Avec Remix Singularity, Jide veut ajouter une fonction Continuum à Remix OS et Android

On a déjà parlé à plusieurs reprises de Remix OS, le système d’exploitation de Jide conçu pour les ordinateurs classiques avec clavier et souris basé sur Android. Remix OS for Mobile est une version adaptée aux smartphones avec une fonction semblable au Continnum de Microsoft baptisé Remix Singularity.

L’idée de Remix Singularity est donc d’exploiter son smartphone comme un PC classique en lui ajoutant un clavier, une souris et un affichage externe de grande taille au moyen d’un adaptateur. On retrouve alors un système basé sur un Android classique en mobilité sur son smartphone puis, au travers du même dispositif matériel, une ergonomie plus adaptée à l’usage d’un PC classique.

Pas de grand mystère, l’activation de Remix Singularity, c’est tout simplement la mise en marche de Remix OS qui prend le pas sur un Android beaucoup plus classique avec Remix OS for mobile ou ROM. comme le continuum de Microsoft, il est question ici de détecter la présence de composants et adaptateurs externes pour activer ce mode, dès que le smartphone prend acte de la présence des éléments nécessaires à la mise en marche de cette externalisation, il propose de basculer en version PC.

On retrouve alors les éléments spécifiques de Remix OS : fenêtres flottantes pour les applications Android, bureau, barre de lancement. Le tout est pilotable au clavier et à la souris et s’affiche sur un écran externe dans la définition désirée. On peut lancer une application dans une fenêtre tout en ouvrant sa calculatrice dans une autre et une page web dans une troisième. Dans cette disposition et dans un usage sédentaire, on retrouvera une ergonomie pratique autour d’un dispositif   unique qui contiendra déjà toutes vos données.

Minimachines.net

L’idée est bonne à défaut d’être totalement nouvelle : Outre Microsoft, Canonical a également tenté l’expérience avec Convergence et plusieurs constructeurs ont déjà montré leur volonté de glisser des smartphones dans d’autres dispositifs : Motorola avec l’Atrix ou Asus avec le Padfone. Ces expériences précédentes ne se sont pas soldées par de francs succès et on peut se demander comment Jide va s’en sortir de son côté.

La marque propose ROM gratuitement et chaque utilisateur peut le télécharger librement en ligne, le problème vient de la compatibilité de l’image proposée avec les différents smartphones du marché. Une fois en place, et une fois l’application Google Play installée « à la main », le système est semblable à n’importe quel autre Android classique. Reste qu’il faut qu’il reconnaisse le matériel embarqué dans votre smartphone pour en tirer parti.

Tout le pari de Jide est économique, leur évolution se base avant tout sur une perspective de croissance des marchés émergents qui voudront acceder à des dispositifs de surf classique. Dans cette optique, on peut se dire que la solution de Remix OS for Mobile et Remix Singularity est pertinente, les futurs utilisateurs n’auront pas besoin d’investir à la fois dans un smartphone et un PC pour avoir les deux dispositifs. Mais cela suppose beaucoup de contraintes théoriques.

La première et la plus importante est que Jude ne distribue pas son remix OS for Mobile avec un fabricant partenaire pour le moment. Cela veut dire q’un client potentiellement intéressé par le dispositif doit au préalable installer le système sur son smartphone. Ce qui limite d’emblée la cible potentielle du système. On imagine mal un néophyte se lancer dans l’aventure d’autant que pour parvenir à ses fins, il faut obligatoirement un ordinateur classique, ce qui rend l’intérêt du dispositif totalement caduc. On peut imaginer qu’un installateur s’intéresse au système et flashe en série des smartphones compatibles mais cela reste d’une part très artisanal et cela imposerait de réaliser une marge sur l’opération en limitant le choix des smartphones compatibles; Deux éléments qui vont à l’encontre de l’idée d’une solution économique.

Remix Singularity

On peut également se poser la question de la pertinence de ce type de modification sur un appareil qui représentera, par définition, un investissement conséquent pour un acheteur d’un pays en voie de développement. Va t-il choisir un smartphone lié à un système obscur et dont on ne connait pas vraiment l’avenir ou restera t-il plus sagement dans les clous d’une solution classique proposée par un constructeur ?

Dernier point problématique, le prix des smartphones compatibles proposant un usage complet de Remix Singularity restera élevé face au marché actuel. Une situation paradoxale face aux ordinateurs portables classiques dont les prix n’arrêtent pas de baisser. On trouve désormais des engins exploitables et bien équipés à 200€ sur le marché que ce soit en portable ou en MiniPC. Ces solutions peuvent même être plus rentables pour certains acheteurs si ils la lient avec un smartphone correct en entrée de gamme, d’excellents modèles à moins de 100€ existent sur le marché asiatique.. Faut t-il alors choisir un portable plus haut de gamme compatible avec remix OS for Mobile et les allier à la panoplie d’accessoires indispensables : Ecran, clavier et souris bluetooth, adaptateur MHL… Ou préférer deux machines distinctes qui seront complémentaires et qui pourront être utilisées par plus de monde en même temps ?

Combien de temps avant que Google ne dote Android de fonctionnalités par défaut comparables à ce système ? Si la sauce Remix OS venait à prendre, Google serait le premier à réagir pour proposer une alternative par simple mise à jour. Combien de temps avant que des docks USB Type-C permettent tous de disposer de l’avantage d’une charge de batterie liée à un affichage externe et de la connectique suffisante pour rendre les mêmes services ?

Remix Singularity est à mon sens une bonne idée mais j’ai peur que l’avenir nous dise qu’il s’agit surtout d’un gadget pour geeks suréquipés plus que pour un marché émergent. A moins, bien sûr, qu’un constructeur ne se saisisse de cette opportunité pour livrer des appareils et le lot d’accessoires minimum dans une offre attractive ?

15 commentaires sur ce sujet.
  • 22 février 2017 - 23 h 27 min
  • Max
    23 février 2017 - 1 h 13 min

    Bonne idée.

    Si en plus il y avait un support sans fil pour poser le portable pour qu’il charge et transmette des données de manière simple et rapide, je dis OUI.

    Répondre
  • 23 février 2017 - 1 h 33 min

    Si « l’idée est bonne », pourquoi est-ce que toutes les tentatives précédentes ont fait un gros pschiiiiit ?

    Je ne vois pas l’interet: l’attrait d’Android c’est 1- sa simplicité 2- le fait que c’est le même sur smartphone, tablette, et desktop. Compliquer et forcer les gens a apprendre une nouvelle interface pour… des fenêtres flottantes… c’est idiot. Les gens intéressés par un desktop Android ont des besoins simples, non seulement ils n’ont pas besoin de fenetres flottantes (juste un split-screen, et encore), mais surtout ils ne veulent pas multiplier les interfaces.

    C’est un gadget par les nerds pour les nerds, sauf que meme avec fenetres flottantes un Android ne peut pas vraiment remplacer Windows. Je comprends le probleme technique que le produit résoud, je ne vois pas le marché auquel il s’adresse en tartinant une peinture Windows sans pour autant en rajouter les fonctionnalité et apps. Android de base marche assez bien en desktop pour le public concerné, pas besoin de compliquer.

    Répondre
  • 23 février 2017 - 7 h 22 min

    Par ailleurs, un mini-PC Atom qui fait tourner un vrai Win10 x86 avec toutes les apps coute 100€. Il faut vraiment avoir un besoin tres spécifique, ou ne pas avoir 100€ tout en ayant de quoi pour l’ecran, le clavier-souris, un smartphone compatible, et ne pas préferrer un netbook a 200€ qui inclut tout ca de base + une batterie et la portabilité.

    Encore une fois, je ne vois pas le segment concerné. Ceci dit, c’est fun a regarder ^^

    Répondre
  • 23 février 2017 - 9 h 58 min

    @obarthelemy: pourquoi les PDA ont fini par faire « pschiiiiit » alors que les smartphones sont un succès gigantesque ? Pourquoi les voitures électriques ont + de 100 ans alors qu’il n’y a que maintenant qu’elles ont un succès commercial. La 1ere tablette tactile date de 1989, pourquoi ça a attendu + de 20 ans pour se démocratiser ?…

    Il y’a aussi Maru OS et le DeX qui sortira avec le Samsung S8.

    Répondre
  • 23 février 2017 - 10 h 14 min

    Il y a aussi une start up française qui travaille sur ce genre de projet :

    https://www.auxens.com/oxi

    Pour ma part, je trouve que ça va dans la bonne direction, j’ai un pc que je n’utilise pas. Je suis toujours sur mon mobile. Si je peux brancher mon tel sur ma télé avec ma chromecast (ou équivalent) et avoir un environnement desktop qui fonctionne avec un clavier et souris en bluetooth, moi je dis oui. Ça assure une continuité sans passer par le cloud ou le réseau, ce qui est nécessaire en changeant d’appareil. Je parle aussi pour des utilisateurs lambda, bien sur pour le moment ça reste orienté pour les initiés, mais à terme je pense que ça a un intérêt grand public, on voit le d’ailleurs avec la chute des ventes de pc.

    Pour le reste, au taf c’est pc, si on veut plus de performances ou des logiciels plus spéciaux (pour le moment).

    Répondre
  • 23 février 2017 - 10 h 31 min

    @Alexei:

    Si tu ne te sert plus de ton PC actuel, quel est l’intérêt nostalgique dans faire 1 avec ton smartphone ?

    a chaque billet à la con sur des pc à 200€ qui sont des poubelles technique de recuperation de composant d’autre gamme puissante qui ne se vends pas, des gens éclairé conseille d’acheté des gamme pro de 3ans d’age beaucoup plus puissante.

    Répondre
  • 23 février 2017 - 10 h 54 min

    Pour moi il est intéressant de pouvoir connecter mon smartphone sur un plus grand écran , par exemple je suis en week end chez des amis et je branche mon téléphone sur un écran externe ou une TV ce qui est plus confort pour faire certaines taches pas besoin d’emmener une tablette ou un pc portable tout reste centralisé sur le téléphone . C’était bien l’intérêt de ce que proposais Cannonical avec ubuntu convergence.
    J’ai un Samsung Galaxy A 2016 je crois pas disposer au niveau matériel de la possibilité de brancher un écran…
    Tout cela devrai évoluer donc question de temps..

    Répondre
  • 23 février 2017 - 11 h 15 min

    Quelqu’un connait la marque du clavier de la première image ?

    Répondre
  • 23 février 2017 - 11 h 39 min

    Le problème de ce genre d’outil c’est que l’écran du téléphone reste allumé …
    Après j’espère qu’il est possible d’utiliser un casque USB pour répondre au téléphone sans avoir à le débrancher :) !

    Répondre
  • 23 février 2017 - 12 h 07 min

    @Jovial: A priori Samsung ne supporte plus le MHL (cablé) d’autres OEM le supportent toujours. Il me semble que le Galaxy A supporte le screencasting via AllShare, a vérifier, et il faut que la télé supporte Miracast, ou acheter un adaptateur Miracast -> HDMI a 30€

    Répondre
  • 23 février 2017 - 13 h 02 min

    @titi: j’espère que ces gens éclairés ne conseillent + de performances qu’a ceux qui en ont besoin. Par ex., j’en connais pour qui un Odroid C2 leur convient bien, des gens ne seraient pas éclairés de conseiller une gamme pro, même de 5 ans d’âge.

    @Franck: sur tablettes Ubuntu Touch, je suppose que sur smartphone UT c’est pareil, l’écran n’est pas allumé mais peut servir de TouchPad.
    Sur les photos de présentation, je pense qu’en laissant allumé l’écran du smartphone c’est pour monter que ce n’est pas une simple recopie d’écran, mais 2 utilisations distinctes et simultanées.

    Répondre
  • 23 février 2017 - 13 h 18 min

    @titi:

    Bon remarque si je précise pas ma pensée, pour moi l’intérêt c’est de pouvoir passer sur un environnement desktop à la volée si j’en ai l’utilité. Depuis que j’ai ma chromecast, je l’utilise à fond justement pour l’affichage de vidéo sur grand écran, mais le mirroring simple proposé ne convient pas lors de l’utilisation d’applications si elles ne sont pas adaptées. Ajoute à ça le fait que mon pc soit moins performant que mon téléphone, tu vois tout de suite l’intérêt quand tu as un peu de traitement de texte, de code (un peu hein ^^), du basique mais en plus confortable. Comme je le dit plus haut, si tu veux plus des performances, tu passes par un pc.

    Là on parle un peu d’un coté gadget, mais j’espère qu’à terme cela sera plus courant, une feature classique pour les mobiles, pas seulement réservé au très haut de gamme (en terme de prix surtout ^^) comme continuum. On va bien voir si cela prend avec le S8 et DeX

    Répondre
  • 18 juillet 2017 - 0 h 03 min

    […] préparait un Androidbook sous Remix OS 7.1… En Février Jide annonçait des nouveautés pour Remix OS avec une fonction continuum… En Juin dernier, il y a moins d’un mois, Jide annonçait la tablette Remix Pro sous […]

  • 9 février 2018 - 23 h 43 min

    […] plus confortable. On se souvient également des projets de Microsoft avec Continuum ou des  tentatives de Remix OS qui voulaient profiter des performances de nos smartphones sur grand […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *