le sac à dos VR Zotac VR Go est officialisé mais n'a pas de tarif

Le sac à dos VR Zotac VR Go est officialisé mais n’a pas de tarif

Après MSI et son VR One, c’est au tour de Zotac de proposer son sac à dos « pour de vrai ». Le constructeur annonce aujourd’hui officiellement son Zotac VR Go qui ressemble beaucoup à la solution de MSI mais dans une enveloppe plus classique.

Pas de tarif, l’engin est juste annoncé, comme souvent chez le constructeur. Mais on n’en sait plus sur l’engin et son fonctionnement qui, pas de miracle, ressemble là encore beaucoup à la machine de MSI. Ne croyez pas à une quelconque copie, les deux engins ont étés développés en même temps. Si les machines se ressemblent autant, c’est tout simplement parce que le résultat obtenu est le meilleur compromis possible pour ce type d’engin aujourd’hui.

zbox-vr7n70_image01

Le Zotac VR GO ZBOX-VR7N70, c’est son nom complet, embarque un équipement haut de gamme dédié au jeu. Il faut dire que l’idée de base de ces engins est de permettre au joueur qui enfile le sac à dos de pouvoir faire tourner des titres gourmands et de les envoyer dans un casque VR. Un usage qui demande beaucoup de ressources de performances et de calcul.

zbox-vr7n70_image05

La machine embarque un processeur Intel Intel Core i7-6700T, un quadruple coeur cadencé de 2.8 à 3.6 GHz avec 8 threads, 8 Mo de mémoire cache et un TDP de 35 Watts. Un excellent choix pour ce type d’engin qui ne doit pas consommer trop d’énergie mais fournir de belles performances de calcul.

La partie graphique est confiée à une puce Nvidia GeForce GTX 1070 associée à 8 Go de mémoire vive GDDR5 256-bit. L’ensemble accueille 16 Go de mémoire vive DDR4. La partie stockage livrée est un SSD M.2 de 240 Go mais vous pourrez ajouter de l’espace; Le Zotac VR GO propose en effet un emplacement 2.5″ classique en SATAIII non peuplé. L’engin est livré sous Windows 10 familial 64 bits.


zbox-vr7n70_image06

Zotac propose le même système de double batteries amovibles et échangeables à chaud avec un système de LED indiquant leur charge. L’autonomie annoncée pour les deux modules de 6600 mAh est de 120 minutes, contre 90 pour le MSI VR One. Un mieux théorique qu’il faudra juger sur pièces puisqu’on ne sait pas comment ces mesures sont effectuées. L’idée est, en tout cas, de pouvoir là aussi échanger des batteries à chaud pour continuer à utiliser l’équipement sans discontinuer. Une idée qui a du sens puisque les clients potentiels seront plus probablement des professionnels que des particuliers.

Zotac-VR-GO-ZBOX-VR7N70

la connectique comporte 3 ports HDMI 2.0, 2 ports DisplayPort 1.3, un lecteur de cartes SDXC, 6 ports USB 3.0, un double port Ethernet Gigabit, un wifi de type 802.11AC et du Bluetooth 4.2/ Bizarre de voir un système filaire Ethernet sur un engin qui est pourtant censé débarrasser l’utilisateur des câbles ? Oui et non, l’un n’empêche pas l’autre et je suppose que l’utilisateur lambda sera ravi de télécharger un gourmand jeu en 3D avec un Ethernet Gigabit plutôt que de se le coltiner en Wifi. L’argument du PC-sac-à-dos-qui-est-aussi-un-PC-normal de MSI doit également pouvoir jouer pour Zotac.

Enfin, l’engin est ventilé, mesure  76 cm de haut pour 41 de large et 2.7 cm d’épaisseur pour 4.9 Kg.

La fiche technique est disponible chez Zotac. Pas de date ni de tarif annoncés pour le moment.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 29 novembre 2016 - 6 h 48 min

    bon sang, j’y ai cru pendant 10 secondes, enfin un jetpack pour mes virées en brousse, il m’a fallu du temps pour comprendre que ce n’était qu’un ordi-sac-à-dos ^^
    Design sympatoche en tous cas…

    Répondre
  • 29 novembre 2016 - 12 h 06 min

    Se promener dans la rue avec son casque vr, ne pas voir la voiture, la pluie qui détruit ton pc, que du bonheur le futur !

    Répondre
  • Pep
    29 novembre 2016 - 13 h 23 min

    Est-ce vraiment utile, même pour les professionnels ? J’ai justement testé le HTC Vive ce week-end chez un « professionnel » qui vendait des sessions de jeu de 10 min?
    Son installation avec des cloisons faisant des pieces de 3×4 m et un dispositif accrochant le câble en hauteur faisait que je n’étais pas du tout gêné tout en étant libre de me déplacer.

    Répondre
  • Cid
    29 novembre 2016 - 17 h 30 min

    Ils vont le vendre cher leur pc portable gamer sans écran ni clavier ? Ah oui y’a une batterie en plus :)
    A 2 ou 3000 euros l’engin, nombre de clients potentiels vont se tourner vers un portable VR ready (genre le msi en promo, un pote l’a pris et comme y’a pas Windows livré… je vais m’y coller :) )

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *