Alibaba ouvre un entrepôt en France

En tant que lecteur régulier vous connaissez sûrement Alibaba et Aliexpress, ces deux sites chinois qui font partie du même groupe et qui proposent des centaines de milliers de références en tous genre en VPC. Un entrepôt Alibaba vient de s’ouvrir en France.

Un entrepôt Alibaba en région parisienne ? Le géant Chinois expérimente en catimini la livraison de produits depuis l’hexagone afin de réduire ses délais de livraison. Une nouvelle intéressante qui devrait améliorer la visibilité de la marque en France.

2017-07-31 12_57_19-

Un entrepôt Alibaba en France cela peut paraître ridicule si on compare le listing des produits en vente sur les sites de la marque à l’idée d’un seul endroit où les stocker. Si vous avez déjà passé quelques centaines d’heures à fouiller les recoins d’Alibaba ou d’Aliexpress, vous avez du vous rendre compte qu’il est impossible de faire le tour de l’offre proposée. Du réacteur d’avion au tracteur en passant par du maquillage à la tonne ou de micro composant électronique, on a l’impression que l’usine du monde, la Chine, a trouvé là un moyen de déverser en direct sa production à tout le reste de la planète.

Et c’est exactement cela.

Dès lors, comment se contenter d’un simple et unique entrepôt pour gérer une telle abondance ? L’idée n’est probablement pas là pour Alibaba. Si la marque ouvre un stock dans l’hexagone, c’est pour livrer rapidement une sélection de produits fréquemment commandés en France et ainsi assurer une livraison rapide.

2017-07-31 12_57_29-

AliExpress a bonne presse de par son offre mais sa réputation en matière de livraison est autrement moins bonne. Beaucoup d’acheteurs alléchés par les tarifs “sans intermédiaire” et les frais de port souvent gratuits de la structure oublient que leurs colis vont traverser la moitié de la planète pour arriver jusqu’à leur porte. En stockant dans un entrepôt Alibaba en France, la marque va réduire ses délais de livraison de manière drastique.

Reste qu’il est peu probable que les tarifs des produits stockés en France soient au même niveau que les tarifs Chinois… D’autres enseignes asiatiques comme GearBest ou Geekbuying disposent depuis des années d’entrepôts en Europe et font clairement une différence tarifaire entre les endroits où sont stockés leurs produits : Les expéditions depuis la Pologne ou l’Espagne sont monnaie courante mais elles sont plus chères que les produits arrivant de Shenzhen ou de Hong-Kong. Le jeu en vaut pourtant la chandelle pour les produits les plus commandés par les Français : En échange d’un surcoût, un produit très commandé en France pourra être stocké en Région Parisienne afin d’être livré en 24 ou 48 heures.

Mais cette réaction d’Alibaba est également une manière de prendre Amazon à contre pied. Pour bien la comprendre, il faut revenir un peu en arrière et regarder l’historique des exportateurs Chinois et leurs relations assez compliquées avec la vieille Europe.

2017-07-31 13_03_18-

Une pub de 1993 du magasin PC Halle en Région Parisienne

Dans les années 90, en matière d’informatique par exemple, des entreprises issues surtout de la diaspora Asiatique avaient ouvert en Europe des magasins qui distribuaient des pièces détachées et des PC assemblés. Certains grossistes faisaient partie de cette même grande “famille” issue d’une immigration asiatique. Ils avaient souvent des exclusivités avec des marques alors peu connues en Europe.

Les fabricants Chinois étaient alors souvent contraints – et ravis – de passer par eux pour exporter leur production en dehors du pays. Cette situation a perduré longtemps, jusqu’à ce que les marques deviennent plus internationales et que de nouveaux contrats avec des grossistes plus importants se négocient. Dès lors ces marques ont pu s’établir de manière plus franche et ont commencé à ouvrir des antennes hors de leurs pays.

Cette situation a permis de mieux les connaitre mais a paradoxalement verrouillé l’accès des pays d’Europe à leurs concurrents. Ces contrats établis de longue date avec ces marques pionnières n’offraient que peu de chances à de nouveaux concurrents de venir tâter le terrain en France et en Europe. Quand votre réseau de distribution propose déjà deux ou trois marques de portables ou de cartes mères, il ne sert à rien d’en proposer une supplémentaire si ce n’est de vous créer vous même votre propre concurrence. La situation est donc restée bloquée pendant des années et alors que de nombreux fabricants Chinois frappaient à nos portes, ils n’arrivaient pas à franchir la frontière faute de partenaire disposant d’un réseau de distribution établi.

2017-07-31 12_53_04-

Le chiffre d’affaire du seul 11 Novembre 2016 chez Alibaba, 120 milliards de Yuans, soit 17.78 milliards de dollars.

Quand Internet est arrivé, la situation a pu évoluer. Il était désormais possible de se faire connaitre et de vendre directement depuis la Chine. Ce constat, le patron d’Alibaba l’a rapidement fait et a tout mis en oeuvre pour proposer la plate forme nécessaire à l’exportation de l’ensemble de la production Chinoise. Le  succès a été phénoménal malgré la distance et le souci de communication dû au mélange des langues. Les fabricants ont ainsi pu venir concurrencer depuis la Chine des marques clairement établies en France en proposant des produits moins chers.

La plupart des grossistes et revendeurs Français n’en ont pas tenu compte et très peu se sont mis à sourcer activement des marques et des produits directement depuis la Chine. La plupart ont continué à faire comme avant, la distance étant pour eux un rempart suffisant contre ces importations.

aukey

Le premier qui a véritablement réagi est Amazon. Comme souvent, la marque US a senti le vent et ouvert ses portes et ses stocks à des fabricants “noname”. Il y a 5 ans seulement des marques comme Anker, Aukey, Dodocool et autres qualifiées de “noname” n’auraient tout simplement pas eu la moindre chance de percer sur le marché Français. Elles sont désormais connues des plus geeks mais également d’une partie du grand public grâce à Amazon.

Le géant Américain a en effet permis d’intégrer ces produits à nos listings de courses en proposant aux fabricants de les stocker sur les étagères de ses entrepôts en France comme ailleurs. Ce que refusait le marché des grossistes et des revendeurs à de nombreuses marques depuis des années était non seulement devenu facile mais beaucoup plus rentable. Quand un grossiste acceptait de prendre vos produits en stock pour les distribuer en France, l’effort financier à consentir pour un fabricant était énorme. Il devait rogner ses marges de manière très importante pour “séduire” ses partenaires et laisser les différents acteurs du marché gagner leur vie : Grossistes et revendeurs devant assumer leurs charges et dégager un bénéfice.

2017-07-31 13_06_00-

Les étagères d’Amazon sont à “louer”…

Avec Amazon, il suffit de “louer” un espace dans leurs entrepôts et… c’est tout. Contre un pourcentage sur les ventes finalement très raisonnable, Amazon ouvre les portes de l’Europe et,  avec ses cinq entrepôts Français, brise totalement le “blocus” hexagonal. Il se charge de toute la logistique et permet ainsi à des marques de distribuer des produits sans un seul agent de terrain.

D’où l’explosion de ces produits “noname” comme les chargeurs USB, les batteries et autres accessoires en tous genres. Des produits souvent fabriqués par une usine unique et estampillés de manière différente suivant les marques. Cela permet à un tout petit groupe de personne de n’avoir à assurer qu’un respect du cahier des charges de leurs production et la distribution de ceux-ci via des plates formes comme Amazon ou… AliExpress.

Et voilà que la boucle et bouclée : Amazon gagne de l’argent en ouvrant ses stocks aux fabricants Chinois qui passaient auparavant par Alibaba pour exporter. Avec cette expérimentation d’un entrepôt Alibaba, je ne serais pas surpris d’apprendre que le groupe cherche à proposer une nouvelle alternative pour éviter cette fuite des clients vers la plateforme US.

Source : le Monde via Renaud pour l’info !

23 commentaires sur ce sujet.
  • 31 juillet 2017 - 14 h 15 min

    RIRES :

    Il est vrai que le produit chinois livré par un entrepôt européen est plus cher ,il faut relativiser ce fait .
    Acheter une tablette 120 euros en Espagne par exemple c’est seulement 20 ou 30 euros de plus que le prix chinois avec un coût de livraison DHL moins cher que le DHL livrant de Chine .
    Je rajoute l’absence de TVA et de Taxes Douanières ce qui rends le produit venant d’un entrepôt européen moins cher que le produit venant de Chine .

    Pour info plus concrète mon kit ARDUINO complet livré de POLOGNE m’a coûté que 35 euro contre 30 euros de produits Electronique pour cet Arduino auquel s’est rajouté 22 euros entre TVA + Taxes douanière d’enregistrement plus encore 10 euros de frais de dossier UPS .

    C’est sur aussi qu’un produit chinois expédié par la Poste Néerlandaise ou la poste de Singapour ou de Malaisie passe a la trappe de l’oubli face a une livraison venant de chine par transporteurs rapides .

    Enfin ,n’étant plus acheteur chez Ali express depuis qu’il refuse PAYPAL ,j’attends surtout qu’un gros distributeur ouvre un nouvel entrepôt chez nous .

    De même ,je trouve plutôt déplorable que chez Amazon France on ne puisse me livré une produit se trouvant chez Amazon Angleterre a savoir un clavier Microsoft All in One en QWERTY UK et que ce même clavier ne puisse se commander chez Microsoft France .

    J’apprécie par contre le fait qu’un vendeur Allemand ,Anglais ou Espagnol disposant d’une très petite ou plus grande boutique ose me livrer le produit commandé en FRANCE et de plus dans des délais qui sont très court .

    J’en dirai pas autant de ma dernière commande chez un très gros distributeur Français d’un produit qui semble disparu a jamais perdu sur le chemin de la livraison .

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 14 h 27 min

    Si le gros distributeur français en question est Rue Du Commerce, et que la livraison est en région parisienne : c’est normal. Le même transporteur (UPS) “perd” très régulièrement ses produits sur les étals des rues de “commerce alternatif” de Barbès, Saint-Denis… J’ai eu le bonheur, début Juin, de savoir que mon climatiseur soit disant “non livré pour cause d’absence – alors que j’étais chez moi” avait en fait été ouvert, inspecté,… et finallement probablement récupéré des mains d’un des livreurs temporaires juste avant qu’il ne le revende.
    Il ne FAUT PLUS rien commander par UPS en région parisienne, c’est un fait. Malheureusement, on ne sait pas toujours qui s’en occupe, parfois au dernier moment.

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 14 h 42 min

    @ptitpaj… Aliexpress accepte de nouveau paypal :)

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 14 h 46 min

    Encore un peu de temps, et meme AMAZON ne pourra pas
    s’aligner sur Aliexpress et Alibaba !!!

    Les plate-formes Logistique en Europe, ou a la porte de
    l’Europe seront les cles du succes pour les Chinois !
    Ila apprenent tres vite…

    Répondre
  • tof
    31 juillet 2017 - 16 h 01 min

    PC Halle : mon 1er PC 486 avec proc DX 2 66 et bouton turbo sur la tour. 4 Mo de ram et HDD de 170 Mo… En option la carte sound blaster 16 avec synthèse vocale.
    Des heures à faire du ms dos jusqu’à l installation de windows 3.1. :-)

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 17 h 05 min

    @Tof : t’es un gamin, moi c’était un X86 avec 128 ou 256 ko de ram et deux disquettes 5″1/4, je l’ai rapidement bouster a 640 ko de ram et 1 dd de 3.2 MO de mémoire et un copro.

    Dos puis windows 1.0

    affichage : 320*240 en 4 couleurs ou 640*480 en noir et blanc ou noir et vert

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 18 h 14 min

    @sylvain:
    Des gamins tous les deux, mon Victor, père du Sirius S1, avec son microprocesseur Intel 8080 à 2 Mhz ses 128 ko de ram et ses deux disquettes 5″1/4 formatée en 360 Kio, la 1ère pour CP/M ou MS-DOS au choix, la 2eme pour les données.
    Il était commercialisé en 1979, au prix de 50 000 francs (hors taxe) avec une imprimante Epson, à aiguilles, au prix de 8 000 francs (hors taxe).

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 19 h 04 min

    J’avais un Alice dans les année 1980, ça compte ?

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 19 h 17 min

    @AlxV:
    Faut voir ! Il faudrait donner plus de détails et plus de précisions sur « la bête ».

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 19 h 47 min

    Attention quand même quand on parle de “livraison gratuite par DHL chine”. En réalité DHL fait payer ses services au client final directement avec ses fameux frais de dossier et de douane partiellement injustifiés et cela permet aux vendeurs chinois de jouer sur cet argument de vente qui est en fait une escroquerie.

    Pour le coup, si le stock est en France, zéro droits de douane et un port à pris réduit… Ca se défend.

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 19 h 59 min

    @Dadoo: Poure être plus exact, en arrivant en France, un container en direction d’un stock pro payera à coup sûr la TVA. Simplement elle n’aura pas droit aux “frais de dossier” de nos transporteurs chéris. D’où le surcoût demandé également par le vendeur (en plus des frais liés à Amazon.)

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 20 h 24 min

    @Bouc:
    T’es sur que c pas ali pay ?

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 20 h 51 min

    ils amenent les chinois aussi…?

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 21 h 34 min

    @tof:

    Trop fort…. Ce fut aussi mon premier PC. Dire que je faisais du morphing dessus et que je goutais aux joies de Vistapro….Et des jeux aussi (Kyrandia, Alone in the dark, Indiana Jones, Doom, Rise of the triad…)
    MS-DOS……que de souvenirs…

    Répondre
  • 31 juillet 2017 - 22 h 17 min

    Perso, j’ai toujours payé mes commandes Ali-Express avec ma carte bancaire en euros.
    J’ai même plus confiance en Ali-Express qu’en Amazon qui a réussi à conserver mon n° de carte.

    AMHA, il y a plusieurs conséquences à cela:
    – des délais de logistique française au top (commandé dimanche soir, livré jeudi) alors qu’actuellement mes commandes disparaissent pendant 3 semaines entre 2 aéroports (je ne sais pas si l’avion reste dans le ciel pendant cette période)
    – Plus de taf pour Chronopost qui fait les derniers kilomètres
    – une hausse de 20% ( paye ta TVA ! )
    – plus de possibilité de commander certains produits en Chine
    – un montant minimum d’achat ( > 25 € )
    – des modes d’emploi en français obligatoires parce qu’actuellement comptez pas sur eux pour apprendre à lire en anglais ou en mandarin, même sur leurs sites
    – des paniers d’achat plus gros. T’as déjà essayé de ramener un portable en panne à 500€ au SAV chinois du coin à Shenzen ?

    Bizarre cette idée d’installer un entrepôt en région parisienne. C’est un coin cher et plein d’emboutaillages. Le seul intérêt, c’est de remplir des camions qui repartent à vide vers les provinces en principe.
    Tant qu’a contrer l’Américain autant installer l’entrepôt en face de chez lui. L’étude logistique est déjà faite.

    @Haze,
    Les chinois sont déjà sur place depuis un moment voir Paris XIII

    Répondre
  • 1 août 2017 - 7 h 09 min
  • 1 août 2017 - 7 h 12 min

    PC Halle, que de bons souvenirs ! Est ce que cette enseigne existe encore ? Je me souviens que fin années 90, il existait plusieurs boutiques, dans une rue adjacente aux champs élysées, une à Ivry et une dans le XVème.
    J’y ai acheté à Ivry, la seule boite de LIGHTWAVE (logiciel 3D) qui y trônait dans une vitrine à 10.000 francs de l’époque :)

    Répondre
  • 1 août 2017 - 8 h 02 min

    PC Halle j’y fus aussi. Je suis venu exprès depuis ma cambrousse lointaine histoire d’acheter les composants pour assembler un PC. Ça devait être un 486 ou un truc dans le genre. Une vraie bête de course quoi !

    Répondre
  • 1 août 2017 - 9 h 37 min

    @ptitpaj:
    Il faut fuir comme la peste les DHL & Co pour la livraison: Ils arrivent à nous arnaquer du double des frais de douane pour leurs propres frais de dédouanement!
    Comme en général on n’engage pas de gros montants pour des produits traversant la planète, donc privilégier le service postal de base (qui va de gratuit à qq €) qui en prime a toute chance de passer anonymement les douanes et d’échapper à tous les frais. Au pire, si le paquet est controlé, on s’en sort toujours mieux qu’avec DHL ou Fedex…

    Répondre
  • 1 août 2017 - 9 h 43 min

    @bazooka07:
    Plein d’embouteillages… mais proche de Roissy ou les avions arrivent.
    Dans les années 90, bien des grossistes asiatiques (taiwanais surtout à l’époque) étaient déjà implantés sur le secteur et proposaient même des achats groupés:
    BDE d’écoles d’ingé, assoc étudiantes, ce qui permettait de s’assembler un PC à pas trop cher vs les marques distribuées: Tout le contraire de maintenant ou un PC assemblé coûte généralement plus cher qu’un modèle comparable tout fait et a un peu tué le concept malgrés qu’il soit en général plus maintenable, sans même parler de l’adaptation à son besoin précis, ce qui lui permet de résister dans certaines niches.

    Répondre
  • 1 août 2017 - 10 h 44 min

    @LBDV: Oui on est un paquet a y être passé. A poireauter dans ce grand magasin ou régnait une drôle d’ambiance assez empesée. Mon premier ordi 100% neuf vient de là bas. Un DX4-100 à plus de 11 000 francs à l’époque… Le magasin n’était pas le moins cher à l’époque mais il semblait plus sérieux que d’autres…

    PCHalle a fermé assez vite au final, ils ont fait des choix, disons, hasardeux ! L’ouverture d’un magasin en plein coeur de Paris, près des Champs Elysées par exemple…

    Répondre
  • 1 août 2017 - 21 h 58 min

    @yann,

    Quand j’ai commandé un Odroid en Corée du Sud, j’ai eu le choix entre UPS, Fedex, DHL or EMS.
    Avec le moins chez 16€ de frais de port, 12€ de frais de dossier et 20% de TVA sur une carte à 35€.
    Et obligé de payer avec un compte Paypal.
    Au final, j’aurais pu économiser 10€ si j’avais commandé en Allemagne

    Répondre
  • 14 septembre 2017 - 17 h 27 min

    Des acteurs comme Alibaba ont un impact énorme sur le e-commerce. La question est de savoir comment résister face à ces acteurs du web en B2C mais aussi en B2B. Etre grossiste en France demande de se diversifier et d’apporter un autre service.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *