Prise en main : Project MOJO, la console Android Tegra 4 de Mad Catz

Prise en main : Project MOJO, la console Android Tegra 4 de Mad Catz

La Project MOJO de Mad Catz est officiellement sortie, elle propose, pour 250€, un materiel habituellement présent dans une tablette et l’intègre dans un format sédentaire. La MOJO se veut être une console de salon presque comme les autres, elle joue sur la puissance de ses composants et le travail des programmeurs Android pour offrir une expérience visuelle haut de gamme. Problème, si l’engin y parvient, sa fenêtre de tir pour convaincre semble assez réduite.

Collez une console Mad Catz MOJO Tegra 4 avec un jeu de dernière génération et une bonne manette sous un écran de télé de bonne qualité et à grande diagonale et vous aurez quoi qu’il arrive une belle petite claque graphique. On n’est évidemment pas au niveau des consoles Next Gen, mais l’engin est compact, absolument silencieux et si les textures semblent parfois un peu faiblardes pour des écrans Full HD de 50 pouces, cela reste tout de même très impressionnant.

MADCATZ MOJO

Tegra 4, Android 4.2.2 et 2 Go de mémoire. On connait cette recette et on sait de quoi elle est capable, chez Mad Catz ça donne la Project MOJO, un engin au design pas forcément grandiose, vendu pas forcément au meilleur tarif mais qui fait le boulot pour lequel il a été conçu, le jeu Android.

MADCATZ MOJO

C’est une machine comme toutes les autres, avec un accès complet au catalogue d’applications de Google, aussi, si le coeur vous en dit, il est possible de se servir de cette MOJO pour tout type de tâches, mais le constructeur a d’abord conçu cet engin  comme un centre de loisirs et de multimédia. Capable de lire des vidéos, de les transmettre en HDMI 1.4 vers un écran ou ampli, la MOJO est surtout parée pour le jeu 3D sous Android.

MADCATZ MOJO

Avec une connectique plutôt simple, de l’USB 2.0 et 3.0, une sortie HDMI et un lecteur de carte Micro SDXC, la console se connecte en Ethernet 10/100 ou en Wifi a/b/g/n pour jouer en ligne, surfer, faire du streaming et évidemment charger de nouveaux jeux. La console embarque évidemment un Bluetooth 4.0 qui la relie à la télécommande.

MADCATZ MOJO

D’un point de vue usage, les prototypes pris en main ne posaient, à priori, pas de soucis; tout juste tièdes après plusieurs heures de démo en 3D , ils semblent bien encaisser la demande des derniers titres en date sur Android. En face avant, une simple led bleue indique que la console est en fonctionnement. Pas de connectique: tout est situé à l’arrière même la prise casque, ce qui semble plutôt désagréable pour l’utilisateur et plutôt malin pour Mad Catz..

Le choix esthétique est plus ou moins étrange, l’engin n’est pas plat et je suppose qu’il a été pensé comme cela pour éviter qu’il soit recouvert d’objet et lui provoquer une surchauffe. Sa coque en plastique brillant est évidemment sujette à de multiples traces de doigts mais, au contraire d’une tablette l’engin n’a guère vocation a être manipulé.

Une fois les branchements faits, la carte MicroSD insérée, il sera possible d’ajouter de temps à autre une clé ou un stockage USB, mais c’est tout. Pour peu que vous ayez une rallonge USB, vous pouvez totalement cacher l’appareil derrière un meuble.

 MADCATZ MOJO

Pas de port infrarouge ? Pas de télécommande ? Non, la console Mad Catz Project MOJO est avant tout conçue pour le jeu et c’est une manette qui est livrée avec. C’est elle qui permettra d’exploiter les différents outils proposés par l’engin avec plus ou moins de bonheur comme lors de la fastidieuse saisie au clavier. Ou avec brio pour  ce qui concerne le jeu. Evidemment le bat blesse dans cette approche. Tout cela semble parfois un peu bancal comme si les ingénieurs de Mad Catz n’avaient pas réfléchi à l’usage de l’engin.

Les ports situés tous à l’arrière, la prise casque qu’on devra brancher en retournant un appareil relié par plusieurs gros câbles comme le HDMI ou le RJ45. Une absence de télécommande clavier. En réalité les ingénieurs ont du concevoir la console pour répondre à tous ces impératifs puis s’arranger pour les rendre plus ou moins praticables. Le but à moitié avoué étant de proposer ensuite moult accessoires en tous genres.

Possible de jouer avec son casque filaire sur les oreilles, mais pénible d’aller le brancher et le débrancher derrière la console. Pas de soucis, Mad Catz propose une gamme de casques Bluetooth. Pénible de saisir un vrai mot de passe de 12 caractères avec une manette via le clavier virtuel de l’écran qui s’affiche sur votre télé ? Pas de soucis, Mad Catz propose un clavier sans fil Bluetooth conçu exprès pour. Désagréable de surfer avec la manette ? Mad Catz propose également une gamme de souris parfaitement adaptées.

La connectique est ici l’équivalent d’un achat in-app d’un jeu Android : On se paye la console et il est parfaitement possible de jouer avec en l’état, Mad Catz fourni une manette Bluetooth CTRL avec la MOJO, mais si on veut plus de confort et bien il faudra passer à la caisse avec la nouvelle série de produits GameSmart ou dégoter les composants nécessaires.

MADCATZ MOJO

MADCATZ MOJO
Elle dispose aussi d’un petit accessoire se vissant sur la partie avant et permettant de glisser un smartphone Android afin de, une fois appairé en bluetooth, transformer l’ensemble en une console portable.

MADCATZ MOJO

Enfin, une série de boutons multimédia permet d’exploiter la manette comme une télécommande basique pour monter ou baisser le volume mais aussi changer de piste ou mettre un film en pause.

MADCATZ MOJO

MADCATZ MOJO

Elle fonctionne grâce à 2 piles AAA situées dans un emplacement au dos de la manette, conception classique dans l’ensemble donc mais bien reconnue et sans latence par la console.

MADCATZ MOJO

A noter que la manette est plutôt bien construite, Mad Catz livre peut être ici la manette Bluetooth prévue pour Android la plus convaincante que j’aie pu voir en action. Des fonctions intéressantes ont été intégrées comme la gestion de 3 modes activables via un interrupteur en face avant. Il permet un usage manette classique, une utilisation comme souris pour émuler du tactile avec 1 point de contact mais également un mode PC/MAC pour l’exploiter sur un ordinateur standard via un câble USB ou sa connexion bluetooth.

 MADCATZ MOJO

Les gâchettes, boutons et joysticks sont efficaces, tombent bien sous les doigts et semblent répondre progressivement ,avec pas mal de précision, aux différentes impulsions de jeu. Un niveau d’assemblage très agréable concrétise le tout pour une manette CTRL qui devrait proposer une bonne expérience dans la durée.

Reste un questionnement, la pertinence du format console de salon. Chez Mad Catz, on pense que c’est une bonne approche que de poser une machine sédentaire sous son téléviseur qui servira à la fois  d’engin de jeu, de surf, de jukebox multimédia et même de relais de streaming de jeux PC au même titre que les consoles Nvidia Shield. A 249€ la proposition est pour le moment assez séduisante puisqu’elle comprend une manette de jeu CTRL bien construite. Mais qu’en sera t-il dans quelques mois ? Lorsque des Tegra Note musclées arriveront sur le marché ? Les modèles actuels qui ne sont pas en vente en France, proposent pour 199$ un format de tablette 7 pouces classique qui embarque un processeur Tegra 4 avec 1 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage . Elles disposent d’un port HDMI et de Bluetooth.

Vous voyez où je veux en venir ? Si un jour des tablettes Tegra Note ou équivalentes débarquent en 2 Go de mémoire vive pour un tarif équivalent à la MOJO ? Elles proposeront la même expérience de jeu que la console avec une dimension portable 7 pouces en prime.  Si en plus un constructeur est assez malin pour penser à en proposer une qui s’enficherait dans un dock offrant des ports USB, une sortie casque, du RJ45 et une sortie HDMI… Pendant que vous rechargerez votre tablette 7 pouces avec laquelle vous aurez joué dans vos transports, vous aurez également la possibilité de retrouvez tous les services de la MOJO sur grand écran.

Un engin de ce type pourrait se retrouver vendu au même prix que la console sans la manette et c’est peut être là le vrai potentiel de cette proposition. Mad Catz annonce fièrement que Google évangélise les développeurs avec sa micro console pour les inciter à proposer leurs titres avec une compatibilité manette : Élément qui explique pourquoi la Project MOJO ne dispose pas de solution permettant d’émuler les touches tactiles et  de les reporter sur la manette au contraire des la Nvidia Shield ou de la Gamepad d’Archos. A terme, le développement pour les manettes sera quasiment automatiquement géré par Android, un studio voulant rendre son jeu compatible manette n’aura qu’à l’indiquer lors de la création du titre pour que la prise en charge de manettes, gâchettes, joysticks et boutons soit effective.

On peut donc s’attendre à une véritable explosion de titres compatibles manette dans un futur très proche, autant d’éléments permettant à Mad Catz de vendre ses manettes, claviers et autres casques ou souris Bluetooth.

MADCATZ MOJO

 J’ai la très nette impression que cette première fournée de consoles Mad Catz est plus là pour marquer les esprits et faire reconnaître la marque aux joueurs Android que pour s’imposer réellement sur ce marché naissant. Une impression qui n’enlève rien aux qualités de la console mais qui laisse encore un certaines temps au grand public avant d’investir dans ce type de solution. L’émergence de titres réellement adaptés aux manettes et la mise en concurrence de différentes solution de ce type devant à mon sens arriver réellement dés le début de 2014. Nous devrions découvrir beaucoup de machines dans le même esprit au CES en Janvier.

La Mad Catz Project MOJO est vendue en ligne à 249.99€ chez la plupart des commercants.

Le meilleur  tarif semble être chez TopAchat qui propose la console à 236.46€

14 commentaires sur ce sujet.
  • Kay
    13 décembre 2013 - 19 h 47 min

    Je l’ai précommandée parce que je crois beaucoup à ce genre de plateforme dans le futur.

    Par contre Madcatz abuse complètement. La console pourrait ne pas être livrée avant plusieurs semaines.

    C’est limite mensonger de donner une date de disponibilité et de ne pas être en mesure de livrer à cette date.

    Je doute que cette  » rupture de stock  » soit cohérente vu le très faible engouement de la machine.

    Répondre
  • 13 décembre 2013 - 22 h 02 min

    150 euro de difference entre un tegra 3 et un tegra 4 ! ( youa et mojo)
    Bref a 150 euro je la prendrais pas plus .

    Répondre
  • 13 décembre 2013 - 22 h 33 min

    @mike: Hum

    150€ mais pas quele Tegra 3 au Tegra 4.
    On passe de 1 Go à 2 Go de ram
    de 8 à 16 Go de stockage
    USB 3.0 et USB 2.0 sur la MOJO, Stock Android sur la Mojo et surtout une vraie manette. Je m’amuse bien avec la Ouya mais j’ai remisé sa manette au placard.
    Le truc qui serait mortel ça serait une OUYA 2 en Tegra 4 sans manette avec 2Go / 16 Go à 99$…

    Répondre
  • Non
    14 décembre 2013 - 8 h 46 min

    Mon comm’ a été supprimé ?

    Répondre
  • Kay
    14 décembre 2013 - 11 h 11 min

    @ Pierre LECOURT : Une idée sur le retard de livraison ? T’as possibilité de faire jouer tes relations pour leur mettre la pression et avoir une vraie explication ?

    Please !!!

    Répondre
  • 14 décembre 2013 - 18 h 19 min

    Tu vois la concurrence vis à vis des tegra note etc..

    Moi je la vois vis à vis des consoles de salon classiques !
    Je ne parle pas des ps4 et xbox one qui sont quand même dans une classe de prix supérieure, mais des ps3 et xbox 360.

    Des consoles que l’on trouve pour moins cheres même en neuves.
    L’argument du prix des jeux ne tient plus car les prix neufs et surtout occasions avec la nouvelle génération de consoles permet vraiment de jouer à une ludothèque énorme et pour un prix de splus modiques maintenant.

    De plus la différence de profondeur de gameplay par rapport aux jeux android est énorme.
    Les jeux android hormis de rares exceptions ( et en général ces exceptions ont un prix ) sont loins de pouvoir égaler un jeu console de salon.

    Alors franchement claquer 250€ ( je suppose que comme d’habitude 1$ = 1€ avec les taxes etc..) pour faire tourner des jeux à 90 centimes sur sa tv, je ne vois pas d’intéret.
    Si c’est pour prendre les jeux à une quinzaine d’euros qui sont plus intéressants et se rapprochent de ce qu’on peut attendre d’un jeu vidéo d’une console de salon bah on retombe sur le problème des consoles de salon… Ps3 et xbox 360 sont moins cheres en neuves avec des jeux si on se débrouille bien, et si on parle de l’occasion…

    Bref pour moi cette console n’a pas de réels arguments.
    Elle n’a pas l’argument de portabilité d’une tablette ou tegra note et n’a pas les arguments d’une vraie console de salon…

    Répondre
  • 14 décembre 2013 - 19 h 44 min

    Je suis d’accord avec toi : 250€ c’est aussi le prix d’une wii u! En plus, on a accès aux jeux mythiques de bis N!

    Surtout, en achetant une vraie consoe c’est la certitude d’avoir une machine à jour sur plusieurs années. En achetant la mojo, je n’ai aucune certitude d’avoir une machine à jour d’un point de vue technique certes mais surtout d’un point de vue logiciel. Est-ce qu’on aura le possibilité d’avoir une mise à jour vers android skittle 5.2 au deuxieme trimestre 2015? A 250€, j’aimerai si ce n’est la garantie au moins la promesse!!!!

    Répondre
  • hez
    15 décembre 2013 - 0 h 33 min

    mouais.
    A 150 j’aurai regardé le produit.
    A 250 je prefere les investir dans un nuc ou equivalent et avoir une machine plus polyvalente.
    Je n’aurai pas l’experience de jeu android. Mais au pire y’a steam avec pletore de jeu a quelques euros qui offre unebonne experience de jeu.
    Le jeu android, pour moi, reste dans la poche ou sur une tablette.
    La manette me plait bien,mais mad catz fait dans la qualite qui ne dure pas (testé sur pc et ps2/3)
    micro pc sous apu amd ou less nuc avec 4000 pour moi.

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 18 h 59 min

    […] chose de neuf, des produits aux fonctions similaires existent depuis belle lurette sur le marché. Il y a quelques jours c’était Mad Catz qui présentait son contrôleur CTRL avec une option l…. La sortie d’un paddle proposant les mêmes fonctionnalités, à savoir retrouver une […]

  • 26 décembre 2013 - 9 h 32 min

    […] La Project MOJO de Mad Catz est officiellement sortie, elle propose, pour 250€, un materiel habituellement présent dans une tablette et l’intègre dans un format sédentaire. La MOJO se veut être une console de salon presque comme les autres, elle joue sur la puissance de ses composants et le travail des programmeurs Android pour offrir une expérience visuelle haut de gamme. Problème, si l’engin y parvient, sa fenêtre de tir pour convaincre semble assez réduite.  […]

  • 27 décembre 2013 - 18 h 33 min

    […] une manette Bluetooth pour piloter l’engin à distance, on retrouve donc une offre du type Project Mojo de Mad Catz en version moins performante bien sur, le RK3188 étant en dessous de l’offre MOJO qui […]

  • 17 janvier 2014 - 9 h 02 min

    […] et jukebox multimédia est lancée. Entre les offres de marques reconnues comme la MOJO de Mad Catz, les Minix  et la prometteuse Tron de Huawei et celles d’autres marques moins connues […]

  • 5 mai 2014 - 12 h 49 min

    […] sous Tegra 4 avec le même profil que de nombreuses autres machines sorties ou annoncées comme la Mad Catz Project Mojo, la Ouya, la Nvidia Shield, la ZTE FunBox ou encore la future Huawei TRON. J’en oublie […]

  • 6 janvier 2015 - 16 h 55 min

    […] Razer Forge TV reprend le même concept mais change un peu la donne. Quand la MOJO était lancée à 249€ en Tegra 4 sous Android 4.2.2 la Forge TV est annoncée à 99.99$ sous Android TV avec un processeur […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *