IDF14 : Intel prépare des Mini MiniMachines encore moins chères

Le NUC n’a semble t-il été qu’un premier pas pour Intel qui cherche à réduire encore et encore la taille des PC du quotidien. Son Next Unit of Computing a éveillé l’intérêt vers ce type de machine chez de nombreux constructeurs, Intel veut pousser son concept encore plus loin dans les années à venir.

Il n’ y a plus aucune raison valable à construire des machines en forme de tour aujourd’hui pour un PC grand public. Les portables ont largement pris l’avantage sur les ventes d’ordinateurs depuis quelques années et le marché à suivi une certaine course à la miniaturisation. Comme à chaque fois que l’industrie se penche sur un problème dans une concurrence importante, elle a activé des moyens pour solutionner celui-ci et le composants de nos PC ont réduit comme peau de chagrin.

Les portables d’il y a 5 ans n’ont plus grand chose à voir avec ceux d’aujourd’hui,: Les processeurs embarquent désormais la plupart des éléments vitaux d’un PC, la mémoire vive a gonflé, les SSD ou les hybrides mêlant stockage mécanique et électronique se sont démocratisé. Les cartes mères embarquées dans un portables ne mesurent plus aujourd’hui que la taille d’un portefeuille alors qu’elles dépassaient intégralement un format A4. Avec ces composants de poche, il semble totalement illogique de continuer à vouloir construire des tours de 50 cm de haut et 20 de large pour 40 de profondeur. C’est une perte de place énorme et souvent un gâchis énergétique important.

IDF Minimachines

Il y a certes toujours des utilisateurs ayant intérêt à choisir une tour grand format, ne serait-ce que pour l’évolutivité et les performances que cela suppose. Mais la grande majorité des utilisateurs se contentera très bien d’une des minimachines actuellement commercialisées. Compactes, abordables, discrètes, inaudibles et ne consommant que quelques watts, elles sont parfaitement adaptées à un usage familial d’un PC.

Intel l’a bien compris en lançant ses NUC, des machines créées pour inciter les concurrents à se pencher sur ce berceau fertile. Ainsi des grands noms se sont penchés sur le problème avec pas mal de réussite, Asus, Acer, Gigabyte, ECS et d’autres reprenant le flambeau là où les nettops l’avaient abandonné. D’autres marques comme Shuttle ou Zotac, précurseurs sur ce type de formats, reprenant de plus belle leur activité. La mode des Chromebox aidant, d’autres montent dans le train en route et proposent désormais leur lot de minimachines. D’autres qui ne sont que sur les premières marches du podium de ventes de PC mondiales : Lenovo, HP et Dell.

Enfin, des intervenants n’ayant jamais joué au petit jeu du barebone se lâchent désormais dans ce monde auprès du grand public. Les appétits de ECS et de Minix en sont de très bons exemples mais une kyrielle d’autres constructeurs OEM sont également sur les rangs en Asie.

IDF Minimachines

Cette discrète réussite d’Intel, qui impose ses puces sur presque tous ces formats, ne va pas s’arrêter là et la marque continue à vouloir réduire au minimum ses machines. Réduction en terme d’encombrement, bien sûr, mais également en terme de pollution sonore et de prix. Autant de mesures qui pourraient largement redonner un coup de fouet à cette industrie. Au lieu d’avoir un gros PC familial cher et encombrant, il sera bientôt plus pertinent de multiplier les petites machines abordables et discrètes. Autant de petites boites d’allumettes connectées et capable d’exécuter les univers logiciels les plus divers : De Windows à Linux en passant par des solutions plus spécialisées comme Android ou SteamOS…

Des engins qui pourraient voir leur prix se tasser significativement. Juste au dessus de la barre des 100$ pour commencer, mais atteindre des prix proches des 50$ dans le futur. Des prix qui auront évidemment une incidence importante sur les possibilités effectives de ces engins mais qui n’empêcheront nullement les travaux de tous les jours : Les dernières puces d’Intel permettant de travailler confortablement photo et vidéo, de surfer et même de jouer avec un équipement minimal. Des machines prévues pour fonctionner de manière totalement silencieuse avec une dissipation passive et un stockage 100% électronique. Autant de points très positifs pour l’utilisateur.

IDF Minimachines

Intel gardera probablement sa gamme de NUC actuelles, les machines se vendent bien et les formats séduisent de plus en plus mais en poussant encore plus loin le vice de la miniaturisation, la marque pourrait résoudre quelques uns des derniers problèmes posés par le format. Il viendra le temps où le recyclage fréquent de ces machines sera plus pertinent écologiquement que la mise à jour de grosses tours plus encombrantes. D’abord parce que les nouveaux formats de stockage comme le MSata ou le M2 permettent de miniaturiser ces besoins, ensuite parce que la consommation de ces minimachines sera à l’année au niveau de ce que consomment certaines grosses tours en quelques semaines.

L’idée ici n’est pas de mettre les deux en concurrence et de décider que l’une est meilleure que l’autre, les deux ont leur raison d’être mais Intel croit dur comme fer qu’une des portes de sortie du marasme de l’économie PC est dans la multiplication de minimachines efficaces plutôt que dans la concentration de tous les besoins dans un gros, coûteux, bruyant et surtout unique PC familial.

22 commentaires sur ce sujet.
  • 18 septembre 2014 - 15 h 32 min

    Article intéressant (comme d’habitude).

    je possède des nettop, des tours et des portables et je confirme que chacun a des fonctions qui lui sont propres.

    Pour ma part je ne remplacerai pas ma tour de sitôt mais il est vrai que dans quelques années elles prendront une place minime dans les foyers français.

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 15 h 34 min

    Avec la miniaturisation et la baisse des prix, est ce qu’on peut penser que dans quelques années, au lieu de changer de machine pour en avoir une plus puissante, on ne pourrait pas simplement en ajouter une. Chacun aurait chez soi plusieurs machines fonctionnant en cluster, certaines plutôt dédiées aux loisirs (TV/console, musique) d’autre à la navigation web, d’autres au travail et suivant les besoins à un instant T, les ressources des différentes machines en cluster seraient utilisées différemment ?

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 15 h 54 min

    Le problème aujourd’hui avec ces petites machines, c’est qu’elle sont encore à des prix quasi similaires à ceux des grosses tours, voire plus encore si l’on veut un truc qui tienne la route vraiment en multi-utilisations (surf, bureautique mais aussi gaming à minima). Perso, je serais bien passé sur du Nuc, mais quand je vois le prix qu’il faut mettre pour avoir l’équivalent de mon banal portable i5 qui me sert à tout faire = bof, bof, je passes mon tour (c’est le cas de la dire ;-) ) pour le moment !

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 16 h 06 min

    “Il n’ y a plus aucune raison valable a construire des machines en forme de tour aujourd’hui pour un PC grand public”

    Je ne suis tout à fait d’accord avec ça.

    D’une part pour les jeux PC, qui sont indispensable pour une famille avec des enfants (surtout des garçons). Et le gros problème actuel ce sont les cartes graphiques, qui sont de nos jours toujours aussi énergivore, toujours aussi énorme (certaines avec double ventilateurs font plus de 25cm !!!), de plus en plus lourdes etc…
    Et si on veut jouer correctement à de bons jeux (Far Cry 4 par exemple) et bien on n’a pas le choix.

    D’autre part, toute famille standard qui se respecte n’a pas forcément un NAS, mais utilise plutôt le PC principal comme lieu de stockage (films HD, photos, MP3 etc…) qui est distribué en réseau sur le lecteur multimédia ou la smart TV du salon.
    Et la aussi, il faut de l’espace de stockage (car on ne fait pas confiance au cloud !), donc il faut souvent 2 gros disques dur 3,5″ dans le PC…

    Donc non, les tours ne sont pas prêtes de quitter nos domiciles. On pourra s’en passer uniquement le jour ou l’on trouvera une solution pour la puissance graphique (et c’est loin d’être gagné !!!). Et le jour aussi ou on pourra stocker du lourd sur du SSD…

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 16 h 32 min

    @Alfred Bof, Les gamers exigeants se font un PC mais à part eux…. quid des familles moyennes ? Un Nuc pour une utilisation classique (web, traitement de texte, multimédia) Et pour les enfants ? Une console portable/de salon ou bien même une tablette. Quant aux stockages c’est simple : Disque dur externe. (les machines comme les Zotac sont suffisamment bien équipées en ports USB)

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 16 h 36 min

    @Alfred et @Doug vous savez intel rattrape largement son retard niveau gpu face a nvidia et amd !!!!!! Le hd 5000 et les iris pro sont excellents !!! La nouvelle génération devrait donc l’être encore plus !

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 16 h 42 min
  • 18 septembre 2014 - 17 h 18 min

    @Alfred: Franchement, les dernieres minimachines du marché en format vcompact suffisent à cette tâche, les ZBox EN760 par exemple font tout tourner correctement pour un PC Familial. Apres il faut voir ce que l’on cherche, hormis les demandes des Gamers, les familles se contentent de jeux assez légers et/ou de consoles.

    Les chipsets Iris suffisent pour le combo Minecraft / Sims / LoL… Apres les autres jeux en full HD avec AA et autres subtilités tournent mieux sur des configs plus musclées et je pense qu’on va les voir arriver grâce à l’effort de plusieurs acteurs. Ce n’est pas le but d’Intel sur ce marché là même si il pourrait y avoir des surpriuses.
    Mais enfin, je pense qu’une machine familiale est différente d’une machine de joueur. La machine de joueur chevronné est dans la chambre ou dans une pièce plus intime parce qu’elle dérange plus l’environnement. Ici il s’agit vraiment de modules que l’on peut “glisser” presque partout.

    Quand à l’argument du NAS, si il est vrai en France, il ne l’est pas partout et c’est juste parce que nos concitoyens ne se rendent pas compte que leur vie numérique ne tient qu’a à un condensateur… Les gens n’achètent pas de NAS par économie mais par ignorance du risque. Un bon NAS se négocie à un prix réellement très bas aujourd’hui, avec des fonctions RAID minimales permettant tout de même de protéger efficacement ses données. Rien ne remplacera une bonne sauvegarde DAT ou un DVD de ci de là mais justement, l’idée de ce genre de minimachine c’est également de déporter les usages sur un système central de sauvegarde. On le fait pour les imprimantes et les scanners, ça a été long mais ça rentre dans les moeurs notamment parce que les tablettes et autres smartphones ont rendu ce type de service nécessaires. Il faudra un peu de temps avant de pouvoir le faire avec les NAS. En général ça arrive immédiatement après… un crash disque. Je désespère souvent quand je me rend compte que des pros, des boites de 10 ou 50 salariés se cassent la gueulent parce que la compta et toute l’info était “sauvegardée” sur un disque 2.5 pouces de portable sans autre secours… Ca arrive tout le temps.

    Répondre
  • JP
    18 septembre 2014 - 17 h 43 min

    Et si c’est la NAS qui tombe en panne ?

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 17 h 49 min

    @JP: Et si les K7 DAT brûlent dans un incendie ? Et si le cloud se fait visiter ?

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 18 h 04 min

    Bonjour, j’ai découvert avec plaisir les annonces des Core M et Cherry trail cette semaine et suis très interessé par ces produits fanless mais dit performants pour remplacer mon petit portable, mais je ne suis pas un spécialiste, j’avoue que je n’ai pas trouvé de comparatif et ne suis pas sur de comprendre avec toutes ces gammes de processeurs chez Intel. Le Core M type Y semble l’entrée de gamme et le moins consommateur chez les nouveaux Core Intel? Le Cherry Trail descend de l’architecture Atom et probablement positionnée en dessous. Ma question est, a quelle niveau de performance ou prix doit on s’attendre entre ces 2 produits? J’imagine que la cible est différence aussi, mais par exemple un netbook de 10 pouces avec ces 2 processeurs? Merci.

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 19 h 40 min

    @alfred

    – Les jeux, des gens bizarre appelé japonais joue principalement sur portable et même téléphone portable de plus intel n’est pas ati vis versa le jour ou ce sera le cas ?

    – le NAS vaincra la tour.
    Rien que par l’État de renouvellement des telephone, tablette, portable (mais de loin) pas chère sans stockage que mémère veut x3 x le nombre de pépère dans la famille et la fin de windows (juste au travail) (également plus d’utilité).

    Enfin j’en sait rien mais l’argument du pc principal qui sert a distribuer la maison dans votre argumentation est une preuve suffisante. De plus votre derniers paragraphe est pas claire.

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 21 h 50 min

    @Alfred:

    Sur mon Nuc acheté récemment, i5 + HD5000 Dirt 3 tourne impec :)

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 22 h 30 min

    Bioshock Infinite tourne vraiment bien sur mon Intel NUC D54250WYKH2.

    Par contre, je N’AIME PAS DU TOUT cette phrase : “Intel l’a bien compris en lançant ses NUC, des machines crées pour inciter les concurrents a se pencher sur ce berceau fertile.”. Je ne parle pas des 2 fautes d’orthographe mais du simple fait qu’on pourrait y croire qu’Intel a été le leader des MiniPCs dès le départ. Mais c’est bien parce que les Single-board computers ARM ont eu un immense succès (Raspberry Pi pour le plus médiatique), qu’Intel a dû batailler ferme pour imposer sa vision du MiniPC. Il a gagné cette bataille. Mais c’était un suiveur, pas un leader.

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 23 h 01 min

    @HLFH: La phrase d’après ? “reprenant le flambeau là où les nettops l’avaient abandonné.” Ce qui indique qu’Intel suivait le mouvement incité par les nettops qui avaient en partie défriché le secteur avant que les puces ARM s’y implantent. Pour rappel, les nettops ont surtout existé avec des machines signées sous puce VIA pendant de longues années avant que Asus décline le succès des eeepc sur un modele sédentaire (eeebox) suivi par Acer , et toute la cavalerie.

    Plus loin :

    “D’autres marques comme Shuttle ou Zotac, précurseurs sur ce type de formats, reprenant de plus belle leur activité.”

    Cette phrase indique qu’Intel a suivi les marques déjà présentes sur ce secteur avant même le monde du nettop. Zotac et Shuttle sont des pionniers qui ont les minimachines dans le collimateur depuis des dizaines d’année. Si on fait le ratio de miniaturisation des premiers barebones Shuttle avec le materiel de l’époque, l’effort est encore plus important à l’époque. La conso et les composants étaient pas les mêmes.

    Intel Precurseur sur les minimachines ? Non. ARM Précurseur ? Pas plus. Zotac et Shuttle on tapé indépendamment dans des puces VIA, AMD ou Intel depuis un moment, Shuttle a été lancé en 1983, Zotac en 2007…

    Le premier Kit NUC date de 2013, la commercialisation des RPi date de 2011 (beta)/2012(Mass production)

    Alors faut pas se fâcher comme ça :)

    Répondre
  • 19 septembre 2014 - 4 h 52 min

    @Pierre Lecourt
    J’ai l’impression que le principal argumentaire d’Intel autour du 14 nm est la réduction de la taille plutôt que l’augmentation de la puissance (à encombrement et consommation électrique constante). Je me trompe?
    A-t-on un calendrier pour tout ça?

    Répondre
  • JP
    19 septembre 2014 - 11 h 10 min

    @Pierre Lecourt : Et si le NAS brûle aussi ;)
    Je voulais dire par là, qu’on pense souvent au crash disque,
    et on se dit un NAS c’est la solution de sauvegarde,
    Mais si c’est le NAS qui crame, on se retrouve avec deux disques avec les data dessus mais on peut plus les lires :(

    Quand à l’emplacement centralisé sur le réseau, nos box internet savent le faire aussi avec un disque externe usb ;)

    Un NAS ça reste un produit compliqué pour beaucoup de gens, raid 0 ,raid 1, c’est du chinois, faut monter les disque soit même dedans et tout. C’est loin d’être un produit qu’on branche et ça marche.
    Et si Mdme Michu prend déjà l’habitude se faire une sauvegarde sur un disque usb externe, c’est déjà bien ;)

    Répondre
  • @JP
    19 septembre 2014 - 12 h 34 min

    @JP
    Il faut penser à avoir une copie de des données irremplaçables (photos et vidéos de famille…) en lieu sûr pour pallier la perte en cas de cambriolage, d’incendie, etc…
    Le Cloud (avec chiffrement en amont des données) est un bon outil.
    Tout ça peut etre automatisé facilement avec un NAS un peu évolué.
    Après pour Mme Michu, il faudra qu’elle se forme si elle veut avoir une vie numérique sereine. Pour cela, il y a Internet ou le tissu associatif…

    Répondre
  • 19 septembre 2014 - 12 h 46 min

    @JP: Je sais bien mais ce n’est pas le sujet ici. Je ne vais pas digresser sur les NAS et autres dans une news de ce type. Je reste persuadé qu’e madame Michu peut très bien installer un NAS RAID avec duplication de données aujourd’hui, surtout vu le prix des disques. Le problème c’est qu’elle doit être conseillée par un vendeur compétent et cela se fait rare.

    J’ai promis depuis plus d’un an de faire un tuto sur les usages des NAS, j’ai jamais trouvé le temps de le faire et ça va pas en s’arrangeant… Et pourtant je suis bien conscient du service que ça rendrait. Peut être qu’il faut que je fasse moins de manières et que je produise mes tutos sans fioritures…

    Répondre
  • 19 septembre 2014 - 21 h 25 min

    @Pierre Lecourt
    Je viens de bondir sur une des photos. Le futur sans mémoire “Socketed”, ça fait peur en terme d’évolutivité de nos mini machines…

    Répondre
  • 19 septembre 2014 - 22 h 47 min

    @Freethinker: C’est vrai mais comme dit dans le papier, les puces ont de plus en plus tendance a limiter d’emblée les maxi de ram.

    Apres Intel a bien tenté le coup du pur mSATA avant de revenir a une solution plus grd public en 2.5″ classique. Si personne n’achete des machines sans socket, ils en recolleront.

    Enfin, si tu veux vraiment du nano, style Zotac Pico ou ECS LIV, il faut forcément faire ce genre de concession. Si c’est avec l’assurance d’une bonne durée de vie des composants (SSD, condos, ram) pourquoi pas. Sinon ca sera plus difficile pour eux. Zotac garanti gratuitement ses machines 5 ans, ca fait réfléchir :)

    Répondre
  • 25 septembre 2014 - 23 h 01 min

    avec les jeux dans le cloud ca ira

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *