Ubuntu pour Android fait le pari d’un système dans un système

Comment coloniser le secteur mobile quand on s’appelle Canonical ? il y a bien la solution du système indépendant qu’un utilisateur expérimenté installera après avoir obtenu son Smartphone avec un autre OS. Canonical a déjà goûté cette stratégie avec Ubuntu, un succès mitigé au vu de la difficulté de transition d’un système à l’autre.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Canonical sait pertinemment qu’aucun industriel du marché de la téléphonie ou de la tablette ne sortira un engin sous Ubuntu. C’est illusoire d’imaginer qu’un fabricant prenne un tel risque face au marché occupé par des terminaux clairement identifiés à grand renfort de publicité. L’éditeur d’Ubuntu a donc choisi une autre stratégie pour implanter son système sur le marché. Une stratégie qui a fait ses preuves à Troie, il y a bien longtemps.

Construire un cheval de bois et le laisser devant la porte de votre maison en espérant que vous le fassiez rentrer pour qu’un barbu à lunettes profite de votre sommeil pour remplacer votre système Android par un Ubuntu n’est pas une stratégie pertinente. Folklorique oui, efficace dans une pub télé aussi, mais pas pertinente. C’est pourtant la technique que pratique Canonical avec Ubuntu sur PC depuis des années. En un peu moins folklo mais en comptant sur sa base d’utilisateurs, Canonical a réussi à étendre l’installation d’Ubuntu à des centaines de milliers de postes sans dépenses publicitaires importantes. Le problème est double, d’abord il faut trouver des donneurs suffisamment compétents et dynamiques pour qu’ils aient envie de proposer le système, ensuite il faut trouver des receveurs qui acceptent de bouleverser leurs habitudes.

La stratégie que va employer Canonical sur les nouvelles machines mobiles que sont les tablettes et les smartphones est donc différente. Au lieu de jouer la carte du “remplacement” de système  elle va tâcher de convaincre d’installer une simple “application”. Une opération plus simple et désormais entrée dans les moeurs.

Ubuntu pour Android c’est donc une application qui permet de remplacer l’interface du système de Google par celle de Canonical. Les avantages sont multiples, c’est facile à installer, simple à utiliser pour les habitués d’Ubuntu et cela permet de mettre un pied dans le petit bain sans risquer de tout changer , de faire une transition en douceur.

Pour le moment aucune date de déploiement de ce système n’a été dévoilée et l’application est donc en beta test fermé. A terme cela devrait être un excellent outil de production, on retrouvera les fonctionnalités  du système et donc des outils variés pour gérer du texte, de la vidéo, du son ou des feuilles  de calcul.

Au final cela ressemble bien à un cheval de Troie, logiciel cette fois-ci.

Sources : AndroidAuthorithy et OMGUbuntu

19 commentaires sur ce sujet.
  • al
    14 novembre 2012 - 17 h 44 min

    Il va falloir un peu plus que 8 Go de stockage…

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 17 h 53 min

    C’est différent de Ubuntu pour le Nexus 7 (voir news récente) qui remplace complètement Android. Le message doit être un peu confus pour ceux qui ne suivent pas de près ces évolutions à venir !

    J’avais été séduit par le mode webtop de l’Atrix (un linux basé sur Ubuntu 9.04 installé en plus d’Android). J’attend de voir avec impatience cette couche Ubuntu pour Android … mais elle se fait attendre car on en parle depuis au moins début 2012. Et toujours pas de date de sortie ???

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 17 h 53 min

    …Et multi-core à premiere vue.

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 17 h 58 min

    a la manière d’un Wubi sous windows, c’est sans doute une bonne solution, l’utilisateur frileux peut garder son systeme de base.

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 19 h 16 min

    En effet, ça ouvrirait de nouvelles perspectives… notamment pour un usage pro.

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 21 h 06 min

    La solution … a voir .. oui sans doute. sa fait lomgtemps que les constructeur et deV d’environement travaillent sur le sujet. atrix, indirctement d’un autre facon la transformer, padphone …
    Cest ce que je disais tantot avec la prolifération d’un nombre impression de produit grance a diverse technologie , on arrive a se retrouver sur le marché avec une dizaine de classe intermédiaire et le consommateur lui a très souvent double emploi .. la transformer a répondu a cet problématique mais restait bloqué et boudé par certain par l’OS désigné comme insuffisant ou pas assez commun dans l’utilisation courante. Atrix bien trop complexe pour l’utilisateur courant meme geek car on veut aussi de la simplicité de l’accessible, le padphone idée génial vers les tablettes on peu imaginer sans problème la même chose sur un grand écran de bureau (car la tablette est un récepteur dock) mais pose encore le souci de s adapter a travailler sur son syteme android comme on travaillerai sur windows ou linux.; encore que bcp de gens sont en panique face a un linux meme portant la belle interface unity ou win like.
    Ici ubuntu simplifie la chose avec un app en gros il crée la fusion au lieu de se faire un os mobile ou il faudra convaincre les client, et se faire un parc application enorme et intéressante seul source d’attraction des consommateurs il ‘sintegre dans android en sommes personne nest perdu .. si le tout fonctionne corretement sa devrait etre un succes .. et pour assurer un max de succces rassurant le consommateur il faudrait un accord public entre ubuntu et android. Un qui aurait pu réussir dans e domaine c’est apple car ils ont deja les 2 marché en main Mobile et pc .. mais bon ce serait un manque a gagner pour eux .. l’iphone 5 le Doc un ecran alors que tu dois avoir Iphone 5 Macdesktop et Macbook pro …

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 21 h 07 min

    combien de temps allons nous encore attendre pour voir une réalisation de ce telephone ?

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 21 h 35 min

    J’ai déjà vu ce genre d’appli dans le store de google :
    Ubuntu Installer for Android
    Ubuntu noroot
    Linux Installer Standard
    Ubuntu Kickstart – NEEDS ROOT
    Install Ubuntu
    Complete Linux Installer

    Il me semble que c’est généralement basé sur du chroot pour pouvoir utiliser le noyau Linux et les drivers d’Android.

    Répondre
  • KMI
    14 novembre 2012 - 22 h 58 min

    Preneur mais avec Linux Mint :o)

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 23 h 30 min

    Motorola a tenté ça avec l’atrix il y a déjà quasiment deux ans…et ils en sont revenus.
    J’ai peur qu’Ubuntu arrive trop tard sur un concept déjà mort.
    – Soit l’échec de l’atrix est lié à une partie logicielle médiocre, et les équipes d’Ubuntu peuvent faire mieux, et dans ce cas pourquoi pas
    – Soit les gens n’ont tout simplement pas le besoin de fusionner PC et téléphone…

    Répondre
  • 14 novembre 2012 - 23 h 51 min

    Soit le prix de la solution etait exhorbitant …
    La solution de telphone integrable dans un netbook me semblait tres interessante …malheuresement hors de ma bourse !
    La seule chose que je crains c’est la partie acceleration video… Mais je demande a voir :)

    Répondre
  • 15 novembre 2012 - 7 h 21 min

    @KMI: Pareil !

    Répondre
  • 15 novembre 2012 - 9 h 00 min

    @KIM et Grogeek, dans les app que j’ai cité, il y en a qui ne précisent pas le distribution ou proposent Ubuntu et Debian. Donc pourquoi pas Linux Mint. Par contre il faut une distribution ARM et un processeur ARM compatible avec la distribution, c’est peut être la que ca coince pour Linux Mint.

    Répondre
  • 15 novembre 2012 - 9 h 21 min

    Pas sur d’avoir bien compris… on ne confond pas interface et système d’exploitation la ?
    En gros ils mettent l’interface Ubuntu, mais ca reste le noyau Android, et tout ce qui est sous le capot l’est aussi.
    On ajuste des menus, des fenêtres, et tout ca ?

    Répondre
  • 15 novembre 2012 - 12 h 18 min

    quand on voit la perf d’un smartphone, c’est clair que ca va suffire . .ds ta boite on te file un smartphone, le dock et l’écran/clavier/souris et c’est tout, pas de pc …

    Répondre
  • 16 novembre 2012 - 8 h 29 min

    A priori, j’ai indiqué des app qui permet d’installer un distribution Linux. Je n’ai pas un smartphone qui me permet de tester.
    De ce que j’ai compris, c’est un chroot qui utilise donc le noyau linux d’Android. Le coté Ubuntu n’est que la possibilité de retrouver l’arborescence habituelle des fichiers et les possibilités d’installation des paquets.
    Le problème reste d’avoir une distribution compatible avec les processeurs ARM.

    Répondre
  • 16 novembre 2012 - 9 h 38 min

    @izaref: en fait, la subtilité, c’est qu’avec les systemes UNIX/Linux, tu peux faire le melange de ton choix entre un noyau (qui est chargé de communiquer avec le materiel) et un shell (qui qui est chargé de communiquer avec l’utilisateur). Dans le cas present, on change donc a la volée le shell, en gardant le noyau en fonctionnement. Pour faire court, il est plus juste de dire qu’on a changé l’OS, que de dire qu’on a changé l’interface.

    Répondre
  • 3 janvier 2013 - 12 h 59 min

    […] dernière annonce n’est pas une surprise, on en a déjà parlé, mais elle montre tout l’intérêt de la solution de Canonical. En branchant son smartphone à […]

  • 2 mai 2014 - 14 h 24 min

    […] Ubuntu pour Android promettait de pouvoir utiliser son smartphone comme un véritable PC sous Android en le branchant à un dock qui le reliait à un plus grand écran et en lui ajoutant des périphériques de contrôle comme un clavier et une souris, votre smartphone devenait un vrai allié de productivité sous Ubuntu. Présenté comme un outil au potentiel énorme pour l’utilisateur comme pour l’adoption d’Ubuntu, cette solution n’a jamais véritablement percé les rangs du grand public. Et il se pourrait qu’elle finisse par être totalement abandonnée par Canonical. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *