Nvidia lance les GTX 1660 Ti et GTX 1650 pour portables

Le marché du portable gaming est toujours en croissance, Nvidia veut élargir cette tendance en ajouter les GeForce GTX 1660Ti et GTX 1650 dans des machines plus abordables. Et, bien sûr, les constructeurs ont répondu à l’appel.

Les nouvelles cartes graphiques Turing de Nvidia vont débarquer dans le monde du portable avec une promesse assez simple. Proposer des engins plus abordables affichant des performances de jeu plus que correctes en FullHD. Nvidia indique un prix de base de 800€. Si ces machine risquent fort d’être surtout des 15.6″ assez classiques, on pourrait également découvrir de bonnes surprises.

2019-04-24 11_51_21-minimachines.net

Le Acer Nitro 5 AN515 sous GeForce GTX 1650 / 1660 Ti

D’abord parce que les 15.6″ jouent de plus en plus la carte d’une bordure d’écran fine les rendant ainsi plus proches de l’encombrement d’u 13.3 ou 14″ des débuts de minimachines1 ensuite parce que des modèles plus compacts pourraient également profiter de cette nouvelle génération de GTX 1660 Ti et de GTX 1650.

2019-04-24 11_46_59-minimachines.net

Les promesses des deux cartes sur des jeux récents. Attention, il ne s’agit pas de modèles de portables à 800€…

Sur le marché du portable gaming actuel, le prix de base d’un engin est élevé. Il faut compter environ 1000€ prix public2 pour profiter d’un circuit graphique de type GeForce GTX 1060 de la génération Pascal. En passant à une solution Turing de type GeForce RTX 2060 vous pouvez ajouter 400€ de plus. Ces tarifs sont assez décourageants pour rentrer sur ce marché ou se ré-équiper. Face à des engins plus classiques situés à des tarifs souvent deux fois moins élevés et juste équipés d’un circuit graphique Intel ou d’une solution embarquée de base, beaucoup font assez rapidement un choix logique. Ne pas investir dans un portable de jeu mais s’orienter vers une solution plus sage. Quitte à investir dans une console pour les plus aventureux.

Faire baisser le tarif de l’investissement de base permettrait donc d’attirer plus de monde dans les filets de Nvidia. Avec 800€ de base, on passerait d’un portable sans réelle compétence 3D pour le jeu à une solution capable d’affronter des titres récents en FullHD pour 300€ de plus. Avec ce montant de 800€, on pourrait obtenir un engin équipé d’une GeForce 1650. Les modèles en GeForce 1660 Ti seraient probablement positionnés un peu au dessus avec un prix de base entre 950 et 1000€.

2019-04-24 11_47_11-minimachines.net

La GTX 1660 Ti mobile est identique à la version carte : même nombre d’unités de calcul et mêmes fonctionnalités. La fréquence est néanmoins en baisse. L’idée est de faire descendre les 120 Watts de consommation de la version bureau à une fourchette bien plus sage située entre 60 et 80 Watts. Le GPU Boost baisse donc entre 1335 et 1590 MHz. Le constructeur choisira cela en fonction des différents autres éléments de sa machine pour faire varier l’autonomie de l’engin ou laissera la main – logicielle – à l’utilisateur suivant ses préférences. Pour rappel, la GTX 1660 Ti de bureau tourne à 1770 MHz. 

2019-04-24 11_54_12-minimachines.net

Asus ROG Zephyrus G sous GeFroce GTX 1660 Ti

Même topo énergétique pour la GeForce GTX 1650 mobile qui passe de 75 Watts à une fourchette située entre 35 et 50 Watts mais avec, également, un changement technique sur la puce. Le nombre  d’unités de calcul est en hausse puisqu’il grimpe à 1024 contre 896 sur la version de bureau. La fréquence de cette carte est située entre 1245 et 1560 MHz. La version de bureau grimpe à 1665 MHz. Nvidia a simplement joué avec différentes variables pour ajuster le niveau de performances de la solution sans consommer outre mesure. Suivant les choix du constructeur, le système de refroidissement, la batterie embarquée, on peut donc s’attendre à différents niveaux de performances. Une GTX 1650 coincée à 1245 MHz sera évidemment assez éloignée d’une 1650 de bureau.

2019-04-24 11_55_54-minimachines.net

Constructeurs de portables jouant avec des fréquences (allégorie)

GeForce GTX 1650 et GeForce GTX 1660 Ti : Attention aux fréquences.

L’idéal serait que le constructeur laisse toujours la possibilité de monter à la fréquence maximale de chaque puce en prévoyant un système de dissipation en conséquence. Cela permettrait de profiter de son portable gaming sans freins en mode sédentaire et d’une version plus légère en consommation en mode mobile. La puce graphique Intel intégrée au processeur pouvant en outre prendre le relais pour les usages classiques en mobilité comme en mode sédentaire grâce à la technologie Optimus de Nvidia qui bascule d’un chipset à l’autre quand le besoin s’en fait sentir.

La recette à employer pour la fréquence de chaque processeur est laissée à l’appréciation des fabricants de portables partenaires de Nvidia. Il n’y aura aucune mention particulière sur la boite de votre portable, seule la fiche technique pourra éventuellement indiquer sa fréquence maximale. Comme Nvidia indique que 80 machines sont déjà en cours de conception, fabrication ou distribution, on peut se douter que dans ce lot il y aura probablement de bonnes surprises mais également des modèles à éviter.

2019-04-24 11_57_29-minimachines.net

Un bon système de dissipation coûte cher à concevoir, a fabriquer et a implanter

Avec un châssis optimisé en métal, un dissipateur solide et un bon système de ventilation, il sera possible de refroidir efficacement les 80 watts d’un chipset GeForce 1660 Ti ou les 50 Watts d’un Geforce 1650 sans soucis. Pour économiser quelques dizaines d’euros et afficher un prix plus alléchant, certains constructeurs ne proposeront que des modèles aux fréquences moins rapides. Et cela pourrait être assez sauvage : Avec une GTX 1650 en 35 Watts on peut économiser sur la qualité du châssis, la présence ou non de caloducs pour diriger la chaleur, la qualité des ventilateurs et la performance de la batterie. Mis bout à bout, l’ensemble de ces postes permet de rapidement baisser la facture de quelques dizaines d’euros. Pourtant sur la boite de votre engin, il y aura les mêmes caractéristiques annoncées que sur les portables proposant des modèles 50 Watts, une dissipation plus efficace et une batterie calibrée en conséquence…

C’est ce genre de détail qui fera la différence à l’achat. Il faudra peut être rester très attentif sur ce genre de point en lisant des tests et en épluchant attentivement les fiches techniques avant de vous décider. Une différence de quelques dizaines d’euros sans incidence directe sur la fiche technique entre deux machines ? Oui, sur le papier il y aura bien deux GeForce GTX 1650 ou deux GeForce GTX 1660 Ti. Mais la première sera limitée à son plus faible niveau de consommation. La seconde pourra grimper au maximum théorique prévu par Nvidia et cela jouera vraiment sur les performances globales des engins.

Notes :

  1. Et d’un 12.5″ des débuts de Blogeee !
  2. Hors promos, opération spéciale, ODR ou bon plan

Soutenez Minimachines.net !
3 commentaires sur ce sujet.
  • 24 avril 2019 - 12 h 40 min

    Le PC portable gaming nextgen à 800€ j’y crois pas.
    Même si Nvidia l’annonce les fabriquants ne vont pas jouer le jeu et profiter de cette appellation trompeuse pour vendre leur PC portable plus cher.
    Si par miracle il y a un PC à 800€ ça sera avec de gros concession (écran de moins bonne qualité, sans SSD ni Optane, i5 plus entrée de gamme, système de refroidissement allégé…)

    Répondre
  • 25 avril 2019 - 12 h 09 min
  • 25 avril 2019 - 21 h 15 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *