Zhaoxin KX-5000 : Un processeur x86 concurrent aux Intel et AMD

Vous connaissez Zhaoxin ? C’est pourtant l’un des rares fabricants de processeurs compatibles x86 du marché. La marque Chinoise profite de la licence de VIA pour produire ce type de processeur. Sa nouvelle solution s’appelle le KX-5000 et devrait être disponible cette année.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Zhaoxin, c’est une société d’état basée à Shanghai dans laquelle on compte des investisseurs privés comme VIA. La marque de semi-conducteurs est une des rares du marché à disposer d’une licence pour produire des puces compatibles x86. Zhaoxin en profite depuis des années pour lancer des processeurs capables de faire tourner les mêmes logiciels et outils que les processeurs Intel ou AMD.

2018-01-03 12_25_48-minimachines.net

Avec le Zhaoxin KX-5000, la marque change de braquet et va proposer autre chose qu’une simple solution entrée de gamme. Les compétences de ce nouveau processeur sont bien plus à jour que les productions précédentes. Avec une prise en charge des cartes PCIe 3.0, de l’USB 3.1 et de la mémoire DDR4, ce nouveau processeur colle plus avec les demandes actuelles des fabricants. Gravé en 28 nanomètres, il devrait être disponible en quadruple et en octuple coeur avec des fréquences pouvant atteindre 2.4 GHz. La partie graphique n’est pas détaillée mais elle devrait permettre de décoder de l’UltraHD.

zhaoxin-logo

Le Logo de Zhaoxin

L’idée de Zhaoxin n’est pas de venir dépasser les performances d’Intel ou d’AMD mais de proposer une alternative aux constructeurs et, je suppose, surtout aux constructeurs Chinois. Lenovo, par exemple, a sorti une gamme complète de machines “Kaitian” équipées de puces de la marque. Avec cette entreprise d’état, la Chine va pouvoir pousser ses constructeurs locaux à intégrer ses puces qui ne rivaliseront pas  en terme de performances avec les solutions développées par AMD ou Intel mais qui auront le précieux avantage de ne pas faire sortir de devises du pays… Au vu des derniers développements autour des puces x86 chez Intel et AMD en terme de sécurité, on peut également se demander dans quelle mesure les processeurs Zhaoxin ne seront pas équipés d’un module de, disons “supervision”, intéressant le gouvernement chinois.

2018-01-03 12_28_52-minimachines.net

Je doute que la marque exporte beaucoup ces puces, elles devraient être essentiellement destinées à son marché intérieur. Mais qui sait, avec un tarif intéressant et des performances correctes, cette gamme pourrait séduire jusque chez nous. D’autant que Zhaoxin  ne semble pas vouloir s’arrêter au KX-5000 mais compte bien pousser l’aventure plus loin. Un KX-6000 est prévu dans le futur avec des spécifications encore plus abouties. La finesse de gravure prévue serait de 16 nanomètres et la fréquence monterait alors à 3 GHz… Plus loin encore, le KX-7000 promet la gestion de la DDR5 et du PCIe 4.0…

Sources : PC Games HardwareZhaoxinGolem via Liliputing

15 commentaires sur ce sujet.
  • 3 janvier 2018 - 12 h 59 min

    J’avoue que sauf les mystères des vrais/fausses rumeurs sur les portes cachés… Cela serait sympa pour ne pas perdre la dynamique du retour d’AMD sur le marché !
    😉

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 13 h 06 min
  • 3 janvier 2018 - 13 h 42 min

    Le graphiste qui a créé le logo de Zhaoxin est soit d’origine scandinave et a essayer de signaler un point d’intérêt, soit il a trouvé l’inspiration sur la touche commande ⌘ du clavier de son mac.

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 14 h 21 min

    Si leurs tarifs sont agressifs, il n’est peut-être pas impossible de les voir débarquer dans des tvbox sous Windows à bas prix.

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 15 h 10 min

    Encore bravo à l’UE pour s’être lancée dans l’aventure !

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 17 h 33 min

    Une petite pensée pour Cyrix, Transmeta…
    Meme avec une petite partie du marché chinois l’aventure devient maintenant jouable.

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 18 h 17 min

    Je pense qu’il faut arrêter de regarder notre course a la performance .
    Ce type de puce x86 est une bonne alternative a toutes ces puces ARM qui circulent de partout et qui font rien ou n’importe quoi .

    Dans les grandes années de l’informatique ,il existait une guerre entre Z-80 et dérivé Intel et entre Z-80 et la famille 6502/6510 .
    Ce n’a pas empêcher les fabricants d’offrir un choix sur le marché informatique naissant ,selon l’envie ou l’argent disponible c’était Commodore 64 ,Apple II ,Oric ,Spectrum ou autres Amstrad ;

    Si demain ,une puce x86 n’est pas AMD ou Intel et qu’elle se retrouve jointe avec une solution graphique et mémoire RAM me semblerai intéressante alors pourquoi passer a coté ?

    Une carte complété livré sans OS et tournant sur un ancien système ou sur un dérivé de Linux pour en faire un média center ou ce qu’une TV Box fait aujourd’hui .

    Une bonne carte x86 d’entrée de gamme et pourvue d’une connectique minimale pour tout faire ,j’achèterai certainement si le prix reste abordable .

    Pourquoi critiquer une technologie 28 nm ,ce type de puce n’est pas destiner a remplacer un Intel en 16 nm ,ni destiner non plus a un éventuel remplacement .

    La consommation électrique entre une puce ARM ou x86 gravée pareillement est de combien ?
    La dissipation de chaleur dans nos boitier nécessite souvent une ventilation bruyante ,ce qui rends une alternative a du Intel ou AMD entrée de gamme intéressante .

    Je pense pas que la puce x86 chinoise restera en utilisation uniquement sur le marché chinois ,l’entrée de devises intéresse aussi la CHINE et les acheteurs autres que Chinois disposent souvent de plus d’argent que l’acheteur chinois .

    Une bonne utilisation possible pour cette puce x86 chinoise ,l’utiliser dans une console de jeux : cette possibilité me semble intéressante car le marché chinois est saturée de mauvaises consoles hybrides (clones) et qu’une véritable SONY ou MICROSOFT coûte vraiment chère en CHINE .

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 19 h 52 min

    C’est marrant comme ce trait d’humour sur la “supervision” potentielle des chinois passe bien car c’est bien connu, la Chine est une dictature.
    Heureusement chez nous, en démocratie, nos processeurs sont sains et sans backdoor… Mouahahah!!!

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 19 h 55 min

    @aiRVB: “Au vu des derniers développements autour des puces x86 chez Intel et AMD en terme de sécurité” n’a pas été écrit pour rien…

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 21 h 33 min

    @ptipaj : les processeurs ARM motorisent la plupart des machines qui ne font pas tourner Office nativement. Ces processeurs sont présents dans les BOX internet, les GPS, les smartphones, les tablettes, les cartes de développements, enfin à peu près partout. C’est bizarre de dire qu’ARM ne fait rien.

    Mon serveur musical à base d’ARM consomme 5V et .4A, soit dans les 2W.

    La puce chinoise dans sa gravure en 28 nanomètres va certainement chauffer et consommer…

    Répondre
  • 3 janvier 2018 - 22 h 23 min

    Au delà du jeu d’instruction, la création de processeurs x86 à très hautes performances passe par les brevets détenus par Intel et AMD. Il y a une sorte d’entente entre les deux.

    Il y a une situation un peu similaire entre nVidia et AMD pour les GPUs.

    Je pense que les Chinois auront du mal à exporter ces CPUs, sauf s’ils ne sont pas très performants et n’ont pas à utiliser les dernières innovations, ou qu’une équipe de génies découvre une nouvelle façon de rendre les processeurs plus rapides.

    Répondre
  • 4 janvier 2018 - 8 h 30 min
  • 4 janvier 2018 - 9 h 19 min

    Au vu des failles Meltdown et Spectre, je suis curieux de savoir si ce processeur est touché parce que sinon, il a du potentiel. ^^

    Répondre
  • 4 janvier 2018 - 10 h 09 min

    Ce processeur me parait intéressant s’il arrive à prix plancher, histoire de pouvoir faire des Raspis en x86 mais surtout des SetTopBox x86, ce qui permettra de virer android pour mettre un vrai linux dessus, soit pour en faire un vrai mediacenter OpenElec, un mediacenter Windows (si, si, c’est recherché), soit un PC de surf pour pas cher !

    Un octocore x86 chinois sera plus performant qu’un atom vieillissant, même au sein d’une tablette lowcost.

    Et peut-être le retour des netbooks ? Hein, Pierre ? ;-)

    Répondre
  • 4 janvier 2018 - 10 h 47 min

    @propositionjoe: Hein ? L’UE ne développe pas de x86, mais du serveur pour atteindre de la haute performance : https://www.silicon.fr/supercalculateurs-arm-consortium-europeen-puce-exascale-195055.html?inf_by=5a2ffa77681db859168b4a19

    @ptitpaj: “ces puces ARM qui circulent de partout et qui font rien ou n’importe quoi”, c’est une blague ??!!!
    Tu as connu l’époque de l’Oric, mais tu as loupé l’épisode d’Acorn où de l’ARM faisait mieux que les x86. Intel, avec ses x86, n’est jamais arrivé à faire mieux que les ARM dans les dommaines où ils sont bien répandu, malgré + de 10 milliards de $ de perte. Sur BOINC, uniquement avec mes ARM, j’ai fait mieux que 97% (4.5 millions) d’inscrits qui ont quasiment tous du x86. Ce qui est très loin du “qui font rien ou n’importe quoi”. Le supercalculateur Tianhe-2 qui à été le + performant au monde avec de l’Intel, va être amélioré mais sans Intel et avec de l’ARM. Fujitsu va utiliser des ARM pour atteindre l’exescale. CRAY bosse dessus. Etc…
    https://www.silicon.fr/les-supercalculateurs-arm-jouent-les-gros-bras-150874.html?inf_by=5a2ffa77681db859168b4a19

    Je pense que ce n’est pas une coïncidence si Intel vient de faire alliance avec AMD peu après l’annonce des WinARM. Il a certainement peur de se faire bouffer son x86. D’ailleurs il a fait le i960 pour faire mieux que son x86, mais ce qui est bon techniquement ne l’est pas forcement commercialement. Et commercialement, les ARM sont très fort puisque nombreux et avec un très très bon rapport prix/perfs. Et le RISC-V arrive aussi, et va encore affaiblir les complexes x86.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *