Windows 10S : Quatre nouvelles machines annoncées par Microsoft

Windows 10S est une solution logicielle proposant un système complet mais volontairement limité par Microsoft pour se cantonner aux applications issues du Windows Store. La marque a confirmé que cet OS serait ouvert à tout type de machines commerciales, voici les premières.

Windows 10S est une version limitée du système de Microsoft. Entendez par là que vous ne pourrez pas installer des applications de votre choix mais uniquement celles téléchargées dans la boutique de Microsoft. Envie d’un navigateur alternatif à Edge ? Passez votre chemin. Envie d’installer un jeu que vous avez acheté en boîte ? impossible. Envie d’utiliser un logiciel téléchargé ailleurs ? Nope.

2017-09-25 17_20_38-minimachines.net

Cette limitation a le gros avantage d’empêcher toute propagation de virus par des exécutables mal intentionné et ainsi d’éviter bien des problèmes. C’est également l’assurance au sein d’un parc d’entreprise de ne pas voir des machines remplies de programmes bizarres installés en vrac par des collaborateurs. A vrai dire cela me fait penser à la gestion des maladies au moyen âge et jusqu’à bien tard dans notre histoire. On parquait les malades dans un endroit d’où ils ne devaient pas sortir pour éviter la propagation. La seule différence, c’est que les utilisateurs de Windows 10S ne sont pas libres à l’extérieur de cette quarantaine, ce sont eux qui s’enferment dans un endroit limité pour éviter d’être atteints. Ils ont certes peu de risque d’être infectés mais ils se privent de la très grande majorité du monde de Windows. De millions de jeux et d’applications.

Heureusement, Microsoft a prévu la parade, il suffira de payer une licence de Windows 10 Pro pour que votre engin sous Windows 10 S retrouve la possibilité d’installer les applications de votre choix… Et de se faire infecter.

Aujourd’hui, Microsoft annonce les premières machines « professionnelles » sous Windows 10 S : Lancées à partir de 275$, elles visent les salariés avec un profil particulier : Les « Firstline workers » comme dit Microsoft. Il s’agit des équipes de ventes, de SAV et autres salariés en contact avec le grand public. Ceux qui n’utiliseront pas forcément leur machine pour des usages complexes mais plutôt comme outil de travail. En suivant, par exemple, au téléphone un client tout en remplissant un schéma écrit à l’écran : C’est le cas des téléconseillers par exemple.

Pour ces usages, en général dépendant d’un serveur qui affiche les données qui seront utilisées via une connexion Internet, pas besoin d’un foudre de guerre; Une petite machine suffit. Et si on veut que l’utilisateur n’installe pas une application « Super_lecteur_de_video_streaming_garanti_sans_virus » en douce. Quand on voit ce que donne une expérimentation du type « dissémination de clé USB infectées sur le parking d’une entreprise« , on a des raisons de s’inquiéter.

2017-09-25 17_06_56-minimachines.net

 

Quatre machines Windows 10s suivant cet angle pro ont donc été annoncées :

Le HP Stream 14 Pro prévu pour Octobre au tarif de 275$.

Les Acer Aspire 1 14″ et le Swift 1 13″ qui seront lancés au quatrième trimestre pour, respectivement  299 et 349$.

Le Lenovo V330 toujours en 14″ pour Février 2018 pour 349$

On n’a pas de détails sur les composants embarqués, pas plus que sur la définition de l’écran et autres détails techniques. Seule information donnée, il s’agira de solutions « ultrafines ». Microsoft indique qu’ils fonctionneront avec le nouveau plan « Microsoft 365 F1 enterprise » qui inclut un accès à  Office 365 et à des fonctions de Cloud en plus d’applications de gestion et de sécurité. Un outil prévu pour gérer une équipe au travail. Pas pour qu’un ingénieur puisse installer les outils de son choix.

Source : Microsoft et TheVerge

12 commentaires sur ce sujet.
  • 25 septembre 2017 - 18 h 07 min

    On en reviendra toujours au même sentiment de base : Un Os très (trop) limité sur une machine neuve = pourquoi pas ! Mais à ce prix là… cela n’a aucun sens, quand aujourd’hui on trouve des machines avec Windows 10 « complet » aux mêmes tarifs, voir moins cher.

    Donc, sauf à tuer l’approvisionnement actuel des machines bas de gammes Win10, je vois mal comment Microsoft espère avoir un semblant de succès avec son Win10S ! Le prétexte d’un usage sécurisé dans les mondes Pro et/ou Éducatif ne tient pas vraiment la route.

    Répondre
  • 25 septembre 2017 - 18 h 28 min

    @Mxte29Fr: En fait je vois cela comme un tour de passe passe habile.

    Le scénario actuel est le suivant pour Microsoft sur l’entrée de gamme :

    Constructeur fabrique un Chromebook. MS débarque et propose un Win10 gratuit ou vraiment peu cher. Constructeur fabrique le même engin mais sous Windows 10. Microsoft préserve ses parts de marché et peu proposer un Office 365 a l’essai potentiellement rentable à terme.

    Mais ça rapporte moins à MS en terme de licences.

    Le scénario futur grâce à Win 10 S sur l’entrée de gamme :

    Constructeur fabrique un PC Win 10 S grand public. Constructeur ne paye pas de licence et peut coller l’étiquette Win 10 sur le produit. MS ne gagne rien au départ mais fait marcher le tiroir caisse du Store et de Office 365. Il en profite pour faire évoluer ses PdM de Edge puisque la machine n’a pas de concurrence de navigateur. si le client veut passer vers Win 10 Home : C’est 50€. Soit BEAUCOUP plus que le prix de licence proposé par MS aux constructeurs.

    Pour le client c’est moins « sensible » puisque cela permet de de faire passer la pilule en deux temps. On achète le PC à 299€. On rajoute finalement 50€ de licence un mois plus tard. Au final on le paye plus cher qu’avant à matos égal mais on le sent moins fort puisque c’est étalé dans le temps.

    Répondre
  • Xo7
    25 septembre 2017 - 18 h 43 min

    Qui dit pro dit souvent des applications ou des logiciels spécifiques au metier ou a l entreprise…des fonctionnalités que ne propose pas le store trop orienté people …. Le seul intérêt a mes yeux (mais pas a ce prix la) est pour les primo accèdent en éliminant les risques d’erreur et de contamination… C’est la raison pour laquelle j ai equipé mon jeune ado d’un chromebook de base a un prix beaucoup plus raisonnable !!!
    Pour les anciens routards les temps changent :toute notre societe tend a nous rendre de plus en plus dependants , meme les equipments non connectés de part leur obsoloscence programmée nous rendent dependant du fabricant et des assurances supplementaires. W 10s fait partie du lot, hors de l abonnement point de salut….et le pc ne nous appartient plus…. Du Deja vu avec IBM (pro) au siecle dernier… Bon courage aux nouvelles generations…. Si elles se reveillent…. Pas gagné, elle ne comprennent meme pas nos frustrations…..

    Répondre
  • Xo7
    25 septembre 2017 - 18 h 48 min

    @Pierre Lecourt: C est comme le coup des prix affichés en retranchant les remises differées… on ne gagne pas a tous les coups….

    Répondre
  • 25 septembre 2017 - 19 h 49 min

    Je comprends l’idée du produit mais pas vraiment le prix a la vente .
    Disons 300 euros pour une étiquette pro qui contient la même chose qu’un Portable non PRO disposant d’un Windows 10 familial .

    Je pense pas que la fabricant vas mettre un Intel i3 si un Celeron fais le boulot et vendre le portable 300/350 euros.

    La concurrence aussi ,le portable chinois coûte moins cher ou le même prix avec un écran d’une définition supérieur .
    Reste donc a voir l’intérêt d’un Windows castré .

    Répondre
  • 25 septembre 2017 - 19 h 50 min

    Moi je vois un gros intérêt : contourner la taxe micro$oft. J’achète la machine, forcément moins chère en raison du windows S, je formate et j’installe une distribution Linux à la place :) Chose que j’ai déjà fait avec un chromebook HP 14 qui permet d’avoir un excellente machine à un prix défiant toute concurrence.

    Répondre
  • 25 septembre 2017 - 20 h 42 min

    Probablement, Microsoft tente d’étoffer ou espère étoffer son Store par ce biais. Store qui ne s’agrandit toujours pas depuis plusieurs années et qui a tendance à voir partir de nombreux éditeurs notamment sur le phone.
    Or si le Store sur PC voit revenir les éditeurs, Microsoft pourra revenir à la solution ARM, notamment Windows 10 sur ARM et finalement revenir sur le marché des smartphones.
    Je vois ça comme ça.

    Répondre
  • 25 septembre 2017 - 22 h 06 min

    @Jerry Khan: Ca se tient en effet. Maintenant qui va vouloir dev pour un écosystème sans devices ? toujours le même soucis…

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 3 h 05 min

    @Xo7: … Et le store « entreprise » ? 😉 avec une connexion « entreprise » tu accèdes aux applicatifs dédiés via le store… Simple et efficace… Et installables sans que l’administrateur prenne la main sur ta machine.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 9 h 08 min

    @peper-eliot : Avec facturation du service de store d’entreprise, store comportant les logiciels internes et les autorisés. Sous-traitance de la gestion logiciel des postes de travail.

    Eventuellement une pression des entreprises auprès de leur fournisseur pour être présent sur le store.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 9 h 24 min

    Les annonces faites plus tôt cette année donnaient un prix de 200€, avec ces tarifs on est sur le prix d’un notebook actuel mais plus bridé ! Logiquement, les prix des matériels actuels vont s’élever. Donc a moins de 500€ on aura plus de portable … Vive l’évolution !

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 0 h 23 min

    Leurs casseroles sous Windows $ ne me donnent pas envie de quitter mon PC vintage

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *