Toshiba RC100 : Un SSD NVMe parfait pour un futur plus évolutif dans nos portables

Le Toshiba RC100 est un SSD très intéressant, non pas par ses caractéristiques qui restent classiques mais par son potentiel d’intégration. Au format NVMe M.2 2242, il se déploie sur une seule face, propose des débits très corrects et devrait être proposé à des tarifs compétitifs.

Le Toshiba RC100 que la marque présente au CES 2018 emploie une technologie NAND TLC 64 couches et annonce des débits tout à fait corrects : On parle de taux de transfert en lecture de 1620 Mo/s et en écriture de 1130 Mo/s. Ce qui n’est pas le haut du panier pour un modèle au format NVMe mais devrait satisfaire la plupart des utilisateurs du marché.

rc100

C’est en tout cas bien mieux que ce que proposent les solutions eMMC habituellement employées dans les portables entrée de gamme ou les SSD SATA qui sont régulièrement employés dans ces machines. Car le format compact de ce Toshiba RC100 en fait un choix idéal pour proposer une solution que l’on pourra mettre à jour facilement.

Proposé en  120, 240 et 480 Go, ce petit SSD sera garanti 3 ans par la marque et promet des lectures et écritures aléatoires jusqu’à 160000-120000 IOPS.

2017-12-27 20_48_48-minimachines.net

Le SSD M.2 2242 de la GPD Win 2, accessible depuis une simple trappe

Petit, peu épais, il pourrait faire renaître les trappes d’accès sous les engins comme c’était la norme il y a quelques années encore et comme nous en avons vu encore récemment avec la solution GPD Win 2 encore en cours de développement.

Reste a connaitre les tarifs de ces Toshiba RC100, si ils sont abordables – cela devrait être le cas – c’est peut être une solution à creuser pour que les constructeurs renouvellent un petit peu leurs gammes… et qu’une bonne partie de leurs acheteurs s’intéressent à nouveau à leurs machines.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 9 janvier 2018 - 15 h 02 min

    SUPER d’offrir un stockage en petit format .
    j’espère que la trappe vas venir sur nos portables mais j’en doute a voir la disparition d’une trappe pour la mémoire et l’absence d’une trappe pour changer le disque dur .

    A quand une machine évolutive dans le temps ,face a la mode du PC a jeter .

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 16 h 52 min

    Hey, mais si je ne m’abuse, il s’agit du format pour les eeepc premiers du nom (avec plein de freeze ^^) ? J’aime beaucoup ce format, très compact, ça peut donner un coup de fouet à quelques vieux netbooks.

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 17 h 33 min

    génial, mon pc à vu mourrir son wifi, j’ai remplacé par de l’usb pour faire vite et pas cher, mais si y’a un SSD pas cher qui tiens dans ce format, pourquoi pas

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 17 h 44 min

    @prog-amateur:
    Non, c’était un connecteur mini-pcie mais faute de standard de SSD cartelette à l’époque le pinout était propriétaire.
    Il y avait bien eu qq modèles de remplacement de proposés, mais le faible marché d’une solution non standard rendait l’affaire peu rentable.
    Mais sur le coup, c’est vrai qu’Asus avait un coup d’avance sur le marché. Cela a bien changé depuis avec des machines qui ne se distinguent plus vraiment.

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 20 h 46 min

    Je suis sure que l’on le retrouvera dans de nombreux PC portables (car de nombreux PC portables actuels ont déjà des SSD Toshiba 2,5″ et M.2)

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 16 h 24 min

    @yann: ah merci pour l’info. Si ce ne sont pas les mêmes, on va dire que l’intégration est améliorée avec ces Toshiba. Quand je compare ce NVMe avec un Intel 600p, je préfère la taille du Toshiba.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *