Sony FIT : Vers l’abandon des écrans basse définition sur portables

Sony cherche a renouer avec son image de précurseur et de materiel de qualité haut de gamme un peu délaissé ces dernières années. Au CES le géant Japonais avait présenté un stand exceptionnel et des ambitions importantes, il continue sur cette voie en imposant à nouveau un rythme : Celui d’un affichage HD sur tous ses portables. Sony en a fini de la basse définition.

C’est exactement ce que l’on peut attendre d’une marque comme Sony, un regard un peu distant sur les technologies concurrentes, une annonce fracassante et une maîtrise technologique qui lui assure de pouvoir répondre aux autres sans lever le sourcil. Sony FIT, c’est exactement ce que nous pouvons espérer de mieux de cette marque.

Fit_15E

Ainsi, cette annonce d’un abandon des écrans basse définition élève la marque d’un cran, Sony FIT ne positionne non pas la marque en leader technologique, il y a malheureusement longtemps que les écrans Haute Définition sont accessibles aux portables, mais montre que la série VAIO est destinée à une clientèle qui n’a pas a rester embourbée dans des écrans basse définition.

« Nous n’offrirons plus de 1366 x 768, nous avons banni cette proposition »

Cette déclaration de Travis Furst, Directeur de la gamme VAIO chez Sony, faite à The Verge, montre bien que la marque cherche à nouveau a faire des propositions ambitieuses et non pas a viser un segment milieu de gamme.

Il ne s’agira pas a proprement parler d’ultraportables, la gamme FIT concerne des 14 et des 15″ mais tous ces modèles offriront au minimum du 1600 x 900 et iront jusqu’au 1920 x 1080. Excellente nouvelle pour Sony et pour le marché entier, il y a encore beaucoup trop de produits actuellement disponibles jusqu’en 15″ en 1366 x 768. Cette définition restait acceptable tant que le marché souffrait d’une trop importante différence de prix entre les dalles entrée de gamme et les hautes résolutions, ce qui n’est plus vraiment le cas aujourd’hui.

Avec des prix largement en baisse et surtout des tablettes à moins de 200$ qui offrent des écrans 1280 x 800, il semble difficile de continuer a proposer des engins de production d’une définition inférieure. D’autres éléments ont été revus à la hausse sur la gamme Sony FIT, ils permettront de distinguer la proposition de la marque du reste des concurrents : Son de bonne qualité, webcam grandement améliorée, des points généralement laissés pour compte par bon nombre de fabricants. Sony est également producteur de contenus, film et musique, et ces annonces sont donc cohérente pour la marque.

Fit_14

Cette étape est importante, elle pose à nouveau Sony comme un modèle à suivre et peut dévaloriser d’un coup l’ensemble du parc concurrent. Les machines Sony FIT proposeront pour 549$ des portables affichant des écrans HD ou FHD tactiles et disposant d’un clavier rétro-éclairé. Difficile alors de continuer a vendre des modèles basse définition non tactiles ou ayant un clavier standard à 499€. a condition bien sur que Sony fasse bien son boulot marketing.

Un second effet se fera sans doute sentir plus tard, celui d’une plus grande accessibilités de ces dalles et d’une prise en compte du grand public de l’importance de la définition d’écran dans une offre informatique. Parent pauvre des fiches techniques, les définitions d’écrans ne sont pas encore assez prises en compte par l’acheteur qui se focalise encore beaucoup sur d’autres points comme la diagonale de l’écran et dorénavant sur la présence d’une couche tactile. Plus la demande de dalles Haute Définition sera importante, plus leurs prix seront impactés et plus grandes seront les chances que toutes les gammes d’engins en bénéficient.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 13 mai 2013 - 9 h 20 min

    Il me semblait pourtant qu’un écran en 1366 x 768 était HD (puisque 720p), non?
    En tout cas, c’est la moindre des choses quand on voit qu’ils sont capable de nous sortir des écrans FHD sur des téléphones 5″ et qu’ils en sont incapables sur des ordinateurs portables, c’était un peu se moquer du monde…

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 10 h 03 min

    Yesssss le grand retour de sony vers la qualité pour tous!!! Dire que y’a 10 ans ils été au top avec leur vaio, il serais temps de renoué avec ce temps!!

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 10 h 17 min

    Yes !!! Enfin la fin de cette définition de m…. !
    Et dire que mon premier portable payé en Francs était 1024p (en 4/3).

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 11 h 07 min

    @Difock788:

    Il’s ne sont pas incapables de le faire … c’est juste que ca couterai un bras pour tata ginette qui veux aller sur facebook avec son PC portable …

    c’est une tres bonne initiative mais je pense qu’elle sera inefficace tant que la concurence ne le fera pas aussi … pour la plupart des gens l’argument « vous allez afficher plus de choses sur l’écran du PC pour 300€ de plus » ca ne marchera pas …

    Ecrit depuis un Vaio en FHD :D

    Répondre
  • Got
    13 mai 2013 - 12 h 13 min

    En voilà une bonne nouvelle! Reste plus qu’à espérer qu’ils en profiteront pour mettre des écrans de qualité qui ne rougiront pas à côté des moniteurs et des télés modernes: bon contraste, couleurs justes, angles de vision larges, etc…

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 12 h 19 min

    Ouais, centent pour Sony, leur image de marque n’a plus besoin de s’imposer mais de perdurer, aujourd’hui on peut trouvé du full HD sur nos smartphones et Sony l’a bien compris, il faut qu’il renouent avec leur esprit compétitif de l’époque.

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 13 h 01 min

    Mouais. C’est mieux que rien, mais ce qui m’importe sur les ecrans, c’est plus luminosité, contraste, reflets, vivacité des couleurs… que résolution.

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 13 h 06 min

    @obarthelemy: Jamais content hein :D Moi je trouve que c’est un grand pas en avant et que cça peut bouleverser le marché. Sony a absolument besoin de retrouver cette image de leader techno… Ca passe par la définition de l’écran pour le moment, si le marché suit le mouvement, les autres aspects prendront le relais… On ol’a vu sur les tablettes, le 1280 x 800 est devenu al norme et a poussé le haut de gamme a embarquer du FHD. L’IPS est également devenu la norme.

    Pour Sony, une voie de travail sera donc de proposer toujours mieux, là où la marque a des brevets pour le futur : Et donc oui de la colorimétrie, des technos de dalle et autres. Question de temps mais jamais tout n’arrivera d’un coup, le delta de prix serait trop important entre les tablettes concurrentes et les tablettes Sony.

    Je ne pense pas que tu accepterais de payer une tablette à 300€ de plus dans un marché si bouillonnant qu’aujourd’hui.

    Répondre
  • uko
    13 mai 2013 - 13 h 28 min

    Ne mélangez pas tout, les contraintes qui s’appliquent pour passer smartphone en full HD n’ont rien à voir avec celles d’une machine sous Windows.

    En vrac:

    – Les OS de téléphones gèrent parfaitement les hautes résolutions. Mieux, elles en ont besoin pour compenser leurs piètres résultats en matière lissage de polices.
    Sous Windows, le lissage Cleartype rend la lecture très confortable à des résolutions plus faibles. Alors qu’au niveau de l’ergonomie, de nombreuses applications ne sont pas prévues pour et souffrent en full HD (textes illisibles, fenêtres mal proportionnées, boutons foireux etc). Même problème pour les sites internet, tous ne s’ajustent pas correctement. rien de plus pénible qu’un site en flash bloqué à la taille d’un timbre post à l’écran.

    – La consommation est déjà un problème bien plus important sur laptop (3-8h d’autonomie) que sur smartphone (48-72h d’autonomie). L’impact d’un écran plus énergivore, s’il doit faire passer l’autonomie de 4 à 3h, rend le choix tout de suite plus discutable.

    – Les tarifs ne sont pas les mêmes non plus. Le surcoût sera plus important sur une grande dalle, qui embarquera sur une machine qui ne sera pas forcément vendue plus chère qu’un smartphone haut de gamme.

    Si Sony décide maintenant d’emprunter cette voie, il est probable que les contraintes que j’ai listées (et probablement beaucoup d’autres qui m’échappent) soient en train de se résorber: Nouvelles versions de Windows plus performantes en upscaling/Downscaling de contenus, machines de plus en plus autonomes et dalles HD plus abordables.

    Par contre je rejoins Got, le full HD c’est bien mais d’autres critères de qualité de la dalle sont tout aussi importants, sinon plus. Sony nous a habitués au meilleur comme au pire sur ce point, espérons qu’ils ne sacrifieront pas tout au full HD.

    Répondre
  • uko
    13 mai 2013 - 13 h 31 min

    @obarthelemy:
    N’oublie pas les angles de vision, rien de plus pénible qu’un écran noir en haut et blanc en bas qui affiche un effet de moiré à chaque infime mouvement de la tête !

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 15 h 10 min

    Je suis d’accord sur les remarques concernant les autres qualités d’un écran: Aucun laptop actuel n’a un écran lisible en extérieur par conditions lumineuses (ne parlons pas d’un plein soleil). C’est aussi sur ces cas d’usage que les tablettes bouffent les PC: Sans atteindre la lisibilité d’une liseuse, mais avec l’inconvénient du monochrome, une tablette/smartphone est utilisable en extérieur.

    De même, en mobilité la qualité du sous système réseau sans fil est très importante (qualités intrinsèques de la carte wifi en terme de sensibilité/puissance, mais aussi des antennes intégrées… la possibilité de connecter une antenne externe déportée/fort gain, avec 1 ou 2m de cable et une pince intégrée, quand le besoin s’en fait sentir pourrait aussi être une bonne idée).

    En prime, ce type d’amélioration serait plus difficile à réaliser sur une tablette (place dispo pour les antennes, voire connecteur ; capacité batterie).

    Bref, le EeePC moderne avec une interface wifi du genre d’une SR71E Ubiquity (mais de meilleures antennes intégrées) et un écran double mode (passif type liseuse sans rétroéclairage, LCD normal avec) tel que ceux qui ne sont jamais sortis (j’aurais dû en acheter un quand qq kits étaient sortis au compte goutte).

    La résolution au delà de 1366×768 n’est amha pas le principal pb pour un engin vraiment mobile (cad en dessous de 13″). Les critères cités seraient plus opportuns. Au dessus de cette diagonale la démarche de Sony a un sens… mais on n’est plus dans la « Minimachine » :o)

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 21 h 02 min

    suis entrain de faire une appli mobile et c’est un Vrai casse-têtes la variété des dpi et nombres de pixel, on veut qu’un bouton fasse la taille d’un doigt: impossible de le faire simplement avec un code unique qui marche partout.

    Répondre
  • uko
    13 mai 2013 - 23 h 32 min

    @raxy:
    Ca m’intéresse, comment ça se passe ? Est-ce que la problématique est la même sous IOS et Android ?

    Et est-ce que ça signifie que tu dois prévoir chaque bouton pour chaque densité de pixels possible ? (Sous Android, la gamme ça signifierait une bonne dizaine de versions pour à peu près tout couvrir ?). Et est-ce que l’OS sait identifier le meilleur bouton par la suite, si la densité de pixel pour laquelle tu prévois tes boutons ne correspond pas à celle d’une machine spécifique ?

    Répondre
  • 14 mai 2013 - 4 h 21 min

    Le début du retour à la qualité, enfin? Pourvu que la batterie soit amovible, parce que jeter un portable avec un écran pourri après 500 recharges, c’est pénible, mais avec un bel écran, c’est pire…

    Répondre
  • 14 mai 2013 - 7 h 05 min

    @uko: je fais ca en phonegap donc ca cible un max de device de toutes tailles et de tous dpi,
    ce que j’ai trouvé de mieux pour l’instant, c’est ihm en svg et tailles en %, mais les textes c’est pas encore ca; j’ai eu unespoir avec les tailles en vh mais en
    mobile c’est pas assez supporté.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *