Un Samsung Exynos 6 64 bits et 14 nanomètres en préparation ?

Un Samsung Exynos 6 64 bits et 14 nanomètres en préparation ?

Samsung Exynos 6, un petit nouveau dans les cartons du géant Coréen. Un processeur ARM Cortex-A50 exploitant la technologie big.LITTLE et qui serait gravé en 14 nanomètres. Cette puce 64 bits serait d’abord prévue pour les futurs smartphones haut de gamme de la marque mais pourrait ensuite être déclinée vers ses tablettes. Ce serait un gros bond en avant pour la marque qui cumulerait les points clé pour cette puce.

Résumé : Une sorte de Best-Of technologique, le Samsung Exynos 6 tel qu’il est décrit dans ces premières rumeurs, ressemble à ce que l’on peut espérer de mieux pour une future puce. Avec une architecture big.LITTLE qui cumulerait les coeurs ARM Cortex-A53 à basse consommation et les Cortex-A57 très performants, gravés en 14 nanomètres pour une très faible dissipation d’énergie et 64 bits, ces puces seraient remarquables d’efficacité et d’autonomie.

Exynos

C’est encore à l’état de rumeur même si certains évoquent le Mobile World Congress prochain pour l’annonce de cette puce ARM, ce Sasmung Exynos 6 ressemble à ce que l’on peut faire de mieux en terme de puce pour 2014-2015.

  • Une finesse de gravure en 14 nanomètres, procédé uniquement visible dans les feuilles de route d’Intel d’un point de vue concret pour le moment. Cela permettrait à la puce de ne dissiper que très peu de watts et donc de fonctionner à haut régime sans dégager de chaleur. Le rendement de ce type de gravure est également meilleur et tout cela à évidemment une forte incidence sur l’autonomie des machines équipées. Cela parait un peu rapide, normalement la prochaine étape de gravure pour Samsung serait de passer de 28 nanomètres à 20 et non pas de passer à 14 comme évoqué. Ce passage à 14 nanomètre s’expliquerait par la position de Samsung sur ce marché, lui qui n’a pas  de marque à faire valoir comme Qualcomm qui dispose de technologies propres avec ses coeurs graphiques et des capacités réseau depuis le rachat d’Atheros. Face à Nvidia également qui a capitalisé sur la puissance du processeur graphique Tegra et un fort marketing auprès du grand public. Ce saut d’une génération en finesse de gravure permettrait à Samsung d’avancer des arguments face à ces deux mastodontes. Mais cela serait aussi une manière de contrer les appétits dévorants des fabricants comme Mediatek, AllWinner ou Rockchip qui n’auront pas accès à ces technologies rapidement. Samsung en profiterait pour passer à une gravure FinFET, en « 3D », qui permet de diminuer l’espace occupé par un circuit de processeur, éviter les fuites de courant et augmenter les performances.
  • Un circuit ARM Cortex-A50, la prochaine génération de puces alors que celui arrivant aujourd’hui sur le marché est le Cortex-A15. On devrait y gagner au change avec des instructions supplémentaires et des puces beaucoup plus rapides. Les Cortex-A53 seraient ainsi des remplaçantes des actuels Cortex-A7 avec de bonnes performances dans une  consommation très réduite. Les Cortex-A57 seraient quand à elles dans la position des Cortex-A15 avec plus de vitesse d’exécution mais une consommation en hausse. Ces puces 64 bits vont se généraliser chez tous les constructeurs entre la fin 2014 et le début 2015.
  • La technologie big.LITTLE, présente sur les puces de cette génération et qui reprendrait à son compte les 2 processeurs Cortex-A50 dans une combinaison inédite de 4 coeurs A53 et 4 coeurs A57. De quoi ménager la batterie pour plus d’autonomie même pour des exécutions lourdes au vu du niveau de performances annoncées par la puce la moins gourmande des deux et évidemment des tâches très complètes assurées par la robustesse de 4 coeurs A57.

Ces informations sont à l’état de rumeur et l’annonce d’un calendrier est donc également à prendre avec des pincettes : Le Samsung Exynos 6 5430 pourrait entrer en production d’ici la fin de l’année pour une distribution l’année prochaine. J’ai du mal à croire à cette date de sortie supposée qui rendrait difficile l’amortissement de ses puces actuelles pour Samsung. Mais cela pourrait d’un autre côté faire un énorme croche-pied à la concurrence.

Comme d’habitude avec les rumeurs, il faut laisser un peu de temps pour que le vrai se décante de ces premières informations.

Source : DDaily via AndroidCommunity

17 commentaires sur ce sujet.
  • 21 octobre 2013 - 13 h 48 min

    ILS UTILISENT DEJA LES CORTEX a50 ???? punaise niveau cpu on va atteindre des sommets bientots !!bon MS peut travailler sur un « convertisseur) d’applis x86 vers arm 64 bits Oo

    bon maintenant c’est bien d’avoir des cpus hyperpuissant mais faudrait CARREMENT que amd et nvidia travaillent a améliorer les gpu (ce serait enorme que amd et/ou nvidia proposent les chipsets graphiques des temash et tegra en fait !!!

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 13 h 50 min

    Au lieu de copier une news d’autre site sans vérifier que cela soit possible, ce qui n’est pas le cas.
    Le 14 nm est uniquement pour intel et ses processeurs en mi 2014 au moins.
    Concernant les autres, ils tournent en 28nm et après en 20 nm et après en 16 nm et pas 14 nm.
    Et le 16 nm pour tous les processeurs n’est pas attendu c’est sur avant mi 2015 au minimum ou pas loin dans les mobiles.
    Je signale que le dernier S4 et gnote 3 qui vient de sortir est en 28 nm seulement, on est très loin de 16 nm.
    Merci de réfléchir des fois avant de poster une news sans rien vérifier.
    Je sais très bien que vous n’êtes pas le seul site, mais bon quand même.
    Donc un S5 en 16 nm en 2014 est purement impossible surtout début 2014 soit en mars et ou avril.
    Car il se pourrait même très bien qu’il soit encore en 28 nm aussi si il sort plutôt vers février,désolé

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 13 h 55 min

    Info ou intox, difficile de prévoir. Intel semble galérer, mais Samsung a également de gros moyens.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 13 h 56 min

    euh intel a repoussé les proco 14 nm a mi 2014 !! samsung a peut etre commandé un peu de ligne de prod en 14 nm !!!

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 14 h 15 min

    @mike: Désolé de quoi ?

    De ré-écrire ce qui est déjà écrit ici ? A savoir qu’il s’agit de rumeur et qu’elles paraissent très belles pour être vraies ?

    Si je fait le point plus sur les technos assemblées plutôt que de dire « ouais Samsung va griller tout le monde », si j’émet une hypothèse sur le possible scénario d’engagement de Samsung dans cette voie face à la concurrence qui a choisi de se différencier sur le marché, c’est évidemment pour montrer l’interet de ces technos.

    Ce billet comporte des mots comme « rumeur » , « pincettes » et emploie le conditionnel. Le lire semble prudent avant d’en juger le contenu, lire le titre et le résumé n’est pas suffisant : Il sont là pour savoir si le contenu est intéressant pour le lecteur, pas pour prémâcher le contenu.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 14 h 45 min

    @Pierre : C’est un peu (même beaucoup) pour ca que je viens ici. je n’ai pas forcément le temps et l’envie de parcourir le web à la recherche d’info. Ici on trouve plein de choses intéressantes.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 15 h 36 min

    pour revenir au sujet, je suis persuadé que c’est ce processeur qui équipera le prochain galaxy s5, samsung ne va surement pas intégré un snapdragon 800 qui équipe déja le galaxy s4

    Répondre
  • uko
    21 octobre 2013 - 16 h 47 min

    J’ai même envie de dire qu’ils n’ont pas le choix que d’envisager cette option s’ils veulent rester dans la course face à Intel. Les Bay Trail en 22nm semblent déjà au moins aussi performants (plus en CPU, moins en GPU) que les meilleurs ARM du moment.

    Intel a prévu ses 14nm pour 2014, avec tout ce que ça sous entend de gains de puissance et/ou d’économies d’énergie et de silice.
    Si les fondeurs ARM ne se bougent pas les fesses pour suivre le rythme sur la finesse de gravure, je ne vois pas comment ils pourraient rester compétitifs à moyen terme.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 18 h 03 min

    Intel doit encore lutter contre des à priori sur les smartphones et tablettes.
    Les rares produits Intel dans ce domaine proposent quand même un rapport qualité prix sans égal. Espérons que « ARM » restera dans la course pour éviter des abus de la part d’Intel.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 20 h 11 min
  • Gab
    21 octobre 2013 - 20 h 31 min

    Je suis très dubitatif…
    On a eu en 2010 des Cortex A8
    En 2011, des Cortex A9 dual core (le A9 étant proche du A8)
    En 2012, on a encore eu du Cortex A9 !, mais en quad core
    En 2013, on a eu le Cortex A15 (mais sur la deuxième moitié de l’année) quad core. (S800, Tegra4 et Exynos 5420, le 5410 étant buggé) Meme si c’est vrai que fin 2012, il y a eu le Exynos 5250 (A15 dual core).
    Donc, je serai surpris qu’on passe si vite sur l’architecture A53/57…
    Et encore plus surpris qu’ils grillent une étape techno pour passer à 14nm.
    Intel met plus que 12 mois pour passer d’une techno à la suivante (c’est plutot 18 mois).
    Les processeurs ARM étant parties d’une finesse moins bonne qu’Intel, ils ont pu un peu rattraper le coup et changer de finesse quasiment tous les 12 mois. Mais ca sera très dur de continuer. Et changer de type de core (A15 vers A57) et passer 2 étapes techno (28nm vers 14nm) en un an, ca parait tout bonnement impossible.
    Après, ils peuvent peut être faire une démo en Cortex A57 bientôt (TI l’avait fait début 2012…), mais la vraie disponibilité, c’est pas pour tout de suite. Les premiers A15 quad core de Samsung avaient a priori pas mal de bug…
    Je crois plus à des quad core A57 début 2015. Et la, peut être que ca pourra être en 14nm… Mais qu’est ce qu’on va avoir en 2014 alors ? Des Cortex A15 hexa ou octo core ???

    Répondre
  • uko
    21 octobre 2013 - 22 h 14 min

    @Gab:
    Je dubite aussi, mais je ne suis pas dans les petits papiers de Samsung. J’imagine aussi que le 14nm n’arriverait pas avant 2015, mais ce qui est certain c’est que:
    – Il s’agit de rumeurs sur une possible annonce prochaine. Autant dire qu’à se stade, je ne me fierais pas du tout aux deadlines fournies.
    – Si quelqu’un peut le faire, c’est bien Samsung avec son savoir faire, ses ingénieurs qui bossent 60h/semaine et sa puissance financière.
    – S’ils veulent rester dans la course, ils se doivent d’investir lourdement pour y parvenir.

    En tout cas, je crains le « rouleau compresseur » Intel. Comme Pascal, j’espère qu’ARM va rester dans la course le plus longtemps possible pour entretenir la concurrence. Les progrès de ces dernières années sont vraiment spectaculaires.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 0 h 26 min

    C’est sûr qu’ une petite boite comme Samsung ne peut pas s’offrir une nouvelle ligne de gravure direct en 14nm, la sagesse veux que Samsung passe forcément par du 22 puis 18 puis 16 ce qui serait plus rentable. Samsung ne peut pas non plus proposer des télés ultraHD oled avant tout le monde, ce ne serait pas correct. Non vraiment il n’y a que Intel pour innover et nous faire profiter des dernières avancées technologiques tous les 6 mois… et nous faire remettre la main à la poche sans arrêt depuis des dizaines d’années pour des progrès bien relatifs!
    Même si l’info de Pierre est bien à prendre au conditionnel, il fait bon y croire quand même. Raz le bol d’intel.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 14 h 03 min

    A titre de comparaison, BROADCOMM (un autre gros fournisseur) a annoncé la livraison de processeurs ARM en 16 nanomètres fin 2014.
    Les 22 nanomètres c’est déjà « has been ».

    Répondre
  • VB
    22 octobre 2013 - 20 h 22 min

    @Pascal: Tout pareil pour moi pour l’usage du site et s’il fallait écrire en prenant encore plus de précautions sur l’état de rumeur de l’affaire cela en deviendrait non ingurgitable.
    Ce serait dommage d’en arriver là : « Commentaires réservés à ceux qui ont pris la peine de lire l’intégralité de l’article ! »

    Répondre
  • 23 octobre 2013 - 0 h 38 min

    http://www.tomshardware.fr/articles/finfet-14nm-amd,1-46035.html#xtor=RSS-11

    Et AMD s’est lancé dans la production de puces ARM : « les « Seattle » seront des composants très performants, qui devraient afficher une capacité de traitement entre deux et quatre fois supérieure à celle des Opteron X actuels, soit équivalente à celle de composants x86 quadricœurs cadencés à 4 GHz.
    Le tout avec un rapport performance par watt très avantageux, indique la firme. »
    http://www.silicon.fr/puces-pour-serveurs-amd-mise-sur-les-apu-et-les-arm-87108.html

    Répondre
  • 20 février 2014 - 17 h 48 min

    […] L’Exynos Infinity semble être une nouvelle gamme chez le coréen, un nom de code dont on ne connait pas encore les spécifications exactes. Cela devrait néanmoins correspondre aux premières puces 64 bits de la marque, la première mouture ARMv8 de la marque. Le futur Exynos 6xxx de la marque ? […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *