IFA 2017 : Zotac ZBox PI335 le meilleur compromis en terme d’ultra compacité ?

Avec le Zotac ZBox PI335, la marque ne propose pas l’engin le plus compact de sa gamme mais évite le problème de l’armada d’adaptateurs nécessaires pour utiliser le produit. Avec 11.5 cm de large pour 7.6 cm de profondeur et une épaisseur de 2.7 cm, cette minimachines est un excellent compromis entre usage et compacité.

ZBox PI335 09

On connait déjà ce format de machine puisque la marque a lancé plusieurs engins sur cette gamme P dont un PI330 l’année dernière, un engin similaire d’un point de vue format mais équipé d’un processeur Intel Atom Cherry Trail. La Zotac ZBox PI335 est désormais passée à autre chose avec l’emploi d’un processeur Apollo Lake, un Celeron N3350, qui lui apportera plus de performances en calcul. Avec un passage de 2 à 4 Go de mémoire vive, le nouveau venu aura également plus de souffle pour gérer plus confortablement un Windows 10 pré-installé.

ZBox PI335 10

Ainsi, malgré sa taille, la Zotac ZBox PI335 peut se comparer à de nombreux PC classiques et portables équipés du même type de matériel. La petite boite pourra mener à bien les mêmes travaux. Elle aura aussi le même problème que les autres, à savoir la possibilité de compter sur 32 Go de stockage embarqués seulement. Limitation habituelle imposée par Microsoft pour obtenir un Windows 10 à bas prix. Bien sûr il ne faut pas compter sur ce type d’engin pour remplacer réellement un PC et il sera également possible de glisser une carte MicroSDXC dans la machine mais cette limitation est tout de même assez dérangeante. A vrai dire, c’est un beau gâchis. La somme de composants utilisés pour construire un de ces PC est injustement limitée par cette limitation technique totalement liée à une licence. Sans système d’exploitation, avec la possibilité d’utiliser celui de son choix, le format Pico pourrait embarquer un eMMC de 64 Go ou plus.

ZBox PI335 12

Pour assurer le refroidissement de l’engin, la marque intègre une partie en métal sur un des côtés de la machine, c’est elle qu’il faudra placer sur le dessus à l’usage, elle dissipera ainsi mieux la chaleur des composants embarqués.

ZBox PI335 11

On remarque ici que cette coque en aluminium est plutôt épaisse, les 6 watts de TDP du Celeron doivent être encaissés efficacement. La connectique est toujours aussi bien fournie compte tenu de l’espace disponible : Deux ports USB 3.0 sur cette tranche en plus de l’alimentation du boitier. On notera tout de même, au passage, que les connecteurs USB sont très proches l’un de l’autre.

ZBox PI335 14

Sur le côté le plus large, on note une prise Ethernet pour le chipset Gigabit embarqué, une prise Jack 3.5 mm stéréo, une sortie HDMI, une DisplayPort et un port USB 3.0 Type-C. La Zotac ZBox PI335 propose, en outre, un Wifi de type AC et du Bluetooth 4.1.

ZBox PI335 15

Sur l’autre face, c’est très sobre avec juste le lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre le stockage de base. Je ne sais pas à quoi sert ce petit trou à gauche : LED témoin d’activité ? Bouton reset. Je ne l’ai pas vu lors de la prise de vue et je n’ai donc pas posé la question sur place.

ZBox PI335 16

Même topo pour ce second petit trou sur la dernière face de l’objet, à droite l’unique bouton de la machine pour la démarrer. Avec son format minimaliste, sa connectique complète et son niveau de performances intéressant, la Zotac ZBox PI335 n’a pas vraiment de concurrents sur le marché. Elle saura accompagner n’importe quel usage classique : Bureautique ou multimédia et peut même devenir une petite console de jeu indé/rétro portable.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 11 septembre 2017 - 11 h 24 min

    Personnellement, sans son Windows10, j’en ferais bien un petit serveur :-)
    C’est impeccable pour installer un owncloud , un petit serveur web/php/mysql, etc.
    Qu’en pensez-vous ?
    Quel tarif annoncé ?

    Répondre
  • Neo
    11 septembre 2017 - 11 h 27 min

    Dasn le titre: “compris” ou “comprOMis”?

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 11 h 39 min

    ‘LLo,

    Bizarre le logo qui va donc se retrouver, en toute thermique logique, côté table/dessous (support rainuré, sans doute)..?

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 11 h 40 min

    Le titre est un acte manqué suite à la déculottée de l’OM hier au soir. Pierre les as supprimés de son titre de dépit :)

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 11 h 45 min

    @fassil: c’est un bon compromis cependant, il vaut mieux un logoi caché et une machine qui ne crache pas qu’un logoi affiché et un PC qui plante ^^

    @goolwen: Aerf !

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 12 h 02 min

    Vraiment sympa en terme de compacité.
    Reste à connaitre la sensibilité du wifi (généralement pas exceptionnel sur les machine dépourvu d’antennes externes)et le prix, qui a tendance à être salé chez Zotac.
    Faut voir aussi si l’uefi n’est pas trop casse-pied pour une install de Linux…

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 12 h 54 min

    Sans patin pour indiquer le dessous et un logo imprimé sur cette face beaucoup vont le poser rad en dessous.
    Pour le logo, ils auraient du laisser une petite surface plane pour.

    En effet c’est vraiment du gâchis cette limitation à 32 Go surtout quand on sait la place qu’occupe le système à lui seul.

    Sinon le reste est juste parfait (connectique)

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 12 h 56 min

    Les deux trous doivent être pour le reset côté bouton Power et pour la LED d’activité du lecteur de carte micro SD.

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 14 h 11 min

    Salut,
    Mettez moi 8Go de RAM 64 Go de eMMC et un port M2. Et on aura la minimachine parfaite.

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 15 h 15 min

    @silcom: +1 parce que là, il y a franchement tout ce qu’il faut en connectique. Ce 32Go, c’est vraiment du gachis. Une horreur quand on songe à tous les composants assemblés, à toute la pollution que ça a causé. On devrait initier une campagne de greenbashing contre microsoft à ce sujet !

    Et puits il faut encore savoir jusqu’à quel point la machine se laisse amadouer par linux, si le secure boot est optionnel, si on peut avoir du boot legacy (je pense pas)…

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 17 h 35 min

    @silcom: et un i7 tant qu’à faire. Et tu es près à payer le prix.
    Non ce n’est pas ce genre de minimachines.

    D’ailleurs quelqu’un a des info sur le prix ?

    Répondre
  • 11 septembre 2017 - 20 h 49 min

    @Will: je vois pas l’intérêt d’un i7 sur une minimachine comme celle-ci (chauffe, disproportionné) autant prendre un NUC alors, qui est aussi une minimachine mais moins mini après à voir ce qu’on appelle minimachine.

    Zotac: ı==ı VS Nuc: [____] ;)

    Mais pour le prix je suis aussi intéressé
    PS: il y a ça http://www.minimachines.net/actu/beelink-ap34-ultimate-52759
    Présence d’un port M2 mais pas d’USB C.

    Répondre
  • 12 septembre 2017 - 0 h 48 min

    @Silcon et @Jean-Pierre:
    Si l’on pousse M$ dans ses retranchements il va nous pondre du Windows 10 S …
    On verra combien de temps il tient par rapport à windows RT ….

    Effectivement une machine 4 à 8go de ram (manuellement extensible) 64go d’espace (m.2 ou meme sata) serait plus alaise pour les (trop) nombreuses mises-à-jour de Windows 10 ou doit on l’appeler Windows 12, 13 ou 14…?! Car dans 32go , il faut faire l’équilibriste et faire de la place… Perte de temps… Comment Crosoft ose nous imposer/vendre cela…

    Mieux vaut se pencher sur les Minimachines à base d’intel i5-6xxxU ou i5–7xxxU autour de 180€ en chine… La prochaine génération aura certainement l’USB-C….

    Répondre
  • 12 septembre 2017 - 8 h 21 min

    Bizarre, la fiche technique en photo annonce un port Sata 6GB??? Ceci dit, je me demandes ou on mettrait le stockage vu l’épaisseur de l’engin.
    En l’état, c’est encore une machine in-achetable à cause d’économies de bouts de chandelles et de la politique d’un microsoft en plein suicide sur le marché PC.

    Répondre
  • 12 septembre 2017 - 10 h 39 min

    @yann: Ca sent le copié collé à plein nez les bourdes de la fichetech…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *