Réaliser sa propre enceinte Bluetooth (Seconde partie)

Après avoir extrait la carte d’une enceinte Bluetooth entrée de gamme, l’idée était de la réintégrer dans une solution plus performante en terme de puissance sonore tout en lui apportant un peu plus d’autonomie. C’est chose faite avec un petit changement de cap, faute d’avoir acheté une solution stéréo.

Car la solution TaoTronics retenue comme base pour faire ce montage était peu chère (On la trouve à 13€) mais évidemment, sans grande surprise, mono uniquement. Moi qui avait prévu de recaser la solution Bluetooth dans un poste Stéréo, j’étais un peu géné dans mes plans. Pas grave, en fouillant l’étonnante accumulation de matériel du labo, j’ai remis la main sur un petit ampli de guitare acheté une bouchée de pain dans une brocante il y a quelques années.

Tuto Enceinte Bluetooth

Signé Yamaha, cet ampli de guitare était alors proposé pour une dizaine d’euros. Bien que tout à fait fonctionnel, il était ainsi sacrifié faute d’avoir une entrée jack en bon état. Le propriétaire ne se voyait pas le réparer et avait racheté un autre ampli, plus récent. Sur sa promesse d’un engin fonctionnel d’un point de vue amplification, je l’obtenais pour une misère.

Tuto Enceinte Bluetooth

Et puis le temps passant, plein de choses à faire, il rejoignait la longue liste des bidules qu’on accumule, sans véritable destination ni prendre le temps de le remettre d’aplomb. L’opportunité de faire d’une pierre deux coups en réparant le Yamaha VA-5 et en lui ajoutant une fonctionnalité d’enceinte Bluetooth m’apparaît alors comme une solution idéale.

Tuto Enceinte Bluetooth

L’idée de faire une transition d’un objet à l’autre se précise rapidement et je me rends compte à quel point ce type de manipulation est facile. Pas besoin d’une grosse expérience, pas besoin de matériel sophistiqué ni de beaucoup de temps. Je me décide donc à tenter l’aventure avec le minimum nécessaire. Histoire d’illustrer mon propos.

Minimachines

Pour cette modification je m’accorde une heure et un matériel on ne peut plus simple : Outre la perceuse nécessaire à l’intégration de quelques éléments, il n’y a pas eu besoin de plus que quatre outils pour mener à bien ce projet : Un fer à souder basique, même pas un modèle ultra précis, un pisto-colle pour fixer quelques éléments, un petit tournevis cruciforme et un Leatherman Wave que l’on peut considérer ici  comme une pince coupante, un gros tournevis, une scie et un cutter.

Enceinte Bluetooth DIY

Nous voilà donc avec une carte d’enceinte Bluetooth, payée 10€ en promo, elle va nous permettre d’ajouter la fonction à l’appareil choisi.

Tuto Enceinte Bluetooth

Pour commencer on va la démembrer : Ôter la batterie en prenant soin de ne pas la court-circuiter  en ne coupant pas les deux câbles en même temps. Enlever le connecteur blanc qui relie la carte au leds témoins d’activité et aux fils de l’enceinte livrée par défaut. On  en profite également pour regarder le module bluetooth (en bleu) et son antenne (ici le petit serpent sur le circuit vert à droite du module). On remarque la présence d’un petit micro intégré dont on ne se servira pas. Ces solutions sont en général médiocres et le remplacer serait compliqué du fait des spécifications très faibles que ce type de solution peut encaisser.

Tuto Enceinte Bluetooth

Et une heure plus tard, voilà le travail. En réalité cela m’a pris un peu plus longtemps mais j’ai fait des aménagements spécifiques à ce projet que vous n’aurez probablement pas à faire.

Minimachines

On reconnait facilement plusieurs éléments. Au centre, en rond, l’enceinte de l’ampli guitare. A gauche la forme sombre en plastique avec des fils rouge et noir qui sortent, c’est la base de l’enceinte Bluetooth TaoTronics sciée et conservée pour profiter de la protection qu’elle apporte à la carte. Sous ce rectangle sombre, une forme plus claire, la batterie de remplacement du module de base.

Minimachines

On passe en effet d’une batterie intégrée de 500 mAh à une 4000 mAh achetée en ligne pour une dizaine d’euros. Le voltage est le même mais la capacité de la nouvelle venue permet à l’ensemble de fonctionner plus de 12 heures durant. Je n’ai a vrai dire pas poussé les tests plus loin… Il me semble que le dispositif pourrait marcher des journées entières ! C’est un des éléments qui me tenait à coeur dans ce nouveau système. L’enceinte Bluetooth de base tenait entre 3 et 4 heures avec sa batterie 500 mAh.

Minimachines

En dessous on retrouve le cercle blanc qui sert a porter les leds témoin d’activité et à droite de l’autre côté un jeu d’interrupteurs pour piloter l’ensemble. Au centre, en bas, on reconnait l’ampli de base de la solution d’origine Yamaha.

Tuto Enceinte Bluetooth

L’enceinte est une FST 8 Ohms en 10 watts totalement increvable, prévue pour supporter les assauts et les rifs de débutants électrisés. Il est clair, dès le départ, que le petit module Bluetooth n’arrivera pas à en tirer tout son jus mais ce n’est pas grave, il s’en sort tout de même correctement en phase de test.

Tuto Enceinte Bluetooth

Mon problème est que je ne veux pas perdre l’amplification guitare au profit de l’option Bluetooth, je souhaite faire cohabiter les deux. Cela va complexifier très légèrement le travail sans devenir insurmontable. Je soude donc une paire de câbles à l’enceinte de base tout en retirant celui d’origine.

Il va s’agir de faire circuler deux sources au sein de l’appareil. D’un côté un câble qui sortira de l’amplificateur Yamaha pour aller jusqu’à l’enceinte FST, de l’autre un câble qui sortira de la solution Bluetooth pour aller à la même destination. Problème, lors des tests, le fait de poser les deux câbles ensemble sur l’enceinte rend inexploitable l’une et l’autre des solutions : Du côté Bluetooth le son est fortement atténué, du côté guitare il est totalement parasité.

Tuto Enceinte Bluetooth

La solution sera de passer par un interrupteur On/On qui permettra de basculer vers l’un ou l’autre canal : Ici à gauche, ce petit bouton offre la possibilité de choisir si la paire de câble reliée à l’enceinte au centre bascule vers l’ampli ou vers le Bluetooth. Avec ce dispositif on garde un son propre pour les deux cas de figure.

Minimachines

Avec l’interrupteur de droite, on solutionne un autre problème rencontré avec la carte. Sa mise en route passe par un micro interrupteur soudé sur le PCB. Problème, ôter ce composant pour le remplacer par un autre n’est pas simple. D’abord parce qu’un autre composant important est situé de l’autre côté de la carte , la prise d’alimentation MicroUSB. Ensuite parce que cela requiert un fer à souder autrement plus fin que celui que j’ai décidé d’employer.

Tuto Enceinte Bluetooth

La solution sera au final très simple, cet interrupteur se contente de fermer le circuit de la batterie pour alimenter le dispositif, il suffira donc de le laisser fermé et de placer un autre interrupteur en amont, entre la batterie et la carte. Interrupteur placé lui aussi vers l’extérieur sur le côté de l’ampli, au dessus du sélecteur Bluetooth/Ampli.

Minimachines

Il aurait été encore plus amusant de piloter la solution Bluetooth avec les commandes de l’ampli et de reprendre les fonctions d’égalisation sommaire de celui-ci tout en allumant l’ensemble via l’interface de base du Yamaha. Malheureusement, les deux éléments ne font pas bon ménage et le son proposé est alors mauvais dans les deux modes. Pire, le petit microphone finit régulièrement par produire un larsen. On oublie.

Tuto Enceinte Bluetooth

De l’autre côté du châssis, je décide de reprendre le cercle des leds d’activité de l’enceinte Bluetooth. Il aurait été possible de m’en séparer et de ressouder les leds différemment. Mais c’était pas mal de boulot pour un résultat au final pas forcément meilleur que la solution choisie ici : Avec deux trous dans la coque de l’ampli, un en façade et un sur le côté, je positionne 2 des 4 leds de manière à les voir affleurer contre l’ABS de la coque.

Tuto Enceinte Bluetooth

Le résultat est adapté à l’usage voulu : Les leds se comportent comme dans l’enceinte avec des clignotements et codes couleurs spécifiques permettant de savoir si on est connecté en Bluetooth, en recherche d’appairage ou en charge comme ici.

Minimachines

Un petit peu de colle pour fixer la batterie 4000 mAh au fond du boitier, quelques soudures pour tout relier ensemble et le projet est presque terminé.

Minimachines

Il reste en effet à remplacer la fameuse prise jack de base de l’ampli. Quelques vis à ôter et à remettre, un nouveau jack à placer, deux soudures vers l’ampli de base et le tour et joué.

Tuto Enceinte Bluetooth

La solution est prête a être remontée.

Tuto Enceinte Bluetooth

Reste le problème de l’alimentation. Pas forcément très compliqué non plus puisque l’appareil de base proposait un fonctionnement en 9/10 volts sur adaptateur ou sur piles. Un compartiment à piles est donc disponible ainsi qu’une trappe à l’arrière de l’engin. Trappe où l’on pourra placer un câble USB classique qui sera branché sur la carte Bluetooth.  Pour recharger il suffira donc d’ouvrir l’ampli et de connecter le câble à un chargeur USB.

Tuto Enceinte Bluetooth

L’espace disponible permettra, en plus, d’imaginer le placement d’une batterie externe en découpant un peu le support des piles, de quoi augmenter encore l’autonomie de l’engin sans ôter la possibilité d’alimenter la partie guitare via son propre connecteur.

Tuto Enceinte Bluetooth

Si quelqu’un connait un méthode pour changer le nom Bluetooth du dispositif qui reste TaoTronics…

Place au test, la carte TaoTronics est bien détectée malgré la plus forte épaisseur de plastique qui l’entoure. La portée du Bluetooth 4.0  est identique, on peut envoyer un signal à une distance située entre 6 et 10 mètres suivant l’encombrement de la pièce.

Tuto Enceinte Bluetooth
Le son, sans être formidable, est bien évidemment beaucoup plus ample et fort que la petite enceinte de base et son minuscule haut parleur. L’autonomie est plus que doublée et le look n’a rien à voir avec la proposition de TaoTronics. On peut animer une petite pièce sans problème avec de la musique mais aussi donner plus de profondeur à un jeu ou combiner l’enceinte à un écran de tablette 10 pouces pour regarder un film, une série ou des vidéos en streaming.

Seule frustration, on reste en mono ce qui n’est pas du tout ce que j’avais prévu.

Tuto Enceinte Bluetooth

Pas grave, j’ai mis la main sur un nouveau joujou, une petite enceinte stéréophonique cette fois, tout aussi peu chère, qui devrait satisfaire mon caprice de son sur deux voies. Ne reste plus qu’a trouver l’objet parfait pour l’intégrer. Je rêve d’une grosse boombox des années 80, un truc avec de l’espace pour pouvoir bricoler à mon aise et peut être, cette fois, amplifier le tout plus correctement.

25 commentaires sur ce sujet.
  • Faf
    17 février 2016 - 15 h 59 min

    Attention à ne pas confondre enceinte et haut-parleur… Il y a une différence :)

    Sinon joli tuto, chapeau chef.

    Répondre
  • 17 février 2016 - 17 h 33 min

    GG pierre! J’adore, il faudra faire encore plus de tuto et de bidouilles en tout genre!
    J’attends le mod du voyo maintenant!

    Répondre
  • 17 février 2016 - 17 h 51 min

    Hello

    Jolie résultat. Mais dans l’idéal, n’aurais tu pas pu carrément bypasser l’ampli de la carte bluethoot et envoyer le signal audio non amplifié sur l’ampli Yamaha ? Tu aurais eu le son du Yamaha, les boutons et tout.. mais avec la connectivité Bluethoot. Peut etre pour éviter de devoir prévoir une autre alimentation pour l’ampli ?

    Répondre
  • 17 février 2016 - 17 h 55 min

    @Jean: “Il aurait été encore plus amusant de piloter la solution Bluetooth avec les commandes de l’ampli et de reprendre les fonctions d’égalisation sommaire de celui-ci tout en allumant l’ensemble via l’interface de base du Yamaha. Malheureusement les deux éléments ne font pas bon ménage et le son proposé est alors mauvais dans les deux modes. Pire, le petit microphone fini régulièrement par produire un larsen. On oublie.”

    Répondre
  • Hub
    17 février 2016 - 21 h 04 min

    Il y a quelques années, j’avais remplacé le compartiment piles de l’ampli de mon frère (qui semble être identique au tien) par une batterie rechargeable de 3 Ah sous 7,2 v et il m’avait dit que l’autonomie en avait pâtît. je pense qu’avec 4 Ah sous 3,7 v en utilisation ampli guitare ça risque d’être un peu juste.

    Répondre
  • 17 février 2016 - 21 h 12 min

    @Hub: Je ne compte pas utiliser la partie guitare sur pile, je le précise dans la vidéo. Et la batterie n’est pas reliée à l’ampli du Yamaha mais uniquement à la carte Bt. L’usage ampli sera uniquement sur secteur donc.

    Répondre
  • 17 février 2016 - 22 h 13 min

    Génial, on joue du fer à souder avec Pierre ! Comme avec mon pôpa quand j’étais petit garçon ! ;-)

    Pour modifier le nom du périphérique BlueTooth, tu n’as pas une petite roue dentée à droite du nom? C’est ce que j’ai sous Lollipop et KitKat.

    Répondre
  • Xo7
    18 février 2016 - 8 h 05 min

    L’idéal serait des enceintes stéréo séparées donc indépendantes et autonomes raccordées à une source bluetooth, je ne pense pas que cela soit possible à moins de disposer de deux couples émetteur/récepteur : un couple par canal. Si quelqu’un a une solution cela pourrait m’intéresser pour recycler d’anciennes enceintes uhf autonomes.

    Répondre
  • 18 février 2016 - 8 h 45 min

    @Xo7: Mmmmh ça me parait difficile en Bluetooth, trop de décalage possible. Mais l’éidée d’enceintes séparées peut être a étudier.

    Répondre
  • 18 février 2016 - 10 h 10 min
  • 18 février 2016 - 10 h 12 min

    @Drax940: Je vais regarder ça merci :)

    Répondre
  • Cid
    18 février 2016 - 11 h 02 min

    Pour la stereo faut que je reteste mon module bluetooth : en source radio et clé usb, j’ai bien de la stereo mais si j’envoie de mon ipad un video youtube via BT, je n’ai plus de stereo (pas testé en mp3>ipad>BT>module) Ca ressemble à du Joint Stereo. A priori une limitation de la norme BT (il est en 2.1 AD2P) Ah ce matos chinois :)

    Répondre
  • 18 février 2016 - 11 h 40 min

    Dans le jingle (j’ai un doute sur le bon nom à utiliser …) vers la 30/35ième seconde, on peut voir les entrailles d’un ampli tpa3116 avec bluetooth 4.0 ;).

    Tu passes tout en bluetooth chez toi Pierre ? =P

    Plus sérieusement, je ne suis pas sur que le circuit de gestion de charge de la batterie initiale soit adapté à la nouvelle (350 => 4.000 mAh) … j’aurais plutôt intégré directement une powerbank xiaomi en laissant la batterie initiale : pas sur que le circuit initial aime de se prendre du 5v en entré au lieu du 3.7v du li-ion.

    Le coup aurait été à peine supérieur avec une facilité de mise en œuvre similaire (avec une rallonge usb qui dépasse dans le bloc pile) pour une autonomie grandement accrue ^^.

    Répondre
  • 18 février 2016 - 12 h 27 min

    @Paulin ARBOUX: J’ai fait moult tests à blanc avant de lancer l’opération et la batterie envoie bien du 3.7 volts. En recharge le module se comporte également de manière très stable. LA recharge est évidemment beaucoup plus lente mais comme je n’arrive pas a la vider totalement c’est pas très grave. LE seul soucis que j’ai en vérité c’est qu’avec mon système je ne peux pas charger l’appareil éteint. Je suis obligé de fermer le circuit pour recharger et donc de laisser la carte allumée. Il faudrait que je puisse couper également l’interrupteur interne et donc je vais probablement découper un morceau du plastique de l’ampli pour laisser apparaître le micro interrupteur.

    Répondre
  • 18 février 2016 - 13 h 32 min

    @Pierre Lecourt:

    Sinon tu ne peux pas remplacer ton interrupteur qui “ferme le circuit pour recharger” par un interrupteur bipolaire (prévu initialement pour ouvrir et fermer la phase et le neutre en même temps) sur lequel tu grefferas également l’interrupteur on/off classique de la carte ?

    Comme ça en mode on : chargeur couper + ampli actif
    mode off : ampli coupé et chargeur actif

    PS : je n’ai pas rejeter un oeuil sur le montage donc je dis peut-etre une bêtise ;).

    Répondre
  • 18 février 2016 - 19 h 03 min

    En deux mots : Enfin et Merci !
    ;-)

    ps ; Tres bon travail

    Répondre
  • Xo7
    18 février 2016 - 22 h 24 min

    @Pierre Lecourt: Effectivement il a un risque de decalage…zut. C’est vrai qu’en uhf il a un seul émetteur stereo et deux recepteurs avec une liaison en sens unique . En bluetooth la liaison se fait dans les deux sens…De plus pour être synchro l’équipement doit être identique sur les deux cannaux se qui engendre des conflits …et le non fonctionnement de la bidouille…. Pas étonnant que des enceintes séparées ne ce trouvent pas dans le commerce….peut être sur les prochaines génération de bluetooth,..

    Répondre
  • 18 février 2016 - 22 h 42 min

    merci pour l’article.

    où as-tu trouvé la batterie ?
    c’est pas facile d’en trouver de qualité (= que la charge réelle ne soit pas trop éloignée de celle inscrite dessus).

    Répondre
  • 18 février 2016 - 23 h 32 min

    @NiamoR42: J’ai acheté un lot à un grossiste en Chine. Mais il y’en a de très bien sur AliExpress.

    Répondre
  • 3 mars 2016 - 20 h 06 min

    J’aime beaucoup. Je gardais sous le coude une radio des années 60 en me disant que je finirais par lui coller un Raspberry ou quelque chose du genre. Là c’est encore mieux et plus simple finalement.
    J’ai acheté la même enceinte bluetooth. En revanche je ne sais pas trop par quel bout l’attaquer pour la démembrer, j’ai peur de faire des bêtises. Vous l’avez découpée directement ou bien il y a une partie qui peut se décoller / détacher ? A l’oeil ça n’est pas flagrant.

    Répondre
  • 3 mars 2016 - 21 h 29 min
  • 4 mars 2016 - 7 h 25 min

    Excellent, j’avais loupé :) Merci !!!

    Répondre
  • 13 août 2016 - 15 h 35 min

    bonjour a tous
    je possede une enceinte bluetooth taotronic d’une valeur de 60 euro de 2 haut parleurs de 10w chacun avec radiateur je possede aussi 2 gros haut parleur pionner je voudrais savoir si je pourrais ne faire qu’un mais en ne modifiant que la batterie qui serai une batterie 8000 mah pouvez vous me conseiller svp

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 0 h 51 min

    […] La seconde partie est disponible ici. […]

  • 26 décembre 2016 - 17 h 03 min

    @Nicolas: C’est pas toujours comme ça. Parfois un clic long sur le périphérique ouvre une fenêtre contextuelle, qui te propose de renommer, modifier les options de périphérique BT, etc… Tout cela dépend des appareils (de la ROM en fait, selon la modification d’Android par les constructeurs ou par une ROM personnalisée.)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *