Onda M2 Mini PC : Découverte et déballage

Petite surprise imprévue, un livreur qui frappe à ma porte avec dans ses bras un joli paquet en provenance de Chine. Le Onda M2 Mini PC débarque au labo un peu à l’improviste, mais comme la caméra est quasi déjà en marche, je me décide à en faire un déballage rapide.

Un déballage rapide donc et une ouverture de la bestiole qui m’intrigue depuis sa découverte en ligne. L’engin cache en effet des composants assez intéressants par rapport aux productions habituelles : Point d’Atom à son bord, pas plus de stockage eMMC ou de ram soudée. Le petit boitier sort clairement des sentiers battus. 

Le Onda M2 Mini PC en vidéo

Découverte

Onda M2 Mini PC

De prime abord il est vrai que ce n’est pas forcément très différent des solutions habituelles. Un parallélépipède d’aluminium de 14 cm de côté sur 3 cm de hauteur, le Onda M2 Mini PC est un engin assez étrange : 179€ pièce il est beaucoup plus cher que les machines classiques en Atom Bay Trail.

Onda M2 Mini PCOnda M2 Mini PC

Il est livré avec un équipement basique : Une alimentation assez costaud, avec une led témoin de mise sous tension, qui délivre un courant de 12 volts en 4 ampères. Le câble semble assez long et il est alimenté par une broche tripolaire très classique. Tant mieux parce que le constructeur livre un câble secteur Taïwanais. La doc est totalement en idéogrammes et une petite antenne Wifi est également disponible.

Onda M2 Mini PC

En plus de cet équipement, on trouve un petit dispositif permettant d’accrocher le Onda M2 Mini PC à un support. Au mur ou derrière une accroche VESA par exemple, grâce à deux vis qui se fixent sous l’appareil. C’est le système d’accroche le plus minimaliste que j’ai pu voir mais il devrait faire son boulot.

Onda M2 Mini PC

Ce qui change vraiment la donne, c’est ce qu’il se passe sous la coque en aluminium de l’engin : Un processeur Intel Celeron J1900 est intégré à la machine. Il propose quatre coeurs cadencés à 2 GHz, pouvant pousser jusqu’à 2.41 GHz. Il propose 2 Mo de mémoire cache et affiche un TDP de 10 watts. C’est une puce que l’on a déjà croisée par le passé dans des solutions fanless même si ce n’est pas le cas ici.

Onda M2 Mini PC

En façade de la machine, on découvre un bouton rond pour démarrer l’engin qui cache également une led témoin d’activité. Ainsi que deux prises USB 2.0. Le découpage du châssis n’est pas extraordinairement ajusté à cette ouverture. C’est néanmoins suffisamment propre pour passer inaperçu. Un petit trou laisse à penser qu’une autre led est présente pour signaler les accès disques.

Onda M2 Mini PC

A l’arrière, c’est un peu moins joli. Le découpage a été fait de manière un peu plus anarchique. En réalité la coque en aluminium n’a pas été découpée sur mesure par rapport aux différentes pièces. La prise RJ45, les prises USB 3.0 et 2.0 superposées et la prise jack audio 3.5 mm affleurent ainsi par la même ouverture. Rien de grave mais ce n’est pas des plus esthétiques. Le port VGA et le port HDMI bénéficient, quant à eux, d’un traitement, disons, plus personnalisé. Le réseau est confié à un chipset RTL8168E de Realtek.

Une prise d’antenne Wifi est également disponible pour venir accrocher l’antenne blanche à peine visible en arrière plan sous l’engin.

Onda M2 Mini PC

Sous la machine, deux éléments distincts. D’abord un cercle rond grillagé à travers lequel on peut apercevoir un second cercle : Celui du ventilateur de l’engin. En dessous, on remarque une large grille d’ouverture qui coiffe un rectangle clair : Il s’agit du dissipateur du Celeron J1900 et de l’extraction de l’air chaud par cette ouverture.

Derniers détails, la présence de quatre trous autour du cercle : Il s’agit des emplacements femelles des vis de fixation du kit d’accroche vu plus haut. Pas de traces de vis pour ouvrir ce joujou ? Comme d’habitude elles sont planquées sous les patins en caoutchouc qui empêchent la machine de bouger quand elle est posée sur un support.

Onda M2 Mini PC

Quatre vis plus tard, on détache le fond de l’appareil et on se retrouve avec une pièce d’aluminium très épaisse en main. Ce n’est pas l’alu le plus précieux que j’ai pu tenir en main mais il est solide et ses 4 mm d’épaisseur en fond une solution très correcte pour un engin de ce genre.

Onda M2 Mini PC

Deux remarques sur l’envers du décor : D’abord on remarque que la grille de protection est fixée avec un coup de pisto-colle. Pas le truc le plus qualitatif qui soit mais cela devrait faire l’affaire. Autre remarque, le positionnement de la grille d’aération sur le dessous de l’engin avec un dissipateur qui vient souffler de l’air chaud sur la coque n’est pas le truc le plus malin qu’aurait pu trouver Onda. La turbulence générée et le fait de disperser l’air chaud à côté de l’endroit où l’air frais est censé être aspiré n’est pas des plus logiques.

Onda M2 Mini PC

A l’ouverture de la boite, on distingue beaucoup de choses intéressantes,  à commencer par la place prise par le système de dissipation et de ventilation. L’engin ne sera pas inaudible, c’est une certitude dès que l’on plonge un œil dans la machine. Par contre, beaucoup de choses sont positives.

Onda M2 Mini PC

D’abord l’épaisseur de la coque est confirmée, c’est partout 4 mm d’alu qui construisent la rigidité de ce MiniPC.

Onda M2 Mini PC

La mémoire vive est également montée sur un support So-DIMM classique. Il s’agit d’un module noname de 4 Go de DDR3L. Vous noterez la présence d’un sticker Onda sur la barrette servant à déterminer sa date de fabrication : Ici 03/201, c’est tout frais.

Ce sticker vous empêchera de modifier la mémoire pour un autre module sans perdre la garantie du fabricant. Une mesure difficilement compréhensible puisque c’est probablement la modification la plus facile et la moins dangereuse pour la machine qui soit. La puce Intel est ainsi compatible avec des modules 8 Go et passer de 4 à 8 ne demanderait pas grand bouleversement à l’engin techniquement parlant.

C’est néanmoins une évolution qui n’aurait, à mon sens, pas grand intérêt d’un point de vue performances, à priori.

Onda M2 Mini PC

A droite de la barrette, on retrouve une carte Wifi montée en MiniPCIe : Ici il s’agit d’un modèle en 802.11b/g/n mais on peut imaginer changer cette solution pour un Wifi de type AC. Une seule des deux antennes disponibles sur la carte est câblée.

Point intéressant, la présence d’un port SATA, ici en blanc, permettant d’imaginer des montages à partir de ce type d’engin. Par exemple en récupérant une équerre Sata vers eSata et en usinant le châssis du Onda M2 Mini PC.

Dernier point, on remarque la présence de pins classiques de carte mère permettant de relier les différents connecteurs de bouton d’allumage et de leds. Cela veut dire qu’il sera facile d’imaginer déporter l’engin loin de l’utilisateur en détournant ces ports pour d’autres de manière à disposer le bouton ailleurs, loin de la machine et en le connectant sur la carte mère.

Onda M2 Mini PC

Autres éléments intéressants juste un peu plus loin avec la présence d’un port USB non connecté sur la carte mère. Impossible de savoir si il s’agit d’un port USB 2.0 ou USB 3.0, rien n’est indiqué sur la carte mais, là encore, on peut imaginer des montages internes ou externes intéressants. La prise blanche sur le coté montre qu’il sera également possible d’alimenter un ventilateur supplémentaire avec l’engin.

Onda M2 Mini PC

Point de trace du stockage au format M2 qui est embarqué dans la machine, il a été intégré de l’autre côté de la carte mère et il  faudra donc démonter totalement l’objet pour l’observer. Les 128 Go  de stockage sont néanmoins présents dans l’appareil et permettent à l’engin de démarrer très rapidement.

Onda M2 Mini PC

Le premier démarrage du Onda M2 se passe sans soucis, ce boot dévoile là aussi quelques surprises inattendues. La présence d’un Windows 10 Pro 64 bits par exemple n’est pas tout à fait ce à quoi on peut s’attendre sur un engin de ce type.

Onda M2 Mini PC

Difficile pour le moment de savoir si la licence est valide ou non…

Il va me falloir un peu de temps pour tester ce Onda M2 Mini PC, j’aimerais savoir si il et possible de le transformer en solution absolument fanless. Le petit ventilateur intégré ne m’inspire pas franchement confiance. Mais comme il semble impossible de le retirer sans démonter la totalité de la machine, je pense qu’il va falloir la dépiauter totalement pour voir ce qu’il est possible de faire.

Cette minimachine Onda M2 Mini m’a été expédiée par GearBest qui propose l’engin pour 179€.

36 commentaires sur ce sujet.
  • 8 mars 2016 - 18 h 42 min

    « Petite surprise imprévue, un livreur qui frappe à ma porte avec dans ses bras un joli paquet en provenance de Chine »…Il s’est trompé, c’était chez moi qu’il fallait le livrer :p (tu pourras me la renvoyer après, si tu veux, je ne suis pas rancunier^^)

    Sinon, comme d’habitude, excellente prise en main pour une machine qui paraît très sympathique !

    Répondre
  • 8 mars 2016 - 19 h 10 min

    le J1900 ne possède q’un seul port USB 3.0, le connecteur n’est pas non plus un port USB 2.0 ou port COM (key pin), il semblerait que cela soit un connecteur HD_AUDIO car le key pin correspond.

    Répondre
  • 8 mars 2016 - 19 h 11 min
  • 8 mars 2016 - 19 h 13 min

    Petite correction, le numéro est E467669 mais toujours pas référencé.

    Répondre
  • 8 mars 2016 - 20 h 20 min

    @frolix8: Yep, c’esty ça pour le HD Audio semble t-il.

    @123gyi: Oui c’est assez fréquent, d’ailleurs l’alim fait un Coil Noise assez dégueulasse :)

    Répondre
  • bug
    8 mars 2016 - 20 h 50 min

    Merci pour cette première partie pierre , a suivre très vite un boîtier intéressant :)

    Répondre
  • 8 mars 2016 - 22 h 52 min

    pour la rendre fanless : on la met a l’envers
    virer le grillage et le ventillo
    poser un rad sur la machine a la place du ventillo, ca depasse mais ca dissipe
    j’avais fait ca sur mon revo 3610 et ca a tourné des années sans souci….et sans bruit :)

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 0 h 04 min

    Peut on le rendre Fanless avec un Arctic Alpine 11 en découpant la coque ? L’esthétique en prendra un sacré coup mais ça pourrait faire le job ?

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 8 h 07 min

    J’ai hâte de voir le test :)

    Y a t’il un moyen de savoir si la licence windows est bien légale ? peut-être déjà vérifier à minima que la licence est bien « taggée » dans le bios ? via une app comme ProduKey de Nirsoft ?

    Je verrais bien ce genre de solution pour de la bureautique et internet basique.

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 9 h 07 min

    Ah, moi aussi, j’ai reçu un truc de Hong-Kong mais c’ était une turbine pour remplacer une autre en panne sur un PC de 2010.

    C’est l’occasion pour moi de rappeler combien il est important, en 2016, d’éviter les ventilos sur les produits d’entrée de gamme.
    Les ventilos y sont également d’entrée de gamme, sont bruyants et ne résistent pas au temps.
    J’ai eu plusieurs fois le cas et donc cette fois-ci, sur un Packard Bell.
    Lorsque la soufflerie est de bonne qualité : c’est pérenne .
    Ainsi, j’ai un Asus de 2009 qui tourne 24/24 depuis lors et on entend à peine le souffle.
    Le PB, lui, a toujours fait du bruit.
    db

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 9 h 20 min

    C’est un peu inattendu le ventilo dans cette machine !
    Effectivement, si le rendre fanless ne lui porte pas atteinte, ça en fait vraiment une machine intéressante.

    Ca aurait tellement mieux si Voyo avait eu l’idée d’utiliser la même coque en aliminium pour y mettre le Voyo V3, allégeant ainsi son problème de dissipation…

    Il faudrait qu’un imprimeur 3D fabrique et vende des coques adaptées à toutes ces minimachines caloriquement mal conçues :-/

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 10 h 23 min

    @Doug: Ca ou autre chose oui c’est l’idée. Ptet recycler dans un autre boitier aussi à ce moment là…

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 12 h 22 min
  • 9 mars 2016 - 15 h 14 min

    @PierreV

    – 40€ +
    – 4Go de SODIMM en + à acheter
    – achat licence W10 (si celle du marché chinois est viable…)
    – + fin pour le Onda, se glisse + facilement derrière une TV.

    Répondre
  • 9 mars 2016 - 15 h 16 min

    @Dliryc:

    @PierreV:

    Ah non pardon j’ai dit n’importe quoi !
    4Go intégrés au BRIX et 1To de disque dur.

    Reste W10 et la finesse.
    La comparaison se tient.

    Répondre
  • 12 mars 2016 - 0 h 24 min

    +1 port sata de dispo pour le onda…. moi je donne l’avantage au onda M2

    Par contre j’ai pas trouvé si kodibuntu tournait dessus

    Répondre
  • 15 mars 2016 - 19 h 17 min

    @Pierre Lecourt:

    Quelques tests ont été fait?
    Le port SATA interne est-il fonctionnel?

    Répondre
  • 23 mars 2016 - 15 h 44 min

    Il est en vente flash sur Geekbuying à 160,62€ : est-ce un bon coup ? Je rêve d’une telle solution pour remplacer ma clé PC sous Android qui n’en peut plus…

    Répondre
  • 22 avril 2016 - 20 h 03 min

    Bonjour,

    J’ai également acheté cette bête, j’ai une petite question et un problème qui m’embête dans le fonctionnement de la bête !
    Impossible de faire fonctionner les drivers du « SATA AHCI Controller » et « Intel trusted execution engine interface » et l’un ou l’autre fait qu’il m’est impossible de connecter un DD externe ou une clef USB (Déco – reco sans cesse si je désactive ces deux drivers, pas reconnu si je les actives)
    Une solution me sauverait la mise ! Merci d’avance !

    Répondre
  • 12 mai 2016 - 18 h 08 min

    @Alban: as tu vérifié dans le BIOS ?
    Normalement il y a des fonctions de veille USB a désactiver, tu peux le tenter….

    @+
    Greg

    Répondre
  • 12 mai 2016 - 18 h 20 min

    @Alban: Je discute avec le fabricant pour solutionner ce problème.

    Répondre
  • 27 mai 2016 - 22 h 43 min

    j’ai acheté cette bestiole et suis très déçu, via le site gearbest ou je me suis pris en plus 37 euro de frais de douane non prévu via DHL, puis quand il est arrivé le port HDMI était HS …
    De plus le ventilo fait un potin d’enfer
    A déconseiller vivement

    Répondre
  • 27 mai 2016 - 23 h 54 min

    @richard: Et le SAV dit quoi pour le HDMI ?

    Répondre
  • 29 mai 2016 - 16 h 58 min

    j’attend leur réponse …

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 13 h 04 min

    Suite et fin de mes déboires avec ce mini pc ONDA, j’ai essayé avec un troisième câble HDMI et Hoo miracle avec celui-ci ça fonctionne, sûrement une génération de câble compatible ou pas, je sais pas exactement.
    Pour ce qui est du ventilo pas très discret, j’ai ouvert le pc (très simple) et j’ai débranché son alimentation, simplement,sous celui-ci il y à un dissipateur thermique qui me parait suffisant, ça fonctionne pour le Shuttle XS35V4, pourquoi pas celui-ci. J’ai mesuré la température avec le ventilo en faisant un dégradé Photoshop sur un doc 300 ppp de 2.50 mètres au carré + une vidéo HD YouTube + la radio, je monte à 34°, sans le ventilo à 36°, du coup aucun intérêt pour moi .

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 14 h 02 min

    @richard: Tu as résolu un éventuel soucis de « Intel trusted execution engine interface » ?

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 18 h 42 min

    Pas de soucis avec ça

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 18 h 43 min

    Pas de soucis avec ça (:

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 18 h 52 min

    @richard: D’origine ou tu as trouvé un pilote ?

    Répondre
  • 1 juin 2016 - 21 h 37 min

    d’origine sans rien toucher ni modifier

    Répondre
  • 2 juin 2016 - 10 h 46 min

    @richard: Si je te fait un tuto pour extraire les pilotes, tu pourrais me faire une sauvegarde ?

    Répondre
  • 2 juin 2016 - 13 h 43 min

    Oui si tu veux

    Répondre
  • 9 juin 2016 - 15 h 30 min
  • 9 juin 2016 - 20 h 08 min

    OK C’est parti

    Répondre
  • 9 juin 2016 - 22 h 01 min

    @richard: Bien reçu, merci, c’est top ! ( ゚Д゚)b

    Répondre
  • 12 septembre 2016 - 10 h 30 min

    @pierre,
    J’ai les mémé souscis de drivers (ahci etc etc)/
    Pourrais-je bénéficier de ces drivers aussi ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *