iPad Mini, un nouveau souffle pour le marché tablette

Avec l’iPad Mini Apple n’a pas surpris avec des chiffres ou des éléments techniques. Cela n’empêche pas la presse internationale d’être sous le charme de la qualité du produit et de sa finition.La sortie de l’objet, savamment calculée pour être dans toutes les têtes pour les fêtes, est magistralement exécutée par un Apple tout de même désormais talonné par des concurrents sérieux.

Dans un décor magnifique, une ambiance un peu plus chaleureuse que les habituelles présentations de la marque, Apple a donc enfin lâché son dernier bébé. Un iPad Mini attendu et quelque peu… éventé. La surprise est venue de son second appareil, un iPad 4 absolument pas envisagé par le public et qui avait échappé au radars des spécialistes. Deux appareils de plus dans la panoplie d’Apple mais un seul qui peut bousculer un peu le marché.

Si le culte du secret semblait avoir en partie disparu chez Apple, cette conférence montre à quel point celui-ci est au contraire maîtrisé par la marque. Les fuites de l’iPad Mini paraissent aujourd’hui totalement gérées par Apple. Un moyen de faire patienter le grand public en attendant que sa solution « petit format » soit disponible. Les fuites sont allées crescendo et ont permis à toute une partie du public d’attendre, de voir venir cette proposition, de quoi patienter pendant que Google avec sa Nexus 7 et Amazon avec sa Kindle Fire proposaient des solutions sur le marché. L’iPad 4 quant à lui, n’a pas fuité. Probablement pour ne pas enrayer les ventes de l’ancien nouvel iPad. Cette apparition surprise montre qu’Apple dévoile ce qu’il veut bien dévoiler. Un élément à bien prendre en compte lors de toute analyse de la communication de la marque.

Si l’iPad Mini avait été en grande partie dévoilé, la surprise demeure importante. Non pas dans le tarif, dans la taille de l’écran ou les composants engagés par la marque. Non c’est dans la qualité du produit, la finition de l’engin et la proposition globale de cette tablette que la marque au fruit arrive encore à se dégager du reste du paysage.

La plupart des commentateurs ne s’intéressent qu’à des éléments précis, des fuites concernant un processeur, un prix, une diagonale d’écran. Mais tant que le tableau n’est pas entièrement brossé, la proposition reste très floue. Avec l’iPad Mini Apple continue de prouver la force d’un objet bien construit et justement assemblé autour d’un univers cohérent.

L’iPadeuh, l’iPadeuh, oui mais l’iPad Mini

Rappel rapide des faits : L’iPad Mini c’est avant tout un changement de diagonale. Si on parle de tablette 7 pouces il faudrait en réalité plutôt classer celle-ci dans une catégorie au dessus. Avec 7,9 pouces de diagonale pour un écran IPS capacitif d’une définition de 1024 x 768, l’objet sort des choix des tablettes concurrentes. Le format 4/3 est toujours présent, c’est lui qui explique totalement la dalle d’Apple qui veut conserver ici une compatibilité avec sa galaxie d’applications. En reprenant la définition de l’iPad 1 et 2, la marque assure à son nouvel engin une myriade de logiciels parfaitement compatibles d’office, sans avoir à demander à sa communauté de développeurs un nouvel effort de portage comme cela a été le cas avec l’apparition des tablettes Retina de la marque.

Ipad Mini = petit iPad 2

Pas de Retina ? Non, la dalle qu’il aurait fallut proposer pour afficher en 2048 x 1356 sur ces 7,9 pouces aurait probablement coûté cher à la marque. Est-ce que cela aurait été utile ? Probablement pas au vu de la diagonale de l’objet. Le raccourcissement de la diagonale par rapport à la définition de l’iPad 1 va de fait procurer au lecteur un meilleur confort de lecture. Afficher en plus haute résolution aurait supposé de revoir d’autres parties importantes de la Mini, ce qui aurait nuit à sa qualité globale. La mini machine propose un design ultra fin avec 7,2 mm d’épaisseur seulement et on se souvient que l’iPad 3 avait pris de l’embonpoint suite au passage au Retina. Une plus grande définition, un processeur plus gourmand, une batterie mécaniquement plus importante ou une autonomie moins bonne. Apple a donc simplement pris les composants de son iPad de seconde génération et a cherché le meilleur moyen de les faire tenir dans un engin plus fin et plus léger.

Certains trouveront là qu’il s’agit d’une concession de la marque par rapport à la concurrence. C’est possible mais c’est cohérent en terme d’écosystème, ce qui justifie parfaitement ce choix. Le point plus problématique c’est le grand écart qu’Apple s’inflige désormais entre son discours technique et son discours commercial. 

Le Retina a été présenté comme une avancée majeure par Steve Jobs, un truc époustouflant qui remettait à plat tout ce que l’on avait connu en terme d’affichage. C’est du blabla marketing puisque sans l’usage de cette très haute définition il n’y a là qu’un mot creux et une technologie qui sera restée longtemps sous-exploitée sur l’iPad. L’affichage de l’iPad Retina est très réussi, c’est indéniable. L’affichage de l’iPhone est également superbe, mais contre toute attente l’iPad Mini est dépourvu de cette technologie.

Voilà où en est Apple avec ce discours marketing basé sur le ressenti et les applications que la marque sait si bien mettre en avant : Ce que la firme de Cupertino explique être le fer de lance de son nouvel univers lors de la sortie de l’iPhone ou du Nouvel iPad peut parfaitement disparaître quelques mois plus tard pour la sortie d’un nouveau produit.

Siri et Retina font du discours marketing d’Apple un discours parfois ambigü, non pas qu’il serait aujourd’hui pertinent de porter un écran de plus haute définition sur le Mini, comme vu plus haut cela entraînerait des bouleversements importants, mais il est difficile de dire d’un côté que Retina est indispensable aujourd’hui tout en se moquant des petits camarades qui ne le proposent pas, puis de sortir un engin dépourvu de cette option. De la même façon, l’iPad Mini disposera de Siri, l’application de reconnaissance de la voix d’Apple, alors que l’iPad 2, qui possède un équipement logique équivalent, ne l’a toujours pas. La segmentation marketing commence franchement à se voir.

Un sous iPad alors ?

L’iPad Mini reste un excellent produit à première vue et les chanceux qui ont pu prendre en main l’objet restent absolument fascinés par ce qu’a réussi à faire Apple avec cette machine. Plutôt que de partir en guerre contre le reste du marché dans une course à la performances, Apple préfère rester cohérent.

On a donc un engin 7,9 pouces, en 1024 x 768, de 7,2 mm d’épaisseur. Difficile de se rendre compte de ce que cela représente 7,2 mm d’épaisseur … Vous voyez un boitier de Blu-Ray bleu ? C’est 1 cm d’épaisseur. 7,2 mm c’est l’épaisseur c’est vraiment très peu. Associé au format particulier procuré par la dalle au format 4/3 de 20 cm de haut pour 13,47 cm de large on a un objet de 308 grammes qui doit procurer d’excellentes sensations de légèreté et de maniabilité.

Le processeur A5 cadencé à 1 GHz peut paraître également en dessous du marché, il l’est d’ailleurs dans un certain sens quand on regarde la concurrence et même les autres produits de la marque, mais il est parfaitement optimisé pour les applications iOS. Le Gigaoctet de mémoire vive est suffisant, la mémoire de stockage minimum de 16 Go également. L’objet devrait offrir 10 heures d’autonomie ce qui est très confortable au vu de l’épaisseur et du poids de la bête.

Apple aurait pu choisir un A6X, grimper en Retina et rester dans la même finesse mais alors l’autonomie aurait été bien moins bonne et le prix plus élevé. L’autre option aurait été de garder la même autonomie avec les mêmes fonctions mais alors le prix se serait carrément envolé, la tablette aurait changé d’épaisseur et de poids… Et surtout l’iPad Mini aurait fait du tort et à l’iPhone et au nouvel iPad Retina.

Pour le reste on a les classiques d’Apple : Bluetooth intégré, sortie audio, micro, deux webcam (1,2 / 5 MP ) et… C’est tout. Apple change son connecteur pour son port propriétaire Lightning qui n’est qu’un USB 2,0 maquillé et crypté pour mieux contrôler le marché des licences d’accessoires. Pas d’entrée USB classique, pas de lecteur de cartes MicroSDHC, pas de sortie HDMI… Apple n’a malheureusement plus trop de leçons à recevoir là dessus au vu des dernières productions concurrentes.

La nouvelle tablette iPad Retina reprend les mêmes éléments que l’ancienne mais change de processeur pour passer à l’A6x, la puce du dernier iPhone. Au vu des 5 millions de smartphones vendus par Apple, la puce a déjà bien été amortie et ce passage permet non seulement de booster les performances de la tablette mais doit permettre également de libérer les puces dont a besoin d’iPad Mini pour être produit.

Apple en profite pour glisser son câble Lighting dans la machine et lui rajoute une camera frontale qui supporte le 720P. Le prix grimpe quelque peu et une nouvelle puce LTE pour la 4G fait son apparition dans les modèles concernés. Soyons clair, c’est de la cosmétique. Apple n’avait pas besoin de faire évoluer si vite son précédent modèle pour rester fort sur le marché. Les ventes Android ne lui font quasiment pas d’ombre et pourtant la décision d’un mouvement a été prise. Probablement pour des raisons politiques et d’investissement : Câbles Lighting et production de puces.

Une réelle accélération des modèles chez Apple

Il n’empêche que de voir apparaître un remplacement à l’iPad Retina 8 mois après sa sortie semble un peu prématuré, au moins pour ceux qui ont acheté leur iPad il y a 1 mois et demi et qui se retrouvent avec l’ancienne version de ce produit qui est également un symbole social. Cela grogne pas mal sur les réseaux sociaux sur ce point, l’assurance d’un produit qui « tiendra » au moins un an a disparu.

La concurrence est là, frémissante et active, en pleine ébullition. Après des mois et des mois de réglages techniques, des errements de prix allant jusqu’à des situations délirantes ou des produits quelconques étaient arrivés juste sous la barre des 1000€, le marché s’est assagi. Il a mûri et le challenge pour Apple est de conserver son avance face à des mastodonte comme Google ou Amazon dont le but est de vendre leurs produits à tout prix pour gagner de l’argent avec leurs catalogues.

Apple devait réagir, pour ne pas creuser un trop grand écart avec la concurrence en terme de tarif. Si la tablette phare de la gamme reste un engin encore assez inaccessible c’est tout à fait logique et normal, elle représente encore le must en terme technique pour le moment et sa stratégie marketing joue de ce tarif difficile à admettre.

Pour l’iPad Mini par contre cela permet de venir titiller la concurrence très forte sur le format du 7 pouces. En jouant des mécaniques sur le nom d’Apple et son écosystème et surtout en proposant un produit très bien fini.

Un iPad trop cher ?

C’est le mot qui revient en boucle, l’iPad Mini est trop cher. Oui il n’est pas donné, Apple doit probablement se faire une jolie marge sur l’objet, mais il faut bien prendre en compte la concurrence et les modèles économiques. Un cabinet d’analyse spécialisé ne tardera pas à nous annoncer le prix des pièces de cette version et nous pourrons nous effarer de la marge royale que la marque s’accorde. En attendant comparer le modèle Apple aux produits Amazon ou Google ne semble pas pertinent.

Google avec sa Nexus 7 ou Amazon avec sa Kindle Fire ne cherchent pas à gagner de l’agent en vendant leur tablettes, ils cherchent à étendre leurs ventes de contenus. Leur business model est celui de la console de Salon : Ces machines largement sponsorisées par les fabricants qui les vendent à perte en sachant très bien qu’elles sont indissociables d’un catalogue de jeux qui les fera vivre.

Apple profite des 2, ils vont gagner de l’argent sur la vente de l’iPad et sur la vente de contenus. C’est la force de leur position de leader. Pourquoi se gêner, ils vendent des millions de tablettes chaque trimestre, si les concurrents étaient dans cette position, ils feraient de même.

Comparer un engin vendu à prix coutant ou à la marge minimum d’un côté et une machine vendue sur un principe de fonctionnement classique fausse le débat. Si la machine d’Apple est jugée trop chère c’est parce que le monde Android est totalement dumpé par les fabricants. Soit par Google et Amazon comme on l’a vu, mais également par… Toutes les autres marques ! Samsung, Sony, Acer, Motorola, Toshiba… toutes les marques ont ou ont eu des offres de remboursement sur leurs tablettes pour les rendre plus accessibles. Voir une Galaxy Tab 2.0 7 pouces tomber sous les 200€avec une offre de 50€ est pour moi un signe fort qui trahit des ventes en dessous des espérances chez les fabricants de tablettes Android.

D’autant que beaucoup de constructeurs n’ont pas la même finition ni le même service qu’Apple en France. Pour avoir eu un iPad 1 en panne (écran noir), j’ai pu goûter à la joie d’un échange standard en Apple Store contre un produit neuf. Une opération qui aura pris 1 heure de mon temps ce qui est loin d’être le cas des SAV concurrents. On achète aussi cela avec un iPad,

Cela n’empêche pas Apple d’être totalement déconnecté du marché aujourd’hui sur au moins un sujet, l’option stockage. Alors que Google vient de proposer une Nexus 7 32Go au prix de la 16Go il y a encore quelques semaines, alors que le prix des SSD s’est écroulé sur le marché, Apple continue de facturer un passage de 16 Go à 32 Go pour 100€ supplémentaires et le même tarif pour passer de 32 à 64 Go. Cette équation illogique de 16 Go = 32 Go = 100€ commence à se voir par rapport aux produits concurrents. Les 16Go sont aujourd’hui évalués sous les 17$ pour un géant comme Apple en NAND Flash. Les 32 Go sont en dessous des 34$ et les 64 Go à moins de 68$. Le passage de 16 à 32 Go devrait coûter une trentaine de dollars tout au plus et on devrait donc voir un iPad Mini 64 Go plus près des 400$ qu’à 529$…

Chère ou pas, la nouvelle tablette est une excellente nouvelle pour le marché

La concurrence est en, train de s’essouffler dans les extrêmes. Après avoir proposé des tablettes hors de prix, on a vu des engins 10 pouces annoncés à 999€ en 2011, la voilà qui cherche à dumper ses tarifs de manière ahurissante. Il y a de la place à mon avis pour un engin bien construit situé dans le sillage de l’iPad Mini. C’est le cas de la Nexus 7 16/32 Go à 249€ par exemple. Sous Android 4,1 Jelly Bean, avec une très bonne autonomie et des performances très agréables, elle pourrait tirer son épingle du jeu en cette fin d’année. La Kindle Fire HD peut également faire parler d’elle…

En fait tout le marché doit suivre l’exemple d’Apple en arrêtant de tout sacrifier sur l’autel du prix mais en prenant justement la marque à la pomme au vrai jeu de la concurrence : C’est aujourd’hui qu’Asus doit se dire qu’en sortant leur Memo370T, une Nexus 7 non castrée d’un port HDMI, d’un lecteur de cartes MicroSDHC et d’une seconde webcam au dos à 249$, ils auraient pu créer un raz de marée planétaire sur le marché. A 249$ en Tegra 3 et 16 Go, tel qu’Asus l’avait annoncé en Janvier au CES 2012, la machine aurait pu forcer Apple à proposer plus d’options sur son engin. A 300 $ avec une finition haut de gamme en aluminium, l’engin aurait été un must-have sans aucune contestation possible.

Est-ce que cette nouvelle donne de tarif proposée par Apple va permettre aux fabricants de remonter leurs prix en échange de caractéristiques et de finitions plus complètes ? C’est tout ce que j’espère. Moins de plastique et plus d’aluminium, des écrans haut de gamme, des connecteurs utiles, des lecteurs de cartes, de la 3G plus abordable… Tout le monde va pouvoir naviguer sous les 329$ pour proposer de nombreuses options intéressantes. Android est prêt à relever ce défi avec un Jelly Bean vraiment performant et efficace, il ne reste plus qu’à nous proposer un écrin adapté.

Il faudra attendre une vraie prise en main de l’objet pour voir si cette tablette est vraiment une sorte de Graal de la tablette tactile, si elle justifie vraiment son tarif ou si, après tout, la consultation du web, le jeu et le multimédia ne changent pas vraiment entre cette mini machine ou une autre.

60 commentaires sur ce sujet.
  • 24 octobre 2012 - 18 h 06 min

    Belle analyse pierre !

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 18 h 19 min

    J’ai l’impression qu’il sera difficile de tenir la tablette comme sur la 7ème illustration de cet article, c’est-à-dire avec le pouce sur le côté, sans que ce fameux pouce ne touche l’écran tactile et donc fasse des appuis non voulus.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 18 h 24 min

    J’ai bien ri ! Merci Pierre :)

    ps : cette tablette devrait faire un bide, mais avec tous les bobos en mal de technologie, ils vont se jeter dessus … voir même faire la queue devant les magasins !

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 18 h 24 min

    @Mael:

    Justement Apple lui a intégré la gestion du pouce inactif !

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 18 h 34 min

    @Morgan: Vraiment? tu as des sources? Ils pensent vraiment à tout chez Apple :P

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 18 h 36 min

    A propos des “classiques d’Apple: Bluetooth intégré…”… C’est, comme classiquement chez Apple, un Bluetooth castré et partiel qui ne permet pas grand’chose en fait, j’imagine, surtout par rapport au vrai Bluetooth de la concurrence ?

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 18 h 36 min

    Fiouuuuu, un sacré roman !
    Une analyse que l’on est loin de rencontré partout, même si je ne partage pas totalement ton point de vue.

    Ma déception… argggg, que j’aurais adoré avoir un Mini avec des robes colorées à la iTouch ou à la Nano.

    Ma crainte… que la concurrence, rassurée par le tarif annoncé par Apple, se ravise quant à la toute récente baisse de prix entamée sur les modèles récents, et donc maintiennent voir augmente leurs tarifs sans augmenter la qualité dudit produit.

    Ce qui m’a frappé pendant et juste après la Keynote ? Les “fuites” et rumeurs concernant l’iPad Mini et le 13″ Retina étaient en quelques sorte l’arbre qui cachait la forêt constituée en fait par l’iPad 4 et le nouvel iMac ultra fin. Je me suis alors dit : “Tiens, ceux qui disaient depuis quelques semaines que l’époque S.J. était bien finie et que Apple était incapable de garder un secret, ce sont peut-être mis un gros doigt dans l’œil” et “Apple, comme lors des nouveautés précédentes s’est bien joué de nous ;-)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 19 h 02 min

    Hier j’étais hyper surpris hier par cette profusion, et je viens de comprendre… Ils ont peur de windows 8, la révolution du vrai PC est en marche: une tablette et un 1 PC all-in-one… C’est un peu comme la fusion de l’iPad et du MacBookAir voir de l’iMac si écran, c’est un truc de fou. C’est pour ça que qu’ils ont tout mis en vrac… Bizarre de la part d’Apple qui aime à faire de chaque produit un objet rêvé (là tout est sorti: macmini, mbp, ipad, imac): bravo la lisibilité!
    Ayant testé mon Lenovo x220t ou le Samsung slate (qui glisse trop dans les mains), c’est ce que je cherchais depuis des lustres.
    La survie des Macs dépendra de la perception du grand public.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 19 h 22 min

    que de blabla..
    t’intéresse pas à apple ,t’a pas le feeling.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 19 h 56 min

    “Moins de plastique et plus d’aluminium” : pas sur que les early adopters de l’iPhone 5 vont abonder dans ce sens, ni les employés de Foxconn. Un bon vieux cousin, le magnesium fait mieux l’affaire que ces deux là.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 20 h 26 min

    “Ils ont peur de windows 8”

    oui et c’est parce qu’il n’y a pas office 2016 sur l’ipad … ca fait peur …

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 20 h 35 min

    @ctounet
    lis po, ta po le profil d’un mec qui lit, contente toi des images
    et pi et pi t po net comme mec

    bravo, content de lire un article non bâclé…

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 20 h 44 min
  • 24 octobre 2012 - 21 h 19 min

    @ctounet: Commente pas…tu n’as pas le feeling…

    L’analyse est bonne comme d’hab’ mais je rejoint chris29fr sur le fait que la concurrence pourrait ne pas relever leurs standards et se dire “ohhh ça va, on a de la marge niveau tarif…”

    J’attends de voir ce que va proposer Google pour le 29 mais L’Ipad mini marque pas mal de point dans mon choix de tablettes un peu nomade.

    Certains diront c’est hors de prix, c’est dépassé…mais je recherche avant tout une “très bonne expérience utilisateur” et le produit à l’air quand même super bien fini…un bel objet quoi…
    Sans parler du catalogue d’applications…

    Encore une fois Apple joue “l’épouvantail”, le “maître-étalon” dans un marché de la tablette où les concurrents, quoi qu’on en disent, se cherche encore…

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 21 h 32 min

    Avant la présentation beaucoup parlait du placement prix de l’ipad mini avec l’ipod touch. Depuis, je n’ai rien lu dessus. Alors que le prix de l’ipod touch est de 329euro (1er modèle en 32Go).

    Est ce un suicide du touch, ou est ce que les produits sont trop différent pour être comparé?

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 21 h 49 min

    J’ai un galaxy note tout le monde dit qu’il est est énorme, et quand ils voient l’ipad mini, ils disent qu’il est top pour la portabilité. C’est là que je me rencontre que apple est quand même très fort. Concernant le prix ben je préfère avoir 1 nexus 7 et offrir une autre nexus 7 à mon entourage que d’avoir un ipad mini pour moi tout seul, mais j’avoue que ça fait moins classe que de parader avec mon ipad mini.Comme si je ne faisais pas partie d’une categorie de “personne”.

    Répondre
  • BN
    24 octobre 2012 - 21 h 55 min

    @obarthelemy:
    Exacte par exemple sur le ipad3, apple affiche fièrement bluetooth 3.0, mais il faut savoir que sur tout les itruc le bluetooth est inutilisable et donc inutilisé par les applications. (Soit disant pour la sécurité)

    Il est donc impossible de faire un simple transfert rapide de photo ou fichier entre 2 appareils mobile sans passer par un ordi….

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 21 h 59 min

    @gala86: Ton galaxy note c’est un téléphone non? l’Ipad mini c’est une tablette…
    Donc oui pour certaines personnes 5.3″ pour un téléphone c’est énorme…
    Tout comme une tablette 7″ serait trop petite pour d’autres…
    Tu compare 2 objets relativement différents.

    Après “la parade”, “l’appartenance sociale”…si ça en flatte certains…c’est assez triste…moi j’en tamponne comme de mon premier “grep”.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 03 min

    @sourioplafond: Même à prix strictement identique, l’iPad Mini et l’iTouch ne jouent pas du tout dans la même cour.

    Le premier est plutôt destiné essentiellement à une consommation visuelle, l’écran malgré sa taille est de résolution inférieure, ainsi que sa capacité “très” limité (mais néanmoins suffisante) de 16 Go. Malgré sa taille “mini”, il ne rentre quand même pas dans toutes les poches.

    Le second est plutôt destiné essentiellement à une consommation audio, pourtant son écran offre une meilleure résolution, sa capacité est également doublée (32 Go), et surtout c’est un produit qui rentre dans n’importe quelle poche.

    Bref, malgré qu’il s’agisse de 2 beaux produits Apple, au même prix, les technologies sont très différentes ainsi que leur usage. Il ne me parait pas évident que l’un puisse dire que l’un peut cannibaliser l’autre, ou alors il faudrait aussi dire que l’iTouch peut cannibaliser le Nano (ou vice-versa). Avec sa gamme actuelle, du Nano à l’iPad 4, en passant par les divers “vieux” modèles maintenus au catalogue, Apple couvre ainsi l’essentiel des vecteurs de la consommation audiovisuelle individuelle ;-)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 06 min

    Pour ma part, le nouvel ipad ne sert qu’a créer de la coherence dans le marché des accessoires pour idevice. Car maintenant tous les nouveaux produit ( iphone, itouch, ipad) optent pour le nouveau connecteur et fin de la polémique. Ainsi les partenaires d’apple son satisfait et pourront relancer leur vente.

    Répondre
  • Alx
    24 octobre 2012 - 22 h 15 min

    Pierre tes analyses sont de plus en plus fines, c’est un plaisir à lire. Même en s’informant de toutes part, je retrouve ici un discours et une intelligence bien plus intéressante que les relais de communiqués de presse de Gizmodo et Cie :)

    Je constate aussi l’arrivée de trolls sur ton blog, on va se marrer dans les jours à venir ;) (exemple croustillant “cette tablette devrait faire un bide, mais avec tous les bobos en mal de technologie, ils vont se jeter dessus “)

    J’ai personellement trouvé cette keynote – ainsi que celle de l’iphone 5 – très décevante. L’ipad mini, l’ipad retina updaté, très bien … mais pour le reste je pense que la fin de la récré est sifflée. Apple ne fait plus rêver et les nouveaux produits donnent plus l’impression de vouloir tondre le consommateur au maximum plutôt que de lui offrir des produits avec le “twist Apple en plus”

    On passera sur l’update du mac mini qui était aussi banale qu’indispensable.

    J’ai flashé sur le nouvel iMac, ultra fin, jusqu’a ce que je découvre VRAIMENT la tête qu’il avait. en fait c’est de la supercherie à 800%. Le truc est aussi épais qu’avant, ce sont seulement les bords qui sont affinés pour donner cette impression. Kikou, LOL quoi. Ils avaient deux moyens de faire une “révolution” avec cette machine : soit en intégrant une carte mère de macbook Air et en proposant une machine vraiment ultra fine (limitée en puissance et en évolutivité, mais c’est un concept poussé jusqu’au bout), soit en intégrant un écran Retina, mais sur une diagonale de 27″ je vous raconte pas le prix :)

    Reste le MacBook Pro Retina qui pour moi est une véritable hérésie. C’est une machine étiquettée “pro”, donc à usage professionel, dont on a supprimé le port Ethernet Gigabit, le standard réseau des entreprises (dont la mienne), supprimé les possibilité d’évolution RAM et Disque, alors que ce sont les professionnels qui font évoluer leurs machines au gré des évolutions des suites logicielles, je pense notamment à la suite Adobe, tout ça pour gagner en finesse et proposer une résolution Retina dont l’intérêt, sur une machine de travail, est très discutable. Tout cela se paie, cher, très cher même, et on en arrive à avoir au catalogue une machine 13″ avoisinant les 2000 Euros, avec toutes les limitations citées (plus le manque de carte graphique dédiée)… On nage en plein délire.

    La gamme MacBook Pro Retina, 13″ et 15″, est pour moi la machine du beauf digital. Beaucoup avaient critiqué les MAcBook Pro, dès les premiers modèles Alu, comme machine de frime plus que de travail. Je ne suis pas d’accord avec cette assertion, il est très agréable d’avoir une belle machine, au design travaillé, et avec tout ce qu’il faut pour bosser, aussi bien niveau matériel (processeur, connectique, écran IPS) que logiciel (OS X, incomparable d’efficacité, de fluidité, de simplicité). Avec les Retina, Apple a franchi la ligne rouge en proposant des machines à prix délirant, tout en retirant des fonctionnalités primordiales. Le surcout (et quand je parle de surcout, on est dans des enveloppes de 500 à 1000 Euros…deja qu’un Mac c’est cher) se justifie par de la cosmétique : finesse de l’affichage, finesse de l’appareil. je ne suis pas sur que ce sont deux critères majeurs aux yeux des professionnels.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 25 min

    @fractal: En même temps un note est un hybride un segment que apple ne sait pas encore faire, qui dit hybride dit tablette + tel et en plus il entre dans la poche de mes jeans donc ultra mobilité pour moi, si tu prends un ipad mini en 3 g avec le prix qui va bien que ferais tu de plus que mon note ?

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 28 min

    @fractal: Et franchement entre nous ceux qui utilisent des ibidules ne veulent pas montrer leurs imachins ;)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 31 min
  • 24 octobre 2012 - 22 h 39 min

    @gala86: Je ne critique pas le Note ^^
    Juste que pour les “gens” le note c’est un téléphone…un gros téléphone…
    Ils ne voit pas le côté “tablette” (d’appoint)

    Je te parle en connaissance de cause :j’en ai un :)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 52 min

    @fractal: Ben justement, c’est là ou je veux en venir, apple est très fort pour ça, ils créent soit disant un besoin, exemple : tu a un note t’as pas besoin d’un iphone + un ipad mini. tu peux téléphoner et avoir un usage d’une tablette en meme temps .Mais le truc que je ne comprends pas c’est dès que apple sort un ibidule tout le monde dit amen sans chercher à savoir si il existe des solutions similaires sans s’appeler imachin.On dirait qu’on est tous aveugler par une sorte de messie.Enfin les gens dépensent comme ils veulent leurs argents après tout :)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 22 h 56 min

    Notre Pierre est revenu ;)

    Voilà une analyse complète, réfléchie et pertinente.
    C’est devenu si rare….

    De mon point de vue, je reste persuadé que le Nexus 7 32Go à 250€ reste beaucoup plus intéressant d’un point de vue Multimédia et d’un point de vue prix pour tout un chacun.

    Certes, le design et le soin apporté à l’Ipad mini est loin de me laisser indifférent mais cet univers propriétaire, verrouillé de toutes parts et pensé dans une optique de profitabilité poussée à l’extrême me met mal à l’aise. C’est comme si les produits APPLE n’appartenaient pas vraiment à leurs acquéreurs. On nous fait croire qu’on possède le produit mais en fait nous n’en sommes que de simples utilisateurs.

    Ceci n’est que mon point de vue et n’est en aucun cas une enième relance de troll quelconque.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 23 h 01 min

    @gala86: Ben disons….que je suis assez déçu du note en fait (ça n’engage que moi et mes besoins hein ^^)…
    Trop gros comme téléphone et pas assez grand comme tablette…
    “Le cul entre deux chaises” comme on dit…

    J’ai pas trouvé ça très confortable :)

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 23 h 07 min

    @fractal: Ben moi au contraire 3gs à ma femme, ZTE skate revendu et touchpad avec ics prend la poussière.
    Pour moi Note et HP DM1 = Ultramobilité.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 23 h 39 min

    @Mael: Je n’ai pas voulu parler ergonomie, trop casse gueule sans avoir la machine en main. Autant pour l’iPad j’avais des éléments de comparaison, autant là on ne se rend pas compte j’ai l’impression.

    @jeremob: Donc en gros, Ca va faire un bide mais peut être que non, tu prends des risques toi :D

    @obarthelemy: C’est vrai, il faudra le rappeller, je n’ai pas voulu revenir sur l’eternelle gueguerre itunes et DRM. Je le ferais lors d’une prise en main de l’engin. Ce qui m’interessait c’etait de montrer le souffle laissé aux autres marques et les raisons des choix technos.

    @Chris29Fr: Ils ne peuvent pas augmenter le tarif sans augmenter la qualité. Leur meilleur coup a jouer c’est de combler les vides de la Mini… Et ils le savent. Ils vont continuer a proposer des tarifs Nexus mais également proposer mieux.
    Si on te propose
    une Nexus 7 32Go à 249€ d’un côté
    ou
    Une Asus “Memo380T” 32 Go à 299€ de l’autre sachant que l’Asus a une Webcam dorsale 5Mp, un lecteur de cartes MicroSDHC , une sortie HDMI et une finition alu

    Je ne te demande pas ce que tu choisis mais justement avoir le choix ce n’est pas mieux ? Le CES 2013 va surement présenter la génération Cortex A-15 et on va avoir de belles surprises. Des engins dans le sillage de la Mini qui pourrait clairement la décoiffer l’année prochaine. Si les constructeurs ne jouent qu’avec une enveloppe trop réduite, les produits resteront trop figés. C’est tout le sens de ce billet.

    @Bruce: J’attends de voir le rapport epaisseur / poids. J’ai vu bcp de review ou il est tenu comme un kindle, entre le pouce et l’index recourbé en bas de la tablette : Un positionnement bizarre pour du tactile qui exerce une pression sur l’écran. J’attends franchement de voir.

    @sourioplafond: Oui le Touch devient une espece menacée.

    @gala86: Comme disent les autres, le smartphone et la tablette sont des produits différents.

    @Chris29fr: Le touch n’évolue plus, il semble désormais écartelé entre l’iPhone et l’iPad. Même si tu as raison son rôle primaire est différent.

    @Mohsenbou: Pour en connaitre, la satisfaction des partenaires n’est pas forcément là. surtout les géants qui ont sorti des produits quelques semaines avant la’annonce du nouveau format de cable. Miais je comprends ce que tu veux dire, changer d’iPad ou d’iPhone revient aussi a renouveler son parc d’accessoires persos.

    @Alx: C’est étonnant qu’apple se distancie tant de ce marché Pro. Tellement d’utilisateurs sont friands de MAC dans certains secteurs et ils ne pourront logiquement plus exploiter un MAC dans leur structure. je n’ai pas compris… Ou alors no va retrouver des docks ou des adaptateurs…

    Quand au nouvel iMac, ca a fonctionné : Ce soir j’ai vu des gens rigoler sur un AIO Asus parce que les bord étaient “énormes par rapport au nouvel Apple de 5 mm seulement”. Quand ils comprendront que les 5 mm sont de l’apparat et qu’en décalant l’appareil photo sur le coté on découvre un engin classique ça va leur faire bizarre. Apple qui se prends pour Georges Melies, c’est pas rassurant. Cela dit 100 contre un qu’un constructeur PC va faire la même chose en 3 mm…

    @[email protected]: C’est ce que j’écris en conclusion. Au final le web est le même sur un Nexus que sur un iPad Mini, le film du moment aussi, la musique aussi, vos emails, vos jeux… tout. Pour une machine de consultation pure, il n’y a pas de raison de choisir autre chose qu’un Nexus a mon aviis. Maintenant si on lui rajoute un écosystème différent, si on ajoute de la connectique etc… ça peut être différent. Mais pour des engins fermés, totalement fermés, pourquoi payer plus cher ? Pour se faire plaisir ? C’est une bonne raison qu’exploite consciencieusement Apple habituellement.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 23 h 43 min

    En presentant deja l’ipad 4 ils ont fait rappeler avec force sans le vouloir que les lacunes sur les produits presentés pouvaient ne plus etre dans quelques mois, si je me prends un ipad mini dans combien de temps je vais avoir face a moi le mini avec du a6 et du retina? ca fait hesiter l’achat et envie d’attendre l’année prochaine voir dans 7, 8 mois.

    Répondre
  • 24 octobre 2012 - 23 h 48 min

    Ce qui est bien, c’est qu’on sens déjà la prochaine version avec l’upgrade de processeur et d’écran…

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 0 h 25 min

    @flyhopper c’est un peu dommage cette restriction excesive.. sinon j’ai lu sur un article de l’express que leur action aurait baissé de 3% apres l’annonce de leurs news produits je ne sais pas si c’est habituel apres leur keynote, sinon on dirait qu’il y’a pas mal de mécontents meme chez les fans d’apple, d’habitude c’est plus féstive et pleins d’exitations, mais la y’a un ou des trucs qui passent pas, ils ont trop tirés sur la corde..

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 1 h 16 min

    @flyhopper: Clairement, ils en ont sous le pied. Le soucis avec ça c’est que le fait que les produits soient de moins en moins espacés va dévaloriser leurs possibilité d’upgrade. Si ils font le coup d’une maj vers du Retina dans 8 mois, qui leur fera confiance a part des fans ?

    Répondre
  • Alx
    25 octobre 2012 - 2 h 00 min

    @paolo: Il y avait déja ce ressenti lors de la keynote de l’iphone 5

    Un iphone 5 c’est quoi ? C’est des pixels en plus à l’écran, un processeur plus rapide, plus de finesse, une nouvelle prise pour le connecter .. je crois que j’ai fais le tour de la fiche produit officielle là.

    Dans la réalité, si on a un iphone 4S, et même un iphone 4 … ben on à quoi de plus avec un 5 ? une ligne d’icones en plus… et c’est tout. Qui va lacher 600 Euros pour ça ? Moi il ne me fait pas rêver l’iphone 5, il me rend totalement indifférent. en un sens c’est une bonne chose, je n’ai pas envie de changer mon matériel (ipad, iphone, macbook) tous les ans, j’estime que c’est du gâchis financier, écologique, etc. Mais quand même, même sans acheter le nouveau joujou, Apple ou autre, c’est bien d’être surpris, séduit, titillé par des nouveautés surprenantes, qui font rêver.
    Mais depuis un an (et demi), depuis l’arrivée du Retina sur l’iPad, Apple ne fait vraiment plus rêver. Ils s’acharnent à appliquer les innovations qu’ils mettent en place sur les tablettes (finesse extrême, légèreté, hte résolution) sur leurs ordinateur, ce qui a pour but d’en faire exploser le prix et baisser les fonctionnalités, et à rendre leurs iphones et ipad encore plus fin, toujours plus fin. C’est bien, c’est symap, mais mon ipad2 et mon iphone 4S sont parfait pour moi, je n’ai ni l’envie ni le besoin de craquer 500 Euros pour gagner 40 grammes et 3 millimetres.

    J’étais assez énervé quand j’ai vu les prix du MacbookPro 15″ Retina à sa sortie (idem à celle du 13″). Depuis j’ai relativisé, surtout quand j’ai voulu monter chez Dell une config “équivalente” (c’est un bien grand mot, leurs portables font tous 3cm d’épaisseur) et que je suis arrivé à un résultat 400 euros plus cher qu’Apple.
    Apple n’est pas plus cher que la concurrence PC, mais lentement et insidieusement, le ticket d’une machine pro est passé de 1800 Euros à 3100 Euros en quelques mois. Je trouve qua ça fait beaucoup, pas vous ?

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 2 h 10 min

    @Alx: Je te rassures, ça va empirer :)

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 2 h 35 min

    @Alx t’a bien fait de pas t’etre laisser abusé, je suis pas un habitué d’apple mais ils ont des bons produits sauf que les abus se multiplient, le plan ipad 4 alors que le 3 est encore jeune c’est le ponpon, pour resumer j’ai lu un mec sur un forum qui disait qu’il adorait la pomme depuis toujours mais que son ipad 3 leur disait “va te faire…” j’ecris pas biensur le terme complet mais c’est assez explicite du resentit de beaucoup apres cette keynote.

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 4 h 37 min

    “L’iPadeuh, l’iPadeuh, oui mais l’iPad Mini…” —> pas sur que les plus jeunes saisiront le clin d’oeil mais moi le jeux de mot m’a bien fait marrer :D

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 8 h 36 min

    Je crois que le billet est plus intéressant que les produits dont il parle. A une époque je n’avais pas de matériel apple à cause du prix, de nos jours je n’en ai toujours pas (plus) à cause de “pas envie”. Là ça ne change pas.

    Par contre on parle peu du système embarqué ios qui commence à dater, ça fait un peu rétrogamming. Je n’ai jamais été fan d’android, que ce soit au niveau de sa conception qui est passée du presque libre au pratiquement propriétaire ; à sa réalisation proprement dite. Mais la dernière version est bonne, homogène au niveau graphique et fonctionnel, tout y est prédictible.

    Et ça tourne sur des tablettes 4Go à 69 euros de bonne qualité ! On a beau porter des oeillères, les chiffres finissent par vous ouvrir les yeux. “C’est pas ça qu’est ça” Comme dirait la mère Denis, pour rester dans l’ambiance :)

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 9 h 34 min
  • 25 octobre 2012 - 9 h 42 min

    J’ai suivi la keynote en direct moi aussi, et j’ai été soufflé par les adjectifs dithyrambiques : fabulous, amazing, gorgeous, wonderful, thiner, faster, et j’en oublie dans les adjectifs en “plus que mieux meilleur bien” :-)

    Bref, tout est “better” désormais que par le passé, même si l’iFlop Mini ne me semble pas être autre chose qu’un gadget habillement présenté, avec un bel emballage marketing et un buzz comme toujours soigneusement entretenu. Ah si, miracle, il se tient avec une main, waouhhhhhhhh, THE révolution !

    La comparaison entre Android et iOS était également amusante : prenons le pire d’Android et comparons avec le meilleur d’iOS. Facile à faire, mais marquant pour les esprits qui n’iront pas analyser au delà. Et bien sur, pas de comparaison entre Google Map et Plans, trop risquée pour Apple du coup :-)

    Et puis le renouvellement du gros iPad, seulement quelques mois après la sortie du nouveau modèle, là encore toujours incompatible avec pas mal de marchés LTE : fureur chez les acheteurs récents qui ne comprennent pas cette évolution soudaine et à si court terme. Bravo, mal joué !

    Ceci dit, en tant que précurseur des tablettes, Apple a encore une fois donné le ton et impulsé une ligne produit : l’avenir comptera avec des tablettes 7 ou 8″ ! Gageons que les constructeurs vont savoir s’adapter pour proposer des produits modulables et sans doute plus originaux que l’iFlop Mini, bien trop peu révolutionnaire et trainant derrière lui l’écosystème iOS verrouillé à souhait.

    Ah, si seulement Google nous pondait une Nexus en alu, avec un port micro-SDHC, deux webcams HD, une sortie HDMI pour venir la relier à un grand écran de travail, et une option pour une déclinaison 3G, là il y aurait du soucis à se faire pour la Pomme. La recette semble pourtant simple : un maximum de connectivité et d’interaction avec le monde technologique extérieur, et quelques options sympas (3G, LTE).

    Répondre
  • Mat
    25 octobre 2012 - 9 h 58 min

    Merci Pierre pour cet article. J’aime beaucoup lire tes analyses.

    Je me pose des questions par rapport aux histoires de stockage interne (toutes tablettes confondus). J’ai l’impression que l’on se focalise pas mal sur de l’upgrade dans ce domaine puisque le 8Go disparait et que l’on a du 16 d’entré de jeu. Je me demande s’il n’existe pas un public qui n’a pas de gros besoin de ce coté là. Personnellement si j’avais à acheter un Ipad mini cela ne poserai aucun pb de prendre que 16Go. Je n’aurais pas usage de 32Go. Par comparaison, le seul PC à la maison est un netbook qui nous suit en vacances n’a que 40Go de données (système win starter inclu). Beaucoup de chose sont sur du stockage externe. On ne prend que ce dont a besoin en fonction du moment. Par contre je ne pourrai pas prendre une tablette sans un lecteur SDHC.

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 13 h 19 min

    Une remarque concernant le “promo sur tablette Android” = “ca marche mal”. Je ne pense pas que ca soit aussi systématique que ca. Samsung en particulier (et SOny ?) a une stratégie commerciale bien établie d’annoncer un prix catalogue élevé puis de multiplier les ODR, y compris sur les produits qui marchent bien (GS3…), y compris quasiment dès la sortie (GNote2). J’imagine que c’est parceque certains clients font plus attention a la remise qu’au prix réel, de la même façon que certains clients font plus attention aux prix initial du téléphone plutot qu’a son prix sur deux ans en comptant le contrat.
    Après, pour d’autres marques genre Asus, effectivement, quand ca solde, c’est mauvais signe.

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 13 h 29 min

    Sur le fond, je pense qu’il faut accepter que Apple = BMW. C’est du haut de gamme, c’est des beaux objets, ca ne fait rien de plus que des trucs qui coutent moitié moins mais ca donne aux possesseurs l’impression d’avoir du gout et d’être arrivé.
    C’est très énervant pour ceux qui ne sont pas dans le trip et qui essaient de raisonner sur des critères techniques, mais on est des vieux geeks dépassés, l’informatique maintenant c’est comme la hifi, le design compte autant que les specs. La boiboite en alu compte plus que la resolution pourrie, la marque compte plus que le slot SD, la finesse compte plus que les widgets. Soit. Je vais rester dépassé je pense :-p

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 13 h 33 min

    @obarthelemy: Sauf que ce jeu est super casse gueule… LA désaffection peut être rapNOKIAide, brutRIMale :D

    Répondre
  • SGT
    25 octobre 2012 - 13 h 54 min

    Tout d’abord avec l’iPad mini il est plaisant d’avoir enfin une tablette 7″ (bon presque 8″) à bord (plus) fins. Cela faisait plusieurs années qu’on en parlait dans les forums et sur blogeee, … que pour les tablettes de 7″ les bords verticaux ne servaient à rien et c’est finalement Apple qui concrétise ce concept. Bon même si Apple à son habitude va s’arroger cette idée en même temps comme ils donnent le La, les bords latéraux fins vont devenir une norme acceptées chez les “Applephiles” (et en plus ça vient d’Apple donc c’est bien) et une tendance chez les concurrent d’Apple qui décidément ne savent pas beaucoup innover (mis à part Samsung et Asus quoique l’on puisse dire par ailleurs…).

    Apple n’ayaant jamais bradé les prix, le prix de l’ipad mini n’est pas surprenant. Pour les autres prix, je pense qu’à 249 euros Google gagne de l’argent avec sa N7, même si sont modèle économique est ailleurs. Il se vend des tablettes chinoise à 140 euros avec la même résolution et pas si mal équipée que cela (voir le test récent des Numériques sur Ainol Novo Fire 7) alors que ces constructeurs n’ont pas les moyens de Google. Le « début »de gamme va donc se déplacer dans les 100 à 150 euros »

    Oui on aurait pu être tenté par cet iPad mini malgré son prix car il en plus de ses bords latéraux fins il y a une finition de qualité garantie et une finesse qui en adouciront les usages à une main.

    Las… et je sais que cela va en faire sursauter plus d’un, mais il n’y a hélas pas de stylet performant (genre – au hasard – Wacom à pression et pointe fine ou au pire nTrig…). Car une autre bonne chose du Mini iPad c’est son format 4:3 qui appelle le stylet. Pourquoi ? parce que l’on est proche des formats bureautique, de la feuille de papier et du concept (super) agenda électronique. Ce n’était pas une obligation de l’intégrer d’office, une option stylet eut été l’idéal…

    Mais il n’y avait guère d’illusions à se faire. Steve avait décrété que le stylet c’était le mal et donc depuis bon nombre de commentaires disent que le stylet c’est ringard et doit fait partie du cimetière de l’informatique.

    Pourtant il y la place pour une réflexion et une intégration intelligente d’un stylet performant. Premier constant, la plupart des gens écrivent, prennent des notes et dessinent avec un crayon, pas avec un doigt… La plupart des écoliers apprenne à écrire avec chose surprenante un… crayon.

    Sur cette base il y a une réflexion à mener sur une nouvelle intégration du stylet avec la généralisation des tablettes. Microsoft avec feu son projet Courrier avait apporté une très bonne réflexion (d’autant plus que le stylet pro ils connaissent avec leur maîtrise Microsoft Tablet). Samsung avec ses Galaxy Notes smartphones et tablettes a montré que l’on pouvait intégrer de la techno Wacom tout en proposant des prix contenus. Et a commencé un début d’une meilleure intégration avec le les Notes 10″ et note II 5,5″.

    Nous n’y sommes pas encore, on aurait pu espérer qu’Apple aurait donc sorti un stylet en option (quoiqu’ils en disent ils ont déposé des brevets), cela aurait logique avec le ratio écran de l’iPad mini et son format agenda/calepin… et de réfléchir à une intégration totale entre le stylet, les doigts et la tablette (logiciel de prise de notes genre l’excellent Android Papyrus mais en plus avancé, reconnaissance numérique de l’écriture… Chez Android tout ceci est encore en devenir, de même sur Windows 8.
    Bon on va dire qu’il iont déjà fait un effort en sortant une 7″ in extremis… et en préservant le format 4 :3 ce qui en fait un produit à usage plus pro.

    Peut-être qu’en 2013, Apple fera un autre mea culpa et passera au stylet.

    Pour terminer je félicite l’auteur de ce site pour se relancer à nouveau dans l’aventure, les périmètres rédactionnels et le ton qui comblent un manque dans la blogosphère française et pour la qualité du choix du thème graphique choisi.

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 15 h 00 min

    @SGT tu peux acheter un stylet séparé, ca doit se trouver avec une grande qualité, le bleme perso c’est surtout d’acheter un hardware qui colle pas avec l’epoque et le prix et donc de devoir attendre la prochaine version qui d’ailleurs n’est pas assuré d’etre totalement mis a jour, ils peuvent ameliorer les caméras, mettre le A6x et dire voila nous l’avons fait, et garder le retina pour tirer encore un coup la prochaine fois, si le prix etait un peu en dessous ca aurait etait plus facile pour le choix, l’ipad mini est finalement un ancien ipad2 plus petit.

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 16 h 13 min

    @paolo: Il y a stylet et stylet. Un stylet capacitif qui fonctionne sur toute tablette (iPad…), c’est tres rustique et imprécis, en particulier ca ne détecte pas la pression, et ca ne permet pas de tracé fin.

    Un *vrai* stylet est resistif, et necessite une deuxieme série de capteurs actifs intégrés a la tablette et dédiés au stylet, en plus des capteurs capacitifs classiques qui servent pour les doigts. Ces dispositifs, de source Wacom ou nTrig, sont les seuls a permettre une vraie bonne saisie de qualité, que ce soit en dessin (detection de la pression) ou en ecriture (bien meilleure precision).

    Les seules tablettes a intégrer ces capteurs sont: Samsung Note 10.1, Samsung Galaxy Note (original et 2), HTC Flyer (plus dispo), Lenovo Thinkpad Tablet (et la 2 qui est en train de sortir), et je crois que c’est tout pour le grand public, apres on va chez Fujitsu et Motion Computing pour des gammes pro assez chères, et le HP Slate (original et 2) dont je ne crois pas qu’ils soient distribués en France.

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 17 h 08 min

    Ah oui effectivement, c’est plus compliqué qu’il y parait, sinon j’attend les tests du mini avec impatience en esperant que le rendu a l’ecran sera tres bon malgres les 1024, due a la taille mini qui normalement devrait apportait plus de netetté qu’un ecran étiré..

    Répondre
  • 25 octobre 2012 - 17 h 17 min

    L’attente en valait la peine ! L’article est excellent et soulève des points que je n’avais pas relevés … ^_^

    Par contre, j’ai une question concernant le passage sur l’intégration du matériel Ipad 2, en particulier sur la consommation et l’épaisseur qui en découle : ce qui consomme sur un LCD c’est le rétro-éclairage non ? La résolution ne me semble pas avoir d’impact particulier sur ce point. Quant au cpu/gpu, on nous annonce en permanence de puces plus performantes tout en étant moins gourmande. Ça n’est pas le cas entre l’A5 et l’A6 ???
    Même si l’A6 n’est pas indispensable pour un usage de consultation un écran de même résolution que l’ipad retina aurait été vraiment appréciable (tout en conservant la compatibilité des apps) ! Peut-être un “nouvel ipad mini” dans 8 mois ? :-p

    Le format est intéressant; 4/3 en 8″ : idéal pour la lecture (mais mal adapté aux vidéos) c’est une nouvelle proposition sur ce marché des petites tablettes.

    Sur la prise en main de cette tablette, j’ai par contre de gros gros doutes : d’après les dimensions elle fait 134.7mm de large soit 14.7mm de plus que la Nexus 7. Même si elle est plus fine et plus légère, je ne suis pas certain que tout le monde puisse la tenir d’une main comme sur la photo (ou juste le temps d’une photo alors).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *