Une version du Samsung Chromebook ARM 8 coeurs en approche ?

Le samsung Chromebook va t-il débarquer en version Exynos huit coeurs très bientôt ? C’est la rumeur qui court à quelques jours de l’ouverture du CES 2014, une version de la machine en 12 pouces avec un affichage très haute définition, plus de mémoire vive et une belle autonomie pour un poids plume. Pas de date de commercialisation pour le moment.

Résumé : Aucune confirmation officielle pour le moment mais une source en direct du pays de Samsung : BusinessKorea indique qu’un Samsung Chromebook mis à jour pourrait débarquer cette année. Difficile de savoir si l’information est fiable et elle manque cruellement de précision mais face à la montée en puissance des concurrents, il est probable de toutes façons que Samsung fasse évoluer sa machine.

Samsung Exynos 5 Octa

Dire que le Chromebook Samsung va évoluer en 2014 n’est pas prendre un gros risque, il est probable que la marque Coréenne face quelques amélioration sur son modèle puisque la plupart des concurrents font de même. Cela dit les information relayées sont plutôt précises en terme de capacités, de composants et également de tarif.

Situé dans une fourchette entre 250 et 300 dollars, le nouveau Samsung Chromebook devrait embarquer une dalle 2560 x 1600 picels sur une diagonale de 12 pouces. A son bord, un processeur Exynos 5420 8 coeurs basé sur l’architecture big-LITTLE d’ARM. Avec 4 coeurs cortex-A7 à 1.3 GHz pour les tâches les moins gourmandes et 4 coeurs Cortex-A15 cadencés à 1.8 GHz pour les calculs plus lourds. Les 2 séries de coeurs pouvant mixer leurs efforts pour obtenir une bonne performance de calcul  en dépendant le moins d’énergie possible. Le tout couplé à un processeur  Mali-T628 pour la partie graphique.

Cette puce bénéficierai de 3 Go de mémoire vive et stockerais des données sur 16 ou 32 Go de mémoire électronique. L’engin disposerait d’une autonomie de 7 heures pleines dans un encombrement minimal et un poids très léger puisqu’il avoisinerait les 1 kilo. Difficile de voir là autre chose qu’une prédiction. Il y a très très peu de chances que Samsung profite de ce CES pour parler de ce produit. Mais la pression se fait clairement sentir sur ce marché particulier du Chromebook avec beaucoup de nouveaux arrivants dans la courses et une mise à jour des marques déjà présentes. Samsung devra réagir.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 3 janvier 2014 - 14 h 01 min

    1560 x 1600, un écran carré ? ou il y a une coquille

    Répondre
  • 3 janvier 2014 - 14 h 13 min

    C’est 2560*1600 apparemment.

    Répondre
  • 3 janvier 2014 - 14 h 23 min

    J’ai bien l’impression que Google tente en 2014 le même pari que intel en 2013, imposer un nouveau standard, mais il semble bien que là ou intel tentait d’imposer des machines trop chères, Google va tenter d’imposer des machines trop fermées…

    Franchement, 32go de dd, 7 h d’autonomie (pour du arm c’est ridicule), sans compter le soft Google… Peut-être que cela séduira les américains, mais en France, ce pari à mon sens connaitra le sort du précédent. En plus sous arm, même plus possible de tenter d’installer un Windows, et sans doute un boot loader verrouillé pour installer du linux.

    Je dirais que ça pue, donc.

    Répondre
  • 3 janvier 2014 - 17 h 07 min

    c’est bon si les constructeurs se battent sur les chromebooks ….

    Répondre
  • fpp
    3 janvier 2014 - 20 h 35 min

    @Dadoo:
    L’actuel CB Samsung ARM a une autonomie comparable, avec un CPU 4 cœurs et une dalle 11″ à définition classique, le tout pour 1,1kg… Si je nouveau fait aussi bien avec 8 cœurs, une dalle 12″ haute définition et pour pas plus lourd voire un poil moins, je trouve la performance honorable au contraire !
    Cela dit j’espère comme toi qu’il connaîtra le même sort en France que le précédent, ça voudrait dire que je pourrai en trouver rapidement en occasion neuve pour pas cher :-)

    Répondre
  • 4 janvier 2014 - 0 h 14 min

    C’est vrai que l’autonomie n’est pas fantastique, par contre pour le boot loader, Google utilise das U-Boot (libre et un standard dans l’embarqué), fournit les sources et explique comment recompiler son noyau. Donc non le boot loader n’est pas vérouillé (ni la partie en lecture seule qu’il est possible de passer en lecture/écriture en ôtant une vis). Il aurait fallu lire la documentation fournit par Google avant de dire des contres vérités: http://www.chromium.org/chromium-os/u-boot-porting-guide/using-nv-u-boot-on-the-samsung-arm-chromebook .

    Répondre
  • 4 janvier 2014 - 1 h 08 min

    Ah ben oui, suis-je bête, il suffira d’ôter une vis et de recompiler un noyau : tu avoueras que ça n’est pas tout le monde qui en est capable. Remarque Windows s’en sort aussi assez mal avec son bios uefi, j’ai déjà eu de gros problèmes avec une simple restauration d’usine ! Plus le temps passe moins ce qu’on achète nous appartient vraiment.

    Répondre
  • Guy
    4 janvier 2014 - 10 h 25 min

    @Dadoo: un peu de mauvaise foi non ?
    Pour la vis tout le monde peut faire non ?
    Pour recompiler un noyau, il suffit que quelqu’un s’y colle dans le monde et ça profite à tous …
    C’est sûr qu’avec windows, on risque pas de se poser le problème de recompiler un noyau : les sources n’étant pas fournies ! Peut-être parce que trop bien farcies des backdoors de la nsa ?
    Y a bien d’autres points que l’on peut reprocher à google et aux CB sans s’attaquer aux points positifs soulignés par Forth

    Répondre
  • 4 janvier 2014 - 12 h 29 min

    De mauvaise foi, parfois ! Mais je crois que l’affaire est plus compliquée : quand les chromebooks sont sponsorisés par Google (pas chers) alors le bootloader est fermé (je n’ai plus le modèle en tête), quand on arrive à un prix proche d’un système sous Windows, alors le boot loader est libre… Ils sont assez fort en mauvaise foi. Perso je l’ai di déjà, je ne saurais pas quoi faire d’un chrome book même donné. Ensuite acheter un chromebook dans le but d’en faire un linuxbook -(c) à moi même comme le concept de i-bobos ^_^- c’est un constat d’échec de googleOS.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *