Un nouveau Chromebook Pixel en approche

Si l’annonce d’un Chromebook Pixel par Google avait fait beaucoup de bruit, le nouveau modèle qui semble se dessiner devrait avoir un impact moins important. Du moins en apparence puisqu’il s’agit surtout de montrer la voie à suivre aux fabricants.

La sortie du premier Chromebook Pixel avait fait son petit effet, il faut dire que Google avait mis les moyens pour faire monter la mayonnaise. Le batteur à oeufs géant du marketing a tout fait pour que l’impact soit maximal.

Chromebook Pixel

Machine hors normes, le Chromebook Pixel premier du nom offrait des fonctionnalités avancées, un écran superbement défini en 2 560 x 1 700 pixels, histoire d’appuyer bien fort là où cela pouvait faire très mal à la concurrence à l’époque. Google avait d’ailleurs mis un écran tactile sur son engin vendu à un tarif qui aurait fait réfléchir puisque la version Wifi en Core i5 32 Go coûtait tout de même 1300$ à sa sortie en Février 2013. Pour faire passer la pilule, Google avait offert l’objet à tous les participants à sa Google I/O dûment enregistrés, une bonne méthode pour multiplier les articles et tests les semaines suivantes.

Chromebook Pixel

Mais le jeu en valait la chandelle, le coup de projecteur posé sur la machine a eu un impact réel sur l’objet et le système, et a probablement participé à l’argumentaire qui a convaincu les fabricants de se lancer dans l’aventure Chromebook.

Renee Niemi

Et voilà qu’on annonce un Chromebook Pixel 2 ?  Le retour de la vengeance ?  Renee Niemi, la patronne de la branche business d’Android et Chrome a lâché le morceau et confirmé ainsi une rumeur persistante d’un nouvel engin.

Il s’agira sans aucun doute d’une machine en édition très limitée, cela ressemble même à une série de samples industriels. En fait, Google est tellement malin qu’ils mettent une jolie robe, un beau châssis, sur des machines en réalité destinées à leurs partenaires industriels.

Avec le Chromebook Pixel 2, Google va sortir la feuille de route des machines que ses partenaires vont produire dans le futur. C’est en cela que cette nouvelle machine est intéressante car je suppose que personne ne sera véritablement intéressé par un achat de l’engin, si il est un jour disponible sur le marché Français (cela n’a jamais été le cas du Chromebook Pixel).

Acer Chromebook 13 Touch

Renee Niemi annonce donc une sortie « pour bientôt » et qu’il s’agit d’une plateforme de développement et d’une sorte d’engin étalon pour faire l’état des lieux des avancées de ChromeOS.

Les derniers mois ont, en effet, vu arriver beaucoup de nouvelles  fonctionnalités sur ChromeOS, or beaucoup de celles-ci ne sont pas prises en compte par les fabricants. La reconnaissance d’écriture, la détection d’un gyroscope ou l’écoute audio de vos ordres à la manière d’Android. Les machines actuelles ne prennent pas ces détails en compte et ne peuvent donc pas suivre les avancées logicielles.

Pour pousser les constructeurs à s’intéresser à ces fonctionnalités, quoi de mieux que de proposer à des développeurs de nouvelles machines permettant de les prendre en compte ? Imaginons que demain un petit malin profite du Chromebook Pixel 2 pour créer logiciellement un équivalent à l’Amazon Echo ? Les retombées financières seraient intéressantes pour tout constructeur activant les mêmes fonctionnalités matérielles sur ses propres Chromebooks. Dés lors, la présence d’un système de micros haute performances avec détection et suppression du bruit environnant deviennent nécessaires.

android sur chromebooks

De la même manière, si Chrome OS sait reconnaître l’écriture à l’écran et gérer son orientation, un format de machine hybride, mi portable mi tablette, a évidemment beaucoup plus de sens.

Enfin, des technologies plus communes devraient être présentées, comme la présence déjà éventée d’un processeur Intel Core M Broadwell ou  d’un port USB USB 3.1 Type C, ces ports réversibles qui évitent le casse tête connectique.

On peut encore imaginer beaucoup de choses, une meilleure intégration d’applications Android, la présence d’une puce pour caster des contenus comme une Chromecast directement sur le Chromebook, un Wifi rapide de type AC, du Bluetooth 4.1 et autres évolutions techniques.

Voilà, vous n’aurez probablement jamais un Chromebook Pixel 2 chez vous, mais si jamais vous achetez un engin sous ChromeOS dans les années à venir, il est probable qu’une petite partie de l’ADN de cette machine soit présente dans votre système.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 24 février 2015 - 14 h 26 min

    Le 1 était très beau et j’avoue que j’aurais aimé un laptop avec ce design.
    Ça reste un concept et on n’en verra sûrement jamais la queue par ici.

    Répondre
  • 24 février 2015 - 17 h 30 min

    Mmhh si il est bien équipe en 13 pouces avec un bon clavier pourquoi pas !

    Répondre
  • 6 mars 2015 - 13 h 57 min

    […] probablement parce que Google est en train de faire migrer petit à petit son ChromeOS pour de nombreux nouveaux usages comme on a pu le pressentir avec le Chromebook Pixel 2.  Associé à cette puce, un chipset graphique performant Intel HD Graphics 4400 qui permettra de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *