IFA 2013 : Un prototype de clavier Bluetooth aussi fin qu’une feuille de papier

Présenté à l’IFA 2013, ce petit clavier Bluetooth souple est aussi fin qu’une feuille de papier. Il devrait être commercialisé d’ici 2014 et compatible avec toutes les minimachines habituelles grâce à une simple connexion sans fil. Cambridge Silicon Radio a travaillé sur ce projet avec Atmel et Conductive Inkjet Technology afin de proposer un clavier d’appoint que l’on pourrait glisser, au sens propre, partout.

Résumé : Souple et de moins d’un millimètre d’épaisseur, les usages d’un tel clavier bluetooth sont nombreux. Au vu de son format, on peut imaginer de nombreuses déclinaisons. Intégré en deuxième de couverture sur un agenda, dans une pochette de protection de tablette, à glisser dans un classeur ou un porte document, un tel objet n’a pour limite que son tarif et bien évidemment sa batterie.

Le Clavier Bluetooth de CSR est une surface tactile imprimée de touches de clavier et intégrant son circuit imprimé. Ce dernier est également imprimé grâce à une technologie développée par CIT ce qui permet au dispositif d’atteindre une telle finesse. L’ensemble emploie la technologie Bluetooth Smart grâce à une puce développée également par CSR, la CSR1010. Elle permet de n’utiliser qu’une fraction des ressources nécessaires à une liaison Bluetooth traditionnelle et offrira donc à l’objet une bonne autonomie avec une batterie minimaliste.

CSR

Le principe de cette innovation est une couche tactile autonome offrant une latence minime, le constructeur annonce 12 millisecondes entre la frappe et la réaction d’un appareil connecté, sur laquelle ont peut dessiner bien sur un clavier mais que l’on peut également intégrer sous de nombreuses autres formes. Possible par exemple d’intégrer cette surface bien moins chère qu’une dalle capacitive et extrêmement fine sur la coque d’un ordinateur portable ou les côté d’un téléviseur pour lui offrir une meilleure ergonomie. La souplesse de cette « feuille » bluetooth autorise également a entourer des formes variées comme une enceinte nomade que l’on pourra piloter en l’effleurant.

CSR

La technologie employée permet le multitouch 2 doigts et les fonctions de glissement mais également de zoom et de pincement sont donc possibles, tout comme, dans le futur, la reconnaissance d’écriture et le dessin.

Bien sur, un clavier Bluetooth sans système de réponse mécanique n’est pas aussi pratique et ergonomique qu’un clavier plus épais mais, si le dispositif est peu cher et intégré à votre pochette sans l’alourdir ni l’épaissir, cela pourrait rendre des services en mobilité en offrant une zone de frappe plus large que celle de l’écran.

Merci à VincentB pour l’info.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 11 septembre 2013 - 16 h 51 min

    microsoft s’est fait battre ahahhahaha (oh wait il est solide aussi celui de ms ….)

    Répondre
  • 11 septembre 2013 - 18 h 40 min

    Je ne vois pas l’intérêt de ce clavier. Pour moi l’intérêt premier d’un clavier externe est d’avoir un retour tactile.

    Répondre
  • 11 septembre 2013 - 20 h 05 min

    Ça m’a l’air bien intéressant pour pouvoir transformer sa tablette loisirs en outil de travail. Je me vois bien glisser ce clavier ultra-fin dans ma serviette avec une tablette 7″ et hop ! Si la batterie tient 6-8 heures ou plus, c’est vraiment génial !

    Répondre
  • 12 septembre 2013 - 3 h 28 min

    Personnellement, je trouve ce concept assez intéressant.
    Il est certain qu’une utilisation au même titre que la protection clavier du surface n’apporterai rien de bien nouveau à part la finesse et le coté tactile sur toute la surface.
    Je pense par contre qu’une solution de ce type dans des machines autres que tablette pourrait être, selon moi, plus intéressante.
    L’idée de pouvoir, sur un ordinateur portable, utiliser toute la surface du clavier comme zone tactile indépendamment de la surface normalement réservée aux touches est pour moi un vrai plus mais l’idée de pouvoir utiliser un stylet pour dessiner est encore plus intéressant.
    J’imagine un ordinateur ultra fin dont toute la surface normalement réservé au clavier serait une grande surface tactile. Ce serait, pour moi, un must-have en terme de graphisme. Un PC pour les dessinateurs ou designer avec tablette graphique intégrée (à voir pour rajouter un chip qui gère la pression).
    Il est sûr qu’il faudrait une machine avec plus de puissance mais si l’économie de la technologie capacitive permet d’avoir ce genre de PC avec un prix contenu.
    Il faut malgré tout que la partie clavier soit assez fine pour permettre l’utilisation de la partie tactile comme une tablette graphique mais la technologie actuelle permettrait d’exploiter autant les espaces vide à l’arrière de l’écran que sous le clavier.
    Maintenant, un concept de tablette qui permettrait via un projecteur (laser ou autre) d’avoir un clavier virtuel, quand la tablette est posé sur pied, plus une technologie du genre leapmotion intégrée pointé vers les doigts qui permettrait autant de taper du texte que d’utiliser un stylo ou stylet pour écrire ou dessiner serait aussi une très bonne solution.

    Répondre
  • 12 septembre 2013 - 11 h 41 min

    deja le Touch cover de MS je ne me voyais pas bosser avec, alors ce truc-la…
    Bon, peut-etre qu’apres quelques heures d’acclimatation (au lieu de mon tests de 3 minutes) ca s’arrange ?

    Répondre
  • Xo7
    12 septembre 2013 - 22 h 56 min

    La dernière photo a un petit air de ZX81 après une soirée chez Barclay!!!
    Saisissant ! Sinon belle prouesse !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *