Sans surprise, les PC plus populaires que les tablettes pour la rentrée étudiante US

Si les ventes de PC semblent moroses sur tous les fronts, il reste dans le paysage actuel quelques acheteurs, un village d’irréductibles accrocs au format clavier. Des gens pour qui la tablette n’est qu’un gadget pas forcément utile : Les étudiants. Pas forcément tous, mais une étude montre que sur les campus US le portable garde encore la vedette et que l’inévitable smartphone tient bien lieu de tablette.

Une étude de Deloitte ciblée habituellement sur les achats étudiants de rentrée montre que la tablette n’est pas la première préoccupation des étudiants américains. 82% de ceux-ci ont déjà PC, 80% ont un Smartphone et seulement 18% ont une tablette. « La combinaison Smartphone et PC font que la tablette apparaît comme redondante pour les étudiants. » Ils travaillent sur leur PC et surfent sur leur smartphone.

 First Floor Library, City Campus West, Northumbria University

Le coût des études supérieures aux US explique peut être aussi ce phénomène et la taille d’écran de plus en plus grande des smartphones tient bien lieu de remplacement de tablette. L’autre explication est dans l’approche pratique du format portable pour un étudiant. Si la tablette reste un outil de consultation parfait, elle est un peu à la traîne pour tout ce qui est production et prise de notes.

L’offre logicielle n’est pas la même, l’ergonomie proposée par le format clavier n’est pas la même et ces éléments semblent bien prendre totalement le pas sur le reste des préoccupations d’achat. Si des claviers existent pour tablette, cela ne compense pas les qualités des claviers des machines créées pour cet usage. La gestion du multitâche, le fait de pouvoir jongler facilement entre 5 ou 6 applications en parallèle et de copier coller des tonnes d’infos sans se poser de questions.

Les fonctions multimédia des portables modernes, la capacités qu’ils ont à lire des flux vidéo et à les afficher sur grand écran ou via des enceintes stéréo ayant un volume suffisant, aident également leur intégration à la vie étudiante : Ils remplacent cinéma et téléviseur, permettent tout aussi bien la vidéo conférence et offrent également une dimension ludique.

Library Basement, City Campus West, Northumbria University

Enfin, la période d’achat concernée, celle qui concerne la rentrée des classes, est particulièrement ciblée par les fabricants et les revendeurs qui concentrent dessus de nombreuses offre promotionnelles. On peut ainsi trouver un PC de bureau au prix d’une tablette Android 7 pouces ou un portable moins cher qu’un iPad 32 Go. Ces investissements sont forcément plus adaptés et donc jugés plus raisonnables qu’une tablette.

Cela explique peut être pourquoi Microsoft, Apple, Samsung et d’autres offrent des dizaines de milliers de tablettes à ces étudiants sur les campus US. La tablette n’est pas leur souci premier puisque ces « migrants », ils sortent en général d’un lieu de vie familial où un PC est disponible dans leur chambre, pour aller sur un campus où ils ne peuvent pas forcément trimbaler tout leur matériel.

Je reste persuadé qu’un premier achat informatique ne sera que rarement orienté vers le monde des tablettes. Si quelqu’un doit investir dans un premier outil informatique, ce sera dans un PC de bureau ou un portable, pas vers une tablette. Nombreux sont les commentaires indiquant que l’arrivée d’une tablette a totalement rendu inutile la présence d’un PC à la maison est toujours important. Mais cela n’est vrai tant qu’on a besoin d’un outil de consultation comme outil informatique.

Si le marché de la tablette commence à ralentir son rythme de croissance, celui du PC reste en berne et on est clairement passé d’un marché de rééquipement nécessaire pour suivre l’évolution logicielle, à un marché de remplacement matériel en cas de panne ou de casse.

Source : Marketwatch

23 commentaires sur ce sujet.
  • 7 août 2013 - 12 h 35 min

    D’où l’intérêt grandissant pour les « phablet » ou « smartab » qui fusionnent smartphone et tablette (certes de petit format, mais c’est mieux de surfer sur un écran aux environs des 5′ que 3,5′)

    Répondre
  • 7 août 2013 - 12 h 43 min

    J’en discutais justement avec ma niece qui vient d’acheter un ereader. Pas une tablette ? « Non, Autocad tourne pas dessus ».

    En plus c’est un business juteux: sur son PC a 400€, en deux ans elle a pété le clavier (70€), l’écran (200€), et la il faut changer la batterie (150€ chez le fabricant, 70€ chez aboutbatteries).

    Répondre
  • 7 août 2013 - 12 h 53 min

    D’où l’interet également des hybrides ultraportable / tablette prévu par Microsoft, pour acheté un pc portable quand un hybride peu faire portable et tablette avec une bonne autonomie ?

    Répondre
  • 7 août 2013 - 12 h 54 min

    C’est sûr qu’étudier sur PC se révèle beaucoup plus efficace que sur tablette. Surtout avec les produits au rapport prix/perf plus abordable, et aux poids plume de ces dernières générations.

    Par contre, c’est l’utilisation du smartphone où je suis pas en phase avec eux. Perso, devoir le recharger tous les jours et pouvoir tomber en rade de batterie me gène. J’ai donc préféré la multiplication des appareils plutôt qu’investir dans une phablette ou un smartphone haut de gamme. Au moins je peux me divertir sur ma 7″ et toujours utiliser mon tel à côté. ;-)
    Et ça m’a même coûté moins cher que si j’avais acheté qu’un seul appareil.
    Et c’est gagné, avec Monsieur Pringle! \o/

    Répondre
  • 7 août 2013 - 12 h 58 min

    il y a quand même 60% de boursier au niveau des universités américaine, selon wikipedia

    Répondre
  • 7 août 2013 - 12 h 58 min

    @DDReaper:

    c’est pénible cette pub déguisée permanente …

    Répondre
  • 7 août 2013 - 13 h 05 min

    Pour être étudiant en droit dans une grosse fac de droit, je ne peux que confirmer cette étude et ce billet ! Sur 100 étudiants qui prennent leurs cours à l’ordi, moins de 5 auront une tablette (généralement ipad ou surface).

    Personnellement j’ai tenté l’aventure transformer (première du nom), mais je l’ai vite revendu une fois que j’ai compris que Android n’était pas fait à l’époque pour la prise de note, et switcher entre plusieurs applis comme sur un PC. Et d’ailleurs je pense que Android n’est toujours pas adéquat à cette utilisation.. Notamment à cause du copier/coller à la sauce Android, laborieux à faire, même avec une souris.

    Le changement d’utilisation viendra peut-être avec les tablettes hybrides sous Windows.. Parce que très honnêtement, avoir un engin très fin et très léger qui tient toute la journée sans recharge (8h de prise de notes), c’est bien mieux qu’un netbook/ultrabook qui devra toujours être accompagné de son chargeur ou d’une seconde batterie, et qui est bien plus lourd et fragile.

    Mais j’aurai certainement fini mes études d’ici là !!

    Répondre
  • 7 août 2013 - 13 h 28 min

    Intéressant ! Sachant que beaucoup d’étudiants ont acheté des netbooks (je me base sur mes connaissances), peut-on envisager un retour de ce dernier sur les rayons ?

    Répondre
  • 7 août 2013 - 13 h 38 min

    prendre des notes d’un cours magistral avec un stylo saucisse ne m’a jamais convaincu

    Répondre
  • 7 août 2013 - 13 h 41 min

    @prog-amateur: Avec windows 8 et les nouveaux proc, ils devraient revenir sur le devant de la scène oui, mais peut être sous une forme différente (hybride, écran tactile, etc).

    On pourrait déjà parler de netbook avec des produits comme le acer W510 ou la hp envy x2, non? (C’est peut être mal placé au niveau du prix pour rentrer dans la catégorie netbook..?)

    Répondre
  • 7 août 2013 - 14 h 13 min

    Lorsqu’on dit que les étudiants aux US préfèrent les « PC », il serait utile de connaitre le rapport de forces PC-Apple / PC-Microsoft sur ce marché, sachant que l’éducation avait toujours été la chasse gardée d’Apple.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 14 h 23 min

    @toto: en même temps, venant de votre pseudo c’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité vous trouvez pas, non ?

    attention, moi aussi je suis sous linux mais « toto », à part toujours taper sur ms…

    donc bon, on va peut être laisser les autres pseudos vivre et être libre de leur choix (même si je ne les partage pas à 100% non plus, ils ont le droit)

    pour changer le système, faut déjà y rentrer et tous ne se fait pas en un jour (ni sur les billets d’un blog)
    après les pro-logiciels, la logithèque et la rétro compatibilité pour les produits win32, on le dit depuis assez longtemps ici, c’est une réalité et tant pis si vous et d’autre ne voulez pas l’entendre (et pour faire changer les habitudes des gens qui taffent sur ms win et office, je vous laisse le soin d’essayer de leur vendre une formation – qui rentrent dans les frais de migration pour les très grosses boites- , on en reparlera après)

    sinon, pas étonnant de voir le couple pc+smartphone s’imposer auprès de étudiants, quand on bosse, rien ne vaut un pc (et un tel pour le hub « social » c’est aussi très logique)
    pour les TP, mails ou thèse, on a quand même pas encore fait mieux

    le reste c’est du superflu-gadget qui ne doit pas coûter cher (ou être vraiment très bon avec un super « plus produit ») pour valoir le coup

    Répondre
  • 7 août 2013 - 14 h 47 min

    @obarthelemy:

    La c’est pas la faute au fabriquant du PC … si on prends pas soin du matos, il part vite en lambeaux …

    Répondre
  • 7 août 2013 - 15 h 47 min

    @obarthelemy:
    Sony, c’est de la grosse daube, la PS3 de mon fils a pas résisté à 2 chutes d’un étage… Rôôôlololo !!!

    Répondre
  • 7 août 2013 - 15 h 57 min

    @Marc Collin: Boursier aux US ne veut pas dire la meme chose qu’en France: ton pere est venu a la meme fac ? bourse ! tu cours vite ? bourse ! t’es bon a l’école ? bourse !
    A la limite, c’est plutot les défavorisés qui ont du mal a avoir des bourses :-(

    Répondre
  • 7 août 2013 - 16 h 28 min

    @orangina rouge:

    sans doute que vous trouvez votre pseudo (ou ddreaper) bien mieux que le miens …

    pour le reste on va pas ennuyer tous le monde … mais c’est quand même bizarre le nombre de mac dans l’enseignement .. peut être que ce monde la ignore l’existence de ms …

    Répondre
  • uko
    8 août 2013 - 1 h 13 min

    Tout à fait d’accord avec l’article. La première raison du déclin du PC, c’est son propre avènement. Depuis quelques années, les machines même bas de gamme remplissent tous les besoins du grand public de manière convaincante: Bureautique, surf, lecture de vidéos, P2P, petits jeux, gestion des stockages externes et appareils numériques, etc… En dehors des plus geeks, les gens n’aiment pas remplacer un appareil qui fonctionne.

    Et même chez les geeks… je vais prendre l’exemple d’un ami plutôt bien équipé et qui s’est offert il y a 4-5 ans un portable 15″ bas de gamme qu’il utilise dans son salon. Il aimerait en changer, juste parce-que son côté geek le démange. Et pourtant, il a du mal à trouver une bonne raison de le faire: La machine tourne toujours et fait tout ce qu’il lui demande dans de bonnes conditions, cad avant tout du surf, de la lecture de vidéos youtube, de la lecture de mails et de la bureautique légère. Il en est au point de se dire qu’il aimerait renverser une tasse de café dessus, histoire d’avoir une excuse pour la remplacer.

    En ce qui concerne les tablettes, il est certain aussi que les modèles Android et iOS ne sont pas complets. Entre les limitations de l’OS lui-même, l’absence de certaines applications, le manque de connectique et leurs lacunes en productivité mobile, elles ne représentent pas une alternative viable même à un simple Netbook. Là encore, en regardant dans mon entourage je ne vois personne qui possède une tablette sans avoir au moins un PC à la maison.

    Par contre, je pense comme Nytho0 que les nouvelles machines W8.1 sous Haswell et Bay Trail pourraient bien amorcer un virage majeur du paysage informatique: Des modèles combo PC/tablette abordables, légers, autonomes et performants qui pourraient remplir à la fois le poste de machine principale (avec un écran, clavier et souris externes), de netbook (avec un clavier détachable) et de tablette. De quoi combler les besoin de base d’un étudiant et de la plupart des ménages pour un budget qui doit tenir sous la barre des 500€ (combo tablette/pc + écran + clavier + souris).

    Répondre
  • 8 août 2013 - 3 h 52 min

    @toto: ça dépends à quel poste dans l’enseignement (et si vous trouvez la politique d’apple plus ouverte que celle de ms, 0_0 ! )

    enfin bref, je prend pas mon pseudo mieux que les autres, juste que j’en ai assez des petites guéguerre des pseudos (ici ou ailleurs) sur le thème du « le mien il est meilleurs que le tiens qui devrait même pas exister tellement il est naze, na ! et p’y maintenant dégage !  »

    c’est les vacances, y a que les acharnés de la première heure qui passent pendant leurs congés alors j’en profitent

    laissons les gens vivrent un peu, chacun ses choix pour son outil infos (selon les outils dont ils ont besoin pour leur taf justement)

    après le reste est aussi utile dans la vie réelle que les scores d’overclocking qui servent juste à savoir « c’est kiki k’a la plus grosse ».

    les pro ms ont le droit de vivre, les pro mac et linux aussi, évitons juste de jouer les ayatollah sur les blogs et forums SVP.
    (parce que c’est franchement pénible, et c’est sans me prendre pour le meilleur pseudo du monde)

    désolé du hs, bonne journée à tous (et vacances si vous y êtes)

    Répondre
  • 8 août 2013 - 10 h 10 min

    uko, pas d’accord avec toi (c’est l’habitude mais cette fois on va pas troller), mais le pc est mort à cause des limitations des netbooks .. certes le pc n’est pas que portable ni que netbook, mais pourquoi bloquer une pièce avec un bureau pour Mme Tout le monde … donc le netbook a tué le pc grâce a ses limitations arbitraires du marketing(résolution écran, puissance ridicule …) et voila qu’on a pu acheter des tablettes à 200E qui lisent les vidéos hd, autonomes …

    du coup une grosse majorité des personnes n’utilisent plus que la tablette 99% du temps … et par conséquent ne changent plus de pc …

    intel a bien essayé de réagir avec des ultra a 1200E … maintenant le vieux couple win/tel va tenter de renverser ca avec ses espèces de tablettes/clavier pourri .. tout ça bien cher …

    moi j’y crois pas car office ne me semble pas indispensable pour tout le monde, et je vois pas les gens acheter un truc 2 ou 3 fois plus cher sous prétexte qu’il y a un autocollant fenêtre dessus (les gens avec les smartphones sont sortis de la fausse dépendance) ..

    Répondre
  • uko
    8 août 2013 - 11 h 22 min

    @toto:
    « donc le netbook a tué le pc grâce a ses limitations arbitraires du marketing(résolution écran, puissance ridicule …) »
    Je suis d’accord avec le ridicule des limitations imposées au Netbook, mais c’est le Netbook que ces limitations ont tué, pas le PC. Le Netbook est un phénomène qui a artificiellement boosté les ventes des PC: une excuse pour vendre une nouvelle machine à un utilisateur déjà équipé d’une machine plus puissante. Le Netbook n’a fait que prolonger la croissance d’un marché qui aurait sinon perdu de la vitesse plus tôt, à mon avis. Et avant ça, c’est le portable qui soutenait les ventes.
    Ma perception des évènements chronologiques, avec dates au pifomètre:
    – 2000: Montée en puissance du PC individuel qui commence à arriver chez mr tout le monde qui veut profiter de l’Internet. => Les foyers s’équipent d’un unique PC tour.

    – 2005: Les Desktops commencent à s’essouffler, mais les Laptops prennent le relais. => Les foyers s’équipent d’un portable en plus du PC tour.

    – 2008-2009: Les laptops sont bien présents dans les foyers et remplacent de plus en plus souvent les tours. Montée en puissance des netbooks => Les foyers déjà équipés d’une tour + d’un portable se permettent un bonus confort avec le netbook. On se retrouve avec des foyers équipés de Tour + portable + netbook, ou simplement portable + netbook.

    – 2011-2012: Les netbooks perdent de la vitesse, en partie à cause de leur bridage, et en partie à cause du suréquipement des foyers: Les netbooks de 2008 sont toujours fonctionnels et les besoins en puissance ont à peine augmentés. Tentative de lancement d’ultrabooks dont les volumes de ventes restent faibles. Mais est-ce que les constructeurs visaient vraiment le grand public avec leurs machines haut de gamme à 1000€ ? J’ai du mal à les croire aussi naïfs.
    Ce sont aussi les années de montée en puissance des tablettes, qui sont une nouvelle excuse pour s’équiper d’une 3eme ou 4eme machine. Ont-elles un impact sur la vente des PC ? Sans doutes, sur le segment des machines d’appoint. Mais pas sur celles des « machines principales » qu’elles ne peuvent pas remplacer.
    On est d’accord que le déclin des netbooks a forcément eu un impact sur la croissance des ventes PC, je serais curieux de voir dans quelles proportions.

    « du coup une grosse majorité des personnes n’utilisent plus que la tablette 99% du temps … et par conséquent ne changent plus de pc …  »
    Pas du tout d’accord, d’autant plus que « une grosse majorité des personnes » n’est pas encore équipée en tablettes. Aux dernières infos, moins de 20% des foyers sont équipés. Et même si la majorité des possesseurs de tablettes passent plus de temps avec que sur leur PC (ce qui reste à prouver, mais me semble crédible tant elle est plus confortable pour la consultation de contenus), ça ne rend pas le PC dispensable pour autant.

    « maintenant le vieux couple win/tel va tenter de renverser ca avec ses espèces de tablettes/clavier pourri .. tout ça bien cher …  »
    Je ne vois pas ce qui te permet d’affirmer que ces futurs modèles soient « pourris » et « bien chers ». Les annonces de MS et Intel sont plutôt raisonnables sur le positionnement tarifaire, et je fais confiance à nos constructeurs pour finir par nous sortir des machines de qualité. Ainsi qu’à MS pour continuer de faire évoluer Windows et aux développeurs pour étoffer le marché d’applications tablette de l’OS.
    A moyen terme, je ne vois aucune raisons que le résultat de ces efforts ne soit pas parfaitement convaincant.

    « moi j’y crois pas car office ne me semble pas indispensable pour tout le monde »
    Office pas forcément (bien que fonctionner sans soit handicapant), mais un OS qui permette d’éditer du texte dans de bonnes conditions, c’est la grande majorité.
    Et qui soit compatible avec la plupart des périphériques, qui permette d’imprimer proprement, de se brancher en LAN au moins pour pouvoir configurer le WIFI de sa box, qui puisse exploiter un DD externe dans de bonnes conditions, de jouer à de « vrais » jeux, de lancer des applications pro, etc etc. Il ne faut pas oublier que « tout le monde » comme « mme Michu » est composé avant tout de vrais gens avec de vrais besoins, qui ne s’intéressent pas forcément à l’aspect techniques des machines mais qui en attendent des services bien réels dans leur vie quotidienne. Les jeunes veulent jouer, les adultes travailler et gérer l’administratif domestique, télécharger, organiser ses fichiers et dossiers, surfer sur plusieurs onglets, etc.
    Autant de tâches pour lesquelles une tablette iOS ou Android est peu adaptée, alors qu’un PC à 300€ fait parfaitement l’affaire.

    Répondre
  • 8 août 2013 - 11 h 41 min

    @toto:
    Je suis l’exemple de ce que tu dis: depuis que j’ai des tablettes, je me sers beaucoup moins de mes pc. Je les réserves aux taches lourdes ou contraignantes à réaliser sur tablette. Et du coup, mon pc principale, vieux de 6 ans me suffit. Sans tablette je l’aurai déjà changé.
    Par contre, je ne pense pas que seulement ce phénomène puisse ‘tuer’ le marché pc. Le rythme de renouvellement à pu etre impacté, mais meme les geek ne changeait pas leur pc tous les ans. D’ici quelque temps, je vais devoir changé de pc. Et je sais que je ne peux pas, dans l’état actuel des choses, me passer de pc.

    Je dirais non pas que le netbook à tuer le pc, mais plutot que la tablette à tuer le netbook (si n’était pas déjà mort avant). Et aujourd’hui, la tablette va le refaire vivre en quelque sorte. Tout ça grace à l’évolution du hardware.

    Pour ce qui est des tarifs, Intel à promis des hybrides sous bay trail à partir de 399€ et des tablettes à partir de 199€. A voir s’ils si tiennent. ;-)
    J’espère que le fiasco des ultrabooks leur aura servit de leçon…

    Répondre
  • 8 août 2013 - 12 h 55 min

    J’avais pas vu la réponse de Uko. Y’a un passage que j’ai supprimé de mon com’ (comme pas de chiffre sûr) où je disais pareil: il faudrait une étude précise pour vraiment chiffré l’impact des ventes de tablette sur le marché PC.
    15 à 20% des foyers français seraient apparemment en possession de tablette (dans mon entourage c’est vraiment plus). En sachant cela, je relativise l’impact sur les ventes PC. Après, je proportionne peut être mal: si, par an, 20% des foyers renouvellent leur PC, c’est sûr que le choix d’une tablette à la place peut fortement impacter le marché. Mais au pire, selon moi, ça ne fait que repousser le renouvellement de leur PC.
    Pour mieux se rendre compte, on pourrais regarder le phénomène dans les marchés émergents: là où chez nous beaucoup se sont équipés avant de pouvoir avoir le choix entre PC ou tablette, vers quoi les foyers qui s’équipent pour la première fois vont t’ils se tourner, PC ou tablette?

    Je suis le premier à dire que dans certain foyer, une tablette suffit (comme j’ai deux exemples dans mon entourage). Mais on en a déjà discuté il me semble sur d’autre article, et c’est vrai que l’importance d’avoir un PC derrière ne peut être négligée.

    Faudrait vraiment une étude pour y voir plus clair, mais les oem sont selon moi les principales fautives de leur chutes.

    Répondre
  • 9 août 2013 - 8 h 50 min

    vous avez raison .. .sauf qu’il est probable qu’un nombre important de foyers ne conserve qu’une tablette à terme … ce qui aura pour effet de sabrer le marché du pc ..

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *