Xiaomi et Samsung vont lancer des machines sous Windows 10 et Snapdragon 835

Très bonne nouvelle pour Microsoft, excellente nouvelle pour Qualcomm, Samsung et Xiaomi seraient sur les rangs pour proposer des ultraportables équipés de puces Snapdragon 835 sous Windows 10 ARM.

Après Asus et HP qui ont dévoilé leurs solutions techniques, après la confirmation d’un PC également chez Lenovo, deux marques reconnues s’ajoutent à cette liste.

windows-10-arm

Samsung comme Xiaomi ont fait part de leurs travaux sur la solution Windows ARM sur des machines équipées de puces Qualcomm.

Pas d’autres informations pour le moment mais, de par la nature du concept, on imagine qu’il s’agira d’ultraportable autonomes, très fins et équipés de modems 4G.

Reste à savoir si le public suivra car, pour le moment, le moule créé par Microsoft et Qualcomm produit surtout des engins dont les performances devraient être comparables à des solutions au mieux situées au niveau du milieu de gamme d’un point de vue performances chez Intel mais annoncées à des tarifs très élevés. Elles ont, pour elles, une autonomie importante et la possibilité de se connecter en 4G mais ces arguments peuvent être assez facilement compensés par des puces classiques.  Xiaomi pourrait inverser la tendance en proposant un engin léger et peut être plus abordable niveau tarif.

Reste aussi à savoir comment se comportera le public et quelle sera la réponse d’Intel, cela reste encore assez mystérieux mais le CES 2018 devrait lever une première lanterne sur les brumes des différentes offres de tous les acteurs de cette nouvelle donne. Plus que quelques semaines à attendre pour savoir ce que 2018 nous réserve comme surprise de ce côté.

Source : Fudzilla via Liliputing

15 commentaires sur ce sujet.
  • 18 décembre 2017 - 16 h 35 min

    « Reste à savoir si le public suivra car, pour le moment, le moule créé par Microsoft et Qualcomm produit surtout des engins dont les performances devraient être comparables à des solutions au mieux situées au niveau du milieu de gamme d’un point de vue performances chez Intel mais annoncées à des tarifs très élevés. »
    Voilà, tout est dit. Microsoft répète la même erreur qu’avec Intel, à savoir limiter son partenariat avec Qualcomm ( qui n’est pas le moins cher des processeurs ARM). Le tout au prix quasiment identique aux machines équipé du fondeur historique. Moi qui fondais des espoirs sur l’association MS/ARM, je ne peux qu’être déçu. Un futur bide en perspective.

    P.S.: Bonnes fêtes à tous. :)

    Répondre
  • 18 décembre 2017 - 20 h 14 min

    Je ne comprends pas trop, quelle différence y aura t-il entre Windows 10 ARM et Windows 10 64bits x86 classique ?
    Est-ce que tous les logiciels et jeux seront 100% compatible avec les deux plateformes ?
    Et si oui, est ce que ce sera de l’émulation ou bien de la gestion native ?

    Grand merci d’avance !

    Répondre
  • 18 décembre 2017 - 20 h 47 min

    windows 10 arm émulera les bibliothèque de code windows 10 X86 32 bits seulement. A priori sur un processeur ARM puissant mais « générique ». Tout le monde a des réserves sur les performances, personne n’a vraiment vu fonctionner les machines. Mais elles auront la 4G native et une autonimie d’une 20 taine d’heures.

    Répondre
  • 18 décembre 2017 - 21 h 46 min
  • 18 décembre 2017 - 23 h 34 min

    moi j’aimerais bien voir ce que nous prépare Xiaomi… le premier laptop non intel et surtout ils n’ont fait que 3 modèles pour l’instant et pour l’instant tous des réussites !

    je sais pas pourquoi, j’ai plus confiance en eux qu’en Asus/HP/Dell qui sortiraient tout et n’importe quoi juste pour faire plaisir à M$.

    aller, un p’tit Xiaomi Air 13′ @ Ryzen !!!! ;)

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 0 h 13 min

    @pierre : dans ton titre tu parles de 845, dans le texte de 835 dans la source je me trouble que snapdragon ?

    Si Xiaomi pouvez nous faire une machine aussi belle que leurs notebooks ça donne envie. Avec un Linux sur le 2nd ssd m2 en double boot… Autonomie et 4g ,… Fanless… Juste un écran mat et c’est parfait

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 0 h 15 min

    Si l’on se réfère a la précédente tentative de Windows sur ARM , a part l’unique tablette MICROSOFT SURFACE ,il n’y avait pas grand chose .

    Sortir un OS Puissant sur processeurs ARM reste un peu utopique ,je pense et je rajouterai surtout de la part de MICROSOFT .

    Pour exemple ,l’ESPRIT Maison règne sur tout les produits APPLE et par ce fait permet a APPLE une bonne part de marché Tablette et Téléphonie .

    Comment MICROSOFT pourra t’il a la fois lancer un WINDOWS 10 épuré et un WINDOWS ARM sur le même type de machine ?
    Je vois mal un constructeur de PC vendre une même machine portable sous un processeur ARM et sous un x86 .

    Je vois pas la logique d’un ASUS d’avoir un Windows 10-S et un Windows ARM dans une même gamme de portable a moins de 400 euros .

    Prenons pour exemple le système concurrent de GOOGLE ,une tablette ou smartphone utilise ANDROID sous ARM ,tandis que Google favorise CHROME OS sur machine x86 .

    Le plus de GOOGLE c’est que CHROME OS a évolué pour pouvoir utiliser des applications Android .

    Ce que MICROSOFT ne comprends pas ,c’est que le client se fout d’un système lourd et veux un système léger et modulaire .

    Si l’Informatique est ce qu’elle est maintenant ,c’est avant tout dut a la survie d’un système x86 face a trop de systèmes différents .

    Si MICROSOFT a réussi ,c’est parce que son OS était au départ le moins cher et le plus compatible avec très grand parc de machines de divers constructeurs .

    Si AMSTRAD ou SINCLAIR ,voir COMMODORE avaient choisies un Basic de chez Microsoft ,MICROSOFT aurait peut etre acheté DIGITAL RESEARCH ou l’inverse se serai produit .

    Quand ,je vois MICROSOFT etre incapable de nous offrir un WINDOWS LITE sans extensions maison lourdes,je pense que le problème n’est pas de savoir quel type de processeur fait tourner la machine mais de savoir si l’on doit acheter une machine utilisant un système Microsoft .

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 0 h 53 min

    @Eldidou: Juste une faute de frappe de ma part, désolé !

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 7 h 15 min

    Je sais pas si vous avez remarqué la différence principale de fonctionnement entre android et windows…
    Windows c’est du vrai multiprocessus…. Il faut de la puissance au taquet car les processus en arrière plans continuent de tourner… (par exemple tu prends un jeu sous windows, tu change de fenêtre, et ben le jeux il continu de calculer tout son petit monde 3D etc…. alors que tu es parti sous chrome, ou que tu lance une video sur ton deuxieme ecran…) alors que sous Android, les processus (non critique) suspendent leur traitement des qu’il ne sont plus au premier plan.
    C’est cette gestion des process qui fait qu’android se contente de peu ( en puissance matériel en comparaison) pour donner une expérience utilisateur fluide.
    Chez microsoft, ça a jamais été géré comme cela dans windows.
    Alors essayer de faire tourner une application d’un OS évolué, sur un OS bridé….forcément c’est plus compliqué que de faire tourner une appli d’un os bridé (android) sur un os évolué (chromeOS)…les intéraction d’une application android avec son système sont très différentes d’une appli windows (facon de réserver la mémoire etc)…

    Bref c’est ultra vulgarisé mais paril personne n’ar rien compris quand même lol… il est tôt^^.

    Répondre
  • ue
    19 décembre 2017 - 9 h 33 min

    @Fred: en quelques mots, c’est simplement une nouvelle version du produit « WinRT », mais cette fois-ci avec une émulation win32/386 (qui manquait au produit lorsque les clients précédents avaient été abandonnés par Ballmer).
    On verra combien de temps dure cette version de win10/ARM sachant que de nouvelles puces ARM sortent avec des GPU plus puissantes chaque mois, et quíl n’y aura personne chez MS pour « porter » des drivers sous ARM.

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 11 h 29 min

    @Pierre Lecourt: L’accès à la 4G se fait avec une carte SIM ou une eSIM ? Et donc l’abonnement pourra être pris chez un opérateur classique ou il faudra passer par Microsoft ou le constructeur ?
    Il est prévu des appareils avec des écrans de petite taille genre 5″ ?

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 11 h 45 min

    @Marcf78: Aucune idée.

    Répondre
  • 19 décembre 2017 - 13 h 48 min

    L’eSIM existe sur les Google Pixel 2 et les montres connectées Apple Watch Series 3 ou Samsung Gear S2 3G, je vois bien ces appareils l’utiliser aussi.
    Plus l’écran est petit, plus grande est l’autonomie. Même avec un double écran pliable ça pourrait faire un Surface Phone avec une bonne autonomie, mais le prix qui va avec.

    Répondre
  • 21 décembre 2017 - 7 h 49 min

    @ptitpaj: ayant bien connu Lord Sinclair, je ne comprends pas ta remarque vis à vis du Dos, pourrais-tu développer, stp?

    Répondre
  • 10 juillet 2018 - 20 h 33 min

    […] Xiaomi et Samsung sont censés sortir des machines Windows sous Snapdragon elles aussi, HP, Lenovo et Asus devraient en toute logique sortir des suites de leurs machines respectives avec la prochaine génération de puces Qualcomm. A moins que ? A moins que l’offre concurrentielle que leur propose Microsoft avec des produits comme cette Surface Go multipliée par les chiffres des ventes de leurs premiers essais finissent par convaincre du manque d’intérêt d’une société a perdre de l’argent. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *