SmartQ U7, une tablette avec vidéo projecteur intégré

A priori c’est le genre de machine hybride dont je me méfie plus que tout. Mélanger des fonctionnalités très différentes comme la tablette et le vidéo projecteur parait un peu compliqué et risque d’aboutir à un monstre qui ne saura jamais faire l’une ou l’autre des tâche correctement. Mais cette SmartQ U7 semble parvenir à résoudre l’équation.

Une tablette Android 7″ de facture très classique, voire quelque peu datée à en croire ses composants : Ecran 7″ certes mais 1024 x 600 de définition et surtout une absence de spécification technologique qui fait craindre un écran LCD de type TN aux angles étroits. Processeur Texas Instruments OMAP4 décliné en 2 versions. L’OMAP4430 double coeur à 1 GHz sur la SmartQ U7 ou OMAP4460 double coeur à 1.5 GHz sur le modèle SmartQ U7H.

1 Gigaoctet de mémoire vive et de 8 à 16 Go de stockage interne et un lecteur de cartes MicroSDHC : A priori, hormis l’écran, et sa définition un peu juste aujourd’hui, la tablette n’est pas totalement has been mais rien n’explique le tarif demandé par la marque. En effet la SmartQ U7 est à 299$ et la SmartQ U7H (meilleur processeur et 16 Go interne) à 349€.

SmartQ U7 - smartQ U7H

L’explication vient du fait que l’engin embarque donc un pico-projecteur qui semble relativement performant : Bien sur ce n’est pas de la haute définition et la luminosité n’est pas exceptionnelle mais à condition d’obscurcir un peu la pièce l’image projetée en 854 x 480 peut atteindre les 50″ et offrir un mini cinéma de poche qui semble convaincant.

 SmartQ U7 - smartQ U7H

Plusieurs tests sont apparus en ligne aux US et cette tablette semble faire une certaine unanimité : Pas comme outil de tous les jours, pas comme engin pour out le monde, mais cette fonction de projection d’écran est efficace et surtout remarquablement intégrée sur cette SmartQ U7. La petite tablette embarque un wifi de type 802.11 b/g/n, du Bluetooth, dispose d’un écran capacitif multipoints ( 10 points de contact) et d’une sortie MiniHDMI. 2 caméras 2 mégapixels sont présentes sur les 2 faces de la tablette mais c’est bien pour son projecteur qu’elle est le plus intéressante.

SmartQ U7 - smartQ U7H

Avec 360 grammes sur la balance, cette solution android est tout à fait autonome et peut fonctionner n’importe où pour afficher un film sur une toile de tente en vacances comme des jolis powerpoints en réunion improvisée. 20 cm de large pour 11.6 cm de haut et de 11 à 14.4 mm d’épaisseur. L’engin peut se glisser dans n’importe quel sac et fournir une solution totalement autonome. bien sur la batterie 4800 mAh aura du mal a fournir assez de puissance pour permettre un usage prolongé en mode déconnecté de la fonction vidéo-projecteur en plus du travail habituel d’une tablette.

Si le pico-projecteur n’offre qu’une luminosité de 35 lumens, c’est fort peu comparé aux gros vidéoprojecteurs à lampe du marché, il arrive a se débrouiller a en croire la vidéo postée par GigaOM. Assez puissant pour vous offrir une belle diagonale de jeu une fois la tablette reliée à une manette, ou un support de film assez grand format à défaut d’être haute définition.

Proposée sur AliExpress à 260$ dans sa version SmartQ U7 de base, ce’est un engin intéressant qui montre une certaine perspective pour ces machines dans le futur. Bien sur il est possible d’obtenir une tablette beaucoup mieux équipée pour beaucoup moins cher aujourd’hui sans cette fonction vidéo projecteur ! Mais si j’étais très réfractaire ce type d’intégration jusqu’à aujourd’hui, il se pourrait que je  change d’avis et m’intéresse à ce type de mariage improbable dans le futur.

 SmartQ U7 - smartQ U7H

D’abord parce que certains constructeurs pourraient proposer mieux que SmartQ en terme de tablette et de vidéo-projecteurs, ensuite parce que les tarifs n’iront pas forcément jusqu’à des sommes trop importante. La smartQ U7 se négocie à 260$ sur PandaWill et je pense qu’il serait possible de cumuler une bonne solution tablette comme la Hyundai T7 et un pico-projecteur pour une somme relativement modeste.

Source : Liliputing

7 commentaires sur ce sujet.
  • uko
    2 juillet 2013 - 14 h 54 min

    35 Lumen et du 854 x 480, c’est excellent pour un pico projecteur embarqué. Surtout à un prix pareil !

    Pour référence, l’Optoma Pico PK120 qui est un modèle populaire de pico projecteur utilisable en mobilité se contente 18 Lumens pour un affichage en 640 x 360. Et il se contente d’une autonomie d’1h30 pour un poids de 145g et un prix de 190€.

    Le smartphone Galaxy Beam de Samsung embarquait un pico en 640×360 à 15 lumens et se vendait près de 500€.

    Et pour atteindre les 35 Ansi Lumen et du 854 x 480, il faut généralement débourser plus de 200€ et accepter un poids qui se rapproche des 300g.

    Bref, à moins que la qualité de l’image soit vraiment mauvaise, cette tablette semble être une excellente option deux en un.
    Reste qu’il sera probablement difficile d’utiliser son projecteur pour autre chose que de la lecture de vidéos ou de photos de vacances, tablette calée dans une position optimale pour la projection.

    Répondre
  • uko
    2 juillet 2013 - 15 h 31 min

    Quelques petites remarques toutefois concernant la luminosité:

    – Ne vous fiez pas à l’image marketing, le rendu réel n’aura absolument rien à voir dans un environnement aussi lumineux et sur une diagonale aussi large. De manière générale, pour afficher une diagonale importante avec un pico projecteur en conservant un contraste confortable, il faut prévoir une pièce complètement obscure.

    – Ne vous fiez pas non plus au rendu en vidéo, le contraste y est toujours bien meilleur que celui perçu dans la réalité. On s’en rend d’ailleurs bien compte dans la première vidéo: Le testeur parle de conditions peu optimales alors que la luminosité semble parfaite à l’image. On voit aussi quand il rallume la lumière qu’il voit une image tellement fade qu’il pense qu’elle ne passera pas à la caméra, alors qu’elle reste relativement nette sur la vidéo.

    – Gardez à l’esprit qu’il est toujours possible de compenser dans une certaine mesure une luminosité de projection trop faible en réduisant la distance entre le projecteur et la surface de projection. La diagonale s’en ressent, mais le rendu gagne en luminosité.

    Répondre
  • 2 juillet 2013 - 16 h 32 min

    Tout à fait vrai, 35 lumens (mesure de rendement et pas de flux) est très peu pour une vision réelle. La caméra est de loin plus sensible.

    D’une manière générale, j’aime mieux les spécifications en lux, mais bon, il n’y a que moi !

    Sinon l’idée est très bonne.

    Répondre
  • 2 juillet 2013 - 17 h 34 min

    J’ai lu quelques tests de cette tablette, ils étaient tous assez élogieux..

    Répondre
  • 3 juillet 2013 - 0 h 05 min

    >>>”La smartQ U7 se négocie à 260$ sur PandaWill et je pense qu’il serait possible de cumuler une bonne solution tablette comme la Hyundai T7 et un pico-projecteur pour une somme relativement modeste”

    A condition de trouver un convertisseur hdmi/video a un prix raisonable !

    Répondre
  • 3 juillet 2013 - 13 h 55 min

    La smartQ U7 commence à dater; je l’avais déjà repéré dans le catalogue d’HKG en décembre 2012 et j’avais rédigé un petit article sur mon blog; les tablettes et smartphones évoluent très vite, voire trop vite !

    Répondre
  • 29 mars 2015 - 18 h 09 min

    […] lecture à distance et de l’enrichissement photographique. Inspiré de la technologie qu’offre la première tablette incluant un pico-projecteur, l’univers d’Holly se projette au plafond pour augmenter la lecture dans un univers graphique […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *