Vulkan 1.0 : Le moteur 3D qui unifie les développements mobiles et PC - MiniMachines.net

Vulkan 1.0 : Le moteur 3D qui unifie les développements mobiles et PC

Première version enfin disponible, Vulkan 1.0 débarque sur un marché encombré de nombreux moteurs 3D. Son ambition, devenir un concurrent de poids face aux autres solutions grâce à un excellent support et une grande compatibilité. Vulkan, c’est le dernier bébé de Khronos Group, aussi papa d’OpenGL et d’OpenGL ES.

L’objectif de Vulkan ? Mieux supporter les capacités de calcul des machines modernes en employant les processeurs classiques et toutes leurs réserves techniques mais également les monstres de puissance que sont les processeurs graphiques.

Minimachines

Cela se traduit par une exploitation cohérente de l’ensemble des cœurs des puces actuelles, qu’elles soient sous une architecture x86 ou ARM, mais aussi des circuits graphiques embarqués ou externes à celles-ci.

La grande force de Vulkan est sans doute qu’il s’agit d’un développement ouvert, libre de royalties. Chacun peut employer Vulkan comme bon lui semble, que ce soit un développeur ou un constructeur, afin d’optimiser son matériel ou son application. Une différence de taille pour tous les acteurs du marché qui pourraient ainsi arrêter de verser des royalties systématiques dès qu’il s’agit de développer en 3D.

Minimachines

Evidemment les principaux acteurs du monde PC sont sur les dents, Intel, AMD et Nvidia proposent le support de Vulkan dans leurs pilotes dans le monde PC classique. Intel et Nvidia travaillent également à supporter des pilotes Vulkan en mobilité avec Imagination Technologies, Broadcomm, Marvell, Huawei, Samsung, Mediatek et Qualcomm. ARM fait également partie des supporters du moteur, apportant à tous les créateurs de puces exploitant leurs licences ARM et Mali des puces compatibles. Une bonne nouvelle devant l’avalanche de puces proposant des architectures multicoeurs mais n’étant que très rarement optimisées pour les exploiter au mieux. De nombreux développeurs de jeux ou d’applications sont également partie prenante de cette aventure.

Seuls, Apple avec son moteur Metal et Microsoft avec DirectX restent en retrait de Vulkan même si la marque à la pomme fait partie des sociétés impliquées dans le développement du moteur.

Google promet déjà un support complet de Vulkan dans Android, les nouveaux SoC PowerVR Series6 d’Imagination Technlogies sont déjà capables de faire tourner Vulkan 1.0 et surtout, l’arrivée d’un moteur libre supporté par de grands groupes va permettre un meilleur dialogue entre le monde du logiciel libre et les fabricants de matériel.

9 commentaires sur ce sujet.
  • to
    17 février 2016 - 12 h 47 min

    Ouais ca pete plus que opengl 5.12 niveau nom c’est sur! ;)

    Répondre
  • 17 février 2016 - 13 h 04 min

    Petite correction: Vulkan n’est pas un moteur 3D c’est une API, enfin je chipote
    car ‘moteur 3D’ peut désigner pas mal de chose différente en fonction du contexte.
    Vulkan permet juste d’uniformiser l’utilisation des ressources quel que soit la
    plateforme matérielle, exactement comme OpenGL.
    La principale différence avec OpenGl c’est que, effectivement, il est fait pour
    pouvoir tirer partie des architectures multi-core (entre autre).

    Répondre
  • 17 février 2016 - 13 h 09 min

    +1: vulkan c’est une API, au même titre qu’OpenGL, DirectX ou Metal (pour iOS).

    Les moteurs 3D sont des librairies qui s’appuient sur ces API de base pour fournir des fonctionnalités de bien plus haut niveau. Les moteurs 3D, c’est par exemple libGDX, Unity, Ogre, Irrlicht, etc…

    Répondre
  • 17 février 2016 - 20 h 42 min

    Il faut donc une carte 3d compatible opengl 3.1 un processeur multi coeur un drivers compatible et une plateforme à jour et directx 12 dans le C..

    Répondre
  • 18 février 2016 - 0 h 15 min

    Performant, libre et multiplateforme bref une horreur pour Microsoft que vont-ils trouver pour empêcher son développement profitable à la planète it ? Ne pas sous-estimer la capacité de Microsoft à préserver sa rente de situation. Espérons que je me trompe

    Répondre
  • 22 février 2016 - 23 h 18 min

    Metal source de royalties?? D’où sortez vous ça???
    Metal est là pour donner un avantage concurrentiel à Apple, grâce à ses performances de premier rang, et ainsi attirer développeurs et clients toujours demandeurs de plus de performance. Apple gagne son argent sur la revente d’iPhone/iPad/Mac, (et la commission sur la vente d’apps sur les AppStores)

    Mais pour en revenir au coeur de la dépêche, Vulkan est une super bonne nouvelle pour le graphisme et le jeu vidéo, surtout pour le libérer de Microsoft DirectX (ou Apple Metal)

    Répondre
  • 23 février 2016 - 10 h 33 min

    […] pourront voir leur volume piloté via la console. Enfin la Shield TV supporte désormais Vulkan 1.0 ce qui ouvre la porte aux développeurs pour en tirer partie. Tout le détail des mises à jour est […]

  • 17 février 2017 - 13 h 18 min

    […] une progression de la standardisation de Vulkan, déjà commencée par AMD et Nvidia comme par certains moteurs de jeux comme Source2 de […]

  • 11 avril 2018 - 12 h 11 min

    […] par la case Windows pour un usage uniquement ludique. SteamOS compte bien profiter de l’API Vulkan pour se développer et proposer des performances supérieures ou égales à ce que propose un jeu […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *