min

    Vivement Mars pour la sortie de cette C2
    Ma framboise est limité sous Kodi.
    Enfin une carte qui me permettra de lire mes animes préféré au format 10 bit.
    Son port Hdmi au format 2.0 est gros plus pour la longévité de mon/ce futur media center.

    Répondre
  • 6 février 2016 - 16 h 09 min

    Encore une bonne carte c’est sur .

    Enfin reste a savoir si le boitier du C1+ est compatible avec cette carte entre autre .

    Par contre ,le choix de vouloir faire de la video HD avec cette carte me semble un poil prématuré .

    40/50 euros c’est pas cher sauf que je voudrais savoir si cette carte peu le moins vidéo aussi .

    OUI comme beaucoup ,je pense a un branchement HDMI 1.3 ou 1.4 car la fonction HDMI 2 n’est pas compatible avec mes ecrans .

    Répondre
  • 29 février 2016 - 18 h 46 min

    Merci pour cette article.
    Je me permets de préciser que sur la version C1+, le HDMI CEC était supporté sur ma TV Samsung avec Anynet+.
    J’ai justement voulu comparer mon lecteur multimédia sous OpenElec avec Kodi en Raspberry Pi 2, avec la carte C1+. Et bien tout fonctionn à l’identique, et je dirais même que c’est plus fluide.
    Voilà pour mon modeste partage d’expérience ;)

    Répondre
  • 15 mars 2016 - 11 h 48 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *