Razer présente Project Valerie, un portable de jeux avec trois écrans 4K

Vous vous souvenez de Sliden’joy ? J’avais parlé de cette startup belge qui proposait un système pour rajouter 2 écrans supplémentaires à votre ordi portable. Razer propose une idée très proche avec Project Valerie, un portable triple écran qui n’est absolument pas une minimachine.

Project Valerie est, comme son nom l’indique, un projet, un prototype. Il n’est pas sur qu’il sorte un jour dans le commerce et Razer nous a habitué à présenter au CES des trucs qui ne sont là que pour tâter le terrain.

Razer Project Valerie

Avec 3 écran de 17.3 pouces affichant sur des dalles IGZO en UltraHD, le monstrueux Project Valerie affiche en 11520 x 2160 pixels. Un affichage qui ne correspond pas vraiment à un besoin en mobilité et qui serait de toutes façons destiné à une micro niche d’acheteurs. Un public tellement limité que la machine ne serait probablement pas rentable si elle était vendue en dessous d’une petite fortune.

Le portable est annoncé comme pesant moins de 5.4 Kilos ce qui est ma foi très peu au vu de son triple affichage. Cela n’en fait pas pour autant un engin très confortable en mobilité. Ça fera très bien dans un James Bond mais je ne vois pas trop le public qui acceptera de se trimbaler avec ce type de solution. L’épaisseur annoncée est également contenue, moins de 4 cm en tout malgré les trois écrans, c’est peu.

Razer Project Valerie

L’ensemble est intégré dans un châssis en aluminium et le constructeur a disposé des leds lumineuses derrière les écrans afin de colorer l’environnement de l’utilisateur.

Razer Project Valerie

Razer n’a pas détaillé les caractéristiques exactes de son Project Valerie, pas plus qu’il na publié de tarif ou d’éventuelle date de sortie. L’engin profite d’une carte Nvidia puisque les affichages sont pilotés en G-Sync mais aucun détail concernant le processeur, la mémoire vive ou le stockage n’ont été donnés. Pas plus que l’autonomie de l’engin. Il est probable que celle-ci soit minimaliste, quand on voit l’impact d’un seul écran UltraHD sur une batterie, on imagine sans peine l’impact du triple.

Même si l’engin ne voit jamais le jour en l’état, le travail effectué par Razer pour développer cet engin est intéressant à suivre, peut être que d’autres constructeurs pourraient s’en inspirer pour déployer des solutions plus compactes en double ou triple écran.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 5 janvier 2017 - 20 h 28 min

    Waouuuu, Titanfall 2 en 11520 x 2160… cela « envoie du bois » ;-) Je serais vraiment curieux de voir ce que la bête a dans le ventre. Pour y jouer en ce moment, c’est un bon jeu graphiquement et cela doit être « magique » sur cette bécane, mais il est gourmand en ressources. Sans parler du système de refroidissement qui n’est pas non plus évoqué mais qui doit sacrément être mis à contribution avec un jeu dans ce genre là, et alors qu’on n’aperçoit aucun évent d’aération…

    Beau concept en tout cas.

    PS/Je ne parle même pas du budget, qu’il faut pour espérer se payer ce genre de joujou :)

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 8 h 43 min

    Plus vraiment une mini-machine…

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 8 h 49 min

    Intéressant pour celui qui joue en mutitablant
    Au moins 24 tables sur du poker online..

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 8 h 59 min

    Wep … mais vu que c’est un portable, t’es collé à ton clavier …
    Alors à moins de prendre un clavier souris sans fil … et là le portable perd tout son intérêt :P

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 10 h 49 min

    Retour vers le futur . . .
    question transportabilité, c’est bien mieux que le premier pc que j’ai failli avoir dans les années 80 , un transportable IBM avec un écran de quelques pouces noir et vert, un proc 8088, deux lecteurs de disquettes 5″1/4 et quelques ko de ram ! finalement j’avais eut un IBM XT (dd 3.2 Mo, ram 640 Ko, proc 8086 et coproc)

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 10 h 56 min

    Je le vois bien comme station de travail pour professionnels en mobilité. Pour des ingénieurs son, des techniciens du spectacle, sur des chantiers… Le professionnel arrive sur place en camionnette du fait de son matériel, avoir un gros pc ne le dérange pas par contre la possibilité d’établir un espace de travail confortable et à la mesure de la à tâche effectuée en quelques secondes serait sans aucun doute un aspect très apprécié.

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 11 h 24 min

    @Maxence Dubois: Oui, il ya probablement quelque chose a creuser de ce coté.

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 12 h 38 min

    Pourquoi se limiter au jeux, Mr Razer? Comme station de travail graphique transportable, ce concept a l’air intéressant si on remplace la carte graphique gaming par un modèle pro.

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 14 h 05 min

    Des solutions du genre (laptop dual screen) sont existant sur le marché asiatique depuis une dizaine d’année (Kohjinsha DZ Dual Screen, Onkyo DX pour les plus connus et qu’on pouvait facilement importer du Japon à prix correct). Ceci dit, l’idée ne s’est jamais installé pour les raisons invoqués plus haut.

    Aujourd’hui, un laptop gamer (ou qui en a sous l’capot) additionné à un écran externe en USB type-C lorsqu’on est en mobilité, n’est-ce pas suffisant ?

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 14 h 31 min

    @loadfire:
    Le pb des écrans USB c’est la conso de bande passante et de puissance CPU, ce qui induit une certaine latence surtout en haute définition. De plus, pour fonctionner il faut un driver généralement dispo que sous Win (donc bye bye Linux). En gros, tous les appels à la carte graphique sont interceptés par ce driver et envoyé après compression à la « carte graphique » USB de l’écran. L’USB tyce-C permet d’améliorer le système en profitant d’une meilleure BP, mais rien ne vaut l’exploitation directe du GPU via une vrai connectique vidéo.

    Répondre
  • 7 janvier 2017 - 15 h 04 min

    @sidero
    J’ai mentionné un PC type gamer pour faire allusion à une station travail avec suffisamment de puissance de calcul pour de la présentation pro (erreur de ma part).
    Pour du gaming, c’est une autre affaire. On est d’accord.

    Répondre
  • uko
    7 janvier 2017 - 17 h 42 min

    Je pense aussi que ce genre de concept aura plus de potentiel pour des pros que pour les gamers.
    D’une part je ne trouve pas le triple écran si intéressant pour du jeu vidéo. Je suis un gros joueur, j’ai fait beaucoup de dual screen, et je n’ai jamais utilisé plus d’un écran pour jouer, le second servant généralement à afficher autre chose (skype, TS/ventrilo, web, etc).

    D’autre part, la définition de la solution proposée mettrait à genoux la plupart des CG pour les jeux gourmands. Quel intérêt d’avoir 3 écrans (séparés par des barres noires), souvent mal gérés par les jeux, si c’est pour devoir réduire la résolution du jeu pour qu’il tourne ? Tout ça pour afficher des détails secondaires et dispensables sur des volets latéraux ?

    J’imagine que certaines niches de gamers pourraient y trouver leur compte, mais je pense que certains pros seront plus intéressés.

    Je ne trouve pas l’encombrement et le poids de l’appareil rédhibitoire, j’utilise déjà un laptop gamer 17″ de près de 5kg. Effectivement, ce n’est pas la machine qu’on trimballe partout à longueur de journée, mais je l’emporte sans soucis en vacances ou pour passer une soirée jeux chez les copains. Le principal intérêt par rapport à une tour est la gestion des pièces détachées. Une tour + écran + clavier + souris + enceintes + tout le câblage qui va avec, c’est rébarbatif à désinstaller/réinstaller. Et il faut généralement le transporter en 3 voyages, là où le portable rentre avec son alim dans un unique sac à dos.

    Pour un particulier qui aime avoir sa station de jeu en déplacement, c’est déjà très appréciable. Pour un pro qui aurait besoin d’un multi écran pour travailler régulièrement en déplacement, c’est le jour et la nuit. C’est à mon sens là que ce type de machines prend tout son sens.

    Répondre
  • 7 janvier 2017 - 20 h 38 min

    ca existait déjà dans les années 80 avec 2 écrans au japon (onkyo et une autre marque, mais la même machine)

    Répondre
  • 8 janvier 2017 - 0 h 31 min

    @ uko :
    Justement, je cherche depuis longtemps une liste de jeux qui puissent vraiment être utilisé en bi-écran ou plus. Peux tu citer des exemples concrets ou donner une liste exhaustive de ton expérience?
    En ce qui me concerne, je travaille en fixe sur 3 écrans et en mobilité sur 2 écrans, mais quand je lance un jeu, je suis juste dérangé par l’écran non utilisé par le jeu qui continue à afficher ce qu’il affichait auparavant, sans bien sûr que l’on puisse agir sur son contenu pendant le jeu (sous Win 7).

    Répondre
  • uko
    8 janvier 2017 - 1 h 54 min

    @Xanxi:
    Malheureusement non, comme je disais même si je suis en dual screen je n’utilise qu’un écran pour jouer (ou alors je lance deux jeux en parallèle, ça passe quand l’un est peu gourmand).

    En revanche, je me suis essayé à un écran 21/9e, et je n’ai vraiment pas été convaincu. Grosse perte de performances (+50% de pixels à afficher) pour une immersion légèrement meilleure. Enfin, pour les jeux qui le prenaient en charge: beaucoup de jeux affichaient des bandes noires sur les côtés, d’autres se contentaient d’une bande deux fois plus épaisse d’un seul côté. Bref, j’ai relégué cet écran au statut de « TV pour la chambre » après quelques mois.

    Par extension, je m’attends à des problèmes similaires pour les jeux qui supportent le dual ou triple screen. Ici, avec 11520 x 2160 = 24 883 200 pixels, on est à près de 15 fois plus de pixels à afficher que sur du full HD 1920 x 1080 = 2 073 600 pixels. Et ce pour un gain d’affichage étalé en largeur, qui ne servira donc ni à affiner la qualité de l’image ni à afficher plus d’informations pertinentes.
    D’une part parce que les devs des jeux ne souhaitent généralement pas avantager les joueurs mieux équipés, et d’autre part parce que le format ultra large ne s’y prête pas: Les yeux de l’utilisateur pourront difficilement suivre à la fois ce qu’il se passe sur l’écran de gauche et celui de droite…

    Bref, même en admettant que certains jeux tournent en 11520 x 2160, il faudra faire de gros sacrifices sur la qualité visuelle pour que le résultat reste fluide. Perso, je ne trouve vraiment pas le compromis intéressant.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *