Tout savoir sur la Fire TV, la boite noire à 99$ d'Amazon

Tout savoir sur la Fire TV, la boite noire à 99$ d’Amazon

Depuis hier soir l’Amazon Fire TV est en vente aux US, dès la fin de la présentation de la petite boite noire du géant de la distribution, elle est apparue sur le site du marchand. Avec cette machine, Amazon tend à dématérialiser totalement les contenus numériques et veut devenir le centre des loisirs familiaux.

Après bien des concurrents, après Apple et Google mais aussi Roku, les GoogleBox et toutes les autres solutions visant à apporter du contenu issu de la toile aux téléviseurs, voici qu’arrive enfin la petite boite d’Amazon, la Fire TV. La marque reprend l’emblématique appellation Fire de ses tablettes et transporte son univers sur grand écran. Fini l’expédition de DVD par la poste, désormais ça sera aussi et surtout du streaming, des achats dématérialisés en pleine expansion, un projet bien plus rémunérateur pour Amazon.

Une première pub télé un peu décalée qui pointe du doigt l’ergonomie de la solution Roku

Un bouleversement logique pour celui qui promeut son abonnement Prime aux US avec lequel on peut se goinfrer de séries, films et musiques. La marque a largement anticipé cette étape depuis des années à grand renfort de tablettes et de propositions de téléchargement. Une brique en plus dans un dispositif où tout s’entremêle et se croise, pour, à chaque fois, apporter un service supplémentaire. L’idée est probablement de rendre le cinéma, le divertissement et la musique synonymes d’Amazon. De créer un univers complet de loisirs numériques, un service le plus indispensable possible, à la manière d’Apple.

Amazon fire TV

Amazon part de loin évidemment, d’autres services sont présents depuis longtemps aux US. Mais Amazon n’entre pas vraiment en concurrence avec des Netflix, Hulu ou autres avec cette Fire TV puisqu’elle les supporte. Amazon ne propose pas la même chose et surtout ce n’est pas un inconnu. Avant même de lancer sa campagne télé pour la Fire TV hier, beaucoup de têtes étaient déjà tournées vers la marque et la rumeur d’une TV Box avait déjà laissé une empreinte.

C’est désormais une réalité, le géant a mis en ligne ses pages produits dés l’annonce de la petite boite avec une disponibilité immédiate de la machine outre atlantique. Amazon a les moyens de faire savoir que sa machine existe, peut la mettre largement en avant sur ses divers sites et ne s’en prive d’ailleurs pas. Il sera difficile de trouver un américain connecté qui n’aura pas entendu parler de cette machine d’ici quelques semaines.

 Simple d’accès tu seras

Si la Fire TV reprend beaucoup des composants propres à l’univers des tablettes et autres TV-Box, c’est parce qu’elle est conçue comme une de ces machines : C’est avant tout un outil de consommation de contenus. A priori elle ne révolutionne pas la promesse faite par l’ensemble des fabricants de Smart-TV depuis des années. Elle ne fait que s’en distancer ou du moins tente d’imposer sa patte. Toute personne qui a déjà essayé de rechercher un nom de film sur un engin soit disant smart s’est énervé contre lui. Cette « intelligence » est souvent loin de rimer avec ergonomie. Amazon vise donc le même objectif que Google et sa Chromecast : Une grande simplicité d’utilisation.

Amazon fire TV

Jeu : Il y a un doublon dans cette image, devine lequel

Un challenge difficile à réaliser puisque l’étalon de la simplicité sur grand écran est la recette offerte par une offre de chaines de télés et une télécommande qui permet de passer de l’une à l’autre. Faire fonctionner les services issus du monde d’internet, liés historiquement à l’interface clavier et souris du PC, à un monde dématérialisé avec un écran de télévision distant, n’est pas chose aisée.

Amazon fire TV

Premier grief contre les solutions concurrentes, une interface de saisie peu ergonomique quand on est calé au fond de son canapé. Il faut avoir recours à diverses solutions pour saisir un texte de recherche à l’écran : Cela passe en général par le maniement d’une télécommande. Soit un modèle disposant d’un clavier, soit un accessoire conçu pour piloter un clavier virtuel à quelques mètres de distance. Des solutions pas forcément efficaces, pas forcément compatibles avec une soirée cinéma et souvent fatigantes.

Amazon fire TV

La réponse de l’Amazon Fire TV à ce problème ? Une télécommande, mais au lieu de chercher à la manipuler pour indiquer à un curseur, lettre après lettre, ce que l’on veut à l’écran, au lieu de lui coller au dos un clavier, il s’agira de piloter un moteur de recherche vocale via le micro qu’Amazon a logé dans ce petit espace.

Amazon fire TV

Il sera également possible de piloter un clavier virtuel mais Amazon mise beaucoup sur cette recherche à la voix pour séduire les utilisateurs.

On attrape sa télécommande d’une manière naturelle, on clique sur le bouton d’activation de recherche, on parle en donnant le titre d’une série, le nom d’un film, voir celui d’un acteur ou d’un réalisateur et la machine se charge de vous afficher les contenus disponibles. C’est simple et efficace et en prime cela s’interface avec votre tablette pour faciliter votre lecture. Vous dites le nom de votre série préférée sans savoir où vous en êtes réellement dans l’ordre chronologique. Les épisode s’affichent et votre tablette Kindle Fire peut vous indiquer en détail le résumé de l’épisode.

La Fire TV, une boîte noire au dessus du lot

Autre point fort, le materiel embarqué. Amazon n’a pas voulu faire de la Fire TV un énième Jukebox vidéo et a donc choisi des composants convaincants de façon à pouvoir faire tourner des jeux plutôt gourmands. La machine embarque un processeur quadruple coeur Qualcomm Krait 300 cadencé à 1.7 GHz associé à un chipset graphique Qualcomm Adreno 320. De quoi assurer non seulement le décodage vidéo demandé par l’utilisation des services de streaming mais également de quoi lancer des jeux 3D gourmands et récents issus de la galaxie Android.

Amazon fire TV

Cette puce performante sera associée à 2 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage interne. La connectique réseau est double avec un Ethernet 10/100 mais également un Wifi de type 802.11a/b/g/n double bande. Un Ethernet Gigabit aurait t-il été un plus ? Probablement, même si il semble que la machine ne soit pas conçue pour stocker des données mais uniquement pour les streamer et dans cet usage le Fast Ethernet est suffisant. Le stockage interne est de fait limité avec 8 Go embarqués même si un port USB 2.0 est disponible, lui offrant la possibilité de rajouter une clé USB ou un disque externe facilement. Ces 8 Go ne sont pas là pour stocker un film mais le début de plusieurs contenus, Amazon détecte vos goûts et se permet de stocker quelques dizaines de Mo des épisodes des séries que vous suivez, une sorte de mémoire tampon pour vous éviter d’attendre le lancement de votre série. Si vous regardez tous les épisodes de Mad Men, il semble logique que vous vouliez voir la suite. Amazon prend donc le soin de préparer les suivants quand ils sont disponibles.

Amazon fire TV

L’idée d’un matériel haut de gamme à l’intérieur de l’engin est une bonne idée pour Amazon. La marque sait qu’elle séduira là un public prescripteur, intéressé par les technologies que la Fire TV embarque. Un public qui saura expliquer et montrer ses usages. C’est également, comme avec les Kindle Fire, une bonne occasion de revendre aux mêmes clients des box quand une nouvelle génération, plus performante fait son apparition.

Amazon fire TV

Le reste de la machine est très standard avec de bons points comme une sortie HDMI mais également une sortie audio optique en plus d’un jack audio : De quoi alimenter un écran et un ampli de manière séparée.  L’ensemble mesure 11.5 cm de coté pour 1.75 cm d’épaisseur. La Fire TV pèse 281 grammes, des caractéristiques sobres et un design global qui cherche a se faire oublier. L’objectif est de disparaître au profit des contenus affichés, d’oublier le materiel pour se concentrer sur les services. La télécommande fonctionnant via un module Bluetooth 2.1 + EDR, il n’y a pas besoin d’avoir une Box visible sous votre téléviseur : Elle peut être totalement hors de vue.

Amazon fire TV

La télécommande dispose d’une paire de micros numériques avec une solution de suppression de bruit ambiant. Elle accueille plusieurs boutons : Un premier pour activer l’enregistrement de votre ordre vocal, 5 boutons de navigation, des touches retour, accueil, menu issues du monde Android ainsi que les fonctions avance, retour et un bouton démarrage / pause classique des systèmes multimédia. Elle pèse 68 grammes, fonctionne avec 2 piles AAA et mesure 3.8 cm de coté pour 13.99 cm de long et 1.6 cm d’épaisseur. La Amazon FireTV est, bien entendu, dépourvue de toute pièce mécanique et n’émet donc aucun bruit en fonctionnement.

Amazon fire TV

Amazon insiste sur la qualité de son équipement et il a raison, c’est la machine la mieux fournie de l’offre grand public actuelle. Il faut pourtant dire pour la défense des Apple TV et autres Chromecast qu’elles n’ont pas le même but. Là où Amazon vise le multimédia et les jeux, les concurrentes se concentrent sur des usages avant tout liés à la consommation vidéo. Nul besoin de suréquiper une machine pour lire des MP3 ou des films, même en HD. De toutes petites puces savent  très bien gérer cela.

L’Amazon Fire TV va se servir de cette puissance et de son système Android maison pour proposer plus. A savoir un univers de jeu complet sur la télé. Elle propose dés aujourd’hui un kit de développement à l’intention des développeurs, une manière de les inciter à travailler sur cette nouvelle plate forme. Ceux déjà présents sur les tablettes Kindle Fire pourront porter aisément leurs titres sur la machine de salon. Dés son lancement Amazon annonce plus de 100 jeux et des centaines d’autres en approche.

 

Parmi eux quelque titres phares dont Minecraft, Asphalt 8, The Walking Dead et SEV Zero, un titre issu des labos d’Amazon et qui se pose en modèle de développement pour cette plateforme. SEV Zero emploie en effet non seulement la manette d’Amazon mais également l’éventuelle Kindle que le propriétaire de la Fire TV possède.

Amazon fire TV

Avec une application supplémentaire, un second joueur pourra apporter une dimension plus stratégique au jeu de base en survolant la zone de ce mélange de Tower Défense et de jeu de tir à la première personne. Un mélange que l’on pourrait multiplier dans bien d’autres solutions pour arbitrer des courses, devenir maître du donjon face à d’autres joueurs manettes ou proposer à un seul joueur de faire les réglages de sa formule 1 sur tablette avant de piloter à la manette.Des partenariats ont été signés avec Mojang, Double Fine, EA, Disney, Ubisoft, et d’autres.

Amazon fire TV

Une manette bluetooth à 39.99$

Pour faciliter l’ergonomie de jeu, Amazon proposera donc bien une manette qui semble très efficace et pas aussi moche qu’il n’y paraissait ! Vendue en option à 39.99$, cette manette est presque celle que l’on a croisé il y a quelque temps au détour d’une certification Bluetooth. Quelques détails, subtils, ont changé et les clichés de la précédente ne rendaient franchement pas grâce au produit. Cette nouvelle venue n’est toujours pas la plus réussie des manettes du genre mais elle semble proposer une excellente ergonomie selon les première prises en main.

Amazon fire TV

Premier détail qui saute aux yeux, elle n’est pas aussi ramassée que ce que l’on croyait. Alors que la manette aperçue auparavant semblait franchement trapue, la nouvelle est moins écrasée, plus large. En fait les clichés récupérés en ligne n’avaient pas été réduits de manière homothétique… Les photos montrent également que les matériaux employés inspirent confiance et enfin des points de détail comme le placement des leds qui indiquent le nombre de manettes connectées ont changé. Elle accompagnera la machine de base pour offrir une expérience de jeu qui ressemblera alors à celle proposée par les consoles de salon habituelles.

Amazon fire TV

Un véritable point fort pour la Amazon Fire TV qui s’éloigne ainsi à grands pas du jukebox vidéo devenu très concurrentiel pour se positionner également comme un outil ludique. Si Google a poussé Android dans cette direction avec KitKat et son support des périphériques de jeu, le moteur de recherche ne profite pas beaucoup de cet effort pour le moment. Le problème est toujours le même, les éditeurs rechignent à proposer un titre compatible avec les manettes alors que le parc de machines est encore très faible : Mis à part la console Shield qui profite d’un moteur de gestion conçu par Nvidia et quelques consoles de jeu portables, il n’existe pas encore de marché à ce niveau.

Amazon fire TV

Pour Amazon, cette proposition est évidemment différente, la marque profite de son propre univers, elle peut inciter les développeurs à s’adapter à sa machine et ils ont eux même tout intérêt à le faire. Car avec ses différents stores, elle saura en temps réel combien de personnes auront craqué pour la manette, combien ont été vendues et dans quels pays.

Amazon fire TV

Amazon connaîtra également les jeux préférés des acheteurs de manettes et pourra offrir de bien jolies statistiques à ses développeurs. Son propre studio en profitera bien sur mais aussi ceux associes aux développement de la Fire TV. Vous imaginez bien quel accueil aura le mail statistique annuel d’Amazon précisant que 37% des acheteurs de la Fire TV possédant une manette ont téléchargé un jeu de course de voiture ou que les dépenses mensuelles en achat dans le jeu sont majoritairement effectuées par des possesseurs de manettes… Amazon saura qui a acheté une manette et quelles applications seront également passées dans leurs paniers.

Cette manette devrait être compatible avec d’autres appareils puisqu’elle utilise également le Bluetooth. Amazon de son côté est assez laxiste avec les manettes concurrentes puisqu’il sera possible d’utiliser des manettes d’autres marques avec la Fire TV. Une manière de laisser les gens goûter aux joies du jeu multijoueur.

Amazon fire TV

Autre point important, l’intégration sociale liée à GameCircle, le service social de jeu d’Amazon. Il sera possible de connaitre ses statistiques de jeu, ses réalisations et de les partager avec ses amis. Pas d’information sur du multijoueur connecté pour le moment.

Machine Karaoké, soirée diapo, baby sitter et mirroring

D’autres fonctions populaires sont présentes sur la Amazon Firte TV, comme un module Karaoké permettant de lire les paroles des chansons à l’écran. Gadget ? Peut être mais c’est typiquement l’image familiale et consensuelle que tente de retrouver la marque. Se retrouver en famille ou entre amis autour de la console, en faire le coeur de ses loisirs numériques, c’est une excellente idée.

Autre fonction, un streaming de vos photos et vidéos perso facilité par le cloud. Avec le service dans les nuages d’Amazon, il sera possible de voir sur la console vos photos et films sur grand écran. La synchronisation de vos appareils se fait automatiquement à la manière d’une DropBox et vous pouvez ensuite regarder vos images classées chronologiquement ou dans les dossiers que vous voulez sur votre téléviseur.

Amazon fire TV

Les enfants sont au centre de la stratégie d’Amazon depuis les Kindle Fire. Les tablettes sont parmi les premières à avoir proposé un contrôle parental évolué. Là encore c’est un des arguments de la Fire TV, créer une machine capable de leur proposer un univers « contrôlé ». Cela passe par une télécommande aux fonctions limitée une fois la TV Box dans le mode enfants mais également par un accès restreint aux contenus proposés. En pratique vous pourrez leur laisser le libre accés à un catalogue de films, musiques et autres éléments tout en planifiant les jours ou cet accès sera possible, voire même les plages horaires. Les jeux seront de la même façon limités aux titres que vous déciderez…

Autre fonction sympathique, un mirroring de votre écran de tablette sur grand écran via la petite boite qui permet de partager facilement ce que vous regarder en solo avec d’autres personnes tout comme de regarder directement une vidéo Youtube sans passer par l’interface dédiée.

Amazon fire TV

Vers une disponibilité de la Fire TV en France ?

Avec la Fire TV à 99$ Amazon se positionne pour devenir un acteur important sur ce marché : Elle possède les contenus et le savoir faire pour devenir une des nouvelles références outre Atlantique. Mais chez nous ?

Amazon fire TV

Le marché Français reste toujours aussi problématique pour ce type de produit du simple fait que la plupart des accès au net passent par des opérateurs ADSL qui proposent eux même une box permettant d’accéder au contenus en ligne. Elle n’est pas aussi complète que cette nouvelle venue, pas aussi performante et n’offre pas les mêmes options… Mais elle est déjà dans le salon. Si cela ne pose pas de problèmes à mon sens aux Chromecast parce que le prix de l’engin de Google est beaucoup plus bas, c’est une autre histoire pour Amazon.

Amazon fire TV

Proposer la Fire TV à 99€ en France va être plus compliqué qu’à 99$ aux US. Surtout que nous n’avons pas droit aux services de type Prime… C’est peut être cela qui sera l’élément déclencheur. Tout l’univers des contenus dématérialisés attend de voir l’accueil qui sera fait à Netflix en France d’ici la fin de l’année. Si le public répond bien à l’offre de Netflix, si les studios et labels suivent le mouvement et surtout si les opérateurs ne traînent pas des pieds pour satisfaire à ses lourdes exigences, l’arrive de solutions comme la Fire TV en sera facilitée.

Sources : Amazon, Engadget, The Verge

13 commentaires sur ce sujet.
  • 3 avril 2014 - 11 h 35 min

    Excellent billet encore une fois, c’est la grande forme en ce moment !

    Je suis très impatient d’attendre son arrivée en France ainsi que les 1ers tests bien concrets.
    Mais je suis encore plus impatient de l’arrivée de la future Google Nexus TV qui devrait mettre tout le monde d’accord avec un OS beaucoup moins fermé.

    J’aurais quand même une question : Qu’en est t-il de la lecture multimédia sur ce genre de box ? Peut-on lire ses MKV 1080p stockés sur son NAS par exemple ?

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 11 h 38 min

    @Ethan: A priori non, ce n’est pas le but… A moins de les mettre dans le Cloud ce n’est pas prévu pour le moment.

    Maintenant je suis sur qu’un lecteur va apparaître sur le market de la Fire TV et qu’on pourra s’adonner a ce genre de chose a court terme. La puce Adreno sait parfaitement gerer des flux lourds.

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 11 h 51 min

    J’ai la très bonne mais vieillissante Apple TV depuis des années, et j’ai hâte de voir la réponse de la pomme à la fire qui apporte des idées et des solutions intéressantes. Avec Amazon, Google et Apple, la bataille de la Tv connectée sera passionnante à suivre. Je parierai pour une offre de Microsoft dans mois qui viennent. Hormis la Xbox, ils ne peuvent laisser passer ce marché naissant et certainement très rentable.

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 12 h 08 min

    Ils sont tenu parole: c’est la manette de jeu la plus moche :))
    Bref, moi personnellement je ne la trouve pas du tout intéressante par rapport à Minix. Plus Android est ouvert, plus on peut faire des choses avec. Sans compter si on peux y mettre Linux dessous :)

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 13 h 10 min

    Pour moi, c’est surtout sur l’aspect jeu vidéo que je vais suivre ce produit et Amazon. Amazon qui présente le jeu video comme un bonus mais qui investi également de façon significative dans le jeu. En façade, les ambitions semblent modestes, mais en coulisses, c’est tout autre chose. A chacun sa porte d’entrée pour entrer dans le jeu vidéo, Sony, ce fut l’image et le son (CD, DVD), Microsoft, le PC et les services. Et Amazon, son écosystème Kindle et son offre vidéo.

    Il y a fort à parier qu’Amazon proposera une nouvelle itération de son produit chaque année, avec plus de puissance, sur le principe des Kindle. Ainsi, d’ici 2 ans, la puissance embarquée pourrait se rapprocher des PS4 et Xbox One.

    Le succès, prévisible, du Fire TV pourra également bénéficier au « jeu Android manette » et aux Ouya, Mojo, Shield et bientôt Asus Gamebox. En attendant l’arrivée franche de Google avec une Nexus TV ?

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 13 h 42 min

    Perso elle m’interessera fortement le jour ou elle sera débloquée et qu’on pourra mettre ce qu’on veut dessus ! :)

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 15 h 36 min

    @Pierre Lecourt: Il y a quand meme « Plex » de citer.. ca pourrait etre une bonne excellente solution :)

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 15 h 52 min

    Super article, un grand merci et félicitations. Je me suis tapé tous les articles US hier, et aucun aussi bien que le tien.

    Le produit a l’air super bien. Dommage qu’il manque le PlayStore… mais j’ai l’impression que le store Amazon est assez fourni meme pour un usage en PC light.

    Ca supporte une Webcam pour Skype ?

    Répondre
  • 3 avril 2014 - 17 h 50 min

    Je m’attendais à un truc bien moins cher de la part d’Amazon, histoire de bien pénétrer le marché.
    La je ne vois pas d’intérêt de remplacer mon WD live TV par ce produit.

    Répondre
  • 4 avril 2014 - 19 h 31 min

    […] coupable qui consiste a ouvrir et photographier des engins en tous genre. A peine sortie l’Amazon Fire TV vient donc dévoiler toute son intimité sous les flash glacés du site. Comme d’habitude […]

  • 5 avril 2014 - 0 h 19 min

    […] Wifi avec un petit micro intégré qui reprend le concept de la télécommande dictaphone de la Amazon Fire TV qui vient de sortir. En gros, l’Amazon Dash vous permet soit de scanner les codes barres des […]

  • 29 avril 2014 - 11 h 30 min

    […] dans les tablettes Kindle de la marque mais également dans de nombreuses autres machines comme les Kindle Fire TV ou l’Amazon Dash. Mais c’est un processeur plus spécifique encore que vise Amazon, la […]

  • 11 mai 2014 - 11 h 41 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *