Sony décortique son VAIO TAP 11 en vidéo

On n’est jamais mieux servi que par soi même, c’est l’adage que s’est probablement répété en boucle Sony depuis ce début d’année. La marque a en effet pris pour habitude de démonter étape par étape ses propres machines avant que d’autres ne le fassent. C’est au tour du VAIO TAP 11 de passer entre les mains anonymes et expertes d’un démonteur dûment accrédité.

Mise à jour : Morgan me signale la baisse de tarif chez LDLC de cette machine hybride assez spéciale. A 589.95€ désormais, elle intéressera peut être du monde avec ses composants plutôt haut de gamme : 11.6 pouce IPS 1920 x 1080 core I5-4210Y avec 4 Go de DDR3, NFC, MicroSDXC et  autres subtilités. L’engin est neuf  et cela ressemble à un déstockage… A voir chez LDLC.

Alors que les machines se ressemblent de plus en plus entre elles. Qu’elles ont de moins en moins de points de comparaison physique, il devient difficile de montrer la qualité d’assemblage et le travail nécessaire à leur conception. C’est probablement ce qui a décidé Sony à  démonter, sous l’œil d’une caméra, son VAIO TAP 11.

Cette idée n’est pas neuve, Sony la déroule depuis le début d’année en la mettant en scène à chaque fois avec brio. Démonter son propre appareil pour faire ressortir l’exactitude de son assemblage, les solutions nécessaires qui ont été trouvées pour l’assembler, la virtuosité technique de la marque. Bref chercher à l’intérieur de l’objet ce qu’on ne voit plus à l’extérieur, c’est le travail effectué  par Sony depuis le CES 2013 où la marque démontait en direct sur son stand et sur une multitude d’écrans géant, ses propres smartphones.

La cérémonie est tout aussi encadrée ici, la chaîne Youtube SNGL de la marque présente d’abord la partie externe de l’engin, à savoir ses ports et fonctionnalités visibles. Puis, elle procède à son démontage étape par étape pour en révéler les entrailles.

vaio tap 11

Le but du jeu est probablement de montrer la qualité d’assemblage et les ressources nécessaires à la création d’un engin comme ce VAIO TOP 11. C’est également une manière de montrer que cet engin peut se démonter relativement facilement et qu’il sera donc possible d’éventuellement le confier à Sony pour le réparer.

Parce que l’ironie de cette vidéo est bien là, si Sony vous propose d’assister au démontage de son VAIO TAP 11, il ne vous autorise pas pour autant: toute tentative qui laisserait des traces dans la machine annulerait aussitôt votre garantie.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 1 novembre 2013 - 9 h 03 min

    l’idée est excellente, Sony est vraiment entrain de rebondir : vaio duo, vaio pro et maintenant vaio tap ainsi que les xperia
    Attention à la tap 11, elle ne remplacera pas une surface, car d’après les informations glanées, l’autonomie serait faible…..dommage

    Répondre
  • SGT
    1 novembre 2013 - 10 h 22 min

    Je crois plus également au concept hybride tablette + dock initié par Asus et repris par Samsung et Dell pour sa future gamme venue Pro 11.

    Les concepts Sony et Microsoft sont certes ingénieux mais peux pratiques à l’usage (angles inclinaison fixes, difficultés pour faire tenir l’engin sur les genoux…)

    Est ce que la nouvelle génération d’Haswell va nous faire espérer des hybrides convaincant ?… pas sûr du tout. A 800/900 grammes en moyenne on est loin des nouveaux standards de tablette établis par les Sony Android Z ou de la nouvelle Apple Air.

    Je vois plus des hybrides équipés en Bay Trail pour bénéficier d’un ratio poids/autonomie plus convaincant au détriment malheureusement de la puissance (qui pourra cependant satisfaire l’utilisateur bureautique et multimédia, ce qui représente déjà une bonne partie des cibles potentielles).

    Il faudra encore attendre une génération de processeurs Intel Haswell ou Atom et certainement Windows 9 pour que ces concepts, certes prometteurs, soient enfin aboutis.

    Répondre
  • 4 novembre 2013 - 9 h 45 min

    […] Alors que les machines se ressemblent de plus en plus entre elles. Qu’elles ont de moins en moins de points de comparaison physique, il devient difficile de montrer la qualité d’assemblage et le travail nécessaire à leur conception. C’est probablement ce qui a décidé Sony à démonter, sous l’oeil d’une caméra, son VAIO TAP 11.  […]

  • 1 septembre 2014 - 14 h 22 min

    ces gammes vont rester chez Sony ? Ils ont vendu la division pc je crois …

    Sebastien

    Répondre
  • 1 septembre 2014 - 14 h 24 min

    Sony n’avait pas revendu sa division vaio ?

    Répondre
  • 1 septembre 2014 - 15 h 21 min

    @Sebastien: C’est une mise à jour suite au signalement d’une baisse de tarif :)

    Répondre
  • 2 septembre 2014 - 9 h 57 min

    « il ne vous autorise pas pour autant » Il ne vous Y autorise pas.

    Répondre
  • 2 septembre 2014 - 19 h 02 min

    ça fait plaisir de voir des tablettes hybrides démontables.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *