Le Fraunhofer Heinrich Hertz Institute réussi un transfert de 3Gbps par LED

Le Fraunhofer Heinrich Hertz Institute vient de réussir à stabiliser un transfert de données via une lampe à LED avec un débit de 3 Gbps. Non seulement ce transfert est rapide et sans fil, mais il est en plus directionnel puisqu’il suit le faisceau de lumière émis. Une belle avancée pour ce genre de dispositif déjà ancien.

Cette solution présentée par le Fraunhofer Heinrich Hertz Institute est idéale pour une exploitation dans des environnements spécifiques où les ondes Wi-Fi sont prohibées ou sources de perturbations. Une lampe à LED reliée au réseau peut recevoir des données et en émettre dans un rayon équivalent à la propagation de sa lumière. Disposé sous le halo lumineux, un ordinateur correctement équipé peut ainsi se connecter à un réseau sans problèmes.

Fraunhofer Heinrich Hertz Institute

Ce n’est pas une première et plusieurs autres solutions de ce type avaient déjà été présentées, mais le Fraunhofer Heinrich Hertz Institute assure avoir des débits bien supérieurs aux précédents. Limités à 800 Mbit/s en laboratoire, plus concrètement à 500 Mbit/s en usage normal, ils sont totalement dépassés par ce nouveau procédé qui grimpe à 1Gbp/s en laboratoire sur une seule couleur. Chaque LED pouvant émettre des données sur 3 couleurs distinctes, le signal grimpe donc à 3 Gbp/s.

Une solution parfaite pour un usage dans un hôpital par exemple, où certains équipements de détection sont sensibles aux ondes Wi-Fi. Parfait également pour des endroits où le nombre d’émissions et de réceptions saturent rapidement les réseaux. Enfin c’est peut-être une solution moins coûteuse que le blindage de tous les appareils électroniques à bord d’un avion que de disposer au dessus de chaque siège passager, une de ces lampes qui n’éclairera que sa machine. Il faudrait bien évidemment alors proposer un adaptateur quelconque pour rendre son portable capable de dialoguer avec.

La meilleure nouvelle dans cette annonce de transfert de données par la lumière c’est peut être qu’il signera la fin des écrans ultra brillants s’il se démocratise ?

Source : Engadget

12 commentaires sur ce sujet.
  • 8 avril 2013 - 9 h 41 min

    C’est aussi un bon système pour les réseaux qui ont besoin d’être ultra sécurisé. Puisque le seul moyen d’intercepter les données et de placer son récepteur sur le flux et pas conséquent le couper de sa véritable destination.

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 9 h 43 min

    Je ne comprends pas, quel est le rapport entre un écran ultra brillant et la réception d’un faisceau lumineux par l’appareil ?

    Le WIFI a encore de beaux jours devant lui, étant donné que cette (belle) technologie nécessite constamment d’être en face du dit faisceau, chose inconcevable pour les aficionados de la portabilité.

    A la maison ceci dit, ce serait royal et les électro hypersensibles seraient ravis !

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 9 h 43 min

    […] des informations ? C’est possible, et c’est ce qu’un récent billet de Minimachines.net évoque en détail avec un débit de 3 Gbps réalisé par les techniciens du Fraunhofer Heinrich […]

  • 8 avril 2013 - 9 h 44 min

    @Pourquoi: C’est vrai, je me demande comment ils gèrent la correction d’erreurs sur ce type d’émission-réception. Il suffit de pas grand chose pour venir couper le flux quand même.

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 10 h 38 min

    J’avais déjà entendu parlé de cette technologie il y a un an ou deux.

    Pour moi, le soucis ne se trouve pas entre l’ordi et la source lumineuse, mais plutôt entre le modem ADSL et la source lumineuse !

    Comment ces derniers communiquent ils entre eux ? Par le CPL ? le CPL est (parait-il) pire que le Wifi.

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 11 h 00 min

    Merci pour l’info

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 11 h 25 min

    gidoin
    super

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 12 h 38 min

    Je me rappel avoir lu un truc de ce genre mais à propos de laser pour faire du transfert de données entre bâtiments. C’était il y a déjà au moins 2 décennies… LOL

    Répondre
  • 8 avril 2013 - 13 h 37 min

    Par curiosité, cet institut n’est pas celui qui avait inventé la compression MP3 ?

    En ce qui concerne la transmission sans fil de données, l’avenir pourrait se baser sur les particules quantiques couplées (quantum entanglement), plus vite que la lumière…

    Répondre
  • PJL
    8 avril 2013 - 14 h 17 min

    @Dliryc: L’écran brillant doit se comporter comme un miroir et perturber le faisceau.

    @fabrice compte-deux de FB: Ceux que je connais sont très encombrants, la taille d’une caisse. Si ça doit aller dans des avions, ça doit être beaucoup plus petit.

    Répondre
  • 9 avril 2013 - 2 h 30 min

    @fabrice compte-deux de FB
    J’avais vu un truc homemade qui tounait à 100Mb/s et qui avait du succès dans un pays de l’est.
    Après quelques recherche, je crois avoir trouvé :
    http://ronja.twibright.com/
    :)

    Répondre
  • 9 avril 2013 - 2 h 34 min

    Correction.
    Pas à 100Mb/s mais plutôt à 10Mb/s avec une portée de 1,4 Km.
    Il existe même une version infrarouge !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *