Miraxess Mirabook : Encore un portable sans cervelle qui utilise votre smartphone

Décidément Motorola était drôlement en avance quand, au CES 2011, la marque présentait son Lapdock, une coquille vide en forme de portable classique dont l’intelligence était logée dans un smartphone Atrix sous android 2.2. Au CES 2017, le Miraxess Mirabook tente la même chose.

En l’espace de 6 ans, pas mal d’eau a coulé sous les faux ponts du Casino Venetian de Vegas. Les smartphones ont largement évolué et Android est passé d’une version 2.2 dans l’Atrix à un Android 6 bien plus polyvalent. Le Tegra X2 utilisé à l’époque par Motorola également cédé la place à des SoC autrement plus puissants.

Miraxess Mirabook

Revenir à la charge avec un concept de portable en coquille vide jouant les zombie en grignotant la cervelle d’un smartphone connecté par un simple câble USB est donc en théorie beaucoup plus viable qu’auparavant. Le Miraxess Mirabook tente à nouveau cette aventure.

Miraxess Mirabook

La base de l’engin est constituée d’un écran de 13.3 pouces intégré dans un châssis en aluminium. Il dispose d’un clavier d’un pavé tactile et d’une batterie pour s’auto alimenter. Deux ports USB type-C permettront de le recharger et de connecter un smartphone. C’est ce dernier qui fournira à la machine un tant soi peu d’intelligence. L’affichage dépendra uniquement des capacités de votre téléphone : Mémoire, stockage, capacités de calcul, tout est tiré du smartphone pour s’afficher sur l’écran du Miraxess Mirabook.

Miraxess Mirabook

Un lecteur de cartes SDXC est bien présent sur le pseudo portable mais il ne sera pas exploitable de manière autonome, de la même manière un port HDMI permettra de déporter le signal du téléphone vers un moniteur au travers du dispositif mais ce dernier sera bien incapable de s’en servir en solo.

Miraxess Mirabook

Il faudra utiliser Andromium1 pour profiter d’Android sur le portable, ou alors profiter de la fonction Continuum pour utiliser Windows avec la machine. Gros point fort, la batterie embarquée n’ayant pas à gérer de Wifi, de processeur ou autre électronique, elle offrirait à la solution 24 heures d’autonomie tout en rechargeant votre smartphone. Un élément très intéressant pour les plus itinérants qui verront là un moyen de travailler confortablement sans décentraliser leurs contacts ou leur mémoire dans différents appareils. tout reste à bord de votre mobile.Miraxess Mirabook

Le lancement est prévu via un financement participatif et l’objet pourrait être proposé aux alentours de 300$. C’est là où cela se gâte le plus probablement pour le Miraxess Mirabook. Non seulement ce ne sont pas les premiers sur ce créneau du portable-zombie en financement participatif mais ils risquent de se frotter à une drôle de surprise quand les modèles des fabricants chinois débarqueront sur le marché. Plusieurs marques travaillent en effet à des concept similaires et vont proposer des engins de tous gabarits reprenant cette idée. Leurs prix seront, vous vous en doutez, très abordables et pourraient faire mouche en importation du simple fait qu’ils seront plus des accessoires que des véritables PC.

 

Notes :

  1. Le fondateur d’Andromium a pourtant indiqué à liliputing que l’objet n’était pas officiellement supporté…
10 commentaires sur ce sujet.
  • 4 janvier 2017 - 14 h 05 min

    Nan mais sans rire, c’est si difficile que cela d’imaginer un produit similaire avec pour point d’entrée un simple port HDMI, éventuellement complété par un clavier accessible en Bluetooth ??????

    Ainsi, une multitude de devices pour servir de « cerveau », et non pas juste quelques appareils élitistes !

    Répondre
  • 4 janvier 2017 - 14 h 18 min

    Ben je ne comprends pas… pourquoi on ne propose pas simplement un portable basique ou une tablette basique mais fonctionnel avec cette fonction zombie?

    Répondre
  • 4 janvier 2017 - 14 h 52 min

    Vraiment génial.
    Portable fanless, autonomie excellente, et maintenant avec l’USB C un seul connecteur et ça offre des ports HDMI, SD et USB sur la base.

    On upgrade la puissance en changeant de smartphone. Du coup il faut par contre un engin avec un bon écran qui peut durer 10-20 ans pourvu que le HDMI dure autant (ça semble bien parti), un clavier et touchpad de qualité. C’est là que se jugera la qualité de ces engins.

    Répondre
  • 4 janvier 2017 - 15 h 43 min
  • 4 janvier 2017 - 15 h 44 min

    comme celui qui sort bientôt, le superbookhq qui a fait un carton ! 150$ à peine

    Répondre
  • 4 janvier 2017 - 16 h 20 min

    Ouais enfin pour 300$ moi je m’achète un vrai PC, hein…

    Répondre
  • 4 janvier 2017 - 16 h 54 min

    Moi je trouve l’intérêt très mince.
    S’il faut se trimbaler un truc qui ressemble à un portable, autant que cela soit un portable, plutôt que d’être limité par son téléphone et de tout perdre en cas de dysfonctionnement de celui-ci.

    Répondre
  • 4 janvier 2017 - 17 h 32 min

    Pour ma part, je trouverais ça intéressant, si le combo clavier/écran apportait l’accès réseau / internet. Pour proposer des bornes d’accès confortables, « transparentes », sans maintenance, et que l’utilisateur utilise dans SON environnement.

    Poste d’invités, ou de dépannage en salle de réunion, salle d’attente…

    Répondre
  • 6 janvier 2017 - 12 h 36 min

    C’est juste un lapdock avec usb 3?!?

    Répondre
  • 6 mars 2017 - 14 h 57 min

    Bonjour,

    a la fin de l’article il est question de « modèle chinois débarquant sur le marché ». Est ce déjà le cas ou bien c’est une prévision ?

    J’avoue que je suis intéressé par ce genre de produit car j’utilise word sur mon tel et pour le moment je le projette sur ma télé. Mais je préférerai avoir un portable fantôme, c’est plus pratique dans le train …

    Merci pour ce site !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *