Samsung veut t-il tuer le marché du disque dur avec de nouveaux SSD ?

Samsung veut t-il tuer le marché du disque dur avec de nouveaux SSD ?

Samsung va débuter la production d’une nouvelle gamme de SSD, des modèles alliant plusieurs technologies pour parvenir à un excellent compromis entre efficacité, capacité et prix. Avec les prochains Samsung 850 EVO, le futur des SSD est encore un peu plus brillant.

Si l’on a vu le tarif des SSD s’écrouler ces derniers temps, il y a toujours un delta de capacité important entre les stockages mécaniques et les solutions purement électroniques. Cette différence est vite oubliée si l’on met en perspective les capacités spécifiques des disques électroniques : vitesse de transfert foudroyante, accès instantanés et fonctionnement sans bruit. Si on ajoute à cela la résistance aux chocs on comprend pourquoi certains préfèrent choisir de se restreindre dans 128 ou 256 Go d’espace plutôt que de s’étaler dans 1 ou 2 To de stockage mécanique.

waffer nand

Mais ce dernier rempart qui fait que les SSD sont encore des parias sur certains systèmes, pourrait prochainement tomber. Samsung s’y emploie activement avec une nouvelle gamme de stockage électronique qui pourrait augmenter énormément la capacité de ceux-ci sans trop toucher aux tarifs.

Avec l’emploi conjoint de puces TLC et de mémoire flash 3D Vertical NAND, une gamme de SSD Samsung va voir le jour en offrant une grande densité de stockage tout en assurant une bonne durée de vie aux puces. Gravées en 42 nm, les puces 3D V-NAND sont plus tolérantes que le  modèles classiques en 10 ou 20 nanomètres. Les Puces TLC NAND sont également très peu chères ce qui va permettre de combiner les avantages des deux solutions.

Les puces NAND de mémoire sont gravées sur des galettes de silicium (waffer), plus leur densité augmente, meilleur est le rendement dans un fonctionnement traditionnel. Plus c’est dense, plus on stocke de données, plus on fabrique de puces sur un Waffer, cela parait logique. Avec l’arrivée de la 3D on peut stocker non pas uniquement ces données les unes à côté des autres mais aussi en épaisseur. Les Waffers 3D Vertical Nand 3 bits proposent ainsi 2 fois plus de mémoire pour un même encombrement. Le prix du silicium n’étant pas la part importante du prix de revient de la fabrication des puces, ce processus permet de bousculer le schéma habituel de production.

waffer nand

Un waffer avant la découpe des puces.

Un exemple théorique, si un Waffer de silicium permettait de produire 1000 puces de mémoire flash NAND de 32 Go, le même waffer exploitant une solution de stockage 3D pourrait augmenter ce stockage à 64 Go et ainsi produire 1000 puces du double de capacité pour un prix de revient et de traitement quasiment identique. Ce nouveau rendement réduirait donc le prix de chaque puce et le prix des SSD qui en seraient équipés.

Se sentir à l’étroit dans un SSD, c’est peut être bientôt du passé, des modèles haute capacité offrant des performances plus que raisonnables vont voir le jour très prochainement. Le SSD Samsung 850 EVO dévoilé par Les Numériques est peut être un premier élément de ce futur et il expliquerait en partie les récents mouvements opérés par le constructeur dans la construction d’une usine en Corée. Samsung vient en effet de débloquer 14.7 milliards de dollars dans la construction d’un complexe de fabrication de semiconducteurs. Avec un tel déploiement, Samsung serait à  même de booster sa capacité de production dans un secteur qui n’est pas en panne au contraire des marchés phares de la marque : Smartphones, portables et tablettes.

Alors SSD pour tout le monde en 2015-2016 ? Avec des modèles toujours moins chers et toujours plus performants, l’arrivée de solutions de plus grandes capacités pourrait donne un sacré coup de vieux  aux solutions mécaniques qui n’auraient plus place que dans des solutions sédentaires ou des centres de stockage de type NAS.

25 commentaires sur ce sujet.
  • 13 octobre 2014 - 13 h 37 min

    Il serait temps ! Ça semble d’ailleurs encore incroyable qu’en 2014 on en soit toujours et encore au stockage de masse mécanique.
    Quand on voit le prix ridicule d’une micro SD 64Go on se pose beaucoup de question quand au prix des SSD…

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 14 h 23 min

    @Robert: Sauf qu’entre un SSD et une SD les perfs sont pas vraiment les memes, ni meme les controleurs absents des cartes SD

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 14 h 32 min

    Ce qui est toujours scandaleux c’est de voir en promo la semaine dernière un 500Go SSD à 149e et si tu veux ça dans un ordinateur portable le prix va commencer à 1400/1500€. On fait croire que le 500Go de SSD est une pièce de luxe alors qu’il pourrait être le minimum servi dans tous les PC à partir du milieu de gamme. Ces Daubes de HDD 5400 tours doivent disparaître !

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 14 h 36 min
  • 13 octobre 2014 - 14 h 54 min

    @pascal: Le but n’est pas de concurrencer les gammes Pro et Evo pourSamsung. Mais avec une durée de vie suffisante, ces SSD Evo sont parfait pour de la mobilité. Meme jugés « lents » par rapport aux gammes pro, ils carburent assez pour laisser sur place les 5400 tours habituels.

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 14 h 58 min

    Excellente nouvelle !

    Encore une fois, on observe une technologie arrivée à bout de souffle (disque dur mécanique vieille de 30 ans) remplacée par une technologie d’avance garde plus fiable.

    Je pense que le successeur du SSD, dans quelques années, sera le stockage holographique sur la taille d’une carte de crédit. Ca existe déjà depuis quelques années, mais ça sera pour le grand public bientôt, il faut l’espérer. ;) Mais déjà les SSD, c’est très bien ! :)

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 15 h 22 min

    @sopilou: Dans le genre avant-garde il y’a aussi les memristors.

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 16 h 08 min

    Dans le genre avant-garde j’attends la mémoire racetrack d’IBM

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 16 h 21 min

    Le plus logique est de mettre un SSD 64 à 128 Go dans le Disque dur,
    pour mettre le système d’exploitation et comme mémoire tampon,
    comme cela, on obtient le meilleur des 2 mondes,
    la vitesse,la capacité et le prix !

    Mais aujourd’hui, les fabricants ne mettent pas de SSD
    dans leur premier prix, afin de segmenter le marché,
    et se faire de belles marges !!!

    Répondre
  • hez
    13 octobre 2014 - 16 h 40 min

    La segmentation, clairement.
    De plus certains constructeurs bloquent les évolutions possible avec les restrictions whitelist au bios.
    Ca m’est arrivé la semaine dernière en voulant changer la carte wifi de mon yoga 2 11 pouces. Mise en place de la carte intel wifi AC 7260, l’ordi ne veut pas booter (message : Unauthorized wirelles card remove it !!!)
    J’avais déjà eu un petit prob en remplacant le hdd par un ssd (fonctionne parfaitement) mais le bios ne le voit pas.
    Je suis en attente de faire déverouiller mon bios sur un forum pour la petite histoire, si cela marche pour mon modèle).

    Répondre
  • hez
    13 octobre 2014 - 16 h 46 min

    Après, pour en revenir au cœur de l’article, sur les machines il est possible que d’ici 2016 on se retrouve tous avec des SSD dans les configurations par défaut ( ce qui ne ferait vraiment pas de mal). En revanche pour le stockage et l’archive (nas, serveur etc..) On est encore loin des capacité de 3to et plus.
    Je ne vois pas mon nas 5 baies en 15to SSD avant plusieurs années (pour quelle utilité d’ailleurs…)
    Oui pour les système et la mobilité, pour le stockage lourd, dans une décennie peut être.

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 17 h 21 min

    @Robert: Le prix au Go est à peu prêt le même en général sur les 2 (ssd et sd), autour de 50cts.
    A comparer à 7cts pour du mécanique.

    Répondre
  • Bug
    13 octobre 2014 - 19 h 49 min

    Bonne nouvelle a suivre merci Pierre Merci Sam :)

    Répondre
  • Alu
    13 octobre 2014 - 20 h 08 min

    Perso c’est déjà mon cas, voici ma config:

    -SSD 128 Go sur mon portable
    -NAS D-Link 320 + 2To HDD(merci les bons plans minimachine :-D)
    -HTPC sous openlec pour regarder le multimedia NAS sur la télé

    Le portable est vieux (Lenovo T400 core 2 duo) mais hyper réactif grâce au SSD: parfait pour bureautique + Web + téléchargement sur le NAS.

    Le HTPC sous openelec et le NAS parfait pour le multimédia.

    Maintenant que j’ai tout ça: impossible de revenir à un PC qui rame et des vidéos sur écran 14/15″ avec des enceintes pourries…

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 21 h 48 min

    Hello tout le monde, voici la question hors sujet mais en lisant l’article je me pose une question surement très idiote mais quelqu’un sait-il pourquoi les waffers sont ronds et pas carrés, car on perd beaucoup de place à mettre côte à côte des éléments rectangulaires sur une surface ronde et non rectangle ????
    Désolé du hors sujet mais cela me turlupine !!
    Sinon très très bien cette évolution des SSD de plus en plus abordable avec des capacités en hausse !

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 22 h 43 min

    @sgclem: L’idée n’est pas nouvelle mais on ne sait pas faire des wafer carrés qui tiennent la route (en fait les wafers sont des sortes de coupes de gros crayons qui se casseraient si ils n’étaient pas cylindriques)
    http://apcmag.com/picture-gallery-how-a-chip-is-made.htm (lien trouvé en cherchant une image pour illustrer mon propos)

    Répondre
  • 13 octobre 2014 - 23 h 07 min
  • 14 octobre 2014 - 7 h 39 min

    Sur un HP proliant sous VMware vSphere (esxi), j’utilise un SSD pour les « masters » à partir desquels les différentes machines virtuelles sont clonées. De cette façon, la partie système et les applis de base sont toujours chargées à grande vitesse.
    Avec des SSD plus gros, des applis plus lourdes pourront être adressées de la même façon…

    Répondre
  • 14 octobre 2014 - 10 h 53 min

    @Sopilou:

    La mémoire flash a la base des SSD elle a plus de 25 ans, sa généralisation dans les calculateurs embarqués date de plus de 20 ans. C’est donc loin d’être nouveau. Si la NOR a longtemps prédominée car elle s’interface sur un bus standard, c’est surtout l’avènement des NAND moins chères derrière un controlleur qui a marque le début des SSD.

    Maintenant la fiabilité, il faut quand même comme pour l’historique savoir de quoi on parle: Pour une machine a déplacer, la fiabilité mécanique peut en effet être le point faible. En prime ces machines seront sur batteries.

    Par contre la mémoire flash, il faut avoir conscience que c’est une charge piégée dans un transistor particulier. Dans l’idéal, elle y reste. Sauf qu’en réalité cela fuit toujours. Hors alimentation (le controlleur ne pouvant ré-écrire périodiquement les blocs) il y a une durée max de rétention des données qui peut déjà donner des surprises quand un HDD dans un tiroir depuis 10 ans restera lisible. En prime cette durée est souvent variable avec le nombre de cycles d’effacements des secteurs de flash sous-jacente: De l’ordre de 10 ans neuf, cela peut tomber à 1 an voire moins quand on a atteint la limite du nb de cycles d’erase. Sur une MLC/TLC, avec les finesses de gravures, on tombe parfois a quelques milliers de cycles (on était à plus de 100k avec les finesses d’il y a 10 ans). Et ca peut aller vite: Pour écrire dans un secteur de flash, il faut avant l’effacer. Avec des secteurs quasiment de 512ko, changer 1 seul bit et c’est potentiellement 512k à bouger/ré-écrire même si les caches et autres VFS sont là pour limiter la gabégie.

    L’autre gros problème c’est la perte brutale d’alim. Et plus le cache disque est gros, plus la probabilité d’avoir un SSD totalement bloqué/illisible instantanément augmente: Quand le firmware est paumé dans les tables de pointeurs de sa flash-translation-layer, c’est mort.

    Il y a des modèles ou toute rupture d’alim est « gagnante ». Ce qui devrait faire éviter tout usage de SSD non seulement dans les cas ou on s’en sert peu souvent (longues durées hors alim) mais également sur toute machine dépourvue de batterie/onduleur, donc susceptible de voir son alim tomber soudainement.

    Donc la fiabilité des SSD… bin ca dépends de laquelle on parle. Et la flash sous-jacente n’a rien de neuf.

    Répondre
  • 14 octobre 2014 - 10 h 57 min

    @yann: Merci de cet éclairage :)

    Répondre
  • 14 octobre 2014 - 14 h 05 min

    @yann:

    Moi aussi je te remercie pour ton commentaire !
    C’est aussi ça que j’aime sur minimachines, la qualité des intervenants et des com’s

    @ Pierre merci à toi aussi pour cet article :)

    Répondre
  • 15 octobre 2014 - 9 h 14 min

    @ guigui8 et William : merci les gars pour les infos, mon côté Monk peut se sentir apaisé maintenant !!

    Répondre
  • Fox
    16 octobre 2014 - 10 h 19 min
  • 19 octobre 2014 - 15 h 19 min

    @mama_deus:
    Ces daubes, comme tu dis, de 5 400 t/min sont super-pratiques pour l’archivage.
    Hors de question de les virer du marché.
    Db

    Répondre
  • 19 octobre 2014 - 19 h 03 min

    @Sopilou:
    Le disque dur est loin d’être à bout de souffle.
    Je ne pense pas qu’il y a 30 ans on avait des densités de l’ordre de 1 Tbits par cm carré.
    db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *