Alcatel Onetouch : Un concept de smartbook-smartphone très intéressant

Alcatel reprend t-il le flambeau du smartbook lié à un smartphone là où Motorola l’a laissé ? Ce concept de portable sans cervelle exploitant les compétences de calcul d’un engin situé à distance et sans fil est une excellente idée. L’Alcatel Onetouch pourrait venir épauler votre propre téléphone un jour.

Résumé : En concevant l’Alcatel Onetouch reprenant le format d’un portable mais capable au travers d ‘une application et de formats ouverts très répandus d’exploiter les performances d’un engin tactile sous Android sur un format clavier/écran plus classique d’un portable.

Motorola Atrix 4G Webtop

Le Motorola Atrix et son Webtop dock en forme de portable.

Vous vous souvenez peut être du Motorola Atrix Webtop, un smartbook présenté au CES 2011 qui utilisait un smartphone dans un dock pour fonctionner. Plus récemment nous avons découvert les tablettes Padfone d’Asus qui emploient elles aussi un smartphone coincé derrière leur écran pour fonctionner. Le concept Alcatel Ontetouch propose la même idée mais le fait sans fil.

alcatel Onetouch

Un portable zombie donc, avec toujours les mêmes réserves vis à vis du produit fini puisque si l’encombrement est là, l’engin est inexploitable sans portable. La différence est ici pratique, avec un engin qui fonctionne sans avoir à coincer son smartphone derrière l’appareil ou de le relier via un fil. On est sur une solution beaucoup plus simple puisque les 2 machines vont se lier ensemble de manière transparente.
alcatel Onetouch

 

L’Alcatel Onetouch dispose d’une batterie pour alimenter son écran, son clavier et ses services sans fil.

L’Alcatel Onetouch agit ici à la manière d’un émetteur récepteur : Il émet les manipulations faites au clavier ou sur son pavé tactile via Bluetooth vers le smartphone qui les prend en compte et émet la réponse à son tour en vidéo via Wifi. Résultat, une fois connecté, votre smartphone peut rester dans votre poche et le format portable prend le relais.

alcatel Onetouch

Cela ne condamne pas le smartphone pour autant puisque cette opération peut se faire de manière totalement cachée sur le petit écran. Il est donc possible de voir un appel entrer sur son téléphone et de décrocher pendant que l’on continue de travailler sur le portable.

Alcatel emploie la technologie HotKnot de Mediatek pour connecter les 2 engins entre eux: Un petit pavé capacitif situé sous le clavier vient se coller à n’importe quel écran capacitif et émet des informations permettant de connecter les engins ensemble.

alcatel Onetouch

Là où l’offre d’Alcatel est encore plus intéressante c’est grâce à l’approche particulièrement ouverte du produit. Cet engin est sur le papier compatible avec tout smartphone proposant une solution de vidéo via Wifi de type Miracast, du Bluetooth et un écran capacitif. Soit la très grande majorité des smartphones modernes. Si le prototype est viabilisé, on pourrait donc acheter un smartbook et le connecter à un téléphone ou une tablette existant pour profiter de son clavier confortable, de son pavé tactile et de son écran plus larges. Mieux, à la différence des modèles propriétaire, il serait possible de prêter ce smartbook Alcatel Onetouch voire de changer de smartphone sans le mettre au rebut.

alcatel Onetouch

Enfin, dans un parc d’entreprise, une série d’engin de ce type permettrait de proposer facilement des machines de saisie ou de travail mobiles sans problèmes de sécurité. L’utilisateur gardant sur lui l’ensemble des données, le smartbook étant là uniquement comme un accessoire ergonomique. Aucune date, compatibilité ou prix n’a été indiqué.

Source : Engadget

13 commentaires sur ce sujet.
  • 25 février 2014 - 13 h 17 min

    Vraiment génial !
    Reste juste a voir la latence, si elle n’est pas trop énorme.
    Niveaux batterie ça doit être très violent aussi. l’encodage video + le transfert wifi pleine balle pour l’affichage sur le smartportable. faut pas un smartphone avec une batterie en mousse sinon au bout de deux heurs de surf le smartphone est HS.
    Si le smartportable a une bonne batterie intégré et qu’on peut brancher le smartphone dessus ca doit être bien. (pour éviter d’annihiler son smartphone en 1/10 de journée.

    Répondre
  • 25 février 2014 - 13 h 26 min

    Ça c’est intéressant, avec un ptit RPi ca sera cool aussi.

    Répondre
  • E38
    25 février 2014 - 13 h 31 min

    Produit intéressant si le prix est vraiment agressif. Au delà de 150€ on peut se poser des questions, étant donné la présence sur le marché de l’occasion de PC portable puissants à des prix situés autour des 200€.

    @Pierre : D’après une vidéo que j’ai pû voir sur l’engin, il ne sera compatible (officiellement biensûr) qu’avec un smartphone de la marque.
    D’ailleurs, dans ton article tu l’appelles Alcatel One Touch, mais ça c’est la marque. Le nom du produit est tout simplement « smartbook » si je ne fais pas erreur ;)

    Répondre
  • fpp
    25 février 2014 - 13 h 36 min

    Faut voir le prix, aussi… si ce n’est pas (très) notablement moins cher qu’un Chromebook (comme le Samsung ARM qui lui ressemble pas mal), je ne vois pas trop l’intérêt – en usage personnel, en tout cas). Surtout qu’on se retrouve avec un « smartbook » prisonnier des capacités matérielles *et* logicielles du téléphone, au lieu d’un couple CrOS + Linux autrement polyvalent…

    Encore un concept de show-rooms ingénieux mais bizarre qui risque de rester dans les cartons. Le concept de flotte d’entreprise aurait plus de sens, mais je vois mal les DSI (généralement peu avant-gardistes) l’adopter en masse.

    Quant à l’argument de la sécurité, il est à mourir de rire :-)

    Répondre
  • 25 février 2014 - 15 h 10 min

    Non, non, non, rien à voir avec un chromebook ou un ordi portable classique.

    Non, mais vous imaginez le nombre de personnes qui souhaiteraient que leur téléphone soit leur ordi quotidient du travail, de la maison ?
    Le même bureau, les mêmes données perso, les mêmes contacts, sans passer par un NAS et son temps de latence.
    Combien de gens essaient d’utiliser Office sur leur tél mais c’est trop pourri parce qu’il n’y a pas de clavier physique et l’écran est trop petit ! Problème réglé !

    La comparaison avec un Chromebook ou autre ordi n’a donc pas de sens, ce n’est pas le même usage, ni la même finalité.

    Mais la question de l’autonomie reste sous-jacente il est vrai…

    Ajoutez-y une touche de Transformer et vous vous retrouvez avec un téléphone-ordi-tablette transportable de partout !

    Répondre
  • 25 février 2014 - 15 h 28 min

    @fpp: L’idée de sécurité et de garder son smartphone en poche et de garder les infos dessus. Il n’empêche pas de prendre les précautions d’usage quand aux liaisons entre smartphone et machine ni n’empêche les risques liés à la perte ou au vol du smartphone. Simplement, cela évite de perdre un ordi avec les données de la boite ou des accès à un VPN. Les gens sont plus soigneux avec leurs téléphones d’entreprises qu’avec les portables d’entreprise. Cela évite aussi d’installer des applications vérolées ou des vers dans la machine de la boite.

    bien sur ca ne remplace pas un Pc classique, c’est plus un truc a emporter pour une réunion.

    Répondre
  • 25 février 2014 - 16 h 08 min

    Personnellement, je ne suis pas convaincu, je reste sur le duo tel + pc portables, avec liaison wifi (voire usb pour le rechargement) pour que le PC puisse se connecter au web, échanges de données + synchronisations entre les 2 appareils et tant qu’à faire un p’tit coup de Miracast, le tout sous Linux.
    J’ai du mal à cerner un concept plus efficace. Mais je suis ouvert à la discussion. ;)
    (Evidemment, je n’utilise aucune de ces fonctions aujourd’hui ! :D )

    Répondre
  • 25 février 2014 - 17 h 44 min

    C’est clair que la côté « autonomie » fait un peu peur.

    Au-delà de ça, le concept est intéressant. Malgré tout, s’il s’agit seulement d’un affichage déporté, ça veut dire que le téléphone devra peut-être embarquer un autre OS ou au moins une solution software pour le déport parce qu’afficher la même chose que sur le téléphone, ça risque de ne pas être très heureux.

    Et là je me dis que le même concept avec un tel Ubuntu avec le concept de convergence que veut développer Canonical, ça ferait du sens..
    Sur ton tel, tu utilises Ubuntu Touch, quand tu te branches à ton « laptop » tu lances Ubuntu Desktop mais avec les mêmes données partagées que sur le tel…

    Si le concept fait des petits, je suis preneur. En l’état, si c’est pour afficher de l’Androïd et surtout n’utiliser qu’un téléphone d’Alcatel, ça m’intéresse un peu moins étant donné le catalogue actuel :p

    Répondre
  • 25 février 2014 - 17 h 55 min

    Le manque de puissance en rebuter plus d’un… Y’a la place, il faut un autre CPU ! une synchronisation automatique pour les données et juste un soft pour la transmission de l’affichage (et encore, c’est pas obligé).
    Bref, revenir aux netbooks & co mais développer plutôt les passerelles logicielles, y’a tant à faire !

    Répondre
  • I4U
    25 février 2014 - 21 h 27 min

    Le problème d’une liaison sans fil: elle impacte sérieusement l’autonomie. Une liaison filaire (ou un dock) permet de recharger la batterie, assure une meilleure sécurité et simplifie l’appairage.
    Sinon, le principe est intéressant, mais moins abouti que l’Ubuntu Edge (comme le souligne BaffTech)qui aurait offert deux interfaces pour chaque taille d’écran.
    Il faut peut être attendre de voir ce que proposera canonical dans l’année.

    Répondre
  • uko
    26 février 2014 - 3 h 04 min

    @cactus:
    +1
    Pour une poignée d’euros de plus, rajouter un coeur minimum de machine indépendante me semblerait plus intéressant, avec une sorte de dual boot smartphone/ OS interne.

    Après, pour les pros cette forme est peut-être plus intéressante pour les raisons de sécurité avancées par Pierre.

    Répondre
  • 26 février 2014 - 9 h 30 min

    @uko:
    Rien n’empêche de ne laisser les données que sur le smartphone…
    Non, je ne vois pas vraiment d’autre intérêt qu’un challenge geek.
    Côté pratique, ça n’apporte rien de mieux que ce qu’il est possible de faire… mais qu’il faudrait déjà faire !
    Avec un choix usb (3.0 tant qu’à faire) / wifi au gré de l’utilisateur.

    Répondre
  • 26 février 2014 - 10 h 54 min

    Quelle bande de grincheux ! Moi j’aime. A part Android, mais bon rien n’empêche a priori de connecter un PC aussi ! Un fixe sur le bureau et le portable ailleurs! Une bonne idée.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *