MWC 2014 Audience MQ100, la puce qui ajoute de l'activité à vos objets

MWC 2014 : Audience MQ100, la puce qui ajoute de l’activité à vos objets

Une préoccupation de l’époque pour les marques semble être la santé, où plutôt un des trucs qu’il faut avoir dans les machines du moment, c’est un capteur d’activité afin de pouvoir expliquer à ceux qui achètent qu’ils ne font pas assez d’exercice. Pour capter ces mouvements, il existe plusieurs puces, la Audience MQ100 est l’une des dernières.

Résumé : En consommant drastiquement moins que ses congénères la puce Audience MQ100 propose les mêmes services de détection d’environnement. De quoi transformer votre appareil en tracker d’activité permanent mais aussi apporter les services de base d’une tablette moderne.

Vous ne vous êtes jamais demandé comment les smartphones, tablettes et autres montres connectées ou trackers de poignet pouvaient capter vos mouvements ? Comment un bout de plastique se transformait en podomètre ? Il existe de nombreuses applications qui se servent des capteurs plus ou moins basiques de votre tablette et toute une gamme de puces sont spécialisées dans cet exercice. La Audience MQ100 qui vient d’être annoncée au MWC 2014, est l’une d’entre elles.

 Kindle Fire HDX

En glissant la Audience MQ100 dans votre tablette, pour quelques dollars de plus, celle-ci sera à même de détecter une foule de choses. A la fois gyroscope, magnétomètre, accéléromètre, détecteur de température et détecteur de pression. Ces éléments servent non seulement à détecter finement vos pas et efforts en combinant les données notamment avec d’autres capteurs et parfois avec un GPS, mais ils servent également à orienter votre écran dans le bon sens ou à offrir des fonctions multimédia de jeu.

La puce, dotée d’une couche logicielle assez fine appelée Sensor Fusion, sera également capable de surveiller la qualité de votre sommeil en activant le micro de votre appareil et en analysant votre respiration (ou vos ronflements).

Ce qu’a de particulier cette Audience MQ100 est sa très faible consommation électrique puisqu’elle ne consomme que 5 mW lorsque ses concurrentes ont souvent besoin de 200 mW pour les mêmes mesures. Une manière de moins impacter l’autonomie globale de  votre machine avec ce type de services. 

Source : Tom’s hardware via Liliputing

Un commentaire.
  • 25 février 2014 - 12 h 59 min

    hé ben c’est les assurances qui vont être contente !
    et après on me demande pourquoi je n’aime pas les smartphones
    des « progrès » comme ça, je m’en passerais bien
    ou alors encadrés et verrouiller par la sécu et juste moi et mon médecin qui y avons accès, pas un big brother big data quelconque (si c’est une société privée, c’est un problème)
    aie aie aie

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *