Le Rockchip RK3328 sur les Starting-blocks à la HKTDC

Le SoC Rockchip RK3328 a été annoncé il y a plusieurs mois sans qu’aucun produit n’ait été commercialisé jusqu’alors. Conçu pour la fabrication de TV-Box, c’est une des rares solutions ARM à proposer une certification DRM convaincante.

D’un point de vue technique, rien de transcendent, le Rockchip RK3328 est une architecture ARM assez classique composée de quatre coeurs Cortex-A53 cadencés à 1.5 GHz associée avec un circuit graphique MALI-450MP2. Il sait gérer les systèmes d’exploitation Android 7.1 et Linux et devrait être destiné quasi exclusivement au marché des TV-Box.

zidoo_x7_beelink_a1_1

La A5X Max à droite est une TV Box OEM, elle sera distribuée sous tout un tas de noms.

Ce qui rend le Rockchip RK3328 différent de beaucoup d’autres puces, c’est donc sa prise en charge des DRM Widevine L1 et PlayReady, ce qui lui apportera la possibilité de lire des vidéos Google Play Vidéo payantes en haute définition et la possibilité d’afficher des vidéos Netflix en UltraHD. Des éléments capitaux pour se différencier des autres puces qui seront cantonnées à des usages plus limités en streaming.

zidoo_x7_1

La Zidoo X7

Le SoC saura également gérer d’autres éléments comme la mémoire DDR4, l’USB 3.0 et l’Ethernet gigabit. Evidemment les formats vidéo les plus gourmands seront également gérés dans des définitions allant jusqu’à l’UltraHD qui sera ainsi accessible en 60 images par seconde avec une prise en charge de l’HDMI 2.0. Les codecs principaux sont pris en charge matériellement : Le H.265 et le VP9 bien sur mais également le H.264  et les formats HDR10 / HLG et HDR2SDR. Même le l’Ultra HD premium (UHD) aura droit à sa décompression matérielle. Attention toutefois, si les solutions vidéo brillent ici par leur variété, rien n’est indiqué pour la partie audio. Il est ainsi possible que les formats sous licences les plus complexes comme les Dolby, soient ignorés par la puce qui se concentrerait alors sur des formats plus simples.

Pas mal de  constructeurs se sont penchés sur le berceau du Rockchip RK3328 et présentent donc leurs machines sur le stand du concepteur de puces. On retrouve ainsi Beelink qui présente la Beelink A1 dont on a déjà parlé et qui est en vente ainsi que la Zidoo X7 qui a eu également droit à un coup de projecteur.

beelink_a1_2

La Beelink A1

Deux machines assez semblables dans leurs propositions, très compactes et qui proposent toute deux le SoC comme architecture de base. Rockchip présentait également une A5X Max sur son stand mais il s’agit d’un nom générique pour une TV-Box tout aussi générique. C’est ce modèle qui sera repris par les “petites” marques “noname” qui la proposeront ensuite partout sur la planète avec des appellations plus ou moins exotiques. Généralement vendues moins chères que le Zidoo et les Beelink, ces versions peuvent avoir comme gros défaut de ne disposer d’aucun suivi de mise à jour de firmware et ne fédèrent que rarement une communauté active de hackeurs.

Source : NotebookItalia

57 commentaires sur ce sujet.
  • 13 novembre 2017 - 19 h 11 min

    @THIBAUD:
    Salut,
    des news ?

    Répondre
  • 13 novembre 2017 - 20 h 50 min

    @manu:
    Bonsoir,

    Oui j’ai appliqué l’image et j’ai toujours le même problème :(

    Répondre
  • 13 novembre 2017 - 23 h 11 min

    Je vais demander à un développeur de firmware

    Répondre
  • 15 novembre 2017 - 8 h 16 min

    @manu:
    Ok, j’attends de vos nouvelles.

    Répondre
  • 16 novembre 2017 - 7 h 00 min
  • 16 novembre 2017 - 8 h 29 min

    @manu:

    Merci, je vais essayer et je te tiendrai au courant.

    Je viens de commander la MECOOL M8S PRO PLUS suite au dernier article de Pierre.

    @+

    Répondre
  • 16 novembre 2017 - 14 h 18 min

    Tu ne seras pas déçu, j’en ai 2.
    C’est une super box.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *