SoC ARM Rockchip XMM6321, Intel Inside

Pas mal de bêtises ont été écrites dans la première version de ce billet et je m’en excuse. La traduction des sources Chinoises via Google ne m’a pas aidé mais après une discussion avec Intel France, j’y vois un peu plus clair dans cette annonce entre RockChip et Intel

La collaboration entre les 2 entreprises que sont Intel et Rockchip débute donc finalement assez timidement. La solution Rockchip XMM6321 est le prémisse d’un futur un peu plus engagé entre les deux sociétés mais il s’agit pour le moment que de l’ajout d’un modem 3G Intel au sein d’un processeur ARM signé Rockchip.

XMM6321

Ce nouveau SoC baptisé XMM6321 est un processeur destiné aux produits low-cost. Il est constitué de 2 éléments importants : D’abord le processeur Rockchip XG632, un double coeur ARM Cortex-A5 très classique et un modem 2G/3G signé Intel. Ce dernier, bien que non documenté officiellement, est certainement un XMM6260. La puce permet évidemment toutes les fantaisies habituelles d’une solution ARM, Wifi de type N, bluetooth, l’inévitable GPS, une gestion de capteurs vidéo et un circuit audio.

Gravé en 28 nanomètres cette puce est surprenante dans le partenariat Intel Rockchip. Les 2 entreprises devaient se focaliser sur Sofia, la solution 3G/LTE d’Intel qui devait arriver plus tard dans l’année. Ce XMM6321 vise ici les smartphones et autres solutions low-cost de type tablettes et phablettes. En 3, 5 et 7 pouces, ces engins bénéficieront d’une unique puce pour intégrer l’ensemble des services habituels, dont la 3G. Restera à ajouter de la mémoire vive et du stockage, une batterie, un écran et quelques éléments annexes, pour avoir un engin fonctionnel.

Avec les partenaires habituels de Rockchip, ce type de solution devrait permettre de proposer des machines à bas prix rapidement et avec un bon suivi.

 

ARMDevices sur le stand Rockchip de la Hong Kong electronic Fair 2014

Il s’agit donc d’un premier pas pour le couple Intel / Rockchip qui, contrairement à ce que j’indiquais dans mon billet d’origine, n’utiliseront pas les usines d’Intel pour graver cette puce. Il est plus probable que Rockchip se tourne vers ses partenaires habituels.

Si le XMM6321 ne nous concerne probablement pas directement, je doute que les engins produits avec ce type de puce parviennent jusqu’à nos côtes autrement qu’en importation, c’est un mouvement qui indique que le partenariat entre les deux entreprises fonctionne bien.

Le futur le plus intéressant étant à suivre du côté de la conception de nouveaux SoC chez Rockchip qui feront appel à Sofia, le modem 3G/4G qu’Intel exploite avec ses coeurs x86. Cela permettra à Rockchip de proposer une puce maison abordable et “toute en un”. Une alternative low-cost aux solutions annexes qu’il faut intégrer en dehors du SoC pour le moment si l’on veut utiliser un processeur ARM de la marque.

En espérant que vous excuserez les bêtises de mon premier billet.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 16 octobre 2014 - 17 h 42 min

    Intel se mettrai-t-il sur le marché ARM,
    pour casser les Prix et en même temps tuer certains
    de ses concurrents ?!
    Pourquoi pas…
    Mais attention, cela peut être aussi une arme à double tranchant,
    et fragiliser encore plus le marché du X86 !

    Allez Intel, ne soit pas timide, intègre des coeurs ARM
    dans tes propres processeurs X86, comme est entrain de le faire AMD !
    D’une façon, la complémentarité de cœurs différents
    semble la voie à suivre et l’Avenir !!!

    L’objectif est la Multi-compatibilité, ou le Métamorphing,
    qui est beaucoup plus simple et demande beaucoup moins
    de puissance que l’émulation !

    “Alors que les processeurs polymorphe partagent le même noyau,
    les processeurs métamorphe ont chacune un noyau différent,
    donc une bien meilleur efficacité spécifique dans certains domaines,
    consommation, puissance, fréquence, codage/décodage vidéo, 3D…
    C’est seulement l’intégration des meilleurs des mondes !!! “

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 18 h 06 min

    [i]Qui aurait pu imaginer qu’Intel allait fabriquer un jour un processeur ARM ?[/i] Personne, cela a déjà été (partiellement) fait par le passé.

    @ Jean Toulouse: je doute qu’il n’y ait d’autre idée dans la tête d’intel qu’x86, ayant démontré cette année qu’ils peuvent descendre de façon correcte sans plus en conso et qu’ils ont un paquet de pognon pour arroser qui ils veulent.

    C’est moi ou il-y-a une impression de déjà vu ? Plus qu’Apple et Google/intel à la course en tête, l’attaque en règle de Samsung (seul acteur à pouvoir faire peur aux fabricants US), et le silence assourdissant des acteurs européens ? (Pour ceux qui ont besoin d’une traduction, remplacez Google par Microsoft, Samsung par NEC/Toshiba/Hitachi et l’Europe par le vide sidéral et l’absence de vision à long terme)

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 22 h 36 min

    Intel a déjà fabriqué des CPU ARM : c’étaient les Intel XScale. Intel avait vendu cette branche à Marvell en 2006.
    http://en.wikipedia.org/wiki/XScale
    Les PDA de l’époque en était équipé.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 22 h 39 min

    pour info, dire qu’Intel fond ses premiers coeurs ARM est faux, dans le sens où il produit depuis l’an dernier déjà des coeurs Cortex A53 dans les FPGA Altera Stratix 10 en 14nm.

    Répondre
  • 16 octobre 2014 - 22 h 43 min

    En fait Intel a déjà produit des processeurs ARM il y a un peu plus de dix ans suite à l’acquisition d’une bonne partie de DEC dont la division StrongARM, c’était la série XScale : http://fr.wikipedia.org/wiki/XScale

    Répondre
  • 17 octobre 2014 - 12 h 40 min

    Peut-on voir via ce partenariat (et plus particulièrement la techno modem qu’Intel apporte à rockchip) comme l’opportunité pour rockchip de se lancer sur le marché des SoC pour smartphone ?

    Finalement le seul gros marché sur lequel ils ne sont pas présent.

    Répondre
  • 17 octobre 2014 - 13 h 04 min

    @Paulin ARBOUX: Ca sera leur premier SoC 4G en tout cas avec Sofia, une bonne manière de séduire les constructeurs low-cost

    Répondre
  • 18 octobre 2014 - 13 h 16 min

    Pour la forme : “je m’en excuse”, c’est excuser envers soi-même…
    ” excusez moi ” est plus approprié.

    Mais personnellement je dirai que tu n’as pas à t’excuser de quoi que ce soit.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *