Une TimeLine pour retracer l'histoire des consoles Open-Source

Une TimeLine pour retracer l’histoire des consoles Open-Source

Vous croyez que les consoles portables Open-Source sont apparues avec l’arrivée d’Android et de ses outils d’émulation ? Grave erreur ! Une équipe bénévole s’est mise en tête de reconstituer l’histoire de ces engins au travers d’une TimeLine les répertoriant et les situant chronologiquement. L’outil recense chaque modèle, en montre images et vidéos et décrit les principaux éléments qui les composent. Un bref aperçu d’une évolution étonnante.

Résumé : Les consoles Open-Source sont de vieux joujoux, les premières datent de 2001 et depuis lors elles n’arrêtent pas d’évoluer. L’apparition d’Android ayant mis un coup de turbo à ces engins qui sont depuis toujours dans les rêves inaccessibles des joueurs. Loin des gros titres à la mode, la plupart d’entre elles célèbrent le retro-gaming.

Timeline Open consoles

Le truc qui frappe immédiatement dans cette rétrospective des machines, c’est que si le premier  modèle apparaît en 2001, elles ne sortent que de loin en loin avec parfois des écarts de plusieurs années entre chaque modèles. L’explication est simple, les ressources industrielles nécessaires pour leur conception ne permettaient pas d’en concevoir facilement.  On note une accélération notable en 2010 avec 4 modèles sur l’année mais le réel envol de ces machines apparaît avec l’explosion des tablettes.

Pandora

La Pandora, une console Linux légendaire fabriquée via les suggestion d’une communauté de passionnés

Il ne faut pas être sorti du MIT pour deviner le potentiel d’une tablette lambda accompagnée d’une interface de jeu issue du monde des consoles portables. Plusieurs constructeurs s’engouffrent dans cette voie et en 2012 et 2013 c’est toute une vague de consoles sous Android qui arrive sur le marché avec parfois plusieurs modèles le même mois. Quelques marques sont très prolifique et sortent du lot : Yinlips, JXD se partagent a elle seules une grosse part du gâteau avec beaucoup de projet de crowdfunding. Puis à la mi 2013 les gros industriels rentrent dans la danse avec évidemment Nvidia et sa console Shield mais aussi Archos avec sa Gamepad.

Archos Gamepad 2

Quel avenir pour ces consoles ? Si je raisonne comme un analyste en me basant sur une règle de trois avec les chiffres de 2001 à 2013 il y aura plus de 70 milliards de modèles de consoles Open-Source en 2153. Si je raisonne plus prudemment il apparaît évident que tout va se jouer dans les prochaines années avec l’apparition probable de quelques marques importantes qui profiteront probablement de la montée en puissance des processeurs ARM et de la meilleure prise en charge par les programmeurs des fonctions manettes. JXD pourrait par exemple sortir du lot, à moins qu’une marque comme Nvidia se décide a décliner son modèle de Shield de la même façon que sa Tegra Note et rafle ainsi une bonne part des ventes de ce type de périphériques en confiant aux bons soins de ses partenaires la commercialisation d’une Shield 2 qu’on sait déjà sur les rails.

La timeLine Open consoles

10 commentaires sur ce sujet.
  • 9 décembre 2013 - 15 h 05 min

    vers 2005-2006 je prenais beaucoup le train, et je me souviens que j’avais longtemps hésité entre GP32 et GP2x.

    Et finalement, j’avais découvert et retenu la Zodiac de Tapwave basée sur palmOS, ça paraît si loin…

    Répondre
  • 9 décembre 2013 - 15 h 45 min

    GP32… que de bons souvenirs… j’adorais cette console, seul défaut, il lui manquait 2 boutons pour émuler correctement la snes, et se vendait plus de 100€ en occasion car très dure à trouver

    Répondre
  • 9 décembre 2013 - 18 h 59 min

    Ho mon Dieu, nostalgie, ça à l’air si loin mais si proche également.
    La Pandora c’était juste LE Graal.

    Je me rappel encore à l’internat avec nos GP32 la bonne époque.
    Et la Dingoo !!! (L’émulation à un prix plus que démocratique)
    La Caanoo était belle mais un peu cher je trouve. A l’époque ça coutait le prix de 2 Dingoo ! (Mon choix a été vite fais j’ai pris 2 Dingoo)

    Vu qu’on ne peut pas mettre des liens magnets, torrents, …
    Vous pouvez downloader vos roms, iso, ect. sur par exemple :

    – Romstation
    – Coolrom

    Répondre
  • 9 décembre 2013 - 20 h 01 min

    J’ai soutenu avec énergie la GP32 il y a 12 ans (putain… 12 ans), elle était une pionnière extraordinaire pour son époque.
    Aujourd’hui c’est devenu banal, mais quel bonheur d’émuler les 8 et 16 bits sur une portable !

    Répondre
  • 10 décembre 2013 - 8 h 23 min

    petitevieille: c’est un article de toi sur l’emulation pc engine, sur push start il me semble, qui avait fini de me persuader de m’acheter une gp32

    Répondre
  • Hug
    10 décembre 2013 - 15 h 47 min

    Moi j’ai beaucoup utilisé ma GP2X F100 … maintenant elle prend la poussière :(

    Répondre
  • 10 décembre 2013 - 18 h 44 min

    Ça fait plaisir de voir que ça a été utile – et mémorable. ;)
    Le forum de yaronet était un bon repaire aussi (orthographe délibérée).

    Répondre
  • 10 décembre 2013 - 20 h 17 min

    comme quoi le monde est grand, mais finalement pas si grand que ça :)

    Répondre
  • 11 décembre 2013 - 9 h 51 min

    Quel avenir pour les consoles? Le même que pour les tours PC: l’armoire à balais.
    Les PC et les consoles de jeu vont être remplacés par les phablettes 64 bits avec HDMI sans fil.

    Répondre
  • 11 décembre 2013 - 22 h 04 min

    Merci Pierre !

    J’aime ton analyse !

    Je viens de me retrouver cette semaine une GP32 en superbe état, et je devrais intégré rapidement une GPH F300 Vocamaster, pour aller avec la Dingoo, la Caanoo, la Pandora, la GCW Zer0 et la JXD S5110 ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *