Atom Bay Trail et Ultrabook North Cape, un Intel dans la mobilité au CES 2013

Avec l’Atom Bay Trail, Intel promet des machines plus performantes, plus autonomes et moins chères. Un calcul qui semble du côté du grand public. En attendant de voir la couleur des machines et les performances des puces proposées, on peut rêver à l’arrivée d’engins qui pourraient remplacer les netbooks disparus.

Les rumeurs autour de ses puces pour mobiles bouillonnaient probablement un peu trop pour que le fondeur US laisse mijoter encore trop longtemps la marmite sans faire un peu d’écrémage  Un gros travail puisque de multiples scénarios ont été évoqués jusqu’ici. Intel a donc fait le point et annonce une nouvelle série de processeurs pour ce CES 2013.

Intel part de très loin dans le domaine de la mobilité. Avec des puces conçues au départ pour des engins branchés à une prise de courant, le fondeur n’a jamais appris à se serrer la ceinture, ses machines mangeaient du watt comme des ogres et pendant longtemps personne n’y trouvait rien à redire. Mais avec le basculement des technologies mobiles et surtout l’avènement d’internet qui a rendu les gens totalement accros, il fallait bien proposer des solutions plus légères, moins gourmandes pour permettre de répondre à ce besoin de mobilité.

Le coup de frein a été brutal et d’autres se sont clairement engouffrés dans la brèche comme ARM qui proposait depuis toujours des solutions plus économiques en terme de consommation. Pour Intel il a fallu réagir, cela a pris un certain temps mais il semblerait que la solution soit proche.

En 2013, et non pas en 2014, nous verrons donc arriver sur le marché plusieurs puces clairement orientées mobilité. Des processeurs qui devraient permettre des intégrations ultra économiques en terme d’énergie et l’annonce de machines performantes.

L’Atom Bay Trail est donc officiellement annoncé : Donné comme deux fois plus puissant que la puce actuelle (L’Atom Z2670 que l’on trouve dans les tablette comme les VivoTab Smart Asus ou les ATIV de Samsung), il devrait offrir des performances graphiques vraiment plus convaincantes tout en étant sobre dans sa consommation d’énergie. Disponible dès cette année, il sera gravé en 22 nanomètres et existera en quadruple cœur.

Compatible avec Windows et Android, ce nouveau modèle offrira les capacités Anti-Theft d’Intel qui permettent de bloquer une machine à distance directement depuis la puce. Des arguments pour le monde pro et des performances en plus pour tenter de faire décoller une gamme qui a bien du mal à s’en sortir au vu des prix demandés pour des machines certes élégantes, fines et légères, mais vendues au mieux trois fois plus chères que les Netbooks d’origine.

Les conséquences de cette annonce devraient d’ailleurs être importantes sur les ventes des tablettes sous Atom Z2670 car il semble évident qu’aujourd’hui l’investissement ne vaille pas le coup si Bay Trail sort en Juin, à moins que les constructeurs se décident à sabrer leurs tarifs. Le passage à une finesse de gravure en 22 nano et la concurrence pourraient également faire baisser le prix de la puce, rendant les machines ainsi plus abordables pour le public.

A noter d’ailleurs qu’Intel indique que ce changement de finesse de gravure aura des conséquences directes sur le physique des engins puisque les futures machines sous Atom pourraient devenir ultra fines. Une épaisseur en dessous du centimètre est envisageable et les 8 mm sont envisagés pour des engins parfaitement aptes à faire tourner un système x86.

7watts

7 watts de TDP ou 7 watts de marketing ?

Pour les ultrabooks, Intel a annoncé ses nouveaux processeurs Core de troisième génération en 7 watts. Reste qu’on ne sait toujours pas comment Intel calcule ses watts. La marque nous a fait découvrir il y a peu une nouvelle appellation marketing avec le SDP, le Scenario Thermal Power, qui ressemble plus à un système d’évaluation de dépense énergétique qu’à un calcul scientifique.

Cela dit, la performances est tout de même présente puisque ces puces, même si il s’agit finalement de processeurs ayant un TDP de 10 watts, seront rapides et auront de belles capacités graphiques. Plusieurs fabricants ont répondu à l’appel et de multiples machines semblent déjà dans les tuyaux : Tablettes, convertibles et ultrabooks.

L’ideapad Yoga 11s, un ultrabook à 799$ annoncé au CES fait partie du lot et devrait ouvrir la voie à des engins plus raisonnables en terme de prix. Acer a présenté un engin à écran détachable avec un très bel écran et la plupart des constructeurs devraient suivre cette voie d’engins plus légers, plus fins et moins chers. Intel parle d’Ultrabooks à 599$ qui conserveraient pourtant leurs capacités tactiles, une bonne nouvelle si les constructeurs jouent le jeu (Résolutions correctes, écran IPS, bonne autonomie) et si les performances sont au rendez vous.

Si l’arrivée de nouvelles puces moins chères pour les fabricants sert de prétexte à des propositions d’ultrabooks au rabais, la mayonnaise ne risque pas de prendre auprès du grand public. Si par contre certains constructeurs profitent de ces nouvelles venues pour proposer des engins pas forcément très haut de gamme mais homogènes et bien construit, les propositions pourraient s’avérer alléchantes.

 northcape

Haswell ça rime avec Roswell

Assez peu d’infos sur Haswell, la prochaine génération de puces du fondeur, mais des indices qui nous prouve que son existence est réelle. Intel ne communique pas beaucoup mais laisse comprendre qu’on parle avec ces processeurs de portables forcément tactiles affichant sans complexe 9 heures d’autonomie. Évidemment il s’agit d’ultrabooks et donc d’engins fins et léger, pas des portables qui donnent l’impression qu’on porte une valise au bout du bras.

northcape2

 Intel a présenté un joli bébé à la presse, North Cape, nom de code pour ce portable Core i5 avec un écran amovible d’une épaisseur de 10 mm. Une fois intégré à son clavier il retrouve ses 1.7 cm d’origine. L’autonomie est de 13 heures au total avec les batteries de l’écran et du clavier cumulées…

Intel Canoe Lake Netbook

Un très beau score qu’il faut relativiser car ce n’est pas le premier prototype du genre chez Intel. La marque nous avait fait le même genre de discours avec Canoe Lake, un portable Atom Pine Trail de 14 mm présenté en 2010 qui n’a jamais réussi à sortir dans le commerce. I Want To Believe donc, mais je reste prudent.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 9 janvier 2013 - 9 h 03 min

    « une gamme qui a bien du mal à s’en sortir a vu des prix demandés pour des machines certes élégantes, fines et légères, mais vendues au mieux trois fois plus chères que les Netbooks d’origine. »
    Pierre je sais que tu n’aime pas trop les hybrides windows 8 mais n’abuse pas trop.

    « les netbooks d’origine » avait pour prix moyen 300€ (prix du eeepc 701) et c’est rapidement partie dans les 400€.
    Aujourd’hui un acer w510 (ce qui ce rapproche le plus des netbook de l’époque et qui est vendu avec un intel atom) est vendu 599€.

    on est loin du « au mieux trois fois plus chères ».

    Répondre
  • 9 janvier 2013 - 9 h 16 min

    @DDReaper: Rapidement parti dans les 400€ avant de redescendre dans les 225€ en prix moyen en 10″ :)

    Pour le W5210 je suis d’accord mais regarde ailleurs, chez Samsung ou Asus, les prix sont trop élevés pour de l’Atom.

    Répondre
  • 9 janvier 2013 - 20 h 17 min

    Pas de nouveauté au niveau des Netbooks ? Les Ultrabooks c’est bien beau mais ils sont bien trop chers !

    Répondre
  • SGT
    9 janvier 2013 - 21 h 58 min

    Bien bien tout ça… mais noël 2013 est ce bien raisonnable ?

    Pourtant Intel ont la puissance de feu pour accélérer les choses, à moins que cela soit l’effet Microsoft, genre « je suis le kador je laisse passer Apple, je laisse passer Google… et alors je me réveille »

    Répondre
  • SGT
    9 janvier 2013 - 23 h 20 min

    @DDReaper:

    Attention l’Acer n’est pas un vrai concept « transformer » au contraire des Ativ et Vivo. Donc parler de ration x3 comme le dit Pierre est cohérent. Même 2x n’est pas justifiable au vu du bilan final.

    Mi 2013 et fin 2013 la situation Intel+ tablette devrait s’arranger avec l’arrive de processeurs mobiles plus crédibles, . Restera le prix, Intel peut très bien continuer à se tirer une balle dans le pied.

    Répondre
  • 10 janvier 2013 - 0 h 35 min

    Il serait temps que les constructeurs nous proposent non les produits qu’ils ont envie de nous vendre mais les produits que nous avons envie d’acheter. Non mais, qui c’est qui décide ? Le client, ou le vendeur ? Il serait bon que le client soit remis au centre de l’attention !

    Répondre
  • 17 janvier 2013 - 14 h 40 min

    […] On a Chip) quadruple coeur à être disponibles sur le marché. A condition toutefois qu’AMD devance Intel et ses Atom Bay Trail qui visent le même créneau. ce qui veut dire une disponibilité au cours des 2 premiers trimestres puisqu’Intel doit […]

  • I4U
    24 janvier 2013 - 14 h 52 min

    J’aimerais bien en savoir plus sur la solutiong graphique prévue pour les Atom Bay Trail. C’est le gros problème des Atom actuels qui sont vraiment à la ramasse par rapport aux solutions ARM équivalentes.
    Un W510 avec un atom péchu et une solution graphique au niveau dans les 450€ pourrait être vraiment génial.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *