Computex 2015, une année de transition

Computex 2015, une année de transition

Le Computex 2015 a fermé ses portes la semaine dernière et ce salon particulier nous donne une bonne image de l’état de l’industrie informatique à la veille de la rentrée 2015. On y découvre des constructeurs attentifs mais attentistes, une techtonique des systèmes qui a encore bougé et une relève industrielle qui se fait attendre.

Le Computex est un baromètre particulier de l’industrie informatique. Il est naturellement tourné vers le matériel, le hardware. Peu vers les annonces logicielles ou les plans à long terme que peuvent annoncer les constructeurs. Au Computex on parle surtout des produits de la fin d’année, de la rentrée scolaire qui aura lieu quelques mois plus tard et des produits qui fleurent bon l’épine de sapin et la guirlande.

Minimachines.net 2015-06-10 11_03_53

Les tablettes classiques ont (presque) disparu.

Et la hotte du Père Noël va beaucoup changer pour  cette fin d’année si l’on en croit les offres faites par les constructeurs. Le Computex n’est pas le meilleur endroit où présenter une tablette pour l’industrie, les fabricants préfèrent pour cela attendre le CES ou le MWC qui ont lieu respectivement en Janvier et en Février. Problème, l’industrie bouge tellement vite que les produits annoncés en Janvier à Vegas au CES sont déjà dépassés en Décembre sous les sapins. Donc pas le choix, le Computex est le salon de mi saison parfait pour charger les carnets de commandes des produits qui finiront en magasin pour les fêtes.

Et comparé au Computex de l’année dernière, le constat est évident : les tablettes ont presque disparu. Fini la pléthore de produits en 7, 8, 9 et 10 pouces qui se comptaient par dizaines. Fini la déclinaison du même produit sous différentes formes chez un même fabricant. Le Computex 2014 signalait l’arrivée en masse de modèles en Atom Bay Trail sous Android chez les constructeurs noname après une première salve chez les plus grands intégrateurs débutée l’année d’avant. C’était aussi l’annonce de nombreuses nouvelles puces ARM très performantes en quadruple et octuple coeur. Cette année, si il y a de nouvelles annonces de puces, il n’y a plus beaucoup de produits.

Minimachines.net 2015-06-01 12_35_44

Il y a bien sur tablette et tablette. Les modèles hybrides avec un dock clavier sont devenus la norme. Rares sont les 8 ou 10 pouces qui se baladent en solo : On en trouve bien entendu et elles devraient constituer de beaux volumes de ventes mais le marché s’est largement assagi. Les Asus ZenPad, les Iconia One chez Acer et autres tablettes sont devenues des standards du marché et leur public les achètera désormais pour renouveler les acquisitions précédentes, à moins qu’il ne se tournent vers des phablettes ou des solutions hybrides ayant plus de fonctionnalités. La fête de la diagonale des déclinaisons dans tous les sens est terminée.

Les tablettes avec dock, plus proche du portable ou du netbook, ont désormais clairement les faveurs des clients qui semblent y trouver leur compte. Toute l’industrie s’est donc tournée vers ces modèles, du constructeur OEM aux plus grands noms de l’informatique. Tout le monde y va de son dock clavier.

Le travail de Microsoft avec Windows 10 et sa fonction Continuum, qui adapte l’ergonomie du système à la machine qui l’emploie, semble finir de convaincre l’industrie que ce format qui cumule les avantages du netbook et celui de la tablette est le bon.

Minimachines.net 2015-06-02 16_59_01

Windows partout, Android qui résiste, Chrome OS à la marge.

Et le premier perdant de l’histoire est bien Google. Les propositions de machines sous Android ont largement diminué par rapport au Computex 2014. La plupart des constructeurs se sont tournés vers des solutions de tablettes hybrides sous Windows. Même les plus petits fabricants travaillent avec Microsoft grâce à Windows 8.1 avec Bing. Il reste bien sur des produits sous le système de Google mais ils ne sont quasiment plus mis sous les projecteurs. Les Asus ZenPad 10 et ZenPad 7 en sont de bons exemples avec une présentation sur le stand de la marque mais une brève évocation seulement lors de la conférence. Reste les ZenPad 8 et ZenPad 8S qui confirment la volonté d’Asus de  proposer un produit Android grand public et séduisant, on sent qu’il reste ici un marché important de renouvellement. Chez beaucoup de constructeurs, l’objectif est clairement braqué vers Microsoft pour cette seconde partie de l’année.

Et pourtant Windows 8.1 met les constructeurs dans une position quelque peu inconfortable, La sortie en milieu d’année de Windows 10 ne rendant pas la transition vers le nouveau système très simple pour communiquer. Bien sur les plus passionnés d’informatique savent qu’il pourront migrer d’un système à l’autre gratuitement mais le grand public attendra probablement sagement la sortie des nouveautés sous Windows 10 pour acheter un nouveau produit. L’idée de faire une mise à jour de système, aussi facile soit t-elle, étant toujours associée à une perte de données chez de nombreux utilisateurs.

Minimachines.net 2015-06-04 13_00_05

Et Chrome OS ? Les annonces de Chromebooks sont finalement fort peu nombreuses, voire totalement inexistantes, chez de nombreux constructeurs. C’est pourtant maintenant que ce marché, qui vise souvent l’éducation, devrait investir pour être sur les rangs en Septembre. Mediatek annonce bien une puce MT8173 qui sera compatible Chrome OS mais sans machines réellement disponibles. Asus présente un intéressant Chromebook Flip 10 pouces à 249$ sous ARM Rockchip RK3288 sur son stand ainsi qu’une Chromebox mais sans en faire grand étalage. Acer, grand revendeur de solutions Chrome OS, annonce une timide Chromebox CX12. Des évolutions de modèles déjà existant mais rien de neuf et surtout peu d’indications de disponibilité en Europe ou aux US. Voire une communication très formelle pour un public plus administratif que pour des clients de magasins.

Minimachines.net 2015-06-01 19_56_23

Les constructeurs en attente de Windows 10

On sent clairement que les constructeurs sont dans l’attente de Windows 10, le marché a d’ailleurs commencé à éliminer les stocks les plus importants de ses machines sous Windows 8.1 via des offres promos ou des ODR. L’idée étant de gommer toute proposition de l’ancien système très rapidement pour pouvoir positionner de nouveaux engins sous 10 dés la rentrée scolaire. Il est évident qu’en rayon, un produit sous Windows 8.1 aura du mal à tenir le choc face à 10. Les constructeurs vont également jouer aux poissons pilotes dans le sillage marketing de Microsoft qui va, comme à chaque lancement d’OS, arroser la planète de publicité.

Le problème est qu’il est difficile de mettre en avant aujourd’hui un PC sous Windows 10 avec une version Beta du système sur un stand du Computex. Les engins sont donc encore « coincés » sous Windows 8.1 avec la promesse d’un passage facilité vers 10.

Minimachines.net 2015-06-10 10_45_42

L’industrie en mode Damage Control

Le Computex est généralement le lieu de beaucoup d’annonces techniques ou de lancements de nouveaux formats. Généralement car l’industrie semble en panne de ce côté là. On a bien sur l’arrivée de nouvelles puces chez Intel, chez AMD comme chez les concessionnaires ARM, des annonces techniques au sujet de produits qui s’améliorent. De nouveaux designs, plus fins, plus malins ou des évolutions d’anciens modèles vers de nouvelles versions. On note également l’arrivée de nouvelles normes comme l’USB-C qui fera une apparition dans beaucoup de produits dès cette année. L’Intel RealSense qui commence à prendre de l’ampleur. L’émergence du format Wifi 802.11 AC qui trouve enfin sa place dans le catalogue de nombreux constructeurs et pas forcément sur des produits très haut de gamme.

Mais rien de véritablement flamboyant d’un point de vue technique. Les laboratoires de recherche et développement n’ont pas livré leur habituelle cargaison de nouvelles idées, de nouveaux formats. Pas de nouvelles tendances comme l’apparition des premières tablettes 2 en 1 ou des systèmes Yoga, l’industrie est en panne de renouvellement ou semble se contenter de jouer au plus fin…

Minimachines.net 2015-06-10 11_05_04

La relève IoT et Wearable encore balbutiante.

Des annonces de nouvelles versions de montres, de bracelets et autres ont bien eu lieu mais rien de franchement neuf et surtout un relais très faible de nouvelles idées sur le marché. Tant chez les constructeurs internationaux – qui réservent probablement ces annonces pour le CES – que chez les petits acteurs. Ces derniers  profitent en général du Computex pour se faire remarquer avec des produits innovants. Le moins que l’on puisse dire est que ce cru 2015 n’aura pas eu de véritable pépite de ce côté. Lenovo a bien annoncé une paire de chaussures connectées en marge du Computex, Asus sa ZenWatch 2 et Acer a lancé officiellement ses Leaps, des bracelets et montres connectées variés. Mais ces modèles avaient été dévoilés en Avril à New York.

On aurait pu s’attendre à plus d’annonces concernant les objets connectés et autres produits censés renouveler la croissance de ces marques, cela n’a pas été le cas. Il est probable que le manque de coordination logicielle soit responsable de cet éparpillement. L’annonce de Google et de son plan pour les objets connectés avec Brillo est très récent, les premiers effets de ce développement n’auront pas lieu avant plusieurs mois. Il est par contre certains que cela entraînera de gros bouleversements pour l’édition 2016 de ce salon.

 

Un Computex 2015 en demie teinte donc, pas de vraie innovation, une consolidation des marques en attendant Windows 10 et le retour à un marché plus serein. Il est probable que l’impact de la hausse du dollar ait également joué à plein. Beaucoup de constructeurs ayant préféré assurer des tarifs viables en évitant de saler la note en investissant en recherche et développement.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 10 juin 2015 - 11 h 35 min

    Brillante analyse Mr Pierre!

    Donc, je comprends bien, 2015 est une année de transition et observation en focus sur le One Windows de MS.

    Suivant la nature du succès, les concurrents de MS ajusteront leur tir avec la bénédiction plus ou moins appuyée des fabricants?

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 11 h 46 min

    J’ai vu le titre du billet dans mes RRS.. Je me suis dit « miam ! ». Pas déçu. Merci Pierre, le genre de synthèse excellente, un peu en altitude, qu’on voit peu ailleurs.

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 13 h 39 min

    Reste la question clé: est-ce que ça se vend?
    Qui veut remplacer sa tablette androïd 10″ par une pseudo-tablette PC win10 ?
    Qui achète des apps sur le store Métro?

    Je me demande si un salon comme Computex a encore un sens par les temps qui courrent. Le marché de l’informatique aujourd’hui ce sont avant tout les téléphones, apparemment absents de cette foire. Le marché des tablettes est saturé. La nouvelle frontière ce sont les montres et les téleviseurs. Les gens finiront par n’avoir que 2 ordinateurs chez eux: leur téléphone et leur montre. Tout le reste (télés et claviers) ne seront que des périphériques sans fil. Quelle place reste-t-il pour un PC 10″ tactile avec clavier détachable? La micro-informatique se meurt. Ça ressemble beaucoup à l’ère « post-PC » que Jobs avait asséné à Gates lors de leur dernière interview conjointe avec Mossberg.

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 14 h 08 min

    Belle synthèse très pertinente.

    Tes constations sur la baisse du taux de machine sous android me pose beaucoup de question aussi… Il serait temps que Google se réveille et donne un environnement logiciel plus sérieux à Android (ce serait certes au détriment de ChromeOS, mais bon, à courir deux lièvres…).

    Après tout, il ne manquerait pas grand chose pour définitivement rapprocher une distribution Android d’une distribution GNU/Linux avec la logithèque conséquente qu’on connaît (Bon… avec les bonnes bibliothèques on peut toujours faire un chroot, mais ce n’est pas si simple). Et là, on a les suite bureuatique, tout ce qu’il faut pour développer, etc…

    Donc, Pierre, ta mission pour 2016 est de rejoindre Google pour leur expliquer où ils se trompent et changer la face du monde concernant les minimachines :D

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 14 h 53 min

    Le lobbying de win/tel commence a porter ses fruits .Pour au final quoi ? se retrouver avec des netbook 10″ ! clavier détachable .
    C’est un retour en arriére.

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 15 h 32 min

    @DotNet: Les constructeurs sot toujours très pragmatiques et vont du côté ou le vent souffle le plus fort.

    @zhir: Un commentaire qui fleure bon la vision consumériste de l’informatique. Une vision très Facebook et clic. Tant qu’il y aura des gens productifs avec leurs PC, il s’en vendra encore quelques centaines de millions par an dans la monde.

    @Baldarhion: Le jour ou Android pourra faire un selection/copier/coller sans se casser al tête sur les murs déjà…

    @mike: Retour en arrière ? Pourquoi ? C’est uan autre forme intéressante et utile de machines. Cela n’empêche pas le reste du marché de continuer a vivre. Et je ne vois pas ce qui serait une avancée ? Des smartphones 6 pouces avec un clavier détachable dans la poche ? Sympa 5 minutes pour un email mais difficile pour retoucher sérieusement une photo non ?

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 20 h 13 min

    Merci pour ce très sympathique article et cette analyse posée. Du coup.. Avec Windows 10 qi arrive « gratuitement » fin juillet, juste après les soldes, le peu d’innovations attendues sur les gammes de la rentrée 2015/2016, et le taux de change euro/dollar, je suppose qu’il ne faut pas s’attendre à trouver de bonnes affaires durant les dites soldes ?

    Répondre
  • 10 juin 2015 - 21 h 14 min

    Excellente réflexion comme d’hab!
    Merci Pierre pour cet article :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *