IFA 2013 : Toshiba Satellite Click, un 13.3 pouces à écran détachable - MiniMachines.net

IFA 2013 : Toshiba Satellite Click, un 13.3 pouces à écran détachable

La mode est aux portables hybrides à écran détachables, une solution censée mettre tout le monde d’accord entre fans de tablettes et amoureux des claviers. Le Toshiba Satellite Click rentre dans ce moule et propose pour 599$ une solution 13.3 pouces complète et bien équipée avec un processeur Intel Core Haswell ou un AMD Temash.

Résumé : Hybride, ce Toshiba Satellite Click l’est certainement. La marque Japonaise a fait ici des choix intéressants en proposant un engin complet, abouti et taillé avant tout pour le monde Windows 8. Il ne s’agit pas de singer le monde tablette mais bien d’offrir la possibilité d’emporter avec soi un écran tactile. Avec un stockage conséquent et des processeurs évolués, il sera possible d’exploiter réellement Windows avec cet engin 13.3 pouces.

 Toshiba Satellite Click

A force de voir des portables hybrides mis en scène autour d’une interface Metro pas forcément avantageuse pour Windows, on en vient à croire que les constructeurs ne cherchent qu’a copier le monde des tablettes Android et à l’adapter au monde PC en pensant que la forme l’emportera sur le fond. Lorsque l’on choisi une tablette Android, on sait que l’on achète un engin de consultation, mais si l’on se tourne vers un engin de type portable, sous Windows qui plus est, c’est également pour travailler et produire des contenus.

Toshiba Satellite Click

Ce Toshiba Satellite Click semble avoir fait un choix, celui de privilégier le fond sans sacrifier sur la forme. Il présente un écran d’une diagonale de 13.3 pouces de technologie IPS qui affiche en 1366 x 768. Une définition pas énorme pour un engin de cette diagonale mais qui a au moins le mérite d’afficher sur des angles larges avec une belle luminosité. Cet écran vient s’agripper à un dock clavier comme on en a l’habitude désormais sur ce marché des machines hybrides.

Toshiba Satellite Click

Mais à la différence d’autres solutions actuellement présentées, il ne faut pas voir l’engin uniquement comme une tablette avec un dock mais bel et bien un PC avec option tablette : Ici l’équipement est clairement orienté vers un usage complet de Windows. On retrouve un processeur Intel Core de génération Haswell ou un AMD Temash. Les informations à ce niveau ne sont pas très claires, il semble que la version APU AMD Temash soit réservée a certains distributeurs US. Même si il est possible que d’autres revendeurs puissent en bénéficier en passant commande auprès de Toshiba. La version Intel sera quand a elle disponible partout et, sans être totalement détaillée, devrait embarquer un circuit graphique Intel HD 4300.

Toshiba Satellite Click

La mémoire vive grimpera à 4 Go, aucune possibilité d’évolution, et le stockage sera confié à un disque dur de 500 Go. Probablement une solution comme celle présentée par Seagate.

Toshiba Satellite Click

Sur le châssis de la partie écran on retrouvera une connectique sobre comprenant un lecteur de cartes MicroSDHC, une sortie vidéo MicroHDMI et un port MicroUSB 2.0 en plus de l’habituelle prise casque. Le dock clavier proposera un unique port USB 3.0 capable de recharger des périphérique même la machine éteinte (fonction sleep’N’Charge).

Les réseaux seront gérés uniquement en sans fil avec un wifi de type 802.11 b/g/n, du Bluetooth 4.0 et la prise en charge du Miracast. Pas de prise Ethernet, un chois regrettable surtout que le châssis clavier permettait largement d’en installer une. Toshiba a préférer laisser le maximum de place à la seconde batterie intégrée à ce dock : Il offre une autonomie globale à l’ensemble de 6 à 7 heures à la machine tandis que la partie tablette seule se contentera de 3 à 4 heures d’autonomie.

Toshiba Satellite Click Toshiba Satellite Click

Un engin plutôt complet donc avec un large clavier et un pavé tactile profond et multi points. Il devrait atterrir en Europe au quatrième trimestre et débuterait dans les 600€. Un tarif qu’il faudra mesurer face aux composants exacts de la machine. Ce Toshiba Satellite Click signe l’arrivée de Windows 8.1 dans un format plutôt polyvalent, encore un petit effort de prix et quelques détails sur ses composants ( performances, mémoire vive, sorties réseau) et le marché sera mur pour s’adresser convenablement aux utilisateurs cherchant des solutions hybrides.

6 commentaires sur ce sujet.
  • To
    17 septembre 2013 - 15 h 58 min

    Exactement le genre de machinr que j’attends, par contre la resolution c’est moins qu’un m400 d’il y a 10 ans:(

    Répondre
  • 17 septembre 2013 - 16 h 26 min

    « Il présente un écran d’une diagonale de 13.3 pouces de technologie IPS qui affiche en 1366 x 768″ => Je me suis arrêté de lire à ce passage. Ce n’est pas dirigé contre ton article, mais un 13 » avec cette résolution, ça ne m’intéresse pas.

    @To, j’ai toujours mon M400 acheté en 2007 (et mon M200 acheté en 2006) ;)

    Répondre
  • 17 septembre 2013 - 16 h 50 min

    Pas mal du tout ce « clickable » portable.
    La résolution n’est pas catastrophique. Je me contente actuellement de la même résolution sur un 14″. C’est pas la mort…
    Sinon, je me rappelle qu’un collègue avait un Protégé M400 et il l’avait payé autour de 1500 Euros – en promo….

    Répondre
  • 17 septembre 2013 - 22 h 12 min

    […] IFA 2013 : Toshiba Satellite Click, un 13.3 pouces à écran détachable » MiniMachines.net […]

  • 18 septembre 2013 - 7 h 52 min

    Pas mal comme machine vu le prix annoncé.
    Pour des usages domestiques classiques il n’y a rien à redire, c’ets le genre de machine que j’aurais aimé voir cet été.
    A suivre !

    Répondre
  • 18 septembre 2013 - 15 h 32 min

    Effectivement, il serait mieux en HD (au moins 1080p). Et quid du poids de la partie tablette vu l’épaisseur sur les photos et son impact sur l’équilibre de la machine une fois utilisée en mode portable? Il ne faudrait pas que cela bascule quand on « ouvre » un peu l’écran…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *