Qualcomm Ultra Sound : une oreille pour détecter un stylet sur tablette

Les constructeurs se bousculent pour proposer des solutions permettant la prise de note sur tablette. Historiquement menée par Wacom, la course rencontre désormais des solutions concurrentes notamment avec le Tegra Direct Stylus. Mais le Qualcomm Ultra Sound pourrait également devenir un sérieux outsider.

Résumé : Une idée originale développée par Qualcomm, utiliser le son comme un radar pour qu’une tablette puisse détecter les mouvements d’un stylet et les reproduire à l’écran. C’est ce que fait la technologie Qualcomm Ultra Sound en présentation au CES 2014.

Ecoute donc voir un peu mon stylo ! Loin du scritch scritch de nos anciennes plumes d’oie, le stylet inventé apr Qualcomm est absolument inaudible à l’oreille humaine, il émet des ultrasons. A quoi servent t-ils ? A être captés par une tablette embarquant un processeur Qualcomm SnapDragon qui se dépêchera de les traduire en signaux à l’écran. Comme un dauphin ou une chauve souris, les sons servent ici de radar, ils permettent de situer un objet dans l’espace. Possible ainsi de dessiner sur sa tablette qui traduira les mouvements d’un curseur à l’écran. Ajoutez à cela les possibilités d’une tablette pour ce qui est de la pointe du stylet et de la couleur et vous avez une solution originale pour la prise de notes sur tablette.

Qualcomm-Ultra-Sound

Mieux encore, il est parfaitement possible de dessiner en dehors de la tablette, celle-ci peut écouter ce que vous dessiner ou griffonnez sur une feuille de papier : Le stylet à ultrason peut embarquer une mine qui écrit réellement et vous avez alors une solution de retranscription de notes parfaite. La pose de la paume sur l’écran tactile est également imaginable, on peut très bien demander à la tablette de ne plus capter les pressions tactiles de l’écran tant que le stylet ne lui dit pas d’arrêter.

Restent quelques questions que je me pose vis à vis de cette technologie originale: son coût tout d’abord face à une solution de type Wacom ? Face à un Direct Stylus de Nvidia qui emploie un stylet capacitif classique ? Si le prix est équivalent à une solution Wacom et si la technologie nécessite l’emploi d’un stylo demandant des piles pour émettre ces ultrasons, la technologie proposée n’a pas beaucoup d’intérêt. A moins que la prise de notes à distance de la tablette propose une excellente portée.

Quid du brouillage de ce signal par d’autres sources d’ultrasons dans l’environnement ? Et à l’inverse, quelles conséquences pour son environnement direct avec ces ultrasons ? Est-ce que votre chien va fuir à toutes papattes lorsque vous vous emparerez d’un stylet Qualcomm Ultra Sound ? 

L’idée est en tout cas originale et bien trouvée de la part de Qualcomm, reste à savoir comment les fabricants vont la mettre en pratique.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 4 janvier 2014 - 7 h 29 min

    Très intéressant car bien que cela ne soit pas comparable cela pourrait apporter une alternative au clavier pour les tablettes. Ce qui fait encore un outil de démarcation entre la tablette et l’ordinateur.
    Je n’ai pas totalement compris le principe de fonctionnement mais je suppose qu’il doit y avoir 2 transducteurs ultrasoniques (l’équivalent d’un microphone pour ultrason) qui doivent être présent sur la tablette …
    Maintenant reste à savoir si ce système est aussi précis que le système wacom et s’il gére les niveaux de pression ce qui serait pratique pour les graphistes. Maintenant en tant qu’enseignant, j’y vois déja un super intérêt pour les étudiants. Associé à une reconnaissance de caractére cela fait un joli outil(en supposant que cela fonctionne correctement)F
    .
    Wait and see !

    Répondre
  • 4 janvier 2014 - 10 h 31 min

    Il y avait je pense il y a deux ou trois ans ( blogeee ? Science et vie) une technologie similaire basée sur la propagation des ondes sonores dans les matériaux. Cette technologie développée par deux chercheurs français en accoustique permettait de transformer tout support en équipement de saisie ( table, vitre, vitrine de magasin, mur, porte …) a l’aide si ma mémoire est bonne de deux capteurs distants fonctionnant sur la dégradation du signal a travers le matériau considéré. La présence ou le rajout de matériel sur le surface de saisie étant écarté par le logiciel de deCriptage.

    Des capteurs sur la vitre et sous la tablette posée sur la feuille de saisie utilisant cette technologie ne nécessiterait pas l’utilisation de piles dans le stylo.

    Répondre
  • me
    4 janvier 2014 - 16 h 23 min
  • me
    4 janvier 2014 - 16 h 29 min

    je nai pas tres bien compris si l’on pouvait ecrire avec un stylet sur un smartphone banal comme mon nokia lumia 620 car les stylets ont une mine pas tres fine !

    Répondre
  • me
    4 janvier 2014 - 16 h 44 min

    @me: pourquoi les stylets ne sont pas plus fins pour les Smartphones ?

    Répondre
  • me
    4 janvier 2014 - 17 h 33 min

    @me: c bon jai ma reponse

    Répondre
  • 5 janvier 2014 - 14 h 02 min

    […] via MiniMachines […]

  • 6 janvier 2014 - 8 h 08 min

    […] Source: Liliputing : MiniMachines […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *