Samsung officialise sa gravure en 14 nano FinFET

Samsung officialise son processus de gravure en 14 nano FinFET

Samsung a déclaré vouloir se recentrer sur son métier de fondeur/concepteur de puces face aux déboires de certaines de ses productions grand public. Avec l’arrivée d’une gravure maison en 14 nano FinFET pour ses futurs SoC ARM Exynos Octa, le Coréen montre aussi son savoir faire.

L’Exynos 7 Octa est un processeur ARM conçu et fondu par Samsung, un fait suffisamment rare pour être souligné puisque la plupart des constructeurs de puces ne disposent pas des technologies nécessaires à la réalisation de leurs puces.

Samsung Exynos 7 Octa

Ainsi ce nouveau processeur 8 coeurs va être mis à jour grâce au nouveau processus de gravure de la marque. Il profitera d’une gravure en 14 nanomètres FinFET au lieu des 20 nanomètres actuels.

Le gain pour la puce sera double : D’abord elle consommera moins d’énergie ce qui augmentera l’autonomie des matériels l’exploitant, elle chauffera également moins. Elle apportera également plus de performances à l’ensemble. Samsung évoque un gain de 20% en vitesse d’exécution et une baisse de consommation de 35%.

Ce nouveau Exynos 7 Octa sera  pourtant la même puce que la version actuelle, seule la finesse de gravure changera proposant ainsi une lithographie plus fine et plus performante. Cette solution ARMv8 en 64-bit sur 8 coeurs est également le fer de lance des capacités de la marque en terme de gravure : Elle annonce le début de la production en masse de ce type de solutions chez Samsung.

Exynos

Ce qui sous entend un passage rapide de ses productions actuelles en 20 nano vers du 14 nano tout au long de l’année 2015. Samsung  rejoint ainsi Intel dans les fondeurs capables de produire du 14 nano, marques qui devraient être rattrapées par Global Foundries et TSMC plus tard dans l’année. C’est en tout cas le premier à proposer de l’ARM à cette finesse. Un excellent atout pour séduire d’autres constructeurs de tablettes et les décider à intégrer des Exynos ou à passer commande d’autres solutions chez le constructeur.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 17 février 2015 - 12 h 20 min

    Voici une excellente nouvelle :-).
    Les Exynos 14 nm vont ainsi pouvoir mettre la pression sur Intel avec ses Broadwell 14 nm à destination des tablettes, smartphones et ultrabook : ce qui est à espérer c’est que Intel se réveille et cesse de retarder systématiquement les sorties de ses SoC pour cause d’absence de concurrence (sur les autres marchés).
    Avec la pression qui s’accroît encore sur ce marché de la mobilité, Intel va devoir accélérer le rythme des sorties sur ce segment et pour ne pas avoir des puces à 4,5 W (core m 5Y71) 2 fois plus puissantes que ses puces 15 W (Core M 5010U), il vat bien être obligé de booster toutes ses gammes de CPU : les mobiles (U, Y…) et les desktop (S, T, K…).
    Je comprends pourquoi depuis quelques jours Intel communique sur une sortie de Skylake au deuxième trimestre 2015 (comme prévu à l’origine) et non retardée à 2016 comme il était question dernièrement.

    Répondre
  • 19 février 2015 - 9 h 41 min

    @Zeepnu: Sur le fond je suis globalement d’accord. Maintenant je ne vois pas en quoi le proc 5Y71 est 2 fois plus puissant que le i3.
    Ça ressemble plus a une même puce qui passe pas certain tests et est déclassée. Vu qu’elles sont identiques en tous points(exception faite de la partie graphique).

    http://ark.intel.com/compare/84697,84672

    Répondre
  • 19 février 2015 - 10 h 54 min

    @SirGallahad:
    Les benchs le disent :
    Core m 5Y71 : 3678 (http://www.cpubenchmark.net/cpu.php?cpu=Intel+Core+M-5Y71+%40+1.20GHz&id=2465)
    Core i3 5010U : 2646 (https://cpubenchmark.net/cpu.php?cpu=Intel+Core+i3-5010U+%40+2.10GHz&id=2467).

    Je parle d’un facteur 2 car le 5Y71 est plus haut en fréquence que le 5Y70, donc plus puissant. Or, certains exemplaires du 5Y70 sont montés à plus de 4000 en CPUMark, donc le 5Y71 pourrait bien atteindre les 5000 (la valeur de 3678 n’est pas représentative : elle ne concerne qu’un seul exemplaire testé). A 5000 de CPUMark, nous avons bien un facteur 2 avec le tout nouveau Core i3 5010U qui a un TdP plus de 3 fois supérieur :-).
    Ces Core m Y sont les SoC que nous sommes nombreux à attendre depuis des lustres pour nos machines fanless.

    Répondre
  • 19 février 2015 - 12 h 05 min

    Enfin un concurrent sérieux pouvant faire évoluer le marché des processeurs ARM .

    La question n’est pas de savoir si un ARM est mieux qu’un INTEL ,la plus part des acheteurs de tablettes s’achètent soit un iPAD soit une Tablette Android mais de pouvoir disposer d’une machine performante et d’un coût d’achat Economique .

    Sur un autre marché ,il semble que le PC Economique pour un usage bureautique soit mort ce qui offre une place pour une mini machine polyvalente .
    Cette machine polyvalente pouvant des lors disposer d’un Linux ou d’un OS made in GOOGLE .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *