Computex 2015 : Gigabyte GB-BXBT-3825, une passerelle pour l’Internet des objets

Une solution originale proposée par Gigabyte pour ce Computex 2015, un PC de sa gamme Brix conçu pour devenir une ressource au centre d’un déploiement d’objets connectés. Le GB-BXBT-3825 peut se définir comme un mini serveur dédié à l’univers de l’Internet des Objets.

Le format Brix était tout trouvé pour cette idée d’interface entre les différents objets connectés et les machines utilisées pour les contrôler. Avec ce mini serveur, il est possible de créer des environnements connectés sans forcément passer par Internet. Ou de sécuriser la passerelle entre le Cloud et votre univers numérique.

Minimachines.net 2015-06-03 11_10_55

Le Gigabyte GB-BXBT-3825 est proposé comme une solution permettant de chiffrer des données, d’empecher les accès directs depuis Internet à vos objets connectés mais également d’éviter l’exploitation de failles dans ceux-ci. De nombreux produits lancés sur le marché ont encore aujourd’hui des bugs importants dans leur code. Des failles qui sont souvent exploitées par des personnes mal intentionnées.

Minimachines.net 2015-06-03 11_11_02

L’exemple le plus frappant de ce genre de problématique provient des caméra IP souvent mal configurées ou branchées directement sur un réseau sans changer les identifiants par défaut du système. Ce type de dispositif permet alors d’exercer une surveillance du lieu à surveiller par un tiers, tout l’inverse de l’idée de base de ce genre de produit.

Minimachines.net 2015-06-03 11_10_29

Avec ce mini serveur GB-BXBT-3825, les accès à ce genre de caméra passeront au travers d’une solution sécurisée, les clichés seront stockés sur un stockage chiffré tout comme les éventuels relevés d’un système de sécurité notant les entrées et sorties ainsi que la mise en marche d’un système d’alarme. Plus rien ne circulera en clair, et il faudra traverser cet espèce de pare-feu matériel pour accéder aux fonctions des objets.

Minimachines.net 2015-06-03 11_11_20

A l’intérieur du petit boitier on retrouve une carte mère Gigabyte MZBAYAD avec un processeur Intel Atom E3825 double coeur cadencé à 1.33 GHz sur un support BGA 1170, un slot SO-Dimm acceptant jusqu’à 8 Go de mémoire pré-équipé d’un module de 2 Go, un emplacement 2.5 pouces standard en SATA III 6Gb/s avec un stockage WD 500 Go Blue. La connectique comprend un port Ethernet Gigabit, un port VGA, un port HDMI, deux ports USB 2.0 et une sortie jack 3.5 mm combinée casque et micro.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 3 juin 2015 - 12 h 48 min

    ach zut, quand j’ai lu 3825, j’ai pensé au pentium/celeron 3825U de la famille core, le premier avec l’Hyperthreading activé.
    http://ark.intel.com/fr/products/86348/Intel-Pentium-Processor-3825U-2M-Cache-1_90-GHz

    @Pierre, euh pas de wifi/BT intégré ? pour moi ça fait un peu tâche si on faire de l’IOT / un mini routeur/AP wifi+bluetooth linuxo-sécurisable.

    + y’en avait dans les brix 1900 et 2807

    Preinstall IEEE 802.11 b/g/n Wi-Fi / Bluetooth 4.0 Mini-PCIe card
    Carte Mini PCIe IEEE 802.11 a/b/g/n/ac Wi-Fi / Bluetooth 4.0

    Répondre
  • 3 juin 2015 - 15 h 59 min

    Je ne comprends pas ; quel est l’os qui fait tourner tout ça ? Parce qu’à ma connaissance Gigabyte ne fait pas de routeur d’habitude ?

    Répondre
  • 3 juin 2015 - 16 h 12 min

    @potf: J’ai pas l’info encore.

    @eeegr: Pas l’info non plus,

    désolé :/

    Répondre
  • 3 juin 2015 - 17 h 49 min

    @potf: oui, c’est livré avec le wifi, parce que pour les objets connectés sans fils , ça fait passerelle Internet avec un pare-feu, comme la Livebox ou la Freebox… C’est une sorte de super routeur qui fait aussi machine de bureau, mais sécurisé sous Windows, quoi :D

    “conçu pour devenir une ressource au centre d’un déploiement d’objets connectés.” ??
    “Avec ce mini serveur GB-BXBT-3825, les accès à ce genre de caméra passeront au travers d’une solution sécurisée, les clichés seront stockés sur un stockage chiffré tout comme les éventuels relevés d’un système de sécurité notant les entrées et sorties ainsi que la mise en marche d’un système d’alarme. Plus rien ne circulera en clair, et il faudra traverser cet espèce de pare-feu matériel pour accéder aux fonctions des objets.”
    Oulah, j’ai vraiment le mal de mer, là ! Le site navigue décidément en eaux troubles ces jours-ci. Déjà que le communiqué de presse de cette machine nous plongeait dans un abîme de formulations marketing aussi vagues que ridicules (une manière de noyer le poisson), cette traduction nous enfonce carrément dans la vase. Bref, au lieu de ces bateaux, vivement les vacances, le retour des scaphandriers et des sous-marin, vous vous souvenez ? ces articles de fond qui filet la pêche ! :)

    Répondre
  • Ted
    4 juin 2015 - 9 h 59 min

    Bon le coup de vouloir sécuriser les camera de Mme Michou c’est bien, mais ça va surement pas se vendre des masses. Si les webcam et autres objets connecés sont si peu sécurisé c’est plus par un manque de connaissance. A tous les coup c’est un truc qui va créer un VPN vers un “cloud” quelconque, et un beau jour il fermera (car ça coûte de faire tourner un cloud) ou yaura un abonnement…
    Par contre pas d’idée du prix? car ça ferait un bon petit mediacenter ça :)

    Répondre
  • 6 juin 2015 - 23 h 22 min

    L’idée de passerelle IoT est intéressante. Mais dommage qu’il n’y au qu’un seul port ethernet disponible. Un pare-feu matériel perd quand même beaucoup d’intérêt s’il n’est pas en coupure. Avec 2 ou 3 la notion de passerelle aurait pris tout son sens.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *